Hébergement à Santa Marta de Tera

C'est un petit village, avec une magnifique auberge toute neuve...© Fabienne Bodan

C’est un petit village, avec une magnifique auberge toute neuve…© Fabienne Bodan

Un habitant du village a légué sa maison à la municipalité à son décès, mais à une condition : qu'il en soit fait une auberge pour pèlerins...© Fabienne Bodan

Un habitant du village a légué sa maison à la municipalité à son décès, mais à une condition : qu’il en soit fait une auberge pour pèlerins…© Fabienne Bodan

Résultat : une jolie bâtisse, avec des matériaux chauds comme le bois et les enduits à la chaux...© Fabienne Bodan

Résultat : une jolie bâtisse, avec des matériaux chauds comme le bois et les enduits à la chaux…© Fabienne Bodan

Le plafond de l'un des dortoirs...© Fabienne Bodan

Le plafond de l’un des dortoirs…© Fabienne Bodan

Les murs...© Fabienne Bodan

Les murs…© Fabienne Bodan

Poussez la porte et suivez l'allée...© Fabienne Bodan

Poussez la porte et suivez l’allée…© Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

Vous trouverez tout d'abord une terrasse avec une table ronde et des chaises où déjeuner à l'ombre et au calme...© Fabienne Bodan

Vous trouverez tout d’abord une terrasse avec une table ronde et des chaises où déjeuner à l’ombre et au calme…© Fabienne Bodan

Via de la Plata : Hébergement à Santa Marta de Tera

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue municipal de Santa Marta de Tera. Mai 2015.
HébergementAlbergue municipale
Calle de la Iglesia, 10
Juste après l'église
Tarif 2015*6 euros, selon le mini-guide de l'association allemande Paderborn (mais nous avons attendu le passage de la personne qui encaisse l'argent...et elle n'est jamais venue !!! par contre, pour faire tamponner la crédentiale, une dame fait visiter l'église et le petit musée du Palacio de los Obispos à 18 heures et tamponnera votre crédentiale)
Description.Fermée en janvier et février
.14 lits en 2 dortoirs de 7 lits (lits superposés mais comme la maison dispose de hauts plafonds, l'espace entre le lit du bas et celui du haut est inhabituellement grand. Cette fois, on peut s'asseoir confortablement dans son lit sans se vriller les vertèbres cervicales.
.Belle cuisine-salle à manger
.Dans la cuisine : micro-ondes, plaque à induction (avec 3 plaques, mais une seule casserole fonctionnant avec l'induction)
.Salle de bains avec lavabos communs + 2 salles de douche/WC (une pour les hommes, une pour les femmes)
.Une terrasse avec une petite table, à l'abri du vent et des regards
.Machine à laver (1 euros, pas de lessive, mais vous pouvez acheter une portion de lessive dans le petit magasin dans la 2e rue à gauche après l'auberge, ouvert jusqu'à 14 heures puis de 17 heures à 20 heures)
.Possibilité d'étendre son linge pour le faire sécher
.Si vous arrivez le premier, et que l'auberge n'est pas encore ouverte, demandez les clés au Bar Stop, à proximité de la mairie (T : 980 64 92 59)
Avantages.La maison, offerte à la municipalité par un particulier pèlerin à la condition d'en faire un gîte pour les pèlerins a été entièrement rénovée en matériaux naturels (bois et enduits chaux-chanvre). Elle est donc très agréable, toute neuve, très propre.
.L'accès se fait depuis la rue par un long passage extérieur, qui se termine par une terrasse où l'on peut se relaxer ou faire sécher son linge, à l'abri des regards et du vent.
.Sa petite taille (14 places) et le confort des installations en font un lieu très cosy
.Possibilité de cuisiner, ce qui n'est pas si fréquent sur cette Via de la Plata.
Inconvénients.La cuisine dispose de plaques à induction...mais il n'y a qu'un récipient utilisable sur ces plaques...un peu juste quand on est plusieurs à cuisiner !
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
Deux dortoirs de 7 lits chacun...© Fabienne Bodan

Deux dortoirs de 7 lits chacun…© Fabienne Bodan

Pour une fois, celui qui dort dans le lit bas ne se cogne pas la tête dès qu'il se lève, car les plafonds sont hauts et le lit du haut est à plus d'un mètre au dessus du lit du bas...© Fabienne Bodan

Pour une fois, celui qui dort dans le lit bas ne se cogne pas la tête dès qu’il se lève, car les plafonds sont hauts et le lit du haut est à plus d’un mètre au dessus du lit du bas…© Fabienne Bodan

La cuisine est à l'image des autres pièces de l'auberge : récente et joliment aménagée...© Fabienne Bodan

La cuisine est à l’image des autres pièces de l’auberge : récente et joliment aménagée…© Fabienne Bodan

La salle de bains...© Fabienne Bodan

La salle de bains…© Fabienne Bodan

La salle de douches des femmes, équipée pour les handicapés...© Fabienne Bodan

La salle de douches des femmes, équipée pour les handicapés…© Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *