Hébergement à Rionegro del Puente

En plein centre d'un village plus que tranquille, cette auberge récemment rénovée par une association...© Fabienne Bodan

En plein centre d’un village plus que tranquille, cette auberge récemment rénovée par une association…© Fabienne Bodan

Pierres, joints à la chaux, porte en bois...© Fabienne Bodan

Pierres, joints à la chaux, porte en bois…© Fabienne Bodan

Sans oublier l'entrée et le patio en ardoises....© Fabienne Bodan

Sans oublier l’entrée et le patio en ardoises….© Fabienne Bodan

L'auberge est gérée par la Cofradia de los Falifos, dans l'antique hôpital pour pèlerins du village. © Fabienne Bodan

L’auberge est gérée par la Cofradia de los Falifos, dans l’antique hôpital pour pèlerins du village. © Fabienne Bodan

La grande pièce à vivre...© Fabienne Bodan

La grande pièce à vivre…© Fabienne Bodan

...avec un premier espace salon-bibliothèque...© Fabienne Bodan

…avec un premier espace salon-bibliothèque…© Fabienne Bodan

...et un second espace de repos...© Fabienne Bodan

…et un second espace de repos…© Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Rionegro del Puente

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue associatif de Rionegro del Puente. Mai 2015.
HébergementAlbergue de la Cofradia Fallacos
N-525, km 49
T : 980 65 21 32 ou 980 65 20 84
Si l'auberge n'est pas encore ouverte à votre arrivée, vous pouvez retirer les clés au Bar Palacio ou au Bar Central
Tarif 2015*7 euros
Description.30 lits en deux dortoirs (lits superposés), un en bas (18 lits), un autre à l'étage (12 lits)
.Sanitaires en haut et en bas (dans chacun d'entre eux, deux lavabos, 1 WC, 1 douche hommes, 1 douche femmes).
.1 cuisine avec micro-ondes et plaques électriques
.1 grande pièce avec table et canapés, bibliothèque
.Machine à laver et espace extérieur pour étendre le linge
.Terrasse au bout du dortoir du haut
.Patio avec une partie couverte
Avantages.L'auberge est toute récente et joliment rénovée
.La terrasse en bois de l'étage est très agréable
.Il y a suffisamment d'espace dans les dortoirs pour que l'on ne se marche pas sur les pieds, et dans la grande pièce commune pour se poser, se reposer, lire....
.Elle est située en plein centre du village
.Propre et bien entretenue
Inconvénients.L'auberge étant sous la responsabilité d'une confrérie se revendiquant des anciennes confréries hospitalières, on pourrait s'attendre à un vrai accueil pèlerin. En fait, les « hospitaliers » passent juste encaisser l'argent et tamponner votre crédentiale vers 19h-19h30. Ceux que nous avons vus n'étaient pas des plus chaleureux ! Seulement administratifs ! Dommage !
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
La cuisine, avec machine à laver...© Fabienne Bodan

La cuisine, avec machine à laver…© Fabienne Bodan

Le patio à l'abri des regards extérieurs pour faire sécher le linge...© Fabienne Bodan

Le patio à l’abri des regards extérieurs pour faire sécher le linge…© Fabienne Bodan

Le dortoir de l'étage...© Fabienne Bodan

Le dortoir de l’étage…© Fabienne Bodan

L'auberge compte deux dortoirs...© Fabienne Bodan

L’auberge compte deux dortoirs…© Fabienne Bodan

L'auberge compte deux salles de bains (mixtes) : une à l'étage, l'autre au rez-de-chaussée. © Fabienne Bodan

L’auberge compte deux salles de bains (mixtes) : une à l’étage, l’autre au rez-de-chaussée. © Fabienne Bodan

Le règlement intérieur, dans toutes les langues...© Fabienne Bodan

Le règlement intérieur, dans toutes les langues…© Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Santa Marta de Tera

C'est un petit village, avec une magnifique auberge toute neuve...© Fabienne Bodan

C’est un petit village, avec une magnifique auberge toute neuve…© Fabienne Bodan

Un habitant du village a légué sa maison à la municipalité à son décès, mais à une condition : qu'il en soit fait une auberge pour pèlerins...© Fabienne Bodan

Un habitant du village a légué sa maison à la municipalité à son décès, mais à une condition : qu’il en soit fait une auberge pour pèlerins…© Fabienne Bodan

Résultat : une jolie bâtisse, avec des matériaux chauds comme le bois et les enduits à la chaux...© Fabienne Bodan

Résultat : une jolie bâtisse, avec des matériaux chauds comme le bois et les enduits à la chaux…© Fabienne Bodan

Le plafond de l'un des dortoirs...© Fabienne Bodan

Le plafond de l’un des dortoirs…© Fabienne Bodan

Les murs...© Fabienne Bodan

Les murs…© Fabienne Bodan

Poussez la porte et suivez l'allée...© Fabienne Bodan

Poussez la porte et suivez l’allée…© Fabienne Bodan

Vous trouverez tout d'abord une terrasse avec une table ronde et des chaises où déjeuner à l'ombre et au calme...© Fabienne Bodan

Vous trouverez tout d’abord une terrasse avec une table ronde et des chaises où déjeuner à l’ombre et au calme…© Fabienne Bodan

Via de la Plata : Hébergement à Santa Marta de Tera

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue municipal de Santa Marta de Tera. Mai 2015.
HébergementAlbergue municipale
Calle de la Iglesia, 10
Juste après l'église
Tarif 2015*6 euros, selon le mini-guide de l'association allemande Paderborn (mais nous avons attendu le passage de la personne qui encaisse l'argent...et elle n'est jamais venue !!! par contre, pour faire tamponner la crédentiale, une dame fait visiter l'église et le petit musée du Palacio de los Obispos à 18 heures et tamponnera votre crédentiale)
Description.Fermée en janvier et février
.14 lits en 2 dortoirs de 7 lits (lits superposés mais comme la maison dispose de hauts plafonds, l'espace entre le lit du bas et celui du haut est inhabituellement grand. Cette fois, on peut s'asseoir confortablement dans son lit sans se vriller les vertèbres cervicales.
.Belle cuisine-salle à manger
.Dans la cuisine : micro-ondes, plaque à induction (avec 3 plaques, mais une seule casserole fonctionnant avec l'induction)
.Salle de bains avec lavabos communs + 2 salles de douche/WC (une pour les hommes, une pour les femmes)
.Une terrasse avec une petite table, à l'abri du vent et des regards
.Machine à laver (1 euros, pas de lessive, mais vous pouvez acheter une portion de lessive dans le petit magasin dans la 2e rue à gauche après l'auberge, ouvert jusqu'à 14 heures puis de 17 heures à 20 heures)
.Possibilité d'étendre son linge pour le faire sécher
.Si vous arrivez le premier, et que l'auberge n'est pas encore ouverte, demandez les clés au Bar Stop, à proximité de la mairie (T : 980 64 92 59)
Avantages.La maison, offerte à la municipalité par un particulier pèlerin à la condition d'en faire un gîte pour les pèlerins a été entièrement rénovée en matériaux naturels (bois et enduits chaux-chanvre). Elle est donc très agréable, toute neuve, très propre.
.L'accès se fait depuis la rue par un long passage extérieur, qui se termine par une terrasse où l'on peut se relaxer ou faire sécher son linge, à l'abri des regards et du vent.
.Sa petite taille (14 places) et le confort des installations en font un lieu très cosy
.Possibilité de cuisiner, ce qui n'est pas si fréquent sur cette Via de la Plata.
Inconvénients.La cuisine dispose de plaques à induction...mais il n'y a qu'un récipient utilisable sur ces plaques...un peu juste quand on est plusieurs à cuisiner !
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
Deux dortoirs de 7 lits chacun...© Fabienne Bodan

Deux dortoirs de 7 lits chacun…© Fabienne Bodan

Pour une fois, celui qui dort dans le lit bas ne se cogne pas la tête dès qu'il se lève, car les plafonds sont hauts et le lit du haut est à plus d'un mètre au dessus du lit du bas...© Fabienne Bodan

Pour une fois, celui qui dort dans le lit bas ne se cogne pas la tête dès qu’il se lève, car les plafonds sont hauts et le lit du haut est à plus d’un mètre au dessus du lit du bas…© Fabienne Bodan

La cuisine est à l'image des autres pièces de l'auberge : récente et joliment aménagée...© Fabienne Bodan

La cuisine est à l’image des autres pièces de l’auberge : récente et joliment aménagée…© Fabienne Bodan

La salle de bains...© Fabienne Bodan

La salle de bains…© Fabienne Bodan

La salle de douches des femmes, équipée pour les handicapés...© Fabienne Bodan

La salle de douches des femmes, équipée pour les handicapés…© Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Tabara

 

Il vous faudra traverser le village pour trouver cette auberge à la sortie...mais également au début du chemin du lendemain ! © Fabienne Bodan

Il vous faudra traverser le village pour trouver cette auberge à la sortie…mais également au début du chemin du lendemain ! © Fabienne Bodan

C'est une petite maison tenue par José Almeida, auteur de livres sur les chemins de Compostelle. © Fabienne Bodan

C’est une petite maison tenue par José Almeida, auteur de livres sur les chemins de Compostelle. © Fabienne Bodan

Bâton, bourdon, coquille, les trois symboles du pèlerin...© Fabienne Bodan

Bâton, bourdon, coquille, les trois symboles du pèlerin…© Fabienne Bodan

Merci de déposer vos chaussures sur ces étagères...© Fabienne Bodan

Merci de déposer vos chaussures sur ces étagères…© Fabienne Bodan

Un unique dortoir...avec des matelas qui mériteraient parfois d'être changés...© Fabienne Bodan

Un unique dortoir…avec des matelas qui mériteraient parfois d’être changés…© Fabienne Bodan

Les literas sont disposées tout autour de la pièce. Seul inconvénient : on ne sait pas vraiment où poser les sacs...© Fabienne Bodan

Les literas sont disposées tout autour de la pièce. Seul inconvénient : on ne sait pas vraiment où poser les sacs…© Fabienne Bodan

 

Via de la Plata : hébergement à Tabara

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue associative de Tabara. Mai 2015.

HébergementAlbergue
Calle del Sotillo
(A la sortie du village, sur le camino)
Hospitalier : José Almeida (Association Espiritu de Santiago)
Tel : 637 92 60 68
Tarif 2015*Donativo
Description.14 lits + 3 matelas en un dortoir (lits superposés)
.Ouvert de 14 heures à 22 heures
.L'hospitalier souhaite maintenir l'esprit jacquaire : il pratique le donativo, prépare le dîner et le petit déjeuner, pris en commun, propose de décider collégialement de l'heure de réveil et de celle du petit déjeuner, vous réveille en musique en recommandant de ne pas mettre les alarmes des portables.
.Pas de WIFI
.On ne peut pas utiliser la cuisine
.1 grande pièce commune avec deux grandes tables
.1 douche
.2 WC/ lavabo
.Espace à l'abri pour ranger les vélos
Avantages.Un vrai accueil dans l'esprit des hospitaliers : José Almeida déplore la commercialisation galopante des chemins de Compostelle et en prend donc le contrepied avec cette auberge où il cuisine un dîner pris en commun (sopa de fideos -soupe de pâtes avec quelques légumes-, puis une sorte de rizotto à la mode de Zamora, avec légumes et quelques morceaux de viande, un fruit, eau, vin), prépare le petit déjeuner (croissant -industriel-, pain grillé, confitures, gâteaux secs, thé, café, lait, jus d'orange...).
.En outre, l'hospitalier demande collectivement le soir au dîner aux pèlerins de se mettre d'accord sur une heure commune de réveil et de petit-déjeuner pour le lendemain matin. A l'heure convenue, c'est la musique qui vous réveillera.
.Le donativo
.La convivialité d'un repas pris en commun.
Inconvénients.Les matelas ne sont pas en très bon état, et les lits superposés un peu légers de sorte que lorsque l'un ou l'autre bouge, cela provoque un vrai tremblement de terre pour l'autre.
.Les literas sont disposées tout autour de la pièce, avec un espace libre au centre, mais on ne sait pas vraiment où poser son sac à dos et ses affaires...
.L'auberge est un peu éloignée du centre...et à la fin de l'étape, cela peut vous sembler interminable...mais le lendemain matin, vous serez proche de la sortie du village pour reprendre le chemin.
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
José confectionne le dîner et le petit déjeuner, servis sur une grande table conviviale favorisant l'atmosphère pèlerine. © Fabienne Bodan

José confectionne le dîner et le petit déjeuner, servis sur une grande table conviviale favorisant l’atmosphère pèlerine. © Fabienne Bodan

Dans la pièce à vivre...© Fabienne Bodan

Dans la pièce à vivre…© Fabienne Bodan

Le coin cuisine, non utilisable par les pèlerins, pour des raisons sanitaires...© Fabienne Bodan

Le coin cuisine, non utilisable par les pèlerins, pour des raisons sanitaires…© Fabienne Bodan

1 salle de bains, 2 WCs/lavabos, au bout du couloir...© Fabienne Bodan

1 salle de bains, 2 WCs/lavabos, au bout du couloir…© Fabienne Bodan

"Merci de nous aider à maintenir ce type d'hospitalité". L'auberge ne vit que des dons des pèlerins. © Fabienne Bodan

« Merci de nous aider à maintenir ce type d’hospitalité ». L’auberge ne vit que des dons des pèlerins. © Fabienne Bodan

Dans le pèlerinage moderne, tout le monde est sur Facebook ! José demande la permission à chaque pèlerin ou groupe de pèlerin de le(s) prendre en photo le matin, au moment du départ, afin de publier ces photos sur la page Facebook de l'auberge. © Fabienne Bodan

Dans le pèlerinage moderne, tout le monde est sur Facebook ! José demande la permission à chaque pèlerin ou groupe de pèlerin de le(s) prendre en photo le matin, au moment du départ, afin de publier ces photos sur la page Facebook de l’auberge. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Granja de Moreruela

C'est dans cette bourgade que vous avez le choix entre deux routes : celle qui vous conduira à Astorga pour y rejoindre le camino francés, ou celle qui vous conduit, soit vers Braga pour rejoindre l'une des voies portugaises, soit vers Ourense via le Camino Sanabrés. © Fabienne Bodan

C’est dans cette bourgade que vous avez le choix entre deux routes : celle qui vous conduira à Astorga pour y rejoindre le camino francés, ou celle qui vous conduit, soit vers Braga pour rejoindre l’une des voies portugaises, soit vers Ourense via le Camino Sanabrés. © Fabienne Bodan

Un albergue de peregrinos respirant le neuf (ou le rénové). © Fabienne Bodan

Un albergue de peregrinos respirant le neuf (ou le rénové). © Fabienne Bodan

Il vous faudra traverser la route pour aller chercher les clés et régler votre dû au bar à gauche (vers l'entrée du village). © Fabienne Bodan

Il vous faudra traverser la route pour aller chercher les clés et régler votre dû au bar à gauche (vers l’entrée du village). © Fabienne Bodan

Le dortoir du bas, 8 lits en 4 literas. © Fabienne Bodan

Le dortoir du bas, 8 lits en 4 literas. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Granja de Moreruela

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue municipale de Granja de Moreruela. Mai 2015.



HébergementAlbergue municipal
Avenida Angel de la Vega, 2
T : 980 58 70 05
Tarif mai 2015*5 euros
Description.20 lits en 2 dortoirs, l'un de 8 lits (en bas), l'autre de 12 lits (à l'étage). Lits superposés.
.Couvertures
.2 salles de bains (l'une pour les hommes, l'autre pour les femmes + handicapés)
.1 salle à l'étage avec une table
.Chauffage central
.Pas de cuisine
.Il faut aller au bar (de l'autre côté de la route) pour faire tamponner sa crédentiale et régler son dû.
Avantages.Auberge récente en très bon état, très propre et bien entretenue.
.Il y a suffisamment d'espace entre les lits. Chacun dispose de son espace vital.
.Les concepteurs ont pensé à équiper chaque dortoir d'un nombre de prises électriques suffisant.
.Le prix : enfin, depuis Zamora, des auberges à prix pèlerin !!!
Inconvénients.C'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas de cuisine, car après un mois de marche, on commence à en avoir marre du menu peregrino où l'on nous sert quasiment toujours la même chose. En outre, cela ferait du bien au porte-monnaie de pouvoir cuisiner. Mais visiblement, l'intérêt économique prime sur la spiritualité du chemin.
.Les concepteurs de la salle de bains ont mal calculé les pentes pour l'écoulement des eaux. Dans celle des femmes, attention à la stagnation d'eau à droite des Wcs après l'utilisation de la douche.
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
Le dortoir de l'étage, 12 lits en 6 literas. Les dortoirs sont spacieux. © Fabienne Bodan

Le dortoir de l’étage, 12 lits en 6 literas. Les dortoirs sont spacieux. © Fabienne Bodan

A l'étage une grande pièce, avec des petites tables et chaises d'écoliers. © Fabienne Bodan

A l’étage une grande pièce, avec des petites tables et chaises d’écoliers. © Fabienne Bodan

Au rez-de-chaussée, deux salles de bains. L'une pour les hommes, l'autre pour les femmes. © Fabienne Bodan

Au rez-de-chaussée, deux salles de bains. L’une pour les hommes, l’autre pour les femmes. © Fabienne Bodan

La salle de bains des dames. © Fabienne Bodan

La salle de bains des dames. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Montamarta

Coincée entre la voie de chemin de fer et la route, l'albergue de Montamarta a néanmoins le mérite d'exister...et d'être ouverte, après toutes ces auberges municipales fermées en Extremadura ! © Fabienne Bodan

Coincée entre la voie de chemin de fer et la route, l’albergue de Montamarta a néanmoins le mérite d’exister…et d’être ouverte, après toutes ces auberges municipales fermées en Extremadura ! © Fabienne Bodan

Il faisait gris ce jour là, et frais, dans cette auberge qui ne dispose pas de chauffage et qui est donc soumise à l'humidité. © Fabienne Bodan

Il faisait gris ce jour là, et frais, dans cette auberge qui ne dispose pas de chauffage et qui est donc soumise à l’humidité. © Fabienne Bodan

Un grand dortoir de lits superposés, avec couvertures fournies. © Fabienne Bodan

Un grand dortoir de lits superposés, avec couvertures fournies. © Fabienne Bodan

Des cloisons séparent de temps à autre les literas. Bien agréables si l'on veut avoir son petit coin à soi ! © Fabienne Bodan

Des cloisons séparent de temps à autre les literas. Bien agréables si l’on veut avoir son petit coin à soi ! © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Montamarta

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue municipale de Montamarta. Mai 2015.

HébergementAlbergue municipal
(Désolée, je n'ai pas l'adresse, mais suivez l'enseigne Albergue de couleur verte)
T : 685 104 808 (Felipe) & 685 104 807 (Manuel)
Tarif mai 2015*5 euros (pour ceux qui arriveraient en dehors des heures de présence des hospitaliers, il es possible de déposer la somme en question dans une boîte aux lettres situées dans l'entrée).
Description.20 lits superposés (10 literas) en un seul dortoir. Les deux literas proches de l'entrée sont séparées des autres par une sorte de cloison, puis entre chaque cloison, il y a deux literas (soient 4 lits)
.Deux salles de bains (une pour les hommes, une pour les femmes, avec une douche et un WC dans chacune d'entre elles. Veillez à mettre le chauffe-eau en position accélérée si vous souhaitez de l'eau chaude pour la douche. Comme déjà vu précédemment, les ballons ne sont pas de très grande capacité.
.1 salle à manger (avec cheminée, mais je ne sais pas si elle est utilisée parfois) avec une grande table et des chaises en bois.
.1 cuisine
.L'albergue est signalée au moins un kilomètre avant par une enseigne verte. Elle était fermée depuis le 7 octobre 2013. Alors que la veille on nous avait dit qu'elle était toujours fermée, les hospitaliers de Zamora nous ont confirmé sa réouverture.
.Heures de présence des gestionnaires de l'auberge : 15h30 à 16h30 et 20h à 21h
.En arrivant, l'on doit téléphoner au gestionnaire qui vous laisse vous installer et passe aux heures indiquées pour tamponner votre crédentiale et encaisser le prix de la nuitée.
.Il est impossible de stocker son vélo dans le dortoir, mais sans doute possible de le faire dans l'entrée
Avantages.Son prix (enfin des auberges à un prix inférieurs à 10 euros, cela fait du bien au porte-monnaie !)
.A part la cuisine qui n'est guère inspirante, le dortoir et les sanitaires sont très propres.
Inconvénients.L'auberge est située en retrait du village, entre la route et une ligne d'électricité à haute tension.
.La cuisine n'est pas de « toute fraîcheur », ni d'une propreté exemplaire, et et son équipement est rudimentaire. Il existe néanmoins 2 plaques électriques, un four électrique, un réfrigérateur antédiluvien et un petit meuble avec quelques assiettes, verres et couverts. Bon, cela ne donne pas très envie d'y cuisiner. De toutes façons, la question ne se posait guère pour nous, puisque nous y sommes passés un dimanche, et que l'alimentation était fermée !
.Il y a des traces d'humidité dans le dortoir. N'adossez pas votre sac à dos aux murs !
.Il ne semble pas y avoir de chauffage dans l'auberge.
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
Dans la salle à manger, une grande table et des chaises en bois massif...et une cheminée mais condamnée, sécurité oblige. C'est là que l'on aimerait la présence d'un hospitalier. © Fabienne Bodan

Dans la salle à manger, une grande table et des chaises en bois massif…et une cheminée mais condamnée, sécurité oblige. C’est là que l’on aimerait la présence d’un hospitalier. © Fabienne Bodan

La cuisine...un peu déglinguée et d'une propreté un peu douteuse. Elle ne nous a pas donné envie de cuisiner. Dommage, car la salle à manger, elle, invitait à un repas comme à la maison. © Fabienne Bodan

La cuisine…un peu déglinguée et d’une propreté un peu douteuse. Elle ne nous a pas donné envie de cuisiner. Dommage, car la salle à manger, elle, invitait à un repas comme à la maison. © Fabienne Bodan

Deux salles de bains, l'une pour les hommes, l'autre pour les femmes. Il manque quand même une aération ou une VMC. Gare à la détérioration rapide de cette auberge trop humide, et ni chauffée, ni ventilée. © Fabienne Bodan

Deux salles de bains, l’une pour les hommes, l’autre pour les femmes. Il manque quand même une aération ou une VMC. Gare à la détérioration rapide de cette auberge trop humide, et ni chauffée, ni ventilée. © Fabienne Bodan

Une douche, un WC, deux lavabos par salle de bains. © Fabienne Bodan

Une douche, un WC, deux lavabos par salle de bains. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Zamora

33 kilomètres en 7 heures pour une course aux lits en ce week-end du 1er mai férié en Espagne, et faisant l'objet de beaucoup de déplacements des Espagnols. © Fabienne Bodan

33 kilomètres en 7 heures pour une course aux lits en ce week-end du 1er mai férié en Espagne, et faisant l’objet de beaucoup de déplacements des Espagnols. © Fabienne Bodan

L'albergue municipal se situe en plein coeur du centre historique, après avoir franchi le pont qui enjambe le rio Duero. © Fabienne Bodan

L’albergue municipal se situe en plein coeur du centre historique, après avoir franchi le pont qui enjambe le rio Duero. © Fabienne Bodan

Il y a des chambres de 4, 6, 8, des chambres avec salles de bains (réservées en priorité aux pèlerins blessés ou handicapés). © Fabienne Bodan

Il y a des chambres de 4, 6, 8, des chambres avec salles de bains (réservées en priorité aux pèlerins blessés ou handicapés). © Fabienne Bodan

Nous avons eu la chance d'être dans une chambre de 4 ! © Fabienne Bodan

Nous avons eu la chance d’être dans une chambre de 4 ! © Fabienne Bodan

Pour les chambres sans salle de bains privative, il existe une salle de bains pour les hommes et une autre pour les femmes. © Fabienne Bodan

Pour les chambres sans salle de bains privative, il existe une salle de bains pour les hommes et une autre pour les femmes. © Fabienne Bodan

Au premier étage, où se situe l'accueil, une petite terrasse permettant de faire sécher le linge et de stocker les vélos. Quelques chaises sont propices au repos. © Fabienne Bodan

Au premier étage, où se situe l’accueil, une petite terrasse permettant de faire sécher le linge et de stocker les vélos. Quelques chaises sont propices au repos. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Zamora

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue municipal de Zamora. Avril 2015.

HébergementAlbergue municipal
Calle Cuesta de San Cipriano, tout près de l'église du même nom
T : 980 50 94 27, 980 54 87 00 ou 687 19 69 91
Tarif mai 2015*Donativo
Description.36 lits répartis en 6 chambres, contenant 4, 6 ou 8 lits. 3 chambres disposent d'une salle de bains privative. Sinon, il y a deux salles de bains communes, l'une pour les femmes, l'autre pour les hommes, avec un WC et deux douches par salle de bains (un rideau de douche est installé). Les chambres avec salle de bains privative sont réservées en premier lieu aux pèlerins blessés ou malades.
.1 réfectoire-salle à manger de 22 places où est servi le petit déjeuner.
.1 cuisine où les pèlerins peuvent cuisiner
.1 terrasse où l'on peut également faire sécher son linge
.Le petit déjeuner est servi par les hospitaliers : pain, biscuits, confiture, beurre, thé, café, lait, corn flakes...
.Pas de réservation possible
.L'auberge est ouverte de 14h/14h30 à 22h
Avantages.La présence et la chaleur de l'accueil de deux hospitaliers volontaires. Indéniablement, les auberges qui fonctionnent de la sorte respirent l'atmosphère véritable de ces chemins vers Compostelle. « Le pèlerin n'exige rien, il remercie » : cette affiche à l'entrée de l'auberge en résume le fonctionnement. Les hospitaliers consacrent 15 jours au service des pèlerins, de 6h à 22h : ils préparent et servent le petit déjeuner, nettoient l'auberge, accueillent les pèlerins, les renseignent, les réconfortent, les répartissent dans les chambres en les accompagnant un à un et souvent en leur portant leur sac à dos.
.La relative petite taille des dortoirs. Il est toujours plus agréable de dormir dans un dortoir de 4 à 8 lits que dans les grands dortoirs de 50 ou 100 lits.
.Les hospitaliers mettent un point d'honneur à entretenir l'auberge : elle est très propre, et les lits sont nettoyés chaque jour au nettoyeur vapeur à 140 degrés afin d'éradiquer toute présence de bestioles comme les punaises de lits.
.Son emplacement très central, à 10 minutes à peine de la plaza Mayor.
.Sa taille : sur cette Via de la Plata où il est difficile de se loger en période de pointe (avril-mai), une auberge de 36 lits dépasse toutes nos espérances.
Inconvénients.Traces d'humidité dans le dortoir de 4 que nous occupions (mais c'est vraiment pour pointer un petit désagrément).
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
A Zamora, deux hospitaliers bénévoles sont aux petits soins des pèlerins. Ils sont là pour 15 jours, et actifs de 6h du matin à 22h. Un vrai accueil jacquaire, car ils ne comptent ni leur temps ni leur énergie. Merci Marc (de Paris) et son coéquipier espagnol. © Fabienne Bodan

A Zamora, deux hospitaliers bénévoles sont aux petits soins des pèlerins. Ils sont là pour 15 jours, et actifs de 6h du matin à 22h. Un vrai accueil jacquaire, car ils ne comptent ni leur temps ni leur énergie. Merci Marc (de Paris) et son coéquipier espagnol. © Fabienne Bodan

Les hospitaliers préparant le petit déjeuner pour les pèlerins tous les matins. © Fabienne Bodan

Les hospitaliers préparant le petit déjeuner pour les pèlerins tous les matins. © Fabienne Bodan

Traduction : "le pèlerin n'exige rien, il remercie ! Ultréia"

Traduction : « le pèlerin n’exige rien, il remercie ! Ultréia »

Cette borne devant l'albergue...résume le chemin : "La valeur du chemin et de la vie ne réside dans tes pas (littéralement "en ce que tu marches") ni en ce que tu découvres ou ce que l'on te donne. La valeur du chemin réside dans l'amour que tu offres pendant ta marche". Signé : A. Ramon de Castro © Fabienne Bodan

Cette borne devant l’albergue…résume le chemin : « La valeur du chemin et de la vie ne réside dans tes pas (littéralement « en ce que tu marches ») ni en ce que tu découvres ou ce que l’on te donne. La valeur du chemin réside dans l’amour que tu offres pendant ta marche ». Signé : A. Ramon de Castro © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à El Cubo de la Tierra de Vino

J'ai d'abord été attirée par le si joli nom de ce village. © Fabienne Bodan

J’ai d’abord été attirée par le si joli nom de ce village. © Fabienne Bodan

Albergue F & M, pour le gentil couple Fernando et Mercedes, qui a tout compris de l'accueil jacquaire. © Fabienne Bodan

Albergue F & M, pour le gentil couple Fernando et Mercedes, qui a tout compris de l’accueil jacquaire. © Fabienne Bodan

Chambres à 3, 4 ou 5 lits, très propres. On se sent comme à la maison. © Fabienne Bodan

Chambres à 3, 4 ou 5 lits, très propres. On se sent comme à la maison. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à El Cubo de Vino

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue F&M d'El Cubo de Vino. Mai 2015.
HébergementAlbergue F & M
Entrée possible par les deux rues suivantes :
Calle Garcia de la Sema, 4
Calle Toro
El Cubo de Vino
T : 685 808 085 ou 615 295 690
Mobile : 980 57 73 71
E-Mail : mialberguefym@gmail.com
Tarif mai 2015*12 euros (+ 3 euros de petit déjeuner si on le souhaite)
Contenu du petit déjeuner : 2 toasts, café-lait-thé, 1 portion de beurre, 1 portion de confiture, 1 madeleine ou 1 gâteau, 1 verre de jus d'ananas.
Description.Petite auberge de 13 lits répartis dans 4 chambres (2 chambres à 2 lits, 1 chambre à 4 lits -2 lits superposés-, 1 chambre à 5 lits -2 lits superposés et 1 lit simple).
.Draps, couettes
.Salon-salle à manger
.2 salles de bains
.Chauffage central
.Cuisine équipée
.Garage privé pour vélos et bagages
.Machine à laver (2 euros) et sèche-linge
.Possibilité d'étendre le linge
.WIFI
.Ouverture en 2013
Avantages.Cette auberge semble installée dans une maison particulière. La cuisine et les salles de bains sont aménagées comme dans une maison. Très fonctionnelles. Il y a une salle de bains pour les femmes et une autre pour les hommes.
.Les chambres sont aménagées avec goût, tout comme la cuisine et les salles de bains. Des couettes vert pomme égaient les lits, eux même garnis de draps assortis.
.Les propriétaires veillent à la propreté des lieux : une caution de 3 euros est demandée si l'on souhaite utiliser la cuisine, et n'est restituée que si on laisse la cuisine propre et rangée après l'avoir utilisée. Il est interdit de manger et de boire dans les chambres.
.Très propre, cette auberge semble entretenue avec soin. Elle est tenue par un couple très accueillant, Fernando et Mercedes. Leur fille, adolescente, donne également un coup de main.
.La petite taille des chambres autorise une relative intimité toujours préférable aux grands dortoirs.
Inconvénients.Aucun
Appréciation
Coup de coeur
♣♣♣
La cuisine, là aussi, ressemble à celle que l'on a chez soi. Les consignes sont strictes. Vous devez déposer 3 euros pour l'utiliser, qui vous seront rendus si vous la laissez aussi propre et rangée que vous l'avez trouvée en arrivant. Les propriétaires ont du prendre cette mesure à cause des pèlerins indélicats qui ne prenaient même pas la peine de ranger et nettoyer. Bref...© Fabienne Bodan

La cuisine, là aussi, ressemble à celle que l’on a chez soi. Les consignes sont strictes. Vous devez déposer 3 euros pour l’utiliser, qui vous seront rendus si vous la laissez aussi propre et rangée que vous l’avez trouvée en arrivant. Les propriétaires ont du prendre cette mesure à cause des pèlerins indélicats qui ne prenaient même pas la peine de ranger et nettoyer. Bref…© Fabienne Bodan

La salle à manger-salon, avec Wifi de bonne qualité pour les pèlerins modernes. © Fabienne Bodan

La salle à manger-salon, avec Wifi de bonne qualité pour les pèlerins modernes. © Fabienne Bodan

L'albergue comprend deux salles de bains avec WC intégré. L'une pour les femmes, l'autre pour les hommes. © Fabienne Bodan

L’albergue comprend deux salles de bains avec WC intégré. L’une pour les femmes, l’autre pour les hommes. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.