Marcheurs solidaires : Loick veut offrir des lames de joie aux enfants amputés

Loick Duboisrochefort pour Lames de Joie

Loick veut offrir des lames de joie aux enfants amputés

2000 km à pied pour permettre à des enfants handicapés de courir

Après avoir marché de Guérande à Compostelle en 2016, Loick a parcouru 1200 km du Mont Gerbier des Joncs à Guérande durant l’été 2017. De la source à l’embouchure de la Loire, dans le but de récolter des fonds pour Lames de Joie. Cette association est née d’une rencontre avec le Docteur Frédéric Charlaté. Ce chef du service appareillage à la Fondation Hopale de Berck-sur-Mer eut l’idée de créer une banque de prêt de lames de course pour les enfants amputés d’une ou deux jambes, de manière à leur permettre de pratiquer l’activité sportive de leurs rêves.

C’est en voyant, dans un reportage sur l’association Lames de Joie, ces enfants emplis de lumière parce qu’ils avaient recouvré leur mobilité  que Loick décida de marcher entre la source et l’estuaire de « son fleuve, la Loire, royal et sauvage » : « je voulais amener à ces enfants une ou plusieurs lames carbone pour qu’ils puissent remarcher, courir, sauter ».

Continuer la lecture

De Paris au Puy-en-Velay via Sens et Vézelay (Guide 2018)

De Paris au Puy-en-Velay (guide)

De Paris au Puy-en-Velay via Sens et Vézelay, Editions Lepère

Les chemins de Compostelle, en particulier, et de pèlerinage, en général, inspirent de nombreux auteurs. Pour chaque ouvrage, je vous propose donc une fiche synthétique illustrée de présentation, toujours sur le même modèle. En outre, vous pourrez découvrir sur ce site :

Continuer la lecture

Formations à l’hospitalité en Espagne

De pèlerin à hospitalier

Après un ou plusieurs chemins vers Compostelle ou autre lieu de pèlerinage, vous souhaitez devenir hospitalier ? Vous recherchez des formations à l’hospitalité en Espagne, en France ou à l’étranger ? Mais vous ne savez pas comment vous y prendre, ni à qui vous adresser ? Des associations françaises disposent d’une commission « hospitalité », d’autres non. Certaines gèrent un ou plusieurs refuges et recherchent des hospitaliers, d’autres non. Enfin, quelques-unes proposent des journées d’information, d’échanges, voire de formation à l’hospitalité, d’autres non. Elles sont plus ou moins efficaces dans l’information de leurs membres et le suivi des journées de formation, dans l’usage des technologies de l’information et la mise en relation entre les gîtes demandeurs d’hospitaliers et les aspirants à cette fonction d’aide et d’accueil aux pèlerins.

Une information éclatée

L’information, comme en général sur tous les sujets concernant les chemins de pèlerinage, et de Compostelle en particulier, est complètement éclatée sur une multitude de sites. Les associations françaises et étrangères effectuent un travail remarquable. C’est pourquoi j’ai compulsé l’intégralité des sites des associations françaises des amis de saint Jacques afin d’effectuer une synthèse des formations, informations, échanges sur le thème de l’hospitalité. Bien entendu, je ne prétends pas à l’exhaustivité. Alors si vous disposez d’informations complémentaires, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaires ou en me contactant directement.

L'albergue de Peregrinos d'Almaden de la Plata offre l'intimité d'une auberge de petite taille. Jorge l'hospitalero nous a accueilli avec coeur et compassion © Fabienne Bodan

L’albergue de Peregrinos d’Almaden de la Plata offre l’intimité d’une auberge de petite taille. Jorge l’hospitalero nous a accueilli avec coeur et compassion © Fabienne Bodan

Les conditions pour devenir hospitalier en Espagne

Pour devenir hospitalier en Espagne (du moins dans les gîtes dont les hospitaliers sont régis par Les hospitaleros voluntarios del camino de Santiago de la Federacion española de Asociaciones de Amigos del Camino de Santiago), il est impératif d’avoir « fait le chemin jusqu’à Saint-Jacques et souhaiter consacrer son temps et ses compétences de façon altruiste à l’accueil des pèlerins ». En outre, « la Fédération pense que pour bien jouer ce rôle, il est important que les futurs nouveaux hospitaliers suivent cette formation afin de savoir préalablement ce qu’ils vont rencontrer dans cette autre face du chemin qu’est l’hospitalité et qui représente un travail difficile et en aucun cas des vacances alternatives ».

Donner l’hospitalité aux pèlerins

Selon la fédération espagnole, le rôle d’un hospitalier est de « faire en sorte que chaque pèlerin emporte le meilleur souvenir possible de son passage par l’auberge ou hospital. En définitive, lui donner l’hospitalité ». Il lui incombe aussi « d’autres tâches plus secondaires, comme de maintenir l’auberge propre ». En outre, l’hospitalier est bénévole, prend en charge l’intégralité de ses frais, doit accueillir tous les pèlerins sans discrimination aucune. Il intervient dans un esprit chrétien mais oecuménique. Notons que les hospitaliers n’interviennent que dans les auberges fonctionnant en donativo, c’est-à-dire une libre participation de chaque pèlerin en fonction de ses moyens.

La durée d’une mission

15 jours, soit la première soit la deuxième quinzaine du mois. Dans certains cas, à la demande de l’hospitalier, la durée des séjours peut être plus longue, mais il n’est pas souhaitable qu’elle excède un mois. Réfléchissez bien aux dates auxquelles vous vous engagez, afin que la Fédération ait à faire face le moins possible à des remplacements de dernière minute. Si vraiment vous devez annuler votre mission, veillez à le signaler le plus tôt possible pour donner la possibilité à la Fédération de trouver des remplaçants le cas échéant.

Marc le français et Luis l'espagnol aux petits soins des pèlerins à l'albergue municipal de Zamora (mai 2015) ©Fabienne Bodan

Marc le français et Luis l’espagnol aux petits soins des pèlerins à l’albergue municipal de Zamora (mai 2015) ©Fabienne Bodan

Les formations à l’hospitalité en Espagne et dans le monde

Elles se déroulent sur un week-end, entre février et juin pour ceux qui souhaitent travailler comme hospitaliers au cours de l’année. Les cours commencent le vendredi soir vers 20h-21h et se terminent le dimanche après le déjeuner. Ils sont organisés par la Fédération des Associations des Amis du Camino de Santiago.
Y sont abordés des thèmes comme :

  • comment traiter le pèlerin,
  • la spiritualité,
  • les problèmes de santé (les ampoules et le reste)
  • et d’autres questions pratiques.

Des formations obligatoires

Des hospitaliers expérimentés racontent leur expérience.
Ces formations sont obligatoires. Ces formations se dérouleront en Espagne , mais également en France, en Italie, au Portugal, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Afrique du Sud, en Australie, au Canada, Pays-Bas.
Exceptionnellement et « pour les personnes qui ne pourraient pas matériellement se déplacer (par exemple parce qu’elles habitent en dehors de l’Espagne), la Fédération leur offre aussi la possibilité de se familiariser au rôle d’hospitalier dans une auberge avant d’être incorporé dans l’auberge qui leur est assignée ».

Vous trouverez les dates et lieux des cours organisés sur le site de la Fédération espagnole : http://caminosantiago.org/cpperegrino/hospitaleros/cursos.asp

Les gîtes coordonnés par l’association des Hospitaleros Voluntarios del Camino de Santiago

Arrés (Camino Aragonés), Navarrete, Nájera, Santo Domingo de la Calzada, Grañón, Belorado, Tosantos, Villalcazar de Sirga, Bercianos del Real Camino, El Burgo Ranero, León, Ponferrada, O Cebreiro, Triacastela, Samos y Ribadiso (Camio francés), Zamora, Castilblanco de los Arroyos (Via de la Plata)…

Cette liste n’est cependant pas exhaustive, l’association ne souhaite pas diffuser une liste des auberges où officient ses hospitaliers, laissant le chemin faire son œuvre et mener le pèlerin vers les auberges qui seront naturellement sur sa route. En outre, l’hospitalier ne choisit l’auberge dans laquelle il travailler. C’est l’association qui décide de son affectation, en fonction des disponibilités qu’il a indiquées avant même de pouvoir s’inscrire à la formation.

Ici c'est donativo pour les pèlerins, pour le gîte et le petit déjeuner © Fabienne Bodan

Ici c’est donativo pour les pèlerins, pour le gîte et le petit déjeuner © Fabienne Bodan

Contact

Los hospitaleros voluntarios del camino de Santiago
Federacion española de Asociaciones de Amigos del Camino de Santiago
http://caminosantiago.org/cpperegrino/hospitaleros/hospitaleros.asp
Calle Ruavieja 3, bajo
26001-Logroño (La Rioja)
Telf: (34) 941-245-674
Fax: (34) 941-247-571
caminosantiago@caminosantiago.org
peregrino@caminosantiago.org

Dictionnaire multilingue pour hospitaliers

Un dictionnaire pour hospitaliers est disponible en 5 langues (français, espagnol, anglais, allemand, italien) sur le site de la Fédération espagnole (téléchargeable en PDF) : http://caminosantiago.org/cpperegrino/hospitaleros/objetos/DiccionarioFrancaisColeur.pdf

Article mis à jour le 15.02.2018

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Je vous invite à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

Hébergement à Eauze

Le salon du premier étage...© Fabienne Bodan

Le salon du premier étage…© Fabienne Bodan

Le salon du deuxième étage...© Fabienne Bodan

Le salon du deuxième étage…© Fabienne Bodan

Le gîte compte trois dortoirs de 5 lits simples, deux au deuxième étage, un au premier. © Fabienne Bodan

Le gîte compte trois dortoirs de 5 lits simples, deux au deuxième étage, un au premier. © Fabienne Bodan

Via Podiensis : hébergement à Eauze

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur le gîte communal d'Eauze, Via Podiensis (France)
HébergementGîte communal
2, rue Félix Soules
32800 EAUZE
S'adresser à l'office du tourisme
Téléphone : 05 62 09 85 62
office.tourisme.eauze@wanadoo.fr
Site internet : http://www.tourisme-eauze.fr/detailSejourner,64.html
Tarif 2015*11,00 €
Description.15 lits (non superposés) répartis en 3 dortoirs de 5 : l'un au premier étage, les deux autres au deuxième étage
.Drap housse et taie d'oreiller, couverture, dessus de lit (mais pas de drap du dessus, drap-sac ou sac de couchage nécessaires...
.Une cuisine avec 4 plaques de cuisson électrique, un réfrigérateur, un micro-ondes, une cafetière électrique. La cuisine est suffisamment équipée en vaisselle, couverts, et ustensiles de cuisine.
.2 douches, 3 WCs
.Deux espaces communs avec table et chaises sur les paliers du premier et deuxième étages.
Avantages.Le prix modique
.La propreté
.Le choix du lieu : très central, dans un immeuble de caractère
.Les lits simples et non superposés
Inconvénients.Aucun
Appréciation (de 1 à 3)
♣/♥
♣♣
Au premier étage, la cuisine à la disposition des pèlerins. © Fabienne Bodan

Au premier étage, la cuisine à la disposition des pèlerins. © Fabienne Bodan

Deux grandes tables largement suffisantes lorsque le gîte est plein. © Fabienne Bodan

Deux grandes tables largement suffisantes lorsque le gîte est plein. © Fabienne Bodan

Le gîte comprend une salle de bains au premier étage et une douche et un WC au rez-de-chaussée. © Fabienne Bodan

Le gîte comprend une salle de bains au premier étage et une douche et un WC au rez-de-chaussée. © Fabienne Bodan

 

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Larressingle

L'un des gîtes d'étape, accolé à la maison principale. © Fabienne Bodan

L’un des gîtes d’étape, accolé à la maison principale. © Fabienne Bodan

La pièce à vivre...© Fabienne Bodan

La pièce à vivre…© Fabienne Bodan

La cuisine à la disposition des pèlerins. © Fabienne Bodan

La cuisine à la disposition des pèlerins. © Fabienne Bodan

Il y a des chambres en bas et à l'étage. 2 lits par chambre...© Fabienne Boodan

Il y a des chambres en bas et à l’étage. 2 lits par chambre…© Fabienne Boodan

L'une des chambres de l'étage. Si le gîte n'est pas complet, l'on vous installe seul(e) dans une chambre. © Fabienne Bodan

L’une des chambres de l’étage. Si le gîte n’est pas complet, l’on vous installe seul(e) dans une chambre. © Fabienne Bodan

Peut mieux faire pour la décoration, mais l'essentiel réside dans la qualité et la chaleur de l'accueil. © Fabienne Bodan

Peut mieux faire pour la décoration, mais l’essentiel réside dans la qualité et la chaleur de l’accueil. © Fabienne Bodan

Via Podiensis : hébergement à Larressingle

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur la Ferme du Tollet, Larressingle, Via Podiensis (France)
HébergementLa Ferme du Tollet
Monsieur et Madame Alain Carrère
32100 LARRESSINGLE
Téléphone : 05 62 28 02 45 (aux heures des repas)
Mobile : 06 87 36 04 34
Tarif 2015*.15,50 € le lit
.32,50 € la ½ pension
Description.Maison de 5 chambres de 2 personnes : cette maison (dans laquelle j'ai séjourné) comprend 1 chambre au rez-de-chaussée, deux douches, un WC, une salle à manger-cuisine avec un lit supplémentaire ; à l'étage 4 petites chambres de 2 personnes.
.Les draps et serviettes de toilette sont fournis.
.Il est demandé de laisser son sac à dos (et ses chaussures bien sûr) en bas, afin d'éviter toute éventuelle contamination des chambres. De même , les propriétaires ne veulent pas que l'on utilise son drap sac ou sac de couchage personnels.
→ Gîte aux volets bleus
.Possibilité de cuisiner
.Le dîner est servi dans la salle à manger de nos hôtes
.Le petit déjeuner se prend dans les deux maisons où séjournent les pèlerins. Jus d'orange, café, lait, chocolat, thé, beurre, confitures et pain sont mis à disposition la veille au soir.
Avantages.Un accueil très chaleureux et généreux des propriétaires : monsieur prend un vrai plaisir à vous faire déguster les vins biologiques, apéritifs et l'Armagnac de son exploitation, tandis que Madame cuisine délicieusement les produits tout aussi biologiques de la ferme. L'un et l'autre vous servent copieusement et veillent à ce que vous ne manquiez de rien.
.Un excellent rapport qualité / prix étant donné l'abondance et la qualité des mets et boissons proposés, tout étant bien entendu de fabrication maison. Lors de mon passage, au menu il y avait tomates du jardin, poulet bio basquaise avec légumes du jardin et gâteau maison à l'ananas...recouvert d'Armagnac de la ferme.
Inconvénients.La maison de 5 chambres n'a presque pas de fenêtres : pas d'ouvertures dans les chambres du haut, installées dans un grenier réaménagé. Pas de portes non plus. Le tout manque de lumière, mais pour une nuit ce n'est pas si grave.
.La construction est un peu faite de bric et de broc : du fonctionnel avant tout, mais côté esthétique, peut mieux faire...
Appréciation (de 1 à 3)
♣/♥
♣♣
C'est là qu'Alain Carrère commence la dégustation de ses productions biologiques...© Fabienne Bodan

C’est là qu’Alain Carrère commence la dégustation de ses productions biologiques…© Fabienne Bodan

On commence par le Floc, puis le rosé, puis le rouge, puis l'arrosage du gâteau à l'ananas avec du Vieil Armagnac, qu'il faudra ensuite goûter dans un petit verre à digestif car le goût ne sera pas le même que sur le gâteau...© Fabienne Bodan

On commence par le Floc, puis le rosé, puis le rouge, puis l’arrosage du gâteau à l’ananas avec du Vieil Armagnac, qu’il faudra ensuite goûter dans un petit verre à digestif car le goût ne sera pas le même que sur le gâteau…© Fabienne Bodan

Eh bien, vous le croirez ou non...mais je n'ai même pas eu mal à la tête le lendemain matin, ni nulle part ailleurs...© Fabienne Bodan

Eh bien, vous le croirez ou non…mais je n’ai même pas eu mal à la tête le lendemain matin, ni nulle part ailleurs…© Fabienne Bodan 

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Miradoux

Nathalie et Stéphane ont parcouru la Via Podiensis, aujourd'hui ils vous accueillent en Gascogne dans leur gîte au cœur du village de Miradoux. © Fabienne Bodan

Nathalie et Stéphane ont parcouru la Via Podiensis, aujourd’hui ils vous accueillent en Gascogne dans leur gîte au cœur du village de Miradoux. © Fabienne Bodan

Bonté Divine! est situé sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, dans le Gers entre Auvillar et Lectoure. Chez eux vous  aurez déjà parcouru 447 kms depuis le Puy en Velay et il vous restera 1075 kms à faire pour arriver à Santiago. © Fabienne Bodan

Bonté Divine! est situé sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, dans le Gers entre Auvillar et Lectoure. Chez eux vous aurez déjà parcouru 447 kms depuis le Puy en Velay et il vous restera 1075 kms à faire pour arriver à Santiago. © Fabienne Bodan

La pièce à vivre. © Fabienne Bodan

La pièce à vivre. © Fabienne Bodan

...sous un autre angle...© Fabienne Bodan

…sous un autre angle…© Fabienne Bodan

Un préau dans le jardin avec un petit salon...© Fabienne Bodan

Un préau dans le jardin avec un petit salon…© Fabienne Bodan

 

Via Podiensis : hébergement à Miradoux

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur le gîte Bonté Divine, Miradoux, Via Podiensis (France)
HébergementGîte Bonté Divine
Stéphane et Nathalie Chevillion
5, porte d'Uzan Nord
32 340 MIRADOUX
Téléphone : 05 62 68 30 80
Mobile : 06 20 50 09 70
Site internet : http://www.bontedivine.net
Tarif 2015*15 € le lit
33 € la ½ pension
28 € le lit + le dîner
20 € le lit + le petit déjeuner
Description.Un dortoir unique de 12 lits :
-4 x 2 lits superposés
-1 lit simple
-1 x 3 lits superposés
.Une pièce à vivre faisant à la fois office de salle à manger et de salon
.Un espace salle de bains avec deux douches et un WC
.Un WC à l'extérieur de cet espace salle de bains
.Un jardin à l'abri des regards extérieurs, avec un mini-lavoir pour le linge et des fils à linge
.Un préau avec canapé et fauteuils
.Une terrasse avec table, chaises et parasol
.Chaises longues et transat, le tout réparti dans différents endroits du jardin
.Menu du dîner lors de mon passage : bruschetta, boudin blanc avec de la semoule, glace
Avantages.Le gîte est tout neuf, dans une rue tranquille du petit village de Miradoux
.On est accueilli par un charmant jeune couple avec deux jeunes enfants
.Il n'y a pas beaucoup de possibilités de dîner dans le village, aussi est-ce un avantage de pouvoir prendre le dîner et le petit déjeuner sur place.
.On peut se poser au calme dans le jardin
Inconvénients.Je n'aimerais pas être celle qui serait obligée de dormir sur le troisième lit superposé !!! Déjà le confort et la qualité de sommeil sont très relatifs dans le cas de deux lits superposés, alors imaginez trois lits superposés. C'est extrêmement rare de rencontrer cette configuration...
Appréciation (de 1 à 3)
♣/♥
♣♣♣
Le dortoir est à l'étage...© Fabienne Bodan

Le dortoir est à l’étage…© Fabienne Bodan

Qui veut dormi dans cette triple superposition ? © Fabienne Bodan

Qui veut dormi dans cette triple superposition ? © Fabienne Bodan

En bas, les sanitaires, tout neufs...© Fabienne Bodan

En bas, les sanitaires, tout neufs…© Fabienne Bodan

Style épuré, matériaux nobles...© Fabienne Bodan

Style épuré, matériaux nobles…© Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à La Romieu

En face de l'office du tourisme et de la collégiale de la Romieu, se situe Le Refuge, un petit gîte de 6 places...© Fabienne Bodan

En face de l’office du tourisme et de la collégiale de la Romieu, se situe Le Refuge, un petit gîte de 6 places…© Fabienne Bodan

Idéalement situé, il présente l'avantage d'un tout petit gîte...© Fabienne Bodan

Idéalement situé, il présente l’avantage d’un tout petit gîte…© Fabienne Bodan

A l'entrée, une petite pièce qui fait office de cuisine, salle à manger et pièce à vivre. © Fabienne  Bodan

A l’entrée, une petite pièce qui fait office de cuisine, salle à manger et pièce à vivre. © Fabienne Bodan

Via Podiensis : hébergement à La Romieu

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur le gîte Le Refuge, La Romieu, Via Podiensis (France)
HébergementLe Refuge
Rue du Docteur Lucante
32 480 LA ROMIEU
(en face de l'office du tourisme)
Mobile : Monsieur Laurent Foltran, 06 80 05 09 31
Tarif 2015*.12 € le lit
.5 € le petit déjeuner (café, thé, chocolat, jus d'orange, œufs, confitures, beurre...)
Description.Ouvert à partir de 12/13h (s'installer, le responsable passe vers 18/19h)
.Petit gîte de 6 lits (3 x 2 lits superposés). Chaque lit est équipé d'une lampe de chevet individuelle.
.Drap housse et taie d'oreiller fournis, ainsi que couvertures
.1 salle de bains avec 1 douche, deux lavabos et un lave-linge
.1 WC avec lavabo
.1 cuisine avec 2 plaques à induction (je n'y connais rien, je pense que c'est cela), 1 réfrigérateur, 1 machine à café électrique, la vaisselle, les ustensiles et les couverts en quantité suffisante.
.Le gîte est situé en face de l'office du tourisme et de la Collégiale
.Vous entrez, vous vous installez, et le propriétaire passe le soir vers 18h/19h, non seulement pour se faire régler mais pour discuter avec les pèlerins et répondre à leurs questions. Il dit que c'est sa bouée d'air frais de la journée !
Avantages.Ceux d'un petit gîte : 6 lits (3 X 2 lits superposés) séparés par des cloisons et donnant ainsi l'impression d'avoir un petit coin à soi.
.La gentillesse et la confiance de Laurent le propriétaire
.Le gîte est tout neuf, et équipé avec soin : lits superposés solides en bois (qui ne bougent pas dès qu'une personne se tourne dans son lit!!!), sanitaires esthétiques et neufs, cuisine joliment aménagée.
Inconvénients.Le manque d'aération tant dans la salle de bains que le WC et le dortoir. Lorsque je suis passée, il pleuvait, et les pèlerins ont fait sécher leur linge dans le dortoir. Cependant, Laurent nous a dit vouloir rajouter des fenêtres.
Appréciation (de 1 à 3)
♣/♥
♣♣
Le dortoir contient 6 lits (3 x 2 lits superposés). © Fabienne Bodan

Le dortoir contient 6 lits (3 x 2 lits superposés). © Fabienne Bodan

Le propriétaire a bâti des cloisons entre les lits superposés, favorisant la notion de petit espace à soi...© Fabienne Bodan

Le propriétaire a bâti des cloisons entre les lits superposés, favorisant la notion de petit espace à soi…© Fabienne Bodan

Au fond du dortoir, la salle de bains. On regrette cependant le manque d'aération...© Fabienne Bodan

Au fond du dortoir, la salle de bains. On regrette cependant le manque d’aération…© Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.