Hébergement à Puebla de Sanabria

Dans la rue principale avant d'arriver au pont et d'accéder à la vieille ville de Puebla de Sanabria, se situe l'albergue Casa Luz. © Fabienne Bodan

Dans la rue principale avant d’arriver au pont et d’accéder à la vieille ville de Puebla de Sanabria, se situe l’albergue Casa Luz. © Fabienne Bodan

Comme son nom l'indique...© Fabienne Bodan

Comme son nom l’indique…© Fabienne Bodan

A l'arrière de la maison, une grande terrasse et un préau sous lequel on peut parquer vélos et chariots...© Fabienne Bodan

A l’arrière de la maison, une grande terrasse et un préau sous lequel on peut parquer vélos et chariots…© Fabienne Bodan

Protégée du vent et de la pluie, une partie de la terrasse accueille tables et chaises pour le repos des pèlerins...© Fabienne Bodan

Protégée du vent et de la pluie, une partie de la terrasse accueille tables et chaises pour le repos des pèlerins…© Fabienne Bodan

Les tables à l'abri du vent et de la pluie...© Fabienne Bodan

Les tables à l’abri du vent et de la pluie…© Fabienne Bodan

La cuisine est à la disposition des pèlerins, suffisamment équipée en ustensiles de cuisine, en couverts et autres assiettes et verres...© Fabienne Bodan

La cuisine est à la disposition des pèlerins, suffisamment équipée en ustensiles de cuisine, en couverts et autres assiettes et verres…© Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

Via de la Plata : hébergement à Puebla de Sanabria

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue privé Casa Luz de Puebla de Sanabria. Mai 2015.

HébergementAlbergue privée Casa Luz
Dans la rue principale avant le pont qui enjambe le Rio Tera
T : 980 62 02 68 à ! 619 75 17 62
Tarif mai 2015*12 euros
Description.32 ou 36 lits en dortoirs de 4 et 1 seul dortoir de 8 : lits superposés
.Couette
.Salle de bains pour les femmes au rez-de chaussée
.Salle de bains à l'étage mais au moment de mon passage, on ne pouvait utiliser que le lavabo et le WC, car il n'y a pas assez de pression pour obtenir l'eau chaude dans la douche
.Un bloc sanitaire a été installé sur le côté de l'espace extérieur, avec plusieurs douches, WC et lavabos
.Grande terrasse ardoisée à l'extérieur, près d'un petit jardin potager que les propriétaires, Lucia et Manuel, cultivent avec passion. Des tables sont disposées sur cette terrasse où il fait bon dîner ou boire un verre.
.Distributeur de boissons froides
.Cuisine de taille raisonnable bien équipée avec des plaques gaz (n'oubliez pas votre briquet) et un micro-ondes. Il y a des assiettes, couverts, verres, casseroles, ustensiles en quantité « confortable » pour se préparer un repas. On peut y manger à 4 ou 5 autour de la table ronde (au moment de notre passage, il faisait un peu frisquet pour prendre le petit déjeuner dehors).
.Machine à laver, bacs pour laver le linge et fils pour étendre le linge
.Possibilité de ranger des vélos à l'abri.
Avantages.Petites chambres de 4, assez exigües mais c'est quand même plus agréable que les grands dortoirs.
.Très propre : une femme de ménage arrive dès 8h et procède à un nettoyage de l'ensemble, terrasse extérieure comprise
.Lucia et Manuel sont deux personnes d'un certain âge qui répondront gentiment à vos questions (d'où l'intérêt de parler espagnol, au moins un peu)
.Possibilité de cuisiner, ce qui n'est pas si fréquent sur cette Via de la Plata.
.Il y a 2 supermercados à moins de 100 mètres, un bar-restaurant en face, et l'escalier qui mène au château de la vieille ville est situé à 200 mètres. Le soir, de la terrasse, vous profiterez d'une belle vue sur le château illuminé.
Inconvénients.On ne vous ouvrira les chambres de l'étage qu'une fois les 3 dortoirs du bas remplis, même si vous souhaitez des lits bas, sauf cas de force majeure (mal de dos, impossibilité quelconque de monter sur les lits hauts...). On peut à la fois le comprendre (pour limiter le ménage), mais aussi le déplorer (quand on aime les lits bas).
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
Au rez-de-chaussée comme à l'étage, des chambres de 4 à 8 lits. Ici la chambre à gauche en entrant dans la maison, au rez-de-chaussée...© Fabienne Bodan

Au rez-de-chaussée comme à l’étage, des chambres de 4 à 8 lits. Ici la chambre à gauche en entrant dans la maison, au rez-de-chaussée…© Fabienne Bodan

La première chambre de l'étage, à gauche de la salle de bains...© Fabienne Bodan

La première chambre de l’étage, à gauche de la salle de bains…© Fabienne Bodan

La salle de bains des femmes au rez-de-chaussée...© Fabienne Bodan

La salle de bains des femmes au rez-de-chaussée…© Fabienne Bodan

Une salle de bains comme à la maison. Pour les hommes, il y a un bloc sanitaire aménagé à l'extérieur de la maison, à côté de la terrasse. © Fabienne Bodan

Une salle de bains comme à la maison. Pour les hommes, il y a un bloc sanitaire aménagé à l’extérieur de la maison, à côté de la terrasse. © Fabienne Bodan

Le jardin de Lucia et Manuel, les deux charmants propriétaires de la Casa Luz...© Fabienne Bodan

Le jardin de Lucia et Manuel, les deux charmants propriétaires de la Casa Luz…© Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *