Camino de Madrid : étape 1, de Madrid à Fuencarral

Pour obtenir le son, activez le haut-parleur dans la bande noire en bas de l’image !

A l’auberge de jeunesse le Cats Hostel de Madrid, non loin de la Puerta del Sol et de la plaza Mayor madrilène, le petit déjeuner n’est servi qu’à partir de 8h. Il n’a rien d’un solide petit déjeuner pour pèlerin : tout y est industriel et sous vide, brioche, croissant, pain de mie, jusqu’à la poudre d’orange digne du Tang de la jeunesse des cinquantenaires. Nous avons parcouru les premiers kilomètres de ce camino de Madrid hier soir, en revenant de notre excursion au cañon del Rio Lobos. Une petite mise en jambe, initialement prévue jusqu’à Fuencarral.

La place de Santiago, point de départ du Camino de Madrid vers Compostelle et du Camino d'Uclès, vers le monastère du même nom © Fabienne Bodan

La place de Santiago, point de départ du Camino de Madrid vers Compostelle et du Camino d’Uclès, vers le monastère du même nom © Fabienne Bodan

C’était sans compter la difficulté de localiser le point de départ. Si certains guides suggèrent un départ de la Puerta del Sol, nous souhaitions un lieu plus symbolique et spirituel. Quoi de plus approprié que de démarrer de l’église de Santiago ?

Eglise de Santiago, plaza de Santiago, non loin du Palacio Real, Madrid © Fabienne Bodan

Eglise de Santiago, plaza de Santiago, non loin du Palacio Real, Madrid © Fabienne Bodan

A la cathédrale, on nous indique qu’elle est située après le Palais Royal. Après quelques tâtonnements, un policier municipal nous indique la direction de l’église recherchée. Une statue de Saint-Jacques nous accueille. Premiers tampons sur nos crédentiales à la sacristie. Premières images de ce nouveau camino. Il est déjà 18h45.

Camino de Madrid. Le premier sello gentiment tamponné dans la sacristie de l'église de Santiago, Madrid. © Fabienne Bodan

Camino de Madrid. Le premier sello gentiment tamponné dans la sacristie de l’église de Santiago, Madrid. © Fabienne Bodan

Calle Mayor. Plaza de Cibeles. Paseo de Recoletos. Et un paseo de la Castellana interminable ! La sortie de ville n’a rien d’enchanteur. Nous nous fixons un challenge : au premier qui trouvera la première flèche jaune de ce chemin. Plaza de Castilla, les tours penchées de Kio. Et soudain, la première flèche. Nous reprenons le métro vers la plaza Mayor. Direction, le Mercado San Miguel, où une multitude de petits stands proposent d’appétissants tapas : empanadas, croquetas, pimientos de Padron, boquerones fritos, pulpo à la plancha, chorizo, jamon serrano, mini-saucissons, de quoi ravir les papilles d’un pèlerin !

Camino de Madrid : la première flèche du chemin, au bout de 6 kilomètres, après les tours penchées...

Camino de Madrid : la première flèche du chemin, au bout de 6 kilomètres, après les tours penchées…

Retour au Sommaire des récits par étape de ce Camino de Madrid

VOIR la fiche d’information sur mon hébergement à Madrid

Copyright Fabienne Bodan http://pelerinsdecompostelle.com 2016

Camino de Madrid : l’arrivée à Madrid

Ce Camino de Madrid fut un chemin court. Je vous propose donc un récit de pèlerinage sous forme de diaporamas, dont la réalisation prend…un certain temps, et s’avère donc difficilement envisageable sur de longs chemins…

Souriez, vous êtes à Madrid, et plus particulièrement sur la Plaza Mayor ! © Fabienne Bodan

Souriez, vous êtes à Madrid, et plus particulièrement sur la Plaza Mayor ! © Fabienne Bodan

11 avril 2016. 17h45. Je décolle de Paris, pour atterrir à Madrid deux heures plus tard. Jacques, lui, s’envole de Nantes. Il arrivera à destination 5 minutes avant moi. Avant d’effectuer nos premiers pas sur le chemin, nous passerons une première journée à Madrid, en attendant Christa. Puis nous partirons pour une petite excursion vers le Cañon del Rio Lobos pour deux jours.

Le Mercado San Miguel, tapas, vino et atmosphère...© Fabienne Bodan

Le Mercado San Miguel, tapas, vino et atmosphère…© Fabienne Bodan

Mais pour commencer notre séjour, nous avons une envie de tapas ou, comme on dit à Madrid, de pinchos. Alors, direction le Mercado San Miguel (voir ma fiche informations pratiques et bonnes adresses).

Mercado San MIguel, Madrid. Empanadas © Fabienne Bodan

Mercado San Miguel, Madrid. Empanadas © Fabienne Bodan

On peut être pèlerin et néanmoins visiteur lorsque l’on ne marche pas, n’en déplaise à celui qui m’a laissé un jour un commentaire lorsque je parlais de la dégustation de tapas et de la visite de Madrid : « alors, on se goinfre et on se balade » ? Je vous laisse apprécier la délicatesse des propos… Et bien, moi, j’aime découvrir les gens, la culture sous toutes ses formes, les monuments, la nature, la gastronomie, (et bien plus encore car je me passionne pour l’énergie des lieux, leur histoire, les relations entre différents lieux dits sacrés), car si je considère ces longues marches comme une aventure intérieure en adéquation avec la nature, j’accorde également beaucoup d’importance aux rencontres et aux moments partagés, à la découverte des villes et villages traversés et à toutes les spécificités du pays ou de la région.

Le Palacio Real de la famille royale espagnole © Fabienne Bodan

Le Palacio Real de la famille royale espagnole © Fabienne Bodan

Du Palais Royal à la Cathédrale Nuestra Señora de la Almudena, il n’y a qu’un pas.

Cathédrale Nuestra Señora de la Almudena, Madrid © Fabienne Bodan

Cathédrale Nuestra Señora de la Almudena, Madrid © Fabienne Bodan

Mon parapluie trouvera, comme moi, porte close face au Palais Royal.

Ce jour-là, mon parapluie se fit volant, s'accrochant aux grilles du Palais Royal madrilène...© Fabienne Bodan

Ce jour-là, mon parapluie se fit volant, s’accrochant aux grilles du Palais Royal madrilène…© Fabienne Bodan

Retour au Sommaire des récits par étape de ce Camino de Madrid

VOIR la fiche d’information sur mon hébergement à Madrid

Copyright Fabienne Bodan http://pelerinsdecompostelle.com 2016

Camino de Madrid : le sommaire des récits de pèlerinage, par étape

Pour faciliter votre navigation dans les méandres de ce site, ce sommaire vous aidera à accéder au récit journalier de mes étapes sur le Camino de Madrid, de Madrid à Sahagun (avril 2016). Il vous suffit de cliquer sur l’étape qui vous intéresse. Buen camino !

♦ Avant le départ…VOIR la genèse de ce camino et les impressions d’avant-départ
♦ Jour 1, l’arrivée à Madrid VOIR l’article, le diaporama et les photos
♦ Etape N°1, de Madrid (Eglise de Santiago) à Fuencarral VOIR l’article et le diaporama
♦ Etape N°2, de Fuencarral à Colmenar Viejo VOIR l’article, le diaporama et les photos
♦ Etape N°3, de Colmenar Viejo à Mataelpino VOIR l’article, le diaporama et les photos
♦ Etape N°4, de Mataelpino à Cercedilla VOIR l’article, le diaporama et les photos
♦ Etape N°5, de Cercedilla à Segovia
♦ Etape N°6, de Segovia à Santa Maria La Real de Nieva
♦ Jour 5 : une journée de visite à Segovia
♦ Etape N°7, de Santa Maria La Real de Nieva à Coca
♦ Etape N°8, de Coca à Alcazaren
♦ Etape N°9, de Alcazaren à Puente Duero
♦ Etape N°10, de Puente Duero à Peñaflor de Hornija
♦ Etape N°11, de Peñaflor de Hornija à Medina de Rioseco
♦ Etape N°12, de Medina de Rioseco à Cuenca de Campos
♦ Etape N°13, de Cuenca de Campos à Santervas de Campos
♦ Etape N°14, de Santervas de Campos à Sahagun
♦ Jour 15 : prolongation jusqu’à Léon !
♦ Fin de camino !

Camino de Madrid : informations pratiques et bonnes adresses

Délicieuses croqueras au Mercado San Miguel, Madrid

Délicieuses croqueras au Mercado San Miguel, Madrid

Si ce camino de Madrid est irréprochable en matière d’auberges mises à la disposition des pèlerins, nous n’avons pas raffolé de la nourriture qui nous fut servie. N’avons-nous pas tout simplement trouvé le bon restaurant (à tarif raisonnable, bien entendu) ? La faible fréquentation de ce chemin explique-t’elle l’absence de « menus pour les pèlerins », qui ne sont pas forcément, je vous l’accorde, un gage de qualité pour les papilles ? Chou blanc également du côté des tapas, à l’exception de Madrid ou de…Léon, pour notre extra sur le camino francés. Néanmoins, j’ai noté quelques bonnes adresses, sachant que, ne préparant pas un guide gastronomique, je n’ai guère le loisir, ni le budget, de tester un grand nombre d’établissements.

Empanadas au Mercado San Miguel, Madrid

Empanadas au Mercado San Miguel, Madrid

♦ Manger

Commençons par Madrid. Mon goût pour les tapas et la convivialité engendrée par cette formule m’invita à partir en quête, dès mon arrivée dans la capitale ibérique, d’un lieu où boire un verre accompagné des « pinchos » locaux (c’est ainsi que l’on dénomme les tapas à Madrid et dans le nord de l’Espagne). Je trouvai mon bonheur au Mercado San Miguel. Cette halle en fer abrite une multitude de stands où chacun trouvera forcément bouchée à son goût : des pimientos de Padron (même s’ils viennent du Maroc, pour les marcheurs du chemin portugais, ces petits poivrons verts seront toujours originaires de Padron) frits plongés dans une huile de fritures comme les french fries, des assortiments de crevettes, poulpes, boquerones frits, des empanadas au thon, aux fruits de mer, à la ratatouille ou tout simplement au jambon-fromage, des croquetas de champignons, de poisson, de jambon, des coquilles Saint-Jacques, de la paëlla, toutes sortes de charcuterie et de fromages, des mini-brochettes d’olives…Ambiance garantie. Chacun s’installe où il peut, car il y a peu de places assises aux heures d’affluence. Des serveurs déambulent et vous proposent du vin au verre. Tout le monde discute avec tout le monde. Souriez, vous êtes en Espagne !

Le Mercado San Miguel, Madrid

Le Mercado San Miguel, Madrid

Vous pourrez également jouer des coudes au Museo del Jamon (il y en a plusieurs à Madrid). Cet établissement où pendouillent les jambons, saucissons et chorizos, dont certains purement « iberico » (la spécialité d’Extrémadure, où les porcs vivent dans la nature et mangent des glands….leur nourriture de prédilection, en somme), propose des bocadillos au jambon, chorizo, saucisson et autres cochonnailles pour un euro symbolique, un verre de vin ou de bière pour un euro, et encore, on vous servira alors systématiquement une petite assiette de charcuterie et de chips, ou un sachet pique-nique avec un bocadillo, une boisson, un fruit pour 2,50 euros.
La Casa Labra, Puerta del Sol, près du magasin El Corte Inglés, vous servira ses spécialités de croquetas et de bacalhau (morue) . Vous trouverez du côté de la plaza Cascorro Por El Rastro les bars à tapas les plus anciens de Madrid.

Affluence gourmande à la Chocolateria Ginés, Madrid

Affluence gourmande à la Chocolateria Ginés, Madrid

Les amateurs de churros ne manqueront pas la Chocolateria San Gines, ouverte 24h/24.
Et vous ne pourrez quitter Madrid sans déguster un verre de « vermuth de grifo » (vermuth à la pression) dans l’un de ces bars anciens qui respirent l’ambiance typiquement madrilène.

Vermuth al grifo, macéré avec de la cannelle et des zestes d'orange amère, Madrid

Vermuth al grifo, macéré avec de la cannelle et des zestes d’orange amère, Madrid

Mercado San Miguel, plaza San Miguel, juste derrière la Plaza Mayor (Métro Sol), de 10h à minuit
Museo del Jamon, carrera de San Jéronimo, 6 (Métro Anton Martin ou Sevilla)
Chocolateria San Ginés, pasadizo de San Ginés, 5 – https://chocolateriasangines.com (Métro Sol), 24h/24
Casa Labra, calle de Tetuan, 12 (Métro Sol)

Esthétique et gastronomie pour 12 euros au Gran Hostal El Chiscon, Colmenar Viejo

Esthétique et gastronomie pour 12 euros au Gran Hostal El Chiscon, Colmenar Viejo

♦ A Colmenar Viejo, le Gran Hostal El Chiscon vous servira un menu inattendu et savoureux pour 12 euros, boisson comprise : sauté de légumes, haricots blancs au chorizo, boquerones frits ou daurade aux petits légumes…
♦ A Mataelpino, La Meson près de l’auberge municipale pour pèlerins sert des menus à 16 euros (il n’y a pas moins cher dans le village) ou des plats uniques pour une dizaine d’euros.

Fabrication de churros à la demande, Navacerrada

Fabrication de churros à la demande, Navacerrada

A la sortie du village de montage de Navacerrada, les amateurs de churros pourront se régaler de churros frits devant vous accompagnés de chocolat.

La Casa Candido de Ségovie

La Casa Candido de Ségovie

♦ A Ségovie, la Casa Candido sur la place de l’office du tourisme près de l’aqueduc est, selon Julian, mon guide d’un jour, est le meilleur restaurant de la ville, mondialement connu

Margarita accueille les pèlerins dans sa petite pâtisserie de Nava de la Asuncion

Margarita accueille les pèlerins dans sa petite pâtisserie de Nava de la Asuncion

♦ A Nava de la Asuncion, Margarita de la Pasteleria Rosana se fait un plaisir de tamponner les crédentiales des pèlerins et de les accueillir dans sa boutique de bonbons et de gâteaux. Vous ne pouvez pas la louper, vous arriverez juste en face !

Bar social Calimero de Villeguillo

Bar social Calimero de Villeguillo

♦ A Villeguillo, n’hésitez pas à vous arrêter dans le bar social du village, le Calimero. Non seulement, le maintien d’un tel établissement dans un petit village contribue à y créer de la vie et du lien, mais vous pourrez y déguster des « montaditos » (mini-bocadillos) fraîchement élaborés, avec des spécialités comme le chorizo-morcilla, mélange local du chorizo et de la morcilla (boudin noir).

Bar La Sacristia, Léon

Bar La Sacristia, Léon

♦ A Léon (pour ceux qui poursuivent jusqu’à Santiago), ne passez pas à côté de la Sacristia, un bar juste à côté de la petite église sur la place où se situe le convento de Las Carbajalas : 1,60 euros le verre de vin accompagné de deux tapas. Non seulement c’est vraiment bon marché, mais en plus c’est bon.

♦ Lire

La Casa del Libro, sur Gran Via, proche du Mac Donalds, propose nombre d’ouvrages sur quatre ou cinq étages.
Si vous cherchez un livre d’occasion ou un livre épuisé, vous pourrez consulter le site http://www.uniliber.com, qui rassemble les fonds de 300 librairies vendant des livres d’occasion. A signaler également http://www.iberlibro.com

♦ Internet

A Madrid, deux bons plans si vous cherchez une connexion WIFI de qualité : la boutique Apple sur la place de la Puerta del Sol et le Mac Donalds à l’angle de la calle Montera (qui monte de la Puerta del Sol) et de Gran Via. On ne vous dira rien si vous entrez et vous installez simplement pour vous connecter avec votre smartphone !

♦ Crédentiale

Eglise Santiago de Madrid, sur la place de même nom

Eglise Santiago de Madrid, sur la place de même nom

Si vous n’avez pas de crédentiale, vous en trouverez une soit à l’église Santiago de Madrid, plaza Santiago, soit auprès de lassociation des Amigos de los Caminos de Santiago de Madrid, calle Carretas, 14, 7-B, Tel : 915 23 22 11, les mardi et jeudi de 19h à 21h. Vous pourrez également demander votre tampon de départ dans la sacristie de l’église Santiago.

Premier tampon sur la crédentiale de ce Camino de Madrid !

Premier tampon sur la crédentiale de ce Camino de Madrid !

On ne peut pas démarrer le chemin sans un petit clin d'oeil au Santiago de l'église...Santiago de Madrid !

On ne peut pas démarrer le chemin sans un petit clin d’oeil au Santiago de l’église…Santiago de Madrid !

Hébergement à Madrid

Le patio intérieur du Cats Hostel, Madrid © Fabienne Bodan

Le patio intérieur du Cats Hostel, Madrid © Fabienne Bodan

C'est beau du sol au plafond © Fabienne Bodan

C’est beau du sol au plafond © Fabienne Bodan

Pour illustrer le nom de l'auberge © Fabienne Bodan

Pour illustrer le nom de l’auberge © Fabienne Bodan

A l'entrée, le bar, parfois bruyant, mais dès que l'on entre dans le patio, le calme règne © Fabienne Bodan

A l’entrée, le bar, parfois bruyant, mais dès que l’on entre dans le patio, le calme règne © Fabienne Bodan

Camino de Madrid : hébergement à Madrid

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'auberge de jeunesse Cats Hostel de Madrid. Avril 2016.
HébergementAuberge de jeunesse Cats Hostels
Calle Caziñares, 6
28012 Madrid
Tél : +34 913 692 807
E-Mail : info@catshostel.com
http://www.catshostel.com
Tarif 2016.De 16 à 28 euros, selon les jours (plus cher le week-end), le nombre de lits dans le dortoir (mais une chambre pour 2 personnes avec salle de bains privative peut ne coûter que 28 euros par personne alors qu'un lit dans un dortoir de 8 lits peut en coûter 25!)
.Le petit-déjeuner est inclus
Description.Bâtisse de plusieurs étages dans une ruelle calme très proche du centre (Plaza Santa-Ana, Puerta del Sol, Plaza Mayor). A l'intérieur un superbe patio de style mudejar, autour duquel sont distribués les dortoirs.
.Check-in à partir de 14h, check-out au plus tard à 11h
.Des casiers à clé permettent de laisser les bagages en toute sécurité après le check-out (10 euros de caution)
.Petit-déjeuner de 8h à 10h en semaine et de 8h à 10h30 le week-end
.Pour accéder à votre chambre et au casier individuel que vous pourrez fermer à clé dans celle-ci, on vous donne une « clé » sous forme de montre que vous pourrez porter au poignet contre une caution de 10 euros. Attention, certaines portes sont délicates à ouvrir, alors pour ne pas rester dehors lorsque vous allez aux toilettes la nuit, veillez à ne pas les fermer complètement !
.Sauf dans les chambres à 2 lits, les dortoirs de 4, 6, 8, 12 lits contiennent des lits superposés, avec couvertures et draps fournis, et un casier par personne, à clé, pour stocker ses affaires en toute sécurité
.De grands blocs sanitaires, séparés hommes-femmes à tous les étages, avec douches, WC, vestiaires, lavabos, eau chaude
.Un patio autour d'une fontaine au rez-de-chaussée, avec des canapés, des fauteuils et des coussins
.Distributeur de boissons
.Pièces avec des casiers à clé pour stocker vos bagages
.Bar à l'entrée (où est servi le petit-déjeuner)
.Réception
.Wifi (il faut se connecter au Hotspot de l'auberge, et y entrer ses coordonnées, Facebook ou E-Mail)
Avantages.Le patio de style mudejar est très beau, et certains dortoirs sont distribués autour du patio au premier étage
.Propre et relativement calme dès lors que l'on franchit le patio
.Très bien situé à 5 minutes de la plaza Santa Ana et à peine 10 de la Puerta del Sol et de la Plaza Mayor, tout en étant installé dans une ruelle très calme
.Très propre
Inconvénients.Petit déjeuner de qualité industrielle, donc mauvais, jusqu'au jus d'orange en poudre et aux viennoiseries très sucrées. Pèlerins, je vous conseille d'acheter de la vraie nourriture pour votre petit-déjeuner ! Vous pourrez toujours y prendre un thé ou un café !
.Ceux d'une grande auberge de jeunesse : beaucoup de monde, et soirées au bar (fort heureusement à l'entrée, avant le patio) très fréquentées et bruyantes.
.Décalage horaire entre les pèlerins et les jeunes venus faire la fête dans la capitale espagnole. Les premiers se lèvent à l'heure où les seconds se couchent. Mais tout ce petit monde cohabite bien.
.Il n'y a pas de fenêtres dans certains dortoirs, donc pour l'aération ce n'est pas toujours le mieux.
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
Chambre à 2 lits au Cats Hostel © Fabienne Bodan

Chambre à 2 lits au Cats Hostel © Fabienne Bodan

La salle de bain privative de la chambre à 2 lits © Fabienne Bodan

La salle de bain privative de la chambre à 2 lits © Fabienne Bodan

Le buffet petit-déjeuner est servi dans le bar à l'entrée © Fabienne Bodan

Le buffet petit-déjeuner est servi dans le bar à l’entrée © Fabienne Bodan

Le petit déjeuner est composé de nourriture industrielle, à volonté © Fabienne Bodan

Le petit déjeuner est composé de nourriture industrielle, à volonté © Fabienne Bodan

Le charme du bois et du fer forgé, pour un établissement très bien situé au centre de la vie madrilène © Fabienne Bodan

Le charme du bois et du fer forgé, pour un établissement très bien situé au centre de la vie madrilène © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.
Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau ♣ , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
 J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Chemin de Madrid : sites Webs et Blogs

Capture d'écran du site Mundicamino

Capture d’écran du site Mundicamino

Chemin de Madrid : sites Web et blogs

Sans prétendre à l'exhaustivité, une sélection de sites Web et de blogs sur le Chemin de Madrid en français, anglais, espagnol...

Descriptif du site & liensLangue
La page du site de l'association américaine de pèlerins sur le chemin de Madrid : assez succinte, mais donne des informations de base sur la période à choisir (vous trouverez des moyennes météorologiques de Madrid, Ségovie et Léon), les guides, des liens internet, un résumé du profil du chemin.
http://americanpilgrims.com/camino/route_descriptions/route_madrid.html
Anglais
Un film de 28 minutes sur le Chemin de Madrid, dans la série « Nuestros Caminos » de la Radio Télévision espagnole RTVE. Fin janvier 2016, cette série comptait 23 documentaires de durée équivalente.
http://www.rtve.es/alacarta/videos/nuestros-caminos-a-santiago/nuestros-caminos-santiago-camino-madrid/659721/
Espagnol
Les cartes du Chemin de Madrid pour localisation GPS (View Ranger)
http://douglasajohnson.com/caminodemadrid.htm
Anglais
La rubrique Chemin de Madrid du site Mundicamino. 12 étapes décrites. Pour chacune d'entre elles, la description, le tracé, le profil, les hébergements, les services, les restaurants, les moyens de transport, la culture, les centres de soins, les pharmacies pour chaque ville et village traversés...Vous y trouverez les coordonnées de tous les établissements présentés. Circulation très ergonomique à travers les différentes sous-rubriques.
http://www.mundicamino.com/rutas.cfm?id=40
Espagnol
Une série de liens sur Chemin de Madrid du site Xacobeo (attention, certains sont obsolètes)
→ Carte des dénivelés du chemin : http://www.xacobeo.fr/YE3.01.Mad_den.pdf
-> Télécharger au format GPX : Mad_GPS.GPX.zip
->Télécharger au format KMZ : Mad_GPS.KMZ.zip
http://www.xacobeo.fr/ZE3.01.Madrid.htm
Français
Tracks du Chemin de Madrid pour GPS en libre service offert par Buen Camino et Jacobeo.net
http://www.mapacaminosantiago.es
Espagnol
→ Liste des localités parcourues et profil du chemin de Madrid, téléchargeable en PDF : http://www.rutasasantiago.com/BDCaminos/localidades-distancias-camino-de-santiago.php?cam=Camino-de-Madrid
http://www.rutasasantiago.com/BDCaminos/camino-de-santiago.php?cam=Camino-de-Madrid
Espagnol
Le très riche site Gronze n'a pour l'instant pas complété sa rubrique sur le Chemin de Madrid. Il ne propose pour l'instant (février 2016) qu'un découpage en 13 étapes, mais la structure est en place.
http://www.gronze.com/camino-de-santiago/caminos/camino-madrid
Espagnol
Le forum sur le Camino de Madrid
https://www.caminodesantiago.me/community/forums/camino-de-madrid.45/
Anglais
Capture d'écran de la page concernant le chemin de Madrid de l'association américaine "American pilgrims on the camino"

Capture d’écran de la page concernant le chemin de Madrid de l’association américaine « American pilgrims on the camino »

Carte des dénivelés d'une étape du chemin de Madrid du site Mundicamino

Carte des dénivelés d’une étape du chemin de Madrid du site Mundicamino

Chemin de Madrid : vidéos

Camino de Madrid (Camino de Santiago) 05-2014 : diaporama d’un pèlerin italien, de Madrid à Sahagun
http://blogdibruno.blogspot.it/
Ajoutée le 20 octobre 2014

La RTVE, radio-télévision espagnole, propose sur son site internet une série de 23 documentaires de 25 à 28 minutes sur différents chemins espagnols, dont le Camino de Madrid (28 minutes) : http://www.rtve.es/alacarta/videos/nuestros-caminos-a-santiago/nuestros-caminos-santiago-camino-madrid/659721/