Compostela et autres attestations des chemins de Compostelle

Tous les pèlerins et futurs pèlerins ont entendu parler de la Compostela. Mais connaissez-vous le certificat de distance, la Pedronia, la Carta peregrina de Sahagún, la Jakezstela, la médaille de Saint-Jean-Pied-de-Port ou encore le Certificado de Cumplimiento de Recorrido Mutuo ? Nous recensons ici les différentes attestations que l’on pourra vous remettre après avoir parcouru les chemins de Compostelle, et les modalités pour les obtenir.

  • Compostela remise à l'arrivée du Camino de Santiago
  • Ancienne version de la Compostela remise à l'arrivée du Camino de Santiago
  • Carta peregrina, certificat de mi-chemin à Sahagún.
  • La Fisterrana est remise à Fisterra, la fin des terres galicienne, à tout pèlerin y terminant son chemin de Compostelle.
  • La Jakezstela, l'attestion compostellane pour les pèlerins partis de Bretagne
  • Médaille du Camino francés de l'association des Amis du chemin de Saint-Jacques des Pyrénées Atlantiques (64).
  • Verso de la médaille du Camino francés de l'association des Amis du chemin de Saint-Jacques des Pyrénées Atlantiques (64).
  • Le certificado de cumplimiento de recorrido mutuo est un certificat mixte pour les pèlerins ayant à la fois parcouru le Camino de Santiago en Espagne et le Kumano Kodo au Japon, le Shikoku Henro au Japon ou le Jeju Olle en Corée.

LES ATTESTATIONS DES CHEMINS DE COMPOSTELLE, FOLKLORE OU BIEN PRÉCIEUX ?

Certains considèrent ces documents comme du folklore, comme des bouts de papier sans importance. Ils ne vont pas les chercher à leur arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais lorsque l’on voit le visage de tous ces pèlerins du monde entier s’illuminer lorsqu’ils reçoivent la Compostela, leur joie est communicative. Cette sorte de diplôme matérialise les centaines (parfois milliers) de kilomètres parcourus depuis leur point de départ, les innombrables souvenirs d’une aventure marquée par l’authenticité, la fraternité, la solidarité, l’écoute des autres et de soi. Cette série d’articles décrit la nature des diverses attestations recensées, les formalités pour les obtenir et les lieux où se les procurer.

Compostela à Saint-Jacques-de-Compostelle
Dans l’ancien bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, avec la Compostela obtenue à l’arrivée de la Via de la Plata (point de départ : Séville). Mai 2015. © Fabienne Bodan

LES DIVERSES ATTESTATIONS ET OÙ SE LES PROCURER

Pour éviter un article trop long sur cette multitude d’attestations associées aux chemins de Compostelle, en voici la liste et les lieux où se les procurer. Le numéro qui suit renvoie pour chaque document à un article détaillé concernant la nature de l’attestation, l’éligibilité, les formalités à remplir, la procédure d’obtention et les adresses complètes des lieux où vous pourrez vous les procurer.

  • La Compostela (Saint-Jacques-de-Compostelle), 1
  • Le certificat du pèlerin (Saint-Jacques-de-Compostelle), 2
  • « In Memoriam », certificat posthume à la mémoire des personnes décédées sur le chemin (Saint-Jacques-de-Compostelle), 2
  • La Compostela du Camino de Madrid (Sahagún), 3
  • Le certificat de distance (Saint-Jacques-de-Compostelle), 4
  • La Carta peregrina, certificat de mi-distance du Camino francés (Sahagún), 5
  • La Fisterrana (Fisterra), 6
  • La Muxiana (Muxía), 7
  • La Pedronia (Padrón), 8
  • Le certificat de la Traslatio xacobea (Padrón), 9
  • La Jakezstela (délégations départementales de l’association bretonne des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle), 10
  • La médaille de l’association des amis du chemin de Saint-Jacques des Pyrénées-Atlantiques (64) (Saint-Jean-Pied-de-Port), 11
  • Le Certificado de Cumplimiento de Recorrido Mutuo, pour ceux qui réalisent à la fois le Camino de Santiago, et le chemin de Jeju Olle (Corée), les chemins de Kumano Kodo (Japon) ou le pèlerinage des 88 temples dit Shikoku Henro (Japon). 12

Qui est l’auteure de cet article ?

Fabienne BODAN a arpenté les chemins de Compostelle (4 000 kms en France, Espagne et Portugal) depuis 2012. Mais aussi des sentiers de l’Himalaya et d’Amérique du Sud. Grande voyageuse depuis 40 ans, elle porte un intérêt tout particulier aux lieux sacrés des diverses traditions spirituelles. Elle a créé en 2015 le site Pèlerins de Compostelle, dédié aux chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle et plus, largement, aux chemins de pèlerinage. Son second site, Chemins vers le Sacré, accompagne ses livres et s’ouvre également aux chemins de pèlerinage dans le monde entier. Elle anime la page Facebook Pèlerins de Compostelle.

Fabienne BODAN est également l’auteure de trois ouvrages sur les chemins. Merci de l’aider à financer son travail d’information sur les chemins en achetant et en faisant connaître ses ouvrages :

Elle a été choisie par France 3 comme fil rouge du documentaire Sur les chemins de Compostelle, de l’émission Des Racines et des Ailes (diffusion 2019 & 2020).

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site https://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & https://pelerinsdecompostelle.com

Une médaille pour les pèlerins du Camino francés

Depuis 2019, l’association des amis du chemin de Saint-Jacques des Pyrénées-Atlantiques (64) propose une médaille aux pèlerins de Compostelle. Pour l’obtenir, il faut avoir parcouru l’intégralité des 780 kilomètres du Camino Francés, de Saint-Jean-Pied-de-Port à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Logo de l'association des Amis du chemin de Saint-Jacques des Pyrénées Atlantiques (64).
Logo de l’association des Amis du chemin de Saint-Jacques des Pyrénées Atlantiques (64). Rappelons que cette association gère l’accueil pèlerin de Saint-Jean-Pied-de-Port au 39, rue de la Citadelle.

UNE MÉDAILLE POUR VALORISER LES MARCHEURS LONGUE DISTANCE DU CAMINO FRANCÉS

L’association des Amis du chemin de Saint-Jacques des Pyrénées-Atlantiques (64) gère l’accueil pèlerin de Saint-Jean-Pied-de-Port au 39, rue de la Citadelle. Quelque 200 accueillants bénévoles se succèdent du 1er janvier au 31 décembre pour délivrer une credencial, le premier tampon du Camino francés et de précieux conseils aux pèlerins du monde entier qui viennent y commencer leur itinéraire vers la Galice. En 2019, l’association a décidé de valoriser ceux qui choisissent de parcourir l’intégralité du Camino francés par une médaille commémorative. Cette initiative répond à la tendance des dernières années à la densification des 100 derniers chemins jacquaires espagnols. En effet, c’est la distance minimale nécessaire pour obtenir la Compostela au bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

COMMENT OBTENIR LA MÉDAILLE DU CAMINO FRANCÉS ?

Pour obtenir la médaille du Camino francés, il est nécessaire :

  • D’avoir parcouru l’intégralité du Camino Navarro et du Camino francés, en 1 ou 2 fois depuis 2014. Soit 780 kilomètres.
  • D’avoir entamé votre chemin à Saint-Jean-Pied-de-Port.
  • D’expédier la copie de votre Compostela, les 3 premières et les 3 dernières pages de votre credencial. Les 3 premières devront intégrer celle avec vos nom, prénom, adresse et le premier tampon délivré à Saint-Jean-Pied-de-Port. Les 3 dernières devront contenir le tampon final délivré à Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • Expédier 10€ en mentionnant vos nom, prénom et adresse postale à l’adresse suivante : Amis du chemin de Saint-Jacques des Pyrénées-Atlantiques – 39, rue de la Citadelle – 64 220 Saint-Jean-Pied-de-Port – France
  • Vous recevrez en retour un petit document et votre médaille commémorative.
Tampon pour credencial au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port
Tampon pour credencial au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port © Fabienne Bodan

les sources de cet article

pour en savoir plus

  1. Combien de pèlerins au départ du Camino francés en 2022 ?
  2. 2012-2022 : nombre de pèlerins au départ du Camino francés
  3. Répartition par année et mois des pèlerins recensés au bureau de Saint-Jean-Pied-de-Port, de 2012 à 2022 (Source : bureau des pèlerins du 39, rue de la Citadelle, Saint-Jean-Pied-de-Port).
  4. Comment devenir accueillant au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port 
  5. Récit d’une accueillante au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port (partie 1) et (partie 2).
Combien de pèlerins au départ du Camino francés en 2022 ?
Au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port, de longues files d’attente attendent les pèlerins en période de forte affluence.© Fabienne Bodan

Qui est l’auteure de cet article ?

Fabienne BODAN a arpenté les chemins de Compostelle (4 000 kms en France, Espagne et Portugal) depuis 2012. Mais aussi des sentiers de l’Himalaya et d’Amérique du Sud. Grande voyageuse depuis 40 ans, elle porte un intérêt tout particulier aux lieux sacrés des diverses traditions spirituelles. Elle a créé en 2015 le site Pèlerins de Compostelle, dédié aux chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle et plus, largement, aux chemins de pèlerinage. Son second site, Chemins vers le Sacré, accompagne ses livres et s’ouvre également aux chemins de pèlerinage dans le monde entier. Elle anime la page Facebook Pèlerins de Compostelle.

Fabienne BODAN est également l’auteure de trois ouvrages sur les chemins. Merci de l’aider à financer son travail d’information sur les chemins en achetant et en faisant connaître ses ouvrages :

Elle a été choisie par France 3 comme fil rouge du documentaire Sur les chemins de Compostelle, de l’émission Des Racines et des Ailes (diffusion 2019 & 2020).

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site https://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & https://pelerinsdecompostelle.com

Le pèlerinage forcé comme châtiment

Le pèlerinage forcé vers Saint-Jacques-de-Compostelle fut l’un des châtiments prononcés par les tribunaux religieux comme civils du Moyen-Âge à la Révolution Française. Le droit canonique médiéval, dans « les réglementations pénitentielles », commença à utiliser les pèlerinages comme méthode de châtiment de certains délits commis par les ecclésiastiques ou les laïcs.

Images gratuites sur Pixabay. Licence Creative Commons CC0.
Images gratuites sur Pixabay. Licence Creative Commons CC0.

LE PÈLERINAGE FORCÉ, CHÂTIMENT POUR ÉCCLÉSIASTIQUES…

La distance et la durée du pèlerinage étaient fonction de la nature du délit. Un évêque auteur d’un homicide pouvait être condamné à un pèlerinage à vie. Un ecclésiastique pouvait être condamné à un pèlerinage pour une durée déterminée s’il avait tué, intentionnellement ou animé par la haine. Le même sort était réservé aux prêtres qui violaient le secret de la confession ou dérobaient des objets sacrés.

ET pour les laïcs

On imposait le pèlerinage aux laïcs qui avaient volé de l’argent à l’église, commis des délits à l’encontre de leurs proches, s’ils avaient « forniqué » (l’article ne dit pas avec qui, NDLR), et ceux coupables d’adultère. Il y avait en outre des circonstances aggravantes à ces délits. Dans ce cas, on obligeait les « pèlerins malgré eux » à porter des chaînes, jusqu’à ce que l’usure ou… un miracle les en libèrent. Ou encore, pour les hommes, à cheminer nus. Les femmes, quant à elles, devaient porter un vêtement blanc ou un costume de pénitente.

LES JUGES CORROMPUS SE VOYAIENT INGLIGER LE PÈLERINAGE FORCÉ


Avant le XIIIe siècle, les pouvoirs séculiers des Pays-Bas, de France et d’Allemagne, empruntèrent au droit canonique la peine de pèlerinage forcé ou obligé. Son application fut très variable, selon les conduites à sanctionner. Celles-ci allaient de l’homicide aux lésions et blessures d’une certaine gravité infligées dans des lieux saints, en passant par l’enlèvement d’une femme, certains délits contre une propriété, le non-paiement d’un salaire, des loyers dus à la ville, des injures, l’adultère, brandir une arme tranchante contre autrui jusqu’à des infractions à des ordonnances municipales. Les juges corrompus se voyaient aussi imposer le pèlerinage forcé. En particulier à ceux qui en profitaient pour se porter acquéreur des biens ou crédits objets du litige.

UNE PEINE COLLECTIVE POUR LES FAMILLES


Les pouvoirs publics appliquèrent également la peine de pèlerinage collectif à des familles, communautés agitées (menaçant l’ordre public, NDLR), ou aux peuples rebelles après la signature d’un traité de paix avec le Roi. Une manière ingénieuse de les éloigner pendant un certain temps du territoire.

Compostelle mais AUSSI Rome, Jérusalem, Canterbury…


Saint-Jacques-de-Compostelle n’était pas la seule destination de ces pèlerinages forcés. Le catalogue contenait également Rome, Jérusalem, Canterbury (Angleterre), Cologne (Allemagne), Chypre, Notre Dame de Vauvert, Rocamadour, Boulogne-sur-Mer… Ainsi, le pape Clément V obligea Guillaume de Nogaret, professeur de droit à Montpellier, conseiller du Royaume de France, juge à Beaucaire, à pérégriner vers Notre-Dame de Vauvert, Notre-Dame de Rocamadour, Notre-Dame de Puy-en-Velay, Notre-Dame de Boulogne-sur-Mer, Notre-Dame de Chartres, Saint-Gilles en Provence, Saint-Pierre de Montmajour et Saint-Jacques de Compostelle. Ce fut la condition pour lever l’excommunication que lui valut un article écrit dans le cadre du conflit qui l’opposait au Roi de France et de Navarre, Philippe IV dit le Bel.
Cependant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les pèlerinages forcés n’appartiennent pas seulement au passé. La Belgique applique toujours ce type de peine. Dans le cadre d’un projet dénommé Oykoten, des jeunes condamnés pour délits mineurs peuvent ainsi éviter d’aller la prison, ou accéder à la rédemption définitive de leurs peines en cheminant jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle. Rien de tel pour favoriser la réflexion qu’une bonne marche de 1777 kilomètres ! Une expérience qui transforme tout un chacun…

SOURCE DE CET ARTICLE

La peregrinación forzosa a Santiago de Compostela fue un castigo penal en el pasado Confilegal (12.3.2016) Article en espagnol

Images gratuites sur Pixabay. Licence Creative Commons CC0.
Images gratuites sur Pixabay. Licence Creative Commons CC0.

Qui est l’auteure de cet article ?

Fabienne Bodan et son Guide des chemins de pèlerinage du monde (Éditions Ouest-France)

Fabienne BODAN a arpenté les chemins de Compostelle (4 000 kms en France, Espagne et Portugal) depuis 2012. Mais aussi des sentiers de l’Himalaya et d’Amérique du Sud. Grande voyageuse depuis 40 ans, elle porte un intérêt tout particulier aux lieux sacrés des diverses traditions spirituelles. Elle a créé en 2015 le site Pèlerins de Compostelle, dédié aux chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle et plus, largement, aux chemins de pèlerinage. Son second site, Chemins vers le Sacré, accompagne ses livres et s’ouvre également aux chemins de pèlerinage dans le monde entier. Elle anime la page Facebook Pèlerins de Compostelle.

Elle a été choisie par France 3 comme fil rouge du documentaire Sur les chemins de Compostelle, de l’émission Des Racines et des Ailes (diffusion 2019 & 2020).

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site https://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan (Revue de Presse 2016) & https://pelerinsdecompostelle.com