Plus de 50 % des « pèlerins » du Camino francés partent de Sarria

Compostela
Plus de 50 % des « pèlerins » du Camino francés partent de Sarria. Ci-dessus la compostela, remise par le bureau des pèlerins de Santiago de Compostela.

Le Camino francés en perte de vitesse

  • 347 578 personnes ont retiré leur Compostela au bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle en 2019.
  • Soit 20 200 de plus que l’année précédente.
  • 189 837 ont opté pour le Camino francés (54,65 %). Cette voie continue à perdre du poids par rapport aux autres itinéraires.
  • En 2019, 50 % de ces pèlerins qui ont choisi le Camino francés ont commencé à Sarria. Ils étaient 47,5% en 2018.
  • Les personnes ayant commencé à Sarria représentent 27,66 % des 347 578 compostelas délivrées.
  • Il y a plus de personnes à opter pour un trajet court pendant les mois de mars, avril et la période estivale, de juillet à septembre.
  • À l’inverse, ceux qui marchent pendant l’hiver (novembre, décembre, janvier) effectuent des trajets plus longs.

L’esprit du chemin en danger ?

Certains estiment que réduire l’expérience à une centaine de kilomètres altère le véritable esprit du chemin. Et contribue à une massification. Des voix s’élèvent depuis quelques années pour demander à allonger la distance nécessaire à l’obtention de la compostela). D’autres pensent qu’une première expérience sur une courte distance peut donner envie de partir ultérieurement sur des distances plus longues.

Pour en savoir plus

  1. L’article original en espagnol (El Progreso, Auteure Ana Casanova, 19.01.2020).
  2. 350 000 pèlerins à Compostelle en 2019 ? (Pèlerins de Compostelle, 10.12.2019).
  3. Points de départ des pèlerins pour Saint-Jacques-de-Compostelle. (Pèlerins de Compostelle, 3.02.2019).
  4. Tendances du camino 2018. (Pèlerins de Compostelle, 28.01.2019).
  5. Compostelle 2018, les chiffres (Espagne). (Pèlerins de Compostelle, 7.01.2019).

DEUX GUIDES INÉDITS POUR PRÉPARER VOS FUTURES RANDONNÉES

Vous avez aimé les chemins de Compostelle ? Aimeriez-vous parcourir d’autres itinéraires vers Saint-Jacques-de-Compostelle ? Cherchez-vous des idées pour vos prochains itinéraires de randonnée ? Sur les cinq continents (Europe, Asie, Amérique, Océanie, Afrique) ? Ou spécifiquement en Europe, tellement le vieux continent fourmille de propositions d’évasion ? Fabienne Bodan, pèlerine, voyageuse et journaliste, a concocté pour VOUS ces deux guides INÉDITS. Ils s’adressent aux randonneurs, pèlerins et voyageurs. Pour 30€ seulement, chacun d’entre eux, joliment illustré de nombreuses photos et de cartes de synthèse originales, vous dévoilera une multitude de sentiers inconnus empruntant les anciennes voies de pèlerinage. Sous trois angles : historique, pratique, sacré.

Elle avait publié fin octobre 2018 de l’ouvrage le plus complet jamais réalisé sur les chemins de randonnée vers le sacré sur les 5 continents. Fabienne Bodan vous propose depuis fin octobre 2019 un nouvel ouvrage consacré aux itinéraires en Europe. À pied, à vélo, à cheval et parfois même en bateau. Le Guide des chemins de pèlerinage du monde et le Guide des chemins de pèlerinage d’Europe comptent chacun 800 chemins. L’auteure est également la fondatrice du site Pèlerins de Compostelle et de la page Facebook qui l’accompagne. Vous pouvez vous procurer ces ouvrages chez votre libraire ou directement en ligne, pour le Guide Europe PAR ICI et le Guide Monde PAR LÀ, si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé. Pour en savoir plus, parcourez le site dédié aux ouvrages de l’auteure.

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

350 000 pèlerins à Compostelle en 2019?

Bureau des pèlerins Saint-Jacques de Compostelle
350 000 pèlerins à Compostelle en 2019 ? Bureau des pèlerins Saint-Jacques de Compostelle.

De plus en plus de pèlerins en hiver

La fréquentation des chemins de Compostelle en Espagne ne cesse de croître. Ces dernières années, la croissance de ce phénomène est spectaculaire. Le camino est très fréquenté en été, en particulier sur les 100 derniers kilomètres des principales voies. Mais il est de plus en plus fréquent de rencontrer des pèlerins pendant les mois d’hiver, autrefois désertés.

L’appel de Jean-Paul II en 1982

Les motivations des pèlerins ne sont plus exclusivement religieuses. C’est l’une des explications de la croissance de leur nombre. S’ajoutent aux croyants des randonneurs en quête d’aventures, de défis personnels. D’autres souhaitent découvrir le nord de l’Espagne autrement. Au début des années 70, seules quelques dizaines de pèlerins foulaient le Camino de Santiago. Lors de l’année sainte de 1982, l’appel au pèlerinage de Jean-Paul II, qui s’est rendu à Compostelle, a encouragé ce pèlerinage.

Fabienne Bodan à Saint-Jacques-de-Compostelle
Fabienne Bodan à Saint-Jacques-de-Compostelle (bureau des pèlerins)

1993, une année décisive

Il a fallu attendre la seconde moitié des années 80 pour constater une augmentation annuelle par milliers. Le moment décisif de l’histoire de la route jacobine eut lieu en 1993. Cette nouvelle année jacquaire attira près de 100 000 pèlerins (+900% par rapport à l’année précédente). En 1999, le cap de 150 000 pèlerins fut dépassé.

AnnéeNombre de pèlerins enregistrés au bureau de saint-Jacques-de-ComposTelle
2009145.877
2010272.135
2011183.366
2012192.488
2013215.880
2014237.983
2015262.516
2016277.854
2017301.036
2018327.378
2019350.000

2,4 millions de personnes en 10 ans

  • L’afflux de pèlerins a triplé depuis 2009.
  • 2,4 millions de personnes ayant parcouru au moins les 100 derniers kilomètres sont arrivés à la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle ces 10 dernières années.
  • On estime à 350 000 personnes le nombre de pèlerins pour 2019, un nouveau record.
  • La fréquentation a cru à un rythme compris entre 7% et 9% par an ces 4 dernières années.
  • La prochaine année sainte sera célébrée en 2021.
Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle
350 000 pèlerins à Compostelle en 2019. Façade de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, sur la place de l’Obradoiro. C’est là que les chemins venus d’Europe se terminent. © Fabienne Bodan

Un demi-million de pèlerins en 2021 ?

Chaque année sainte, le Camino de Santiago enregistre un afflux supplémentaire, en particulier des Espagnols. +86% au cours de la dernière année sainte (2010) par rapport à l’année précédente (2009). Supposons que la fréquentation augmente de 7% par an en 2019 et 2020. Et enregistre un bond de 86% en 2021 (comme 2010). On pourrait alors s’attendre à dépasser le cap du demi-million de pèlerins en un seule année, un record historique !

Traduction : Fabienne Bodan.

POUR EN SAVOIR PLUS

DEUX GUIDES INÉDITS POUR PRÉPARER VOS FUTURES RANDONNÉES

Vous avez aimé les chemins de Compostelle ? Aimeriez-vous parcourir d’autres itinéraires vers Saint-Jacques-de-Compostelle ? Cherchez-vous des idées pour vos prochains itinéraires de randonnée ? Sur les cinq continents (Europe, Asie, Amérique, Océanie, Afrique) ? Ou spécifiquement en Europe, tellement le vieux continent fourmille de propositions d’évasion ? Fabienne Bodan, pèlerine, voyageuse et journaliste, a concocté pour VOUS ces deux guides INÉDITS. Ils s’adressent aux randonneurs, pèlerins et voyageurs. Pour 30€ seulement, chacun d’entre eux, joliment illustré de nombreuses photos et de cartes de synthèse originales, vous dévoilera une multitude de sentiers inconnus empruntant les anciennes voies de pèlerinage. Sous trois angles : historique, pratique, sacré.

Elle avait publié fin octobre 2018 de l’ouvrage le plus complet jamais réalisé sur les chemins de randonnée vers le sacré sur les 5 continents. Fabienne Bodan vous propose depuis fin octobre 2019 un nouvel ouvrage consacré aux itinéraires en Europe. À pied, à vélo, à cheval et parfois même en bateau. Le Guide des chemins de pèlerinage du monde et le Guide des chemins de pèlerinage d’Europe comptent chacun 800 chemins. L’auteure est également la fondatrice du site Pèlerins de Compostelle et de la page Facebook qui l’accompagne. Vous pouvez vous procurer ces ouvrages chez votre libraire ou directement en ligne, pour le Guide Europe PAR ICI et le Guide Monde PAR LÀ, si vous souhaitez recevoir un exemplaire dédicacé. Pour en savoir plus, parcourez le site dédié aux ouvrages de l’auteure.

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

Points de départ des pèlerins pour Compostelle

  • 327.342 compostelas délivrées en 2018 (301.036 en 2017), dont 93,49% à des marcheurs, 6,35% à des cyclistes, 0,10% à des cavaliers
  • Dernière année jacquaire (2010) : 272.135 compostelas délivrées

Après avoir analysé diverses données dans un précédent article, nous nous attachons dans celui-ci à l’étude des principaux points de départ des pèlerins pour Compostelle en 2018.

Bureau des pèlerins Saint-Jacques de Compostelle
Bureau des pèlerins Saint-Jacques de Compostelle © Fabienne Bodan

Les 23 premiers points de départ (85,71% des pèlerins)

Nota : J’ai sélectionné arbitrairement certains points de départ, le calcul sur l’ensemble des points de départ recensés par le bureau de Saint-Jacques-de-Compostelle nécessitant un temps d’analyse trop important. De cette liste, ressortent les 20 points de départ qui suivent. D’autres points de départ peuvent donc se glisser dans la seconde moitié de la liste. Je vous invite également à consulter les analyses très pertinentes de Pierre Baillet sur son blog. Selon les calculs de Pierre, 4059 personnes sont parties de Lugo, 3003 de Burgos et 2540 de Triacastela. Ces 23 premières destinations représentent 280576 personnes, soit 85,71% du total.

  1. Sarria (114,2 km) : 88509 personnes (27,04%)
  2. Saint-Jean-Pied-de-Port + Roncevaux + Pampelune (de 811,9 km à 743,2 km) : 42321 (12,93%)
  3. Saint-Jean-Pied-de-Port + Roncevaux (de 811,9 à 784,29 km) : 38840 (11,74%)
  4. Porto (240 à 280 km) : 32987 (10,08%)
  5. Saint-Jean-Pied-de-Port (811,9 km) : 32899 (10,05%)
  6. Tui + Valença do Minho (117 km) : 30034 (9,18%)
  7. Ferrol + La Corogne (119 km à 75 km) : 13605 (4,16%)
  8. León (302,2 km) : 10916 (3,34%)
  9. O Cebreiro (137,3 km) : 9189 (2,81%)
  10. Oviedo (317,8 km) : 9007 (2,75%)
  11. Ponferrada tous chemins (de 216,4 km à 253,9 km) : 7551 (2,31%)
  12. San Sebastian + Hendaye + Irun (de 812 km à 841 km) : 6567 (2,01%)
  13. Astorga (273,4 km) : 4906 (1,50%)
  14. Lugo ( 83,7km) : 4059 (1,24%)
  15. Ourense (113,7 km) : 3763 (1,15%)
  16. Lisbonne Tous chemins (de 600 à 691 km) : 3045 (0,93%)
  17. Le Puy-en-Velay (1567 km) : 3028 (0,93%)
  18. Burgos (515,5 km) : 3003 (0,92%)
  19. Triacastela (137,3 km) : 2540 (0,78%)
  20. Séville (1003 km) : 2017 (0,62%)
  21. Bilbao (683,1 km) : 1189 (0,36%)
  22. Santander (571,3 km) : 1179 (0,36%)
  23. Gijon (347,1 km) : 1094 (0,33%)
Tampon pour credencial au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port
Tampon pour credencial au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port © Fabienne Bodan

La méthode employée pour l’analyse de ces points de départ des pèlerins pour Compostelle

Nota : Il m’a paru opportun, au regard de certaines conclusions tirées ailleurs, d’additionner le nombre de pèlerins ayant opté pour des points de départ très proches géographiquement. Ainsi, sur gronze.com, lit-on par exemple que Porto a dépassé pour la première fois Saint-Jean-Pied-de-Port en 2018. Cela est vrai en données absolues, avec 32987 pour Porto et 32899 pour Saint-Jean-Pied-de-Port. Mais, on ne peut dissocier les départs de Roncevaux de ceux de sa voisine française. Les deux étapes sont distantes de seulement 27 km, et 5541 ont entamé leur chemin à Roncevaux en 2018. Le cumul Saint-Jean-Pied-de-Port + Roncevaux totalise 38840, et arrive en seconde position. De même, j’ai cumulé Tui (Espagne) et Valença do Minho (Portugal), seulement distants de 1 km, Ferrol et La Corogne, les deux points de départ du Camino inglés, et San Sebastian + Hendaye + Irun, points de départ du Camino del Norte.

Répartition des pèlerins de Compostelle selon les points de départ (2018)
Répartition des pèlerins selon les points de départ des pèlerins pour Compostelle (2018). Source : bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Classement sans additionner les villes voisines

Dans la liste suivante, je n’ai pas additionné les villes voisines, à l’exception de Tui (Espagne) et Valença do Minho (Portugal) qui ne sont séparées que par un pont transfrontalier. Derrière chaque ville, le pourcentage de personnes l’ayant choisie comme point de départ vers Compostelle.

  1. Sarria (27,04%) – 114,2 km
  2. Saint-Jean-Pied-de-Port (SJPP) (10,05%) – 811,9 km
  3. Tui + Valença do Minho (9,18%) – 117 km
  4. Porto par l’intérieur (8,20%) – 240 km
  5. Ferrol (4,07%) – 119 km
  6. León (3,34%) – 302,2 km
  7. O Cebreiro (2,81%) – 137,3 km
  8. Oviedo (2,75%) – 317,8 km
  9. Ponferrada par le camino francés (2,20%) – 216,4 km
  10. Porto par la côte (1,88%) – 280 km
  11. Roncevaux (1,69%) – 784,29 km
  12. Irun (1,65%) – 836,5 km
  13. Astorga (1,50%) – 273,4 km
  14. Lugo (1,24%) – 83,7km
  15. Ourense (1,15%) – 113,7 km
  16. Pampelune (1,06%) – 743,2 km
  17. Le Puy-en-Velay (0,93%) – 1567 km 
  18. Burgos (0,92%) – 515,5 km
  19. Triacastela (0,78%) – 137,3 km
  20. Lisbonne par l’intérieur (0,77%) – 600 km
  21. Séville (0,62%) – 1003 km
  22. Bilbao (0,36%) – 683,1 km
  23. Santander (0,36%) – 571,3 km
  24. Gijon (0,33%) – 347,1 km
  25. San Sebastian (0,28%) – 812 km
  26. Lisbonne par la côte (0,16%) – 691 km
  27. Ponferrada par le camino del invierno (0,10%) – 253,9 km
  28. La Corogne (0,08%) – 75 km
  29. Hendaye (0,08%) – 841 km
Les 29 premiers points de départ vers Compostelle (2018)
Les 29 premiers points de départ des pèlerins vers Compostelle (2018). Source : statistiques du bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Classement des 29 premiers points de départ selon la distance parcourue

  1. Le Puy-en-Velay : 1567 km – 16e position parmi les points de départ (0,93% des pèlerins)
  2. Séville : 1003 km – 18e position (0,62%)
  3. Hendaye : 841 km – 26e position (0,08%)
  4. Irun : 836,5 km – 12e position (1,65%)
  5. San Sebastian : 812 km – 22e position (0,28%)
  6. Saint-Jean-Pied-de-Port : 811,9 km – 2e position (10,05%)
  7. Roncevaux : 784,29 km – 11e position (1,69%)
  8. Pampelune : 743,2 km – 15e position (1,06%)
  9. Lisbonne par la côte : 691 km – 23e position (0,16%)
  10. Bilbao : 683,1 km – 19e position (0,36%)
  11. Lisbonne par l’intérieur : 600 km – 17e position (0,77%)
  12. Santander : 571,3 km – 20e position (0,36%)
  13. Burgos : 515,5 km – 18e position (0,92%)
  14. Gijon : 347,1 km – 21e position (0,33%)
  15. Oviedo : 317,8 km – 8e position (2,75%)
  16. León : 302,2 km – 6e position (3,34%)
  17. Porto par la côte : 280 km – 10e position (1,88%)
  18. Astorga : 273,4 km – 13e position (1,50%)
  19. Ponferrada par le camino del invierno : 253,9 km – 24e position (0,10%)
  20. Porto par l’intérieur : 240 km – 4e position (8,20%)
  21. Ponferrada par le camino francés : 216,4 km – 9e position (2,20%)
  22. O Cebreiro : 137,3 km – 7e position (2,81%)
  23. Triacastela : 137,3 km – 19e position (0,78%)
  24. Ferrol : 119 km – 5e position (4,07%)
  25. Tui + Valença do Minho : 117 km – 3e position (9,18%)
  26. Sarria : 114,2 km – 1ere position (27,04%)
  27. Ourense : 113,7 km – 14e position (1,15%)
  28. Lugo : 83,7km – 15e position (1,24%)
  29. La Corogne : 75 km – 25e position (0,08%)
Les 29 principaux points de départ vers Compostelle selon la distance parcourue (2018)
Les 29 principaux points de départ des pèlerins vers Compostelle selon la distance parcourue (2018). Source : statistiques du bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Sources pour le calcul des distances : ACIR – http://pelerinsdecompostelle.com– Guide des chemins de pèlerinage du monde, Fabienne Bodan –http://www.caminodeinvierno.com/

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

Tendances du Camino de Santiago 2018

tendances du camino de santiago 2018 : nombre de km moyen par pèlerin vers Saint-Jacques-de-Compostelle en 2018

Antón Pombo vient de publier sur le site espagnol gronze.com une analyse des statistiques du bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Je vous en propose la traduction des principaux éléments, en complément d’un précédent article contenant mon analyse des statistiques.

  • 327.342 pèlerins ont reçula Compostela en 2018, soit 26.306 de plus qu’en 2017, en augmentation de 8,74%.
  • En 2018, pour la première fois depuis que les pèlerins sont comptabilisés, plus de la moitié d’entre eux (52%) n’ont marché que sur le seul territoire galicien.

315 km en 2018 de moyenne par pèlerin

Le site a calculé le nombre moyen de kilomètres effectué par un pèlerin, de 2004 à 2018. S’il était de 472 km en 2006, il a depuis lors chuté d’année en année. Pour atteindre 332 km en 2017 et 315 km en 2018. Depuis 2012, le nombre moyen de kilomètres est descendu en dessous de la barre des 400 km. Lors des années jacquaires, il est résolument plus faible (344 km en 2004 et 327 km en 2010).

Séjours moins longs et plus économiques à Saint-Jacques-de-Compostelle

Le Centre d’études sur le tourisme de l’Université de Santiago souligne que les personnes qui séjournent dans la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle dépensent de moins en moins (moins 14€ par jour depuis 2005). La durée moyenne de séjour diminue également. 70,7% d’entre eux ne restent dans la capitale galicienne qu’un ou deux jours. Soit 10 points de moins qu’en 2005. Les pèlerins recherchent de plus en plus à s’héberger à moindre coût. Ils dorment dans des auberges, ressuscitant ainsi cette vision ancienne du pèlerin. Mais le « mochilero » (littéralement celui qui porte un sac-à-dos, backpacker en anglais), est peu intéressant pour les infrastructures visant un tourisme VIP.

Façade de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, sur la place de l'Obradoiro. C'est là que les chemins venus d'Europe se terminent.
Façade de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, sur la place de l’Obradoiro. C’est là que les chemins venus d’Europe se terminent. © Fabienne Bodan

Une mutation inexorable de la forme de cheminement ?

Les formes de voyages sont en train de changer. Influencées par les intérêts du marché, elles répondent à de nouveaux critères : activité courte, consommation rapide, moins bénéfique pour l’utilisateur. Ceci est pratique pour un système qui ne s’intéresse pas aux grands voyages, aux expériences uniques de la vie ou aux innombrables circuits recouverts de spiritualité et d’austérité. Comme c’était le cas à l’époque du Camino de Santiago. D’où la multiplication de la courte distance. L’aide à l’élimination de toute charge physique ou mentale. La mode des 100 km guidée à court terme par la cathédrale et la Xunta (rappelez-vous les photos récentes de l’archevêque et du président du gouvernement galicien avec le pèlerin 300 000). La prolifération de variantes amicales sur le front de mer par des plages et des promenades. Et la transformation progressive du Camino de Santiago en un produit du tourisme de masse, à digérer rapidement et à oublier au plus vite, car il faut se concentrer sur le prochain achat.

Les principales tendances du camino de Santiago 2018 relevées par gronze.com

  • Porto devance Saint-Jean-Pied-de-Port pour la première fois comme point de départ.
  • Le nombre de personnes entamant leur chemin à Sarria continue d’augmenter (un point par rapport à 2017), avec 27% du total en 2018.
  • Le nombre de pèlerins partis de Ponferrada, Astorga, León, Burgos ou Pampelune est en baisse.
  • Le chemin dont la fréquentation a le plus augmenté est le Caminho Portugués de la Costa, suivi du Camino Inglés. 
  • La fréquentation du Camino Francés continue de chuter, et passe pour la première fois au dessous de la barre des 60% (56,88% en 2018).

Nota : Le bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle a comptabilisé 26839 personnes en provenance de Porto par le Chemin portugais intérieur et 6148 personnes en provenance de Porto par le Chemin portugais de la côte. Soit un total de 32987 ayant choisi Porto comme point de départ. Ce qui fait dire à l’auteur que Porto devance désormais Saint-Jean-Pied-de-Port (32899 en 2018). Ce qui est vrai en valeur absolue. Mais il faut tout de même noter que 5541 personnes sont parties de Roncevaux, 27 km après Saint-Jean-Pied-de-Port. Si l’on cumule les deux, on obtient un total de 38840 personnes, en tête devant Porto.

Tendances du camino de santiago 2018 : Répartition des pèlerins selon les points de départ (2018).

La Galice exulte, La Rioja et Castille-et-León s’inquiètent

Déjà en juillet, la Rioja constatait le déclin du nombre de pèlerins par rapport à l’année précédente (-30% à Grañón par rapport à l’année précédente). Un effet de la Coupe du monde a même été évoqué. 

De son côté, le Centre d’études et de documentation du Camino de Santiago, basé au monastère de San Zoilo de Carrión de los Condes, confirme la crise du Chemin français dans la province de Palencia. Des marcheurs moins expérimentés évitent cette zone entre Burgos et León depuis des années. En 2018, le nombre de pèlerins a été inférieur de 6,3% par rapport à 2017, avec une diminution cumulée de 9% en deux ans. Les propriétaires d’auberges situées entre les Pyrénées et le Bierzo commencent à se décourager.

Premières conclusions de l’auteur en attendant les statistiques définitives

La tendance paraît claire. Le chemin millénaire et international longue distance se convertit progressivement en une expérience galicienne, courte, facile, abordable. Et dénuée du caractère d’aventure, de spiritualité et de profondeur qu’elle revêtait naguère. Le marché a attiré le camino dans ses filets. L’équilibre a déjà été rompu entre les deux manières de concevoir le pèlerinage. On assiste à la victoire de la vision vaporeuse, commerciale, éphémère d’une expérience à laquelle on n’accorde plus l’importance qu’il se doit.

Source : Tendencias del Camino de Santiago: Récords y otras medias verdades – Antón Pombo – Voir l’article original en espagnol ICI

Compostelle 2018 : les chiffres (Espagne)

Sur la base des statistiques fournies par les bureaux des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), vous trouverez dans cet article les chiffres de Compostelle 2018. Un second article traitera des points de départ déclarés par les pèlerins venus retirer leur compostela et un troisième des données fournies par le bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port.

  • 327.342 compostelas délivrées en 2018 (301.036 en 2017), dont 93,49% à des marcheurs, 6,35% à des cyclistes, 0,10% à des cavaliers
  • Dernière année jacquaire (2010) : 272.135 compostelas délivrées

Nota : le bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle a délivré 26.306 compostelas de plus en 2018, soit une augmentation de 8,74% en un an.

Evolution depuis 1972

  • 1972 : 67
  • 1976 (année sainte) : 243
  • 1982 (année jubilaire) : 1 868
  • 1992 : 9 764
  • 1993 (année jubilaire) : 99 436 (c’est vraiment à partir de cette année-là, où le camino bénéficia d’une importante campagne de promotion lancée par les institutions galiciennes, que la fréquentation explosa. On enregistra 10 fois de plus de pèlerins que l’année précédente) 
  • 1999 : 154 613
  • 2004 : 179 944
  • 2010 : 272 135 (année du pèlerinage du pape Benoît XVI à Saint-Jacques-de-Compostelle)
  • 2011 : 183 378
  • 2013 : 215 879
  • 2015 : 262 447
  • 2017 : 301 036
  • 2018 : 327 342
Les chiffres de Compostelle 2018 : nombre de compostelas délivrées au bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle depuis 1972

Nota : Savez-vous combien de compostelas avaient été délivrées en 1972 ? Et en 1992 ? C’est à l’occasion de l’année jubilaire de 1993 que la fréquentation enregistra un bond sans précédent, avec 10 fois plus de pèlerins que l’année précédente. Pourquoi ? Parce que le camino bénéficia à partir de cette année-là d’une importante campagne de promotion lancée par les institutions galiciennes. En 2010, l’année du pèlerinage du pape Benoît XVI, et de surcroît jacquaire, l’on franchit pour la première fois la barre des 200000 (272135), puis à nouveau à partir de 2013. Et en 2017, c’est le cap des 300000 qui est atteint.

Certes, tout cela est à relativiser par le fait que quasiment la moitié des compostelas délivrées le sont à des personnes ayant effectué seulement les 100 derniers kilomètres. Mais parmi ceux qui sont venus expérimenter une première fois le chemin sur une distance courte, il ne faut pas oublier que certains (dans quelle proportion ?) repartent de plus loin les années suivantes, séduites par l’expérience.

Répartition par mois

  • Janvier : 1.628
  • Février : 2.181
  • Mars : 11.056
  • Avril : 22.068
  • Mai : 40.665
  • Juin : 45.685
  • Juillet : 50.868
  • Août : 60.415
  • Septembre : 47.006
  • Octobre : 35.602
  • Novembre : 7.651
  • Décembre : 2.553
Les chiffres de Compostelle 2018 : Répartition par mois des compostelas délivrées au bureau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle (2018)

Nota : le mois d’août arrive en tête de la fréquentation des chemins avec 60 415 compostelas délivrées, devançant le mois de juillet de près de 10 000. En France, cependant, les mois les plus chargés au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port sont ceux de mai et septembre.

Répartition par chemin emprunté (pour la partie espagnole)

  1. Camino francés : 186.199 personnes, soit 56,88% du total (180.737 en 2017) 
  2. Chemin portugais de l’intérieur : 67.822, soit 20,72% du total (59.233 en 2017) 
  3. Camino del Norte : 19.040, soit 5,82% du total
  4. Camino primitivo : 15.038, soit 4,59% du total
  5. Camino inglés : 14.150, soit 4,32% du total
  6. Camino Portugués de la Costa, 13.841, soit 4,23% du total
  7. Vía de la Plata : 9.127, soit 2,79 % du total
  8. Camino de Muxía-Fisterra : 1.131, soit 0,35% du total
  9. Camino del Invierno : 703, soit 0,21% du total

Total comptabilisé = 327051. Nota : les chemins portugais de l’intérieur et de la côte totalisent 81660 compostelas délivrées, soit 24,95% du total. En 2018, le Camino francés et les chemins portugais ont donc attiré 267891 pèlerins, soit 81,83% (les 4/5e) du total recensé au bureau de Saint-Jacques-de-Compostelle. 

Les chiffres de Compostelle 2018 : nombre de pèlerins enregistrés au bureau de Saint-Jacques-de-Compostelle selon les chemins empruntés en Espagne

Répartition par tranche d’âge

  • Moins de 30 ans : 26,83%
  • Entre 30 et 60 ans : 54,81%
  • Plus de 60 ans : 18,35%
Les chiffres de Compostelle 2018 : répartition du nombre de pèlerins recensés à Saint-Jacques-de-Compostelle par tranche d’âge.

Nota : les moins de 60 ans représentent 81,64% des pèlerins, et les moins de 30 ans plus du quart. Comment se fait-il qu’ils ne soient pas plus représentés dans les associations jacquaires ? Qui peut expliquer pourquoi ? Qu’en pensez-vous ?

Nationalités des pèlerins recensés à Saint-Jacques-de-Compostelle

En 2018, ils provenaient de 177 pays.

  • 44% sont espagnols
  • 56% sont étrangers
  1. Espagne : 144.135 pèlerins (44%)
  2. Italie : 26.996 (8,25 %)
  3. Allemagne : 25.294 (7,73 %)
  4. États-Unis : 18.582 (5,68 %)
  5. Portugal : 14.411 (4,40 %)
  6. France : 8.775 (2,68 %)
  7. Royaume-Uni : 7.619 (2,33 %)
  8. Irlande : 7.554 (2,33 %)
  9. Corée : 5.665 (1,73 %)
  10. Brésil : 5.601 (1,71 %)
  11. Australie : 5.225 (1,59%)
  12. Canada : 5.031 (1,54%)
  13. Pologne : 4.787 (1,46%)
  14. Pays-Bas : 3.669 (1,12%)
  15. Mexique : 3.571 (1,09%)
  16. Argentine : 2.910 (0,89%)
  17. Danemark : 2.500 (0,76%)
  18. République Tchèque : 2.253 (0,69%)
  19. Belgique : 2.142 (0,65%)
  20. Autriche : 2.105 (0,64%)

Nota : Premier constat : les espagnols ne représentent plus que 44% du total. Il y a encore seulement quelques années, ils étaient majoritaires. Les français n’arrivent qu’en 6e position, avec 8775 personnes, soit 2,68% de l’ensemble. Ils sont précédés respectivement par les italiens (8,25 %), les allemands (7,73 %), les états-uniens (5,68 %) et les portugais (4,40 %). On relève aussi quelques pays plus rarement représentés comme le Malawi (Afrique), la Micronésie (Océaníe), Aruba (Antilles néerlandaises située au large du Vénézuela (Amérique latine), Antigua y Barbuda (Mer Caraïbe), le Tadjikistan (Asie Centrale), Bahrein (Moyen Orient)…

Les chiffres de Compostelle 2018 : répartition des pèlerins par nationalité à l’arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle (2018)

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Je vous invite à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous ne pouvez en extirper des extraits et les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

Revue de presse des chemins de pèlerinage semaine 50 de 2017

Une revue de la presse francophone, anglophone, hispanophone sur les chemins et les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, du dimanche 10.12.2017 au samedi 16.12.2017

10.12.2017

Johan Depraetere, 100000 km sur les chemins de Compostelle

Johan Depraetere, 100000 km sur les chemins de Compostelle

Johan Depraetere a marché au Tréport et à Mers-les-Bains, après 100 000 km pour ses amis disparus en mer
Au Tréport ce lundi 27 novembre 2017, impossible de rater Johan Depraetere. Avec sa belle barbe et son gros sac à dos, il a passé la journée sous la pluie, à pied depuis Dieppe. La météo difficile, il a l’habitude et pour cause : le marin pêcheur belge parcours 4 800 km à pied chaque année depuis 24 ans, pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle. « Je fais l’aller et le retour, jusque chez moi, à Ostende. Ça me prend six mois » raconte l’homme de 50 ans avec un fort accent flamand. Ce pèlerinage est d’abord une thérapie pour Johan Depraetere. « En 1992, j’ai perdu deux amis en mer. Moi, j’ai eu beaucoup de chances et je m’en suis sorti ». Le marin ne sort néanmoins pas indemne de cet accident et après plusieurs jours dans le coma, il sombre dans une profonde dépression. « Puis le scoutisme m’a aidé à sortir du trou ». Un premier pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle lui permet de remonter la pente, puis le plaisir de la marche ne le quitte plus….
https://actu.fr/normandie/treport_76711/johan-depraetere-marche-treport-mers-bains-apres-100-000-km-amis-disparus-mer_14385216.html
Article en français Continuer la lecture

Statistiques des pèlerins de Compostelle 2016

En 2016, Saint-Jacques de Compostelle a accueilli plus de pèlerins que jamais dans son histoire, avec 278 041 marcheurs enregistrés au bureau des pèlerins de Santiago. Voici un résumé des articles de la presse espagnole sur les statistiques des pèlerins de Compostelle 2016. Continuer la lecture