Via de la Plata 2017 (mises à jour)

Christophe Blanquart (Luxembourg)

Christophe Blanquart (Luxembourg)

Via de la Plata 2017 (mises à jour). J’ai rencontré Christophe Blanquart et sa femme Marie-Claire sur mon premier chemin en 2012. Nous avons terminé ensemble la Via Podiensis. Nous nous sommes séparés à Pampelune. Christophe est depuis reparti de chez lui au Luxembourg pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Il chemine en ce printemps 2017 sur la Via de la Plata. Christophe a eu la gentillesse de me communiquer des informations tout au long de son chemin. Après avoir remonté la voie de l’argent jusqu’à Zamora, il a bifurqué vers Chavez au Portugal en empruntant le Camino Portugais de la Via de la Plata. Cette variante est parallèle au Camino Sanabrés, mais plus au sud.

Lire la suite

Via de la Plata : Etape N°6, de El Real de la Jara à Monesterio

A la sortie d'El Real de la Jara, le castillo de las Torres, château médiéval. © Fabienne Bodan

A la sortie d’El Real de la Jara, le castillo de las Torres, château médiéval. © Fabienne Bodan

Nous avons sympathisé avec un petit groupe comprenant 2 espagnols, 1 anglais vivant en Espagne et 1 uruguayen. Nous leur faisons une haie d'honneur, et tout d'abord à José Antonio le sévillan. © Fabienne Bodan

Nous avons sympathisé avec un petit groupe comprenant 2 espagnols, 1 anglais vivant en Espagne et 1 uruguayen. Nous leur faisons une haie d’honneur, et tout d’abord à José Antonio le sévillan. © Fabienne Bodan

10 avril 2015 :

Les étapes se succèdent et se révèlent tout aussi magnifiques les unes que les autres. La cinquième étape de la Via de la Plata conduit le pèlerin de Real de la Jara à Monesterio, soit près de 22 kilomètres, avec les 12 premiers kilomètres en pleine nature, avec des paysages plus vallonnés que les jours précédents. Les liens tissés se renforcent, les premiers bobos se font jour, mais nous sommes tous heureux de nous retrouver à nouveau sur les chemins de Compostelle. Le pèlerin (et la pèlerine) n’est pas très sexy, en atteste l’apparence de nos pieds en fin de journée…

Nous les avons vus sur pied la veille, voici ce qu'ils deviennent, les cochons ibériques ! © Fabienne Bodan

Nous les avons vus sur pied la veille, voici ce qu’ils deviennent, les cochons ibériques ! © Fabienne Bodan

Aline et Jeannine ont cheminé avec nous jusqu'à Mérida, puis elles sont reparties dans leur Belgique. Nous les porterons dans notre coeur jusqu'à Saint Jacques. © Fabienne Bodan

Aline et Jeannine ont cheminé avec nous jusqu’à Mérida, puis elles sont reparties dans leur Belgique. Nous les porterons dans notre coeur jusqu’à Saint Jacques. © Fabienne Bodan

Hébergement à Monesterio

Le Padre vous accueille chaleureusement dans une petite auberge très bien entretenue et avec plein de petites attentions pour les pèlerins (le sèche-cheveux, un plateau de fruit, du gel douche, etc). © Fabienne Bodan

Le Padre vous accueille chaleureusement dans une petite auberge très bien entretenue et avec plein de petites attentions pour les pèlerins (le sèche-cheveux, un plateau de fruit, du gel douche, etc). © Fabienne Bodan

Les dortoirs sont à taille humaine, avec suffisamment d'espace pour chacun. © Fabienne Bodan

Les dortoirs sont à taille humaine, avec suffisamment d’espace pour chacun. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Monesterio

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'Albergue Parroquial de Monesterio. Avril 2015.

HébergementAlbergue Parroquial
Paseo de Extremadura, 218
Monesterio
T : 924 51 60 97
Tarif 2015*10 euros
Description.Ouverte en 2011.12 lits en 4 mini-dortoirs (2 de 4 lits – 2 lits superposés et 1 de 6 lits-3 lits superposés)
.2 salles de bain, l'une pour les hommes, l'autre pour les femmes
.1 belle cuisine
.1 terrasse dominant les toits de Monesterio
.Accueil par le Padre Miguel
Avantages.Très propre
.Atmosphère chaleureuse des petites auberges à taille humaine
.En plein centre ville alors que l'auberge municipale est un peu à l'extérieur
.Belle cuisine, ingrédients à disposition (sel, poivre, huile, sucre, petits gâteaux, mais aussi confitures, lait, beurre, etc)
.Petite terrasse protégée des regards et du vent
.Petits dortoirs
.2 salles de bains pour seulement 12 lits, alors que parfois on a le même nombre de salles de bains pour 30 personnes
Inconvénients.Aucun
Appréciation
Coup de coeur
♣♣♣
La cuisine-salle à manger très bien équipée permet de se concocter dîner et petit déjeuner réconfortant. © Fabienne Bodan

La cuisine-salle à manger très bien équipée permet de se concocter dîner et petit déjeuner réconfortant. © Fabienne Bodan

Les pèlerins profitent d'une petite terrasse abritée qui surplombe la vieille ville. © Fabienne Bodan

Les pèlerins profitent d’une petite terrasse abritée qui surplombe la vieille ville. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.