Coronavirus et chemins de Compostelle

Coronavirus et chemins de Compostelle : les incidences pour les pèlerins.

Bonjour à tous. J’hésitais depuis quelques jours à faire le point sur la situation sanitaire autour des chemins de Compostelle, pour ne pas tomber dans la sinistrose ambiante. L’annonce de la fermeture préventive d’auberges sur le Camino Mozarabe entre Almeria et Granada ce jour, suivant celles de quelques autres annoncées récemment, m’incite à commencer à faire un point sur le sujet. Non pour alarmer. Juste pour informer. J’invite chacun d’entre vous à alimenter cet article au fil des nouvelles informations.

23.03.2020 : la préfecture de l’Aveyron interdit le chemin de Compostelle

Cet arrêté de la préfecture stipule « qu’il est interdit, jusqu’au 31 mars 2020, d’emprunter le chemin de Saint-Jacques de Compostelle qui traverse les communes suivantes :

  • Saint-Chély-d’Aubrac
  • Castelnau-de-Mandailles
  • Saint-Côme-d’Olt
  • Espalion
  • Bessuejouls
  • Sebrazac
  • Estaing
  • Golinhac
  • Espeyrac
  • Senergues
  • Conques-en-Rouergue
  • Firmi
  • Aubin
  • Decazeville
  • Linvinhac-le-Haut

➡️ Source : Arrêté préfectoral de l’Aveyron.

17.03.2020 : chemin de Compostelle en Espagne

Un point effectué par l’association Bordeaux Compostelle :

  • Camino francés : jeudi 12 mars, on a estimé qu’entre 3 500 et 5 000 pèlerins se trouvaient sur le Camino. Dimanche 15 mars, les chiffres recueillis à Roncevaux, Estella, Logroño, Navarrete, Belorado, Castrojeriz, Itero, Frómista, Carrión, Sahagún, León, Astorga, Ponferrada, Villafranca del Bierzo et Sarría n’ont pas donné plus de 15 pèlerins dans ces lieux, tous informés et ayant la possibilité de rentrer chez eux.
  • Toutes les auberges sont fermées : en Galice, le Camino del Norte, le Camino vasco del interior, le Camino primotivo, le Camino del Salvador, le Camino de Madrid, le Camino de Levante, le Camino del Sureste, le Camino Mozarabe, la Ruta del Baztan, le Camino castellon bajo aragon.

➡️ Source : De Bordeaux vers Compostelle

16.03.2020 : la France annonce des mesures de confinement

Le président Macron a annoncé des mesures de confinement et des déplacements fortement réduits, à l’exception des trajets pour faire ses courses, se soigner, aller travailler quand le télétravail n’est pas possible, faire un peu d’activité physique. Les règles de confinement ont été durcies le 23 mars :

  • Les sorties sportives sont désormais limitées à un rayon de 1 km et à une durée d’une heure maximum.
  • Les marchés ouverts seront fermés à partir de mardi, sauf dérogation des autorités.

➡️ Source : Europe 1 ; Le Figaro.

16.03.2020 : l’Espagne et plusieurs pays européens ferment leurs frontières

Alors que le Covid-19 a atteint plus de 150 pays, les restrictions de circulation se multiplient. 

  • Les dirigeants de l’Union europénne ont décidé mardi une fermeture des frontières extérieures de l’Union pour 30 jours.
  • Ce lundi 16 mars, le gouvernement espagnol a annoncé la fermeture de ses frontières terrestres.
  • La police allemande a entamé, ce lundi 16 mars, des contrôles aux frontières avec cinq pays : la France, l’Autriche, la Suisse, le Danemark et le Luxembourg.
  • Après avoir fermé ses frontières aux étrangers dimanche 15 mars, la Pologne a annulé lundi 16 mars les vols intérieurs, jusqu’à nouvel ordre. 
  • L’Autriche a mis en œuvre la quasi-fermeture de sa frontière avec l’Italie en instaurant des contrôles rigoureux.

➡️ Source : TV5 Monde.

Numéros de téléphone à appeler pour toute question sur le Coronavirus en Espagne.

14.03.2020 : mesures de confinement total en Espagne

Depuis samedi soir, les Espagnols n’ont plus le droit de sortir de chez eux, sauf en cas de besoin qu’ils devront justifier aux forces de l’ordre et militaires mobilisés pour surveiller le respect du confinement. Décision applicable pour 15 jours. Avec 6 271 personnes contaminées diagnostiquées et 189 morts, l’Espagne est devenu ces derniers jours le second pays européen le plus touché par la pandémie du nouveau coronavirus après l’Italie. A partir de ce dimanche 15 mars, pour faire face à l’urgence sanitaire provoquée par le Covid-19, il est interdit aux Espagnols de sortir de chez eux, excepté pour se rendre à leur travail, si celui-ci ne peut pas être effectué depuis leur domicile, ainsi que pour acheter à manger ou des biens de première nécessité, se rendre à la pharmacie ou à la banque, ou bien pour aider des personnes dépendantes.

  • La circulation et la capacité des trains, avions et cars sont réduites afin d’éviter les fortes agglomérations.
  • Tous les commerces doivent fermer à l’exception des magasins d’alimentation, des pharmacies, opticiens et centres médicaux, des kiosques à journaux et à tabac, des boutiques de télécommunications et d’informatique, des stations essence, des coiffeurs et des teinturiers.
  • Toutes les fêtes sont officiellement interdites.
  • Il est interdit à la population de circuler dans les rues.

➡️ Source : Le Monde ; France Info.

14.03.2020 : les pèlerins invités à rentrer chez eux

  • « Nous demandons aux pèlerins, où qu’ils se trouvent, de s’arrêter », explique Luis Gutiérrez, président de la Fédération des associations d’amis du Camino de Santiago, qui participe à un groupe de crise avec l’administration centrale et les communautés autonomes et les municipalités où la route jacobéenne passe. Il conseille aux pèlerins encore sur le chemin de prendre un transport pour se rendre immédiatement à Saint-Jacques-de-Compostelle s’ils ne sont pas loin, ou dans une grande ville où ils trouveront les transports pour rentrer chez eux.
  • Les auberges ferment également dans les autres communautés espagnoles (Asturies, Castille et León, etc).
  • Les associations et les autorités espagnoles s’emploient à aider les pèlerins à rentrer chez eux. La compagnie de bus Alsa assouplit les conditions de modification et d’annulation de billets, de même que des compagnies aériennes comme Easyjet.
  • Le bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port et les hébergeurs de la ville conseillent aux pèlerins de rentrer immédiatement chez eux.
  • La Galice a décrété l’état d’urgence sanitaire et ordonné la fermeture des restaurants.

➡️ Source : différents articles dont ceux de EFE et El Diario.

14.03.2020 : fermeture temporaire des auberges de la région Castille et León

  • La fermeture des auberges pour les pèlerins vient d’être décrétée dans la communauté autonome de Castille et León.
  • L’auberge de Grañon sur le Camino francés est fermée.

➡️ Source : FICS (Fraternidad Internacional del Camino de Santiago).

14.03.2020 : l’Espagne en état d’alerte pour 15 jours

La Catalogne, la première en Espagne, a décrété jeudi 12.03.2020 le confinement de quatre localités. La région de Madrid est la plus touchée, avec plus de 2000 cas le 13 mars. Au Pays Basque, une des régions les plus affectées, les autorités ont déclaré l’état d’urgence sanitaire qui facilite la mobilisation de tous les services.  Pour éviter que les églises deviennent des foyers de contamination, la Conférence des évêques espagnols a incité les catholiques à suivre « les messes à la radio et à la télévision ». L’état d’alerte décrété par le chef du gouvernement espagnol suppose que les gens doivent rester chez eux, sauf extrême nécessité, il suppose aussi que les seuls commerces ouverts soient les pharmacies, les kiosques et les supermarchés. En outre, « tout citoyen peut être arrêté s’il se déplace de façon injustifiée ».

➡️ Source : 20 Minutes ; RFI.

13.03.2020 : communiqué de la FICS (Fraternidad Internacional del Camino de Santiago)

Étant donné l’état d’alerte déclaré par le gouvernement espagnol face à la crise des coronavirus et, en ce qui concerne le Camino de Santiago, constatant la fermeture massive des auberges et le Camino lui-même, la cathédrale de Santiago de Compostela, voici nos conseils pour tous nos collègues des associations jacobines du monde entier :

  • Notre priorité absolue est de nous occuper des pèlerins actuellement en chemin. Nous sollicitons l’aide de toutes les associations jacquaires et des autorités du chemin de Saint-Jacques, et leur demandons de conseiller aux pèlerins d’abandonner leur chemin et de rentrer chez eux au plus vite.

13.03.2020 : le gouvernement galicien ferme toutes les auberges publiques accueillant les pèlerins

C’est l’une des premières mesures prises par les autorités galiciennes suite à la déclaration de la situation d’urgence sanitaire.

➡️ Source : site officiel Camino de Santiago en Galice.

13.03.2020 : le Portugal décrète l’état d’alerte

Même si le pays est encore épargné (112 cas),  le gouvernement a décidé de prendre les devants en fermant tous les établissements d’enseignement, universités comprises, jusqu’au 14 avril prochain. Parmi les autres mesures entrées en vigueur : la limitation de l’accès des centres commerciaux, la réduction de la capacité des restaurants, la suspension des messes et l’interdiction des visites dans les maisons de retraite. 

➡️ Source : Les Échos.

13.03.2020 : fermeture temporaire d’auberges de pèlerins

  • L’auberge de Roncevaux sera fermée à partir de samedi 14 mars jusqu’à nouvel ordre.
  • L’auberge d’Irún est fermée depuis le 13 mars jusqu’à nouvel ordre.

➡️ Source : page Facebook de l’auberge de Roncevaux ; page Facebook de l’auberge d’Irún.

13.03.2020 : communiqué officiel de l’association du Camino de Uclés

L’association conseille aux pèlerins de reporter leur départ sur le Camino de Uclés et le Camino Santiaguista de Uclés. Les auberges sont temporairement fermées. Même si aucun cas de contamination n’y a été décelé, elles vont être désinfectées par les municipalités. Le siège de l’association est également fermé. Cependant, l’association continuera à répondre aux questions par téléphone et courrier électronique.

13.03.2020 : fermeture temporaire du bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Suivant les recommandations des autorités sanitaires, au cours des prochains jours, les pèlerins pourront déposer leur credencial dans une boîte aux lettres. La Compostela leur sera envoyé par courrier à l’adresse mentionnée.

➡️ Source : Oficina del peregrino de Santiago de Compostela.

13.03.2020 : fermeture temporaire de la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Les autorités de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle viennent d’annoncer sa fermeture aux visiteurs à compter du vendredi 13 mars à midi, jusqu’à nouvel ordre. Les différentes travaux de restauration en cours d’exécution dans l’ensemble de la cathédrale se poursuivent normalement.

➡️ Source : Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle.

13.03.2020 : fermeture temporaire sur le Camino de la Lana et du Levante-Sureste

La fermeture temporaire des auberges suivantes a été annoncée officiellement :

  • Novelda,
  • Caudete,
  • Montealegre del Castillo,
  • Alpera,
  • Alatoz,
  • San Pedro de Latarce,
  • Villalpando.

➡️ Source : https://www.facebook.com/pedroantonio.serranogomez

13.03.2020 : fermeture temporaire sur le Camino primitivo

  • Albergue Villa de Grado.

13.03.2020 : fermeture temporaire sur le chemin portugais central

sur le chemin portugais central

  • Alpriate : fermé jusqu’en avril
  • Albergaria-a-Vehla : fermé
  • Conimbriga (Condeixa-a-Nova) : fermé
  • Grijó : fermé
  • Vairāo : ferme le 14 mars
  • Saõ Pedra Rates : fermé du 13 au 27 mars
  • Barcelinhos (amigos da Montanha) : fermé
  • Barcelos (Albergue Cidade de Barcelos) : fermé depuis le 12 mars
  • Ponte de Lima : fermé
  • Rubiães (Paredes de Coura) : fermé
  • Tamel : fermé
  • Valença do Minho : fermé
  • Albergue Moinho Garcia (Alveiro) : fermé

sur le chemin de la côte

  • Vila do Conde : fermé du 11 au 25 mars
  • Esposende (Marinhas) : fermé
  • Caminha : fermé

➡️ Source : https://umcaminhoparatodos.wordpress.com/ + « Coronavírus: já há albergues do Caminho de Santiago a fechar portas » + vérifications personnelles.

13.03.2020 : communiqué de la FICS (Fraternidad Internacional del Camino de Santiago)

Je vous fais un résumé du communiqué :

  1. Nous conseillons aux pèlerins de renoncer à se lancer sur les chemins jacquaires espagnols jusqu’à normalisation de la situation.
  2. Nous remercions tous nos hospitaliers de la FICS et les relevons de leur engagement jusqu’à normalisation de la situation.
  3. Suivez les conseils et avertissements des autorités sanitaires.
  4. Nous demandons instamment à nos autorités politiques responsables des Caminos de Santiago de protéger, par tous les moyens possibles, les pèlerins actuellement sur le Camino et qui ont été surpris par l’ampleur de cette situation.
  5. Nous exhortons ces mêmes autorités, et en particulier les Communautés autonomes et les autorités jacquaires, à assumer leur responsabilité et à donner des instructions claires et urgentes concernant le fonctionnement des auberges et hébergements qui accueillent les pèlerins.

12.03.2020 : fermeture temporaire de l’Asociación de Amigos de los Caminos de Santiago de Madrid et de certaines auberges du chemin de Madrid 

L’association madrilène en charge du Camino de Madrid a annoncé sa fermeture temporaire. Elle conseille vivement aux futurs pèlerins de retarder leur départ de quelques semaines. Elle continue cependant de répondre au téléphone : +34 650 78 20 07. Rappelons que Madrid et sa région constituent le principal foyer du Coronavirus à ce jour, avec plus d’un tiers des cas. Les auberges temporairement fermées sont les suivantes :

  • Acogida de Peregrinos La Encomienda en Manzanares el Real,
  • Santa María La Real de Nieva,
  • Coca : Albergue municipal,
  • Alcazarén : Albergue municipal,
  • Albergue de Nava de la Asunción,
  • Villeguillo : Albergue,
  • Albergue de Villalón de Campos.

➡️ Sources : le site web de l’association & celui de la Fédération espagnole du camino de Santiago & Ray Rosa.

12.03.2020 : fermeture temporaire de toutes les auberges du Camino del Salvador

Les auberges, publiques et privées du Camino del Salvador sont fermées temporairement de León à Oviedo.

➡️ Source : Ignacio Muñoz Garcia sur le groupe Albergues en el Camino de Santiago https://www.facebook.com/ignacio.munozgarcia.79

12.03.2020 : fermeture temporaire de 8 auberges municipales sur le Camino Mozárabe de Almeria à Granada

Bien que cette portion soit sans risque eu égard à l’absence de personnes contaminés dans les villages concernés, les auberges municipales suivantes seront fermées temporairement à partir du dimanche 15 mars 2020 inclus. Les hébergements privés recensés par l’association resteront ouverts. Vous pouvez les consulter directement via les numéros de téléphone de contact de l’édition de mars de Camino de Almería à Mérida.

  • Rioja
  • Santa Cruz de Marchena
  • Alboloduy
  • Ocaña
  • Abla
  • Huéneja
  • Tocón de Quéntar
  • L’auberge de La Peza est fermée depuis le 12 mars.

➡️ Plus de renseignements sur : caminomozarabedealmeria@gmail.com ou http://www.almeriajacobea.es/ ou +34 622 29 34 13. ➡️ Source : Asociación Jacobea de Almeria-Granada Camino Mozárabe.

11.03.2020 : fermeture temporaire sur le Camino del Norte

  • Albergue de El Franco

➡️ Source : Communiqué officiel de la municipalité d’El Franco.

9.03.2020 : l’étreinte à l’apôtre interdite à Saint-Jacques-de-Compostelle

Le ministère de la Santé de la Xunta de Galicia met son veto à l’étreinte traditionnelle de l’apôtre dans la cathédrale de Santiago, pour éviter d’éventuelles infections. En outre, les évêques ont demandé à suspendre momentanément le rituel de se donner la main en signe de paix.

➡️ Source : Le site espagnol Gronze (9.03.2020) ; le site du journal Leónnoticias.

9.03.2020 : un cas diagnostiqué à Nájera sur le Camino francés

Une personne s’est révélée positive au virus dans la commune de Nájera, située sur le Camino francés. La station de bus est provisoirement fermée.

➡️ Source : journal La Rioja.

7.03.2020 : restrictions sur le Chemin portugais de l’intérieur

  • L’auberge Rainha Dª Teresa d’Albergaria-a-Velha a annoncé sa fermeture temporaire.
  • L’auberge municipale de Barcelos a réduit le nombre de places disponibles à 20. Elle a également activé un plan d’urgence avec un protocole et des recommandations.
  • L’auberge São Salvador de Grijó (15 km avant Porto) est fermée provisoirement depuis le 10.03.2020.

➡️ Source : Le site espagnol Gronze (9.03.2020). Dans le même article, le site rapporte avoir noté une chute de 61% de ses réservations entre le 24 février et le 8 mars. Cette baisse concerne en particulier les pèlerins en provenance des États-Unis, du Canada, du Japon, de Corée du Sud et d’Australie.

7.03.2020 : le chemin de Shikoku déconseillé en ce moment

Le président japonais des pèlerins de Shikoku conseille fortement aux candidats au pèlerinage des 88 temples de reporter leur projet.

DEUX GUIDES INÉDITS POUR PRÉPARER VOS FUTURES RANDONNÉES

Vous avez aimé les chemins de Compostelle ? Aimeriez-vous parcourir d’autres itinéraires vers Saint-Jacques-de-Compostelle ? Cherchez-vous des idées pour vos prochains itinéraires de randonnée ? Sur les cinq continents (Europe, Asie, Amérique, Océanie, Afrique) ? Ou spécifiquement en Europe, tellement le vieux continent fourmille de propositions d’évasion ? Fabienne Bodan, pèlerine, voyageuse et journaliste, a concocté pour VOUS ces deux guides INÉDITS. Ils s’adressent aux randonneurs, pèlerins et voyageurs. Pour 30€ seulement, chacun d’entre eux, joliment illustré de nombreuses photos et de cartes de synthèse originales, vous dévoilera une multitude de sentiers inconnus empruntant les anciennes voies de pèlerinage. Sous trois angles : historique, pratique, sacré.

Elle avait publié fin octobre 2018 de l’ouvrage le plus complet jamais réalisé sur les chemins de randonnée vers le sacré sur les 5 continents. Fabienne Bodan vous propose depuis fin octobre 2019 un nouvel ouvrage consacré aux itinéraires en Europe. À pied, à vélo, à cheval et parfois même en bateau. Le Guide des chemins de pèlerinage du monde et le Guide des chemins de pèlerinage d’Europe comptent chacun 800 chemins. L’auteure est également la fondatrice du site Pèlerins de Compostelle et de la page Facebook qui l’accompagne. Vous pouvez vous procurer ces ouvrages chez votre libraire ou directement en ligne, pour le Guide Europe PAR ICI et le Guide Monde PAR LÀ, si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé. Pour en savoir plus, parcourez le site dédié aux ouvrages de l’auteure.

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

350 000 pèlerins à Compostelle en 2019?

Bureau des pèlerins Saint-Jacques de Compostelle
350 000 pèlerins à Compostelle en 2019 ? Bureau des pèlerins Saint-Jacques de Compostelle.

De plus en plus de pèlerins en hiver

La fréquentation des chemins de Compostelle en Espagne ne cesse de croître. Ces dernières années, la croissance de ce phénomène est spectaculaire. Le camino est très fréquenté en été, en particulier sur les 100 derniers kilomètres des principales voies. Mais il est de plus en plus fréquent de rencontrer des pèlerins pendant les mois d’hiver, autrefois désertés.

L’appel de Jean-Paul II en 1982

Les motivations des pèlerins ne sont plus exclusivement religieuses. C’est l’une des explications de la croissance de leur nombre. S’ajoutent aux croyants des randonneurs en quête d’aventures, de défis personnels. D’autres souhaitent découvrir le nord de l’Espagne autrement. Au début des années 70, seules quelques dizaines de pèlerins foulaient le Camino de Santiago. Lors de l’année sainte de 1982, l’appel au pèlerinage de Jean-Paul II, qui s’est rendu à Compostelle, a encouragé ce pèlerinage.

Fabienne Bodan à Saint-Jacques-de-Compostelle
Fabienne Bodan à Saint-Jacques-de-Compostelle (bureau des pèlerins)

1993, une année décisive

Il a fallu attendre la seconde moitié des années 80 pour constater une augmentation annuelle par milliers. Le moment décisif de l’histoire de la route jacobine eut lieu en 1993. Cette nouvelle année jacquaire attira près de 100 000 pèlerins (+900% par rapport à l’année précédente). En 1999, le cap de 150 000 pèlerins fut dépassé.

AnnéeNombre de pèlerins enregistrés au bureau de saint-Jacques-de-ComposTelle
2009145.877
2010272.135
2011183.366
2012192.488
2013215.880
2014237.983
2015262.516
2016277.854
2017301.036
2018327.378
2019350.000

2,4 millions de personnes en 10 ans

  • L’afflux de pèlerins a triplé depuis 2009.
  • 2,4 millions de personnes ayant parcouru au moins les 100 derniers kilomètres sont arrivés à la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle ces 10 dernières années.
  • On estime à 350 000 personnes le nombre de pèlerins pour 2019, un nouveau record.
  • La fréquentation a cru à un rythme compris entre 7% et 9% par an ces 4 dernières années.
  • La prochaine année sainte sera célébrée en 2021.
Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle
350 000 pèlerins à Compostelle en 2019. Façade de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, sur la place de l’Obradoiro. C’est là que les chemins venus d’Europe se terminent. © Fabienne Bodan

Un demi-million de pèlerins en 2021 ?

Chaque année sainte, le Camino de Santiago enregistre un afflux supplémentaire, en particulier des Espagnols. +86% au cours de la dernière année sainte (2010) par rapport à l’année précédente (2009). Supposons que la fréquentation augmente de 7% par an en 2019 et 2020. Et enregistre un bond de 86% en 2021 (comme 2010). On pourrait alors s’attendre à dépasser le cap du demi-million de pèlerins en un seule année, un record historique !

Traduction : Fabienne Bodan.

POUR EN SAVOIR PLUS

DEUX GUIDES INÉDITS POUR PRÉPARER VOS FUTURES RANDONNÉES

Vous avez aimé les chemins de Compostelle ? Aimeriez-vous parcourir d’autres itinéraires vers Saint-Jacques-de-Compostelle ? Cherchez-vous des idées pour vos prochains itinéraires de randonnée ? Sur les cinq continents (Europe, Asie, Amérique, Océanie, Afrique) ? Ou spécifiquement en Europe, tellement le vieux continent fourmille de propositions d’évasion ? Fabienne Bodan, pèlerine, voyageuse et journaliste, a concocté pour VOUS ces deux guides INÉDITS. Ils s’adressent aux randonneurs, pèlerins et voyageurs. Pour 30€ seulement, chacun d’entre eux, joliment illustré de nombreuses photos et de cartes de synthèse originales, vous dévoilera une multitude de sentiers inconnus empruntant les anciennes voies de pèlerinage. Sous trois angles : historique, pratique, sacré.

Elle avait publié fin octobre 2018 de l’ouvrage le plus complet jamais réalisé sur les chemins de randonnée vers le sacré sur les 5 continents. Fabienne Bodan vous propose depuis fin octobre 2019 un nouvel ouvrage consacré aux itinéraires en Europe. À pied, à vélo, à cheval et parfois même en bateau. Le Guide des chemins de pèlerinage du monde et le Guide des chemins de pèlerinage d’Europe comptent chacun 800 chemins. L’auteure est également la fondatrice du site Pèlerins de Compostelle et de la page Facebook qui l’accompagne. Vous pouvez vous procurer ces ouvrages chez votre libraire ou directement en ligne, pour le Guide Europe PAR ICI et le Guide Monde PAR LÀ, si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé. Pour en savoir plus, parcourez le site dédié aux ouvrages de l’auteure.

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

Comment éviter les punaises de lit ?

Cet article résulte de la traduction et de la synthèse d’un article en espagnol (1). Le but n’est pas de publier la traduction intégrale mais d’en ressortir les éléments les plus probants, pour une lecture rapide. Sur les chemins de Compostelle, le problème devient crucial. Comment éviter les punaises de lit ?

Les punaises de lit attirées par les vêtements sales

Une étude a conclu que les punaises de lit sont fortement attirés par l’odeur des vêtements sales et peuvent utiliser les vêtements usés comme vecteurs de propagation.

Une expansion mondiale rapide

À première vue, les punaises de lit ne semblent pas être le candidat idéal pour dominer la planète. Elles ne peuvent pas voler, sauter ou nager. Ces insectes ne peuvent survivre qu’en se nourrissant de sang. Ces parasites de la famille des arthropodes (2) connaissent selon les scientifiques une expansion mondiale rapide. Ils partent à la conquête de nouveaux territoires. Ils se développent en nombre et en type. Selon une étude récente, cette expansion s’appuie, en partie, sur un système de transport inhabituel : des vêtements sales.

Des insectes attirés par l’odeur humaine

Les punaises des lits sont attirées par l’odeur des humains, y compris leurs vêtements sales et usagés. Pour l’heure, on ne soupçonne pas ces insectes d’être capables de transmettre des maladies. Cependant, les petites morsures de ce Cimex lectularius (nom scientifique) peuvent être responsables de réactions allergiques.

Les punaises de lit éradiquées au XXe siècle

Elles avaient en grande partie été éradiquées de vastes régions du monde développé au milieu du siècle dernier. Mais les interdictions de certains pesticides dans les années 90 et les voyages aériens à bon marché, ont contribué à leur recrudescence. Contrairement aux tiques et aux poux, les punaises de lits ne sont pas voyageuses. Elles quittent rarement les lits et les canapés pour se nourrir. Alors, comment peuvent-elles atteindre l’avion?

Comment prennent-elles l’avion ?

Pour les scientifiques, l’explication la plus simple et la plus probable semble reposer sur les vêtements des passagers. « Cela m’a amené à me demander pourquoi elles se sentaient si attirées par les vêtements et les odeurs humaines », explique William Hentley. Cet entomologiste de l’Université de Sheffield (Angleterre), est l’auteur principal de l’étude.

Le pouvoir d’attraction des vêtements sales

Pour valider cette hypothèse, William Hentley et son équipe ont étudié le degré d’attraction des bestioles relatif aux odeurs des vêtements sales. Ils ont placé une boîte remplie de punaises de lit au milieu d’une pièce. Ils ont disposé deux sacs en coton à distance égale des insectes. L’un d’eux contenait des vêtements propres. L’autre des vêtements usés, tels que des chaussettes et des chemises sales. Le test a duré 96 heures.

Punaises de lit
Punaises de lit, de la larve à la taille adulte

Deux fois plus de punaises attirées par les vêtements sales

À la fin de l’expérience, deux fois plus d’insectes avaient colonisé les vêtements sales plutôt que les vêtements propres (3). Les résultats concordent avec ceux d’études précédentes : les punaises des lits sentent plus d’une centaine de composants de la peau humaine. Et les odeurs de ces composants imprègnent facilement les vêtements.

Pas de corrélation observée avec la présence d’aliments à proximité

D’autre part, la présence d’aliments engendre une augmentation du dioxyde de carbone. Les scientifiques ont donc vérifié si la présence d’aliments à proximité incitait davantage les punaises des lits à se diriger vers les vêtements sales et malodorants. Lorsque ce gaz a été ajouté à la pièce, il a semblé que cela augmentait la tendance des insectes à se déplacer. Mais, pour autant, ce facteur ne semble pas « doper » leur goût pour les vêtements sales.

Comment éviter les punaises de lit ? La vapeur sèche à 180° tue systématiquement les insectes, mais c’est très long. Les spécialistes la complètent par une fumigation. Mais ces produits chimiques sont neurotoxiques. Il faut donc veiller à aérer la pièce après fumigation. Mais les punaises deviennent de plus en plus résistantes aux produits chimiques. Des chiens sont formés pour détecter la présence de punaises. Ils permettent de localiser les insectes, et de traiter plus spécifiquement les zones infectées.
Source : Punaises de lit : un fléau en pleine recrudescence ! La Quotidienne.

Comment éviter les punaises de lit ?

Pour empêcher ces parasites d’envahir nos bagages lorsque nous voyageons, les chercheurs recommandent de mettre ses bagages en hauteur. En effet, les punaises de lits ne peuvent ni sauter ni grimper. Si ce n’est pas possible, il est recommandé de conserver les vêtements sales dans un sac hermétique pour masquer l’odeur.

Laisser les bagages loin des lits

Mais le plus important est de garder les bagages loin des lits. Une autre option, selon les chercheurs, consiste à placer le sac à linge à côté du chauffage élevé. « La chaleur est le talon d’Achille des punaises de lit », disent-ils.

pour en savoir plus

  • (1) Texte original : Cómo evitar las chinches de cama, según la ciencia, de Laura Marcos. Site Muy Interesante (espagnol) – Télécharger l’article en espagnol.
  • (2) Arthropodes : Animal constitué d’une suite d’anneaux durs extérieurement, souplement articulés entre eux et dont certains portent une paire d’appendices ventro-latéraux (pattes par exemple), eux-mêmes divisés en segments articulés (source).
  • (3) Selon un document publié dans la revue Scientific Reports.

DEUX GUIDES INÉDITS POUR PRÉPARER VOS FUTURES RANDONNÉES

Vous avez aimé les chemins de Compostelle ? Aimeriez-vous parcourir d’autres itinéraires vers Saint-Jacques-de-Compostelle ? Cherchez-vous des idées pour vos prochains itinéraires de randonnée ? Sur les cinq continents (Europe, Asie, Amérique, Océanie, Afrique) ? Ou spécifiquement en Europe, tellement le vieux continent fourmille de propositions d’évasion ? Fabienne Bodan, pèlerine, voyageuse et journaliste, a concocté pour VOUS ces deux guides INÉDITS. Ils s’adressent aux randonneurs, pèlerins et voyageurs. Pour 30€ seulement, chacun d’entre eux, joliment illustré de nombreuses photos et de cartes de synthèse originales, vous dévoilera une multitude de sentiers inconnus empruntant les anciennes voies de pèlerinage. Sous trois angles : historique, pratique, sacré.

Elle avait publié fin octobre 2018 de l’ouvrage le plus complet jamais réalisé sur les chemins de randonnée vers le sacré sur les 5 continents. Fabienne Bodan vous propose depuis fin octobre 2019 un nouvel ouvrage consacré aux itinéraires en Europe. À pied, à vélo, à cheval et parfois même en bateau. Le Guide des chemins de pèlerinage du monde et le Guide des chemins de pèlerinage d’Europe comptent chacun 800 chemins. L’auteure est également la fondatrice du site Pèlerins de Compostelle et de la page Facebook qui l’accompagne. Vous pouvez vous procurer ces ouvrages chez votre libraire ou directement en ligne, pour le Guide Europe PAR ICI et le Guide Monde PAR LÀ, si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé. Pour en savoir plus, parcourez le site dédié aux ouvrages de l’auteure.

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

Une Bretonne fil rouge d’un documentaire sur les chemins de Compostelle pour Des Racines et des Ailes (France 3)

Fabienne Bodan avec l'équipe de tournage du documentaire "Sur les chemins de Compostelle" de l'émission Des Racines et Des Ailes - Saint-Jacques-de-Compostelle
Fabienne Bodan avec l’équipe de tournage du documentaire « Sur les chemins de Compostelle » – Saint-Jacques-de-Compostelle – Des Racines et Des Ailes – France 3 – Juillet 2018. Avec, de gauche à droite Christophe Astruc (caméraman), Caroline Conte (Réalisatrice) et Fred Klein (ingénieur du son).

Une Bretonne Sur les chemins de Compostelle pour Des Racines et des Ailes

Des Racines et Des Ailes. France 3 diffusera le mercredi 4 septembre 2019 à 20h50 un documentaire de 110 minutes, intitulé Sur les chemins de Compostelle. Présentée par Carole Gaessler, l’émission met l’accent sur l’histoire et le patrimoine naturel et architectural. Tout en conjuguant proximité et ouverture sur le monde. Les reportages font appel à des passionnés, professionnels de la culture ou acteurs de leur propre histoire. Ils permettent d’établir le lien entre le passé et le présent. Fabienne Bodan, une bretonne voyageuse et pèlerine de Compostelle, est le fil rouge du reportage. Elle est l’auteure du Guide des chemins de pèlerinage du monde (480 pages), paru fin octobre 2018 aux Éditions Ouest-France, et du Guide des chemins de pèlerinage en Europe (544 pages), à paraître fin octobre 2019 toujours chez le même éditeur. Elle anime les sites web Pèlerins de Compostelle et Chemins vers le Sacré.

Tournage à Saint-Jacques-de-Compostelle, fin juillet 2018. En haut à gauche, le bosque encantado (le bois enchanté), sur le camino inglés, où nous débuterons le tournage. À droite en haut, Fabienne et son amie Katherine, une jeune allemande rencontrée sur le camino inglés. En bas à gauche, le botafumeiro, encensoir géant de la cathédrale galicienne, très populaire chez les pèlerins. Et enfin, en bas à droite, la statue de l’apôtre Saint-Jacques entourée de ses deux disciples Théodore et Athanase.

Du chemin intérieur vers l’aide aux pèlerins

Le 5 mai 2012, Fabienne Bodan effectue dans la cathédrale du Puy-en-Velay ses premiers pas sur les chemins de Compostelle. Elle atteint Saint-Jacques-de-Compostelle au bout de 68 jours de marche, répartis en 4 périodes au cours de la même année. Elle rêve de découvrir la tombe de l’apôtre Jacques le Majeur le jour de ses 50 ans. La bretonne est une grande voyageuse, mais, au début de son aventure, ne se revendique ni randonneuse, ni pèlerine. Elle apprend en marchant. Au départ, elle doute, comme beaucoup, de sa capacité physique et morale à relever un défi de 1600 kilomètres à pied. Au bout de trois jours, sans savoir l’expliquer, elle a déjà l’intime conviction qu’elle ira jusqu’au bout.

On ne sait jamais ce que va nous réserver le chemin. Ici, le 5 mai 2012, Fabienne Bodan au départ de la Via Podiensis, ignore en tout point jusqu’où la conduira cette aventure.

4000 kilomètres sur les chemins de Compostelle

Devant la statue de Saint-Jacques et la Vierge Noire de la cathédrale du point de départ de la Via Podiensis, Fabienne Bodan était bien loin d’imaginer que, 6 ans plus tard, elle aurait parcouru 4000 kilomètres sur les chemins de France, d’Espagne et du Portugal. Vécu toutes ces magnifiques rencontres qui ont bouleversé sa vie. Accueilli des centaines de candidats au départ dans le cadre de sa mission annuelle de bénévolat au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port. Conçu deux sites internet, Pèlerins de Compostelle (mars 2015) et Chemins vers le Sacré (novembre 2018), dont le plus ancien enregistre 20000 visites par mois.

En 2018, Fabienne Bodan récolte les fruits d’un travail au service des pèlerins de plusieurs années. Elle publie aux Éditions Ouest-France le Guide des chemins de pèlerinage du monde, un ouvrage inédit présentant 800 itinéraires dans 43 pays sur les 5 continents. Et elle participe au tournage d’un documentaire de 110 minutes sur les chemins de Compostelle pour l’émission de France 3, Des Racines et des Ailes. En haut à droite, le jour de l’arrivée de son ouvrage chez elle, en Bretagne. À droite, en bas , dans l’avion qui survole la voie de Vézelay. En bas à gauche, lors du tournage sur la première étape du camino francés, entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux, avec Caroline Conte (réalisatrice), Christophe Astruc (caméraman) et Fred Klein (ingénieur du son).

2018, un premier livre sur les chemins de pèlerinage et le tournage d’un documentaire

Les chemins de Compostelle sont guérisseurs et transformateurs. Nul n’en revient indemne. Au retour, la vie prend souvent des tournures inattendues. Pour la bretonne qui se qualifie désormais de randonneuse et pèlerine, Saint-Jacques a réouvert les portes de la communication. 2018 a couronné les efforts consentis depuis plusieurs années. Fabienne Bodan a publié en octobre 2018 son Guide des chemins de pèlerinage du monde de 480 pages et 800 itinéraires. Et Saint-Jacques l’a doublement bénie. Non seulement, elle a bénéficié de l’enthousiasme et de la bienveillance de toute l’équipe des Éditions Ouest-France. Mais deux jeunes réalisatrices, Caroline Conte et Mélodie Proust, lui ont offert d’être le fil rouge d’un documentaire de près de deux heures sur les chemins de Compostelle.

Tournage au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port, où la même équipe se retrouve pour la quatrième année consécutive pendant une semaine (photo en haut à droite, et de gauche à droite : Yves (Saint-Jérôme, Québec), Maria (Madrid, Espagne), Maïté (Portugalete, Espagne), Alain (Dax, France), Fabienne (Lorient, France).

Une bretonne fil rouge d’un documentaire Des Racines et des Ailes

Tout a commencé par un coup de téléphone en février 2018. Les co-réalisatrices pour Des Racines et des Ailes ont découvert son site web Pèlerins de Compostelle. Une seule chose compte aux yeux de l’animatrice du site et de sa page Facebook de même nom. Donner généreusement informations et contacts pour aider les jeunes femmes à comprendre un peu plus l’esprit du chemin. Exercice ô combien délicat pour ceux qui n’ont jamais vécu cette aventure. Deux mois plus tard, Caroline et Mélodie lui proposent d’être le fil rouge du reportage. Elles font le déplacement en Bretagne pour lui présenter leur projet. Autour d’un repas de crêpes et d’une bolée de cidre, les journalistes lèvent le voile sur le scénario.

Survol en avion de la Via Lemovicensis et des cités patrimoniales de Vézelay et La Charité-sur-Loire. Photo en haut à gauche, et de gauche à droite : Fabienne Bodan, Bernard Cazdepats (caméraman), Mélodie Proust (réalisatrice) et Gérald Ducoin (pilote).

Un tournage en trois volets

La lorientaise croit vivre un rêve. Les réalisatrices lui proposent trois lieux de tournage différents. Nous partirons tout d’abord en Galice, à Saint-Jacques-de-Compostelle et Fisterra. Puis à Vézelay pour un survol en avion de la Via Lemovicencis. Et enfin à Saint-Jean-Pied-de-Port, pour témoigner du rôle majeur des anciens pèlerins bénévoles qui donnent de leur temps chaque année pour accueillir les pèlerins dans les bureaux d’information et les gîtes. À ce stade, et avant la diffusion du documentaire, nous n’en dirons pas plus, pour préserver l’effet de surprise. Mais toutes ces photos vous donneront déjà un avant-goût de l’atmosphère très conviviale et chaleureuse du tournage.

Survol en avion de la Via Lemovicensis et des cités patrimoniales de Vézelay et La Charité-sur-Loire. Préparation de l’avion et fixation des caméras GoPro sur l’aile droite et à l’intérieur de l’avion. Avec Bernard Cazdepats (caméraman), et Gérald Ducoin (pilote).

Tournage du documentaire "Sur les chemins de Compostelle" - Des racines et des Ailes Saint-Jean-Pied-de-Port 28082018 © Bertrand DEBEURET
La Bretonne Fabienne Bodan sur le tournage du documentaire « Sur les chemins de Compostelle » de l’émission Des racines et des Ailes, de Saint-Jean-Pied-de-Port à Roncevaux, 28.08.2018. Avec Caroline Conte (réalisatrice) et Christophe Astruc (caméraman) © Bertrand DEBEURET – https://www.air-buzz.com
Des Racines et des Ailes - France Télévisions (France 3)
Des Racines et des Ailes – France Télévisions (France 3)

Sur les chemins de Compostelle – Des Racines et des Ailes – France 3 – Mercredi 4 septembre 2019 – 20h50 – Présentation : Carole Gaessler -Réalisation : Caroline Conte et Mélodie Proust

En savoir plus…

Le reportage « Sur les chemins de Compostelle » des Racines et des Ailes dans la presse

Survol de la via Lemovicensis - Fabienne Bodan et le Tournage du documentaire "Sur les chemins de Compostelle" - Des Racines et des Ailes
La Bretonne Fabienne Bodan participe au tournage du documentaire « Sur les chemins de Compostelle » de l’émission Des Racines et des Ailes. Ici pour un survol de la via Lemovicensis. Avec Mélodie Proust, réalisatrice. 09.2018 © Fabienne Bodan

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

L’église Saint-Loup de Vialotte refuge pour les pèlerins de Compostelle

Crédit photo : https://clochers.org / Jean-Paul ORDONEZ.

Une église fermée depuis 40 ans transformée en refuge pour pèlerins

Elle était fermée depuis les années 1980 à cause des dégradations à l’intérieur de l’édifice. L’église Saint-Loup de Vialotte (commune de Saint-Gor), rénovée par la Société landaise des amis de Saint-Jacques, est devenue un refuge pour les pèlerins qui se rendent à Saint-Jacques-de-Compostelle par la voie de Vézelay. C’est le septième refuge créé par l’association dans le départements des Landes. À droite et à gauche, en entrant dans la nef, on trouve des lits superposés installés dans de petites chambres. D’autres couchages se trouvent à l’étage. L’hospitalier dispose d’une petite cuisine pour préparer les repas des pèlerins. La présentation de la credencial est obligatoire pour accéder à ce refuge.

Un refuge bienvenu pour des étapes plus courtes

L’implantation de ce nouveau refuge répond à la demande des pèlerins qui trouvaient l’étape Captieux-Roquefort un peu longue (36 kilomètres) et qui peuvent aujourd’hui faire halte à 25 kilomètres de Captieux et 15 de Roquefort.

Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay © Fabienne Bodan
Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay © Fabienne Bodan

Carte d’identité de l’hébergement

Découvrez un guide UNIQUE sur les chemins de pèlerinage du monde !

Couverture Guide des Chemins de pèlerinage du monde de Fabienne Bodan (Éditions Ouest-France)

Découvrez l’ouvrage le plus complet jamais réalisé sur les chemins de randonnée vers le sacré sur les 5 continents. À pied, à vélo, à cheval et parfois même en bateau. 800 chemins, 480 pages, 43 pays, 315 photos, 55 cartes, 775 lieux sacrés. Fabienne Bodan, l’auteure, est également la créatrice de ce site Pèlerins de Compostelle et de la page Facebook qui l’accompagne. Vous pouvez vous procurer l’ouvrage chez votre libraire ou directement en ligne, si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé. Pour en savoir plus, parcourez le site dédié aux ouvrages de l’auteure.

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

De Saint-Jean-Pied-de-Port à Roncevaux les dangers de la montagne

La montagne ne pardonne pas

Accueillant au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port

Les accueillants du bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port sont là pour vous informer des conditions météo sur l’étape de montagne vers Roncevaux © Fabienne Bodan

Chaque année, des pèlerins épuisés, perdus, incapables d’avancer plus loin font appel aux pompiers espagnols pour venir les secourir sur la première étape du camino francés, entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux. Si depuis 2015, le col de Lepoeder (la route Napoléon), est fermée entre le 1er novembre et le 31 mars, la majorité des interventions ont eu lieu entre mars et fin mai : c’est la période pendant laquelle une météo inattendue surprend le plus les marcheurs (neige, froid…). Ils ne sont plus équipés pour les températures hivernales. À ce jour, les pompiers navarrais ont secouru 13 pèlerins en 2018, dont 10 dans les 10 derniers jours. Continuer la lecture

Une pèlerine agressée sur les chemins de Compostelle ?

Fisterra, le cap

Cap de Fisterra, kilomètre zéro © Fabienne Bodan

Dernière mise à jour : vendredi 23 février 2018

Agressée entre Fisterra et Saint-Jacques-de-Compostelle ?

Samedi 3.02.2018. Dénudée, commotionnée, frigorifiée et terrorisée. C’est ainsi qu’une pèlerine du Vénézuéla âgée de 50 ans a été secourue par les habitants de Val do Nubra. Elle marchait de Fisterra vers Saint-Jacques-de-Compostelle, où elle devait retrouver sa famille. Elle a expliqué avoir été abordée par deux hommes en voiture, 15-20 km après son départ de Fisterra, menacée, battue, poussée de force sur le siège arrière du véhicule. Continuer la lecture