Hébergement à Fuenterroble de Salvatierra

L'albergue du Padre Blas peut accueillir jusqu'à 80 pèlerins. © Fabienne Bodan

L’albergue du Padre Blas peut accueillir jusqu’à 80 pèlerins. © Fabienne Bodan

Un ou deux hospitaliers vous accueillent. © Fabienne Bodan

Un ou deux hospitaliers vous accueillent. © Fabienne Bodan

Deux dortoirs avec des lits superposés, un au rez-de-chaussée, un à l'étage. © Fabienne Bodan

Deux dortoirs avec des lits superposés, un au rez-de-chaussée, un à l’étage. © Fabienne Bodan

L'entrée du dortoir du bas...© Fabienne Bodan

L’entrée du dortoir du bas…© Fabienne Bodan

Il y a toujours un pèlerin au détour du chemin...© Fabienne Bodan

Il y a toujours un pèlerin au détour du chemin…© Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Fuenterroble de Salvatierra

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue parroquial de Fuenterroble de Salvatierra. Avril 2015.

HébergementAlbergue parroquial
37, calle Larga
T : 923 15 10 83 / 923 58 14 51
Tarif mai 2015*Donativo
Description.Nuit et petit déjeuner en donativo
.Jusqu'à 80 lits disponibles en plusieurs dortoirs (le dortoir à l'étage est sous les combles, et dispose d'une dizaine de lits non superposés. Si vous avez le choix, optez pour celui-là !)
.1 cuisine est à la disposition des pèlerins
.Plusieurs salles de bains et Wcs séparés
.Espace pour laver son linge à la main
.Salle d'accueil, à manger et de repos avec cheminée
.Présence d'un hospitalier (au moment de notre passage, une pèlerine avait proposé ses services comme hospitalière pour une quinzaine de jours et il y avait donc 2 hospitaliers)
.1 grande salle où est servi le petit déjeuner
Avantages.Enfin un véritable accueil pour les pèlerins avec un hospitalier volontaire (Javier est là depuis un an ½) (le second après le monastère d'Alcuescar).
.Son prix avec le principe du Donativo
.Un vrai petit déjeuner est servi à 7h le matin avec pain grillé, confiture, beurre, salade de fruits, thé, café, lait...le tout à volonté
.La chaleur de la cheminée bien agréable après une journée pluvieuse.
Inconvénients.La cuisine des pèlerins n'est pas très bien équipée, mais on peut demander des verres, des assiettes et des couverts à l'hospitalier (il existe une seconde cuisine à côté de l'accueil mais en principe réservée aux hospitaliers).
.Les installations sont un peu vieillottes (dortoirs) mais l'atmosphère compense largement ces petits inconvénients.
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
Un des bâtiments d'accueil des pèlerins (dortoir + sanitaires). © Fabienne Bodan

Un des bâtiments d’accueil des pèlerins (dortoir + sanitaires). © Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

La cuisine des pèlerins, moyennement équipée, mais nos italiens nous ont concocté des pastis ! © Fabienne Bodan

La cuisine des pèlerins, moyennement équipée, mais nos italiens nous ont concocté des pastis ! © Fabienne Bodan

Parfois dans les auberges, il n'y a qu'une ou deux plaques électriques. Ici, nous disposons de la gazière familiale. © Fabienne Bodan

Parfois dans les auberges, il n’y a qu’une ou deux plaques électriques. Ici, nous disposons de la gazière familiale. © Fabienne Bodan

Le bureau d'accueil des pèlerins, qui fait aussi office de salle commune et de salle à manger. © Fabienne Bodan

Le bureau d’accueil des pèlerins, qui fait aussi office de salle commune et de salle à manger. © Fabienne Bodan

La fine équipe internationale. © Fabienne Bodan

La fine équipe internationale. © Fabienne Bodan

Chaque dortoir est doté de sanitaires. © Fabienne Bodan

Chaque dortoir est doté de sanitaires. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *