Hébergement à Coca

1024 x 768 AF Albergue Municipal Coca (1 sur 15)

L'auberge municipale de Coca occupe l'ancienne maison des enseignants © Fabienne Bodan

L’auberge municipale de Coca occupe l’ancienne maison des enseignants © Fabienne Bodan

Vous y serez accueilli par la dévouée et prévenante hospitalière Charro © Fabienne Bodan

Vous y serez accueillis par la dévouée et prévenante hospitalière Charro © Fabienne Bodan

Au rez-de-chaussée, le salon © Fabienne Bodan

Au rez-de-chaussée, le salon © Fabienne Bodan

Camino de Madrid : hébergement à Coca

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue municipal Coca. Avril 2016.

HébergementAlbergue municipal Escuela Casa del Peregrino
28, Avenida Juan Pablo II
Coca
Hospitalière : Charro, Avenida Juan Pablo II, N°19
Tél : 627 304 009 & 690 310 603
Taxi à Coca : Juan Carlos Aranda Parada, Tél : 652 986 607, E-Mail : taxicoca@gmail.com, http://www.taxicoca.com )
Tarif avril 20165 euros (sans petit déjeuner)
Description.1 hospitalière, Charro, vous accueille chaleureusement et se met en quatre vous vous aider dans toutes vos demandes
.L'ancienne maison des instituteurs a été reconvertie en auberge pour les pèlerins. Si l'on doit toujours souligner l'effort des municipalités qui mettent des hébergements à la disposition des pèlerins à un tarif très bas, notons cependant que l'auberge de Coca recèle des traces d'humidité et de dégradation progressive.
.16 lits, tous superposés, en 4 petits dortoirs : 1 dortoir de 1 x 2 lits, 1 dortoir de 4 x 2 lits, 1 dortoir de 3 x 2 lits
.Couvertures fournies (il y a aussi un couvre-lit) mais pas de draps en papier ou autre (hygiène?)
.Sommier de qualité moyenne
.1 cuisine avec réfrigérateur, évier, couverts et vaisselle mais seulement 1 micro-ondes (donc pas vraiment de possibilité de cuisiner)
.1 salon avec canapé, fauteuils
.1 salle de bain (douche, lavabo, WC, eau chaude)
.Attention, il n'y a que 2 bars-restaurants où l'on peut dîner : El Rinconcito (à mon goût, très moyen) et La Muralla (fermée le jeudi)
.Pas de Wifi
Avantages.Une hospitalière charmante, prévenante, totalement disponible et passionnée aux petits soins des pèlerins
.Le tarif
Inconvénients.Grande maison humide, avec des traces de salpêtre, moyennement entretenue, dont l'état se dégrade
.Sommier de qualité moyenne
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥

♥ pour l'accueil
A l'étage, des mini-dortoirs de 2, 3 ou 4 lits © Fabienne Bodan

A l’étage, des mini-dortoirs de 2, 3 ou 4 lits © Fabienne Bodan

1024 x 768 AF Albergue Municipal Coca (3 sur 15)

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

Le grand salon du rez-de-chaussée © Fabienne Bodan

Le grand salon du rez-de-chaussée © Fabienne Bodan

Mini-table de cuisine © Fabienne Bodan

Mini-table de cuisine © Fabienne Bodan

La cuisine est seulement équipée d'un micro-ondes, difficile donc d'y cuisiner © Fabienne Bodan

La cuisine est seulement équipée d’un micro-ondes, difficile donc d’y cuisiner © Fabienne Bodan

A l'étage, du parquet © Fabienne Bodan

A l’étage, du parquet © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.
Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau ♣ , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *