Hébergement à Granja de Moreruela

C'est dans cette bourgade que vous avez le choix entre deux routes : celle qui vous conduira à Astorga pour y rejoindre le camino francés, ou celle qui vous conduit, soit vers Braga pour rejoindre l'une des voies portugaises, soit vers Ourense via le Camino Sanabrés. © Fabienne Bodan

C’est dans cette bourgade que vous avez le choix entre deux routes : celle qui vous conduira à Astorga pour y rejoindre le camino francés, ou celle qui vous conduit, soit vers Braga pour rejoindre l’une des voies portugaises, soit vers Ourense via le Camino Sanabrés. © Fabienne Bodan

Un albergue de peregrinos respirant le neuf (ou le rénové). © Fabienne Bodan

Un albergue de peregrinos respirant le neuf (ou le rénové). © Fabienne Bodan

Il vous faudra traverser la route pour aller chercher les clés et régler votre dû au bar à gauche (vers l'entrée du village). © Fabienne Bodan

Il vous faudra traverser la route pour aller chercher les clés et régler votre dû au bar à gauche (vers l’entrée du village). © Fabienne Bodan

Le dortoir du bas, 8 lits en 4 literas. © Fabienne Bodan

Le dortoir du bas, 8 lits en 4 literas. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Granja de Moreruela

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue municipale de Granja de Moreruela. Mai 2015.



HébergementAlbergue municipal
Avenida Angel de la Vega, 2
T : 980 58 70 05
Tarif mai 2015*5 euros
Description.20 lits en 2 dortoirs, l'un de 8 lits (en bas), l'autre de 12 lits (à l'étage). Lits superposés.
.Couvertures
.2 salles de bains (l'une pour les hommes, l'autre pour les femmes + handicapés)
.1 salle à l'étage avec une table
.Chauffage central
.Pas de cuisine
.Il faut aller au bar (de l'autre côté de la route) pour faire tamponner sa crédentiale et régler son dû.
Avantages.Auberge récente en très bon état, très propre et bien entretenue.
.Il y a suffisamment d'espace entre les lits. Chacun dispose de son espace vital.
.Les concepteurs ont pensé à équiper chaque dortoir d'un nombre de prises électriques suffisant.
.Le prix : enfin, depuis Zamora, des auberges à prix pèlerin !!!
Inconvénients.C'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas de cuisine, car après un mois de marche, on commence à en avoir marre du menu peregrino où l'on nous sert quasiment toujours la même chose. En outre, cela ferait du bien au porte-monnaie de pouvoir cuisiner. Mais visiblement, l'intérêt économique prime sur la spiritualité du chemin.
.Les concepteurs de la salle de bains ont mal calculé les pentes pour l'écoulement des eaux. Dans celle des femmes, attention à la stagnation d'eau à droite des Wcs après l'utilisation de la douche.
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
Le dortoir de l'étage, 12 lits en 6 literas. Les dortoirs sont spacieux. © Fabienne Bodan

Le dortoir de l’étage, 12 lits en 6 literas. Les dortoirs sont spacieux. © Fabienne Bodan

A l'étage une grande pièce, avec des petites tables et chaises d'écoliers. © Fabienne Bodan

A l’étage une grande pièce, avec des petites tables et chaises d’écoliers. © Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

Au rez-de-chaussée, deux salles de bains. L'une pour les hommes, l'autre pour les femmes. © Fabienne Bodan

Au rez-de-chaussée, deux salles de bains. L’une pour les hommes, l’autre pour les femmes. © Fabienne Bodan

La salle de bains des dames. © Fabienne Bodan

La salle de bains des dames. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *