Hébergement à Cea

A l'entrée de l'auberge, un horreo (ancien "silo" à maïs galicien)...© Fabienne Bodan

A l’entrée de l’auberge, un horreo (ancien « silo » à maïs galicien)…© Fabienne Bodan

Une auberge dans une belle maison en pierres...© Fabienne Bodan

Une auberge dans une belle maison en pierres…© Fabienne Bodan

La grande salle d'entrée...© Fabienne Bodan

La grande salle d’entrée…© Fabienne Bodan

La salle à manger...© Fabienne Bodan

La salle à manger…© Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Cea

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue de la Xunta de Galicia de Cea. Mai 2015.
HébergementAlbergue de la Xunta de Galicia
Calle Santo Cristo, 5
T : 600 87 82 89
Tarif mai 2015*6 euros
Description.40 lits (2 x 20 lits superposés)
.Terrasse avec un horreo
.Couvertures
.Drap housse et taie d'oreiller en papier fournis, comme en général dans les auberges de la Xunta de Galicia
.Cuisine (sale) avec quelques casseroles, assiettes, couverts.
.Espace salle à manger avec une grande table
.Grande pièce à l'entrée avec canapé
Avantages.Le rapport qualité/prix
.La qualité des lits superposés (en bois, donc beaucoup plus rigides que les lits métalliques)
Inconvénients.Albergue sale et mal entretenue, en particulier au rez-de-chaussée : on n'a pas envie de cuisiner, ou bien il faudrait d'abord commencer par nettoyer la cuisine !
.Les lits superposés sont vraiment très près les uns des autres
.Défaut d'aération dans les sanitaires engendrant de mauvaises odeurs au rez-de-chaussée
.Je ne sais pas si c'était ce jour-là seulement, mais l'hospitalier ne nous a pas adressé la parole (nous avons tous été traités de la même manière) : il vous désigne du doigt les cases que vous avez à remplir, la cuisine, l'espace pour laver le linge. J'ai cru au départ qu'il était...muet ! Peut-être est-ce parce que nous l'avons réveillé pendant sa sieste ? Mais chacun d'entre nous l'a réveillé ! Bref, soit ce n'était pas son jour, soit il est toujours comme cela et j'avoue ne jamais avoir reçu un si mauvais accueil !
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
La cuisine, mais qui n'est pas un exemple de propreté (du moins lors de notre passage)...© Fabienne Bodan

La cuisine, mais qui n’est pas un exemple de propreté (du moins lors de notre passage)…© Fabienne Bodan

L'auberge comporte deux salles de bains : l'une pour les hommes, l'autre pour les femmes...hélas des problèmes d'évacuation engendrent des odeurs désagréables au rez-de-chaussée...© Fabienne Bodan

L’auberge comporte deux salles de bains : l’une pour les hommes, l’autre pour les femmes…hélas des problèmes d’évacuation engendrent des odeurs désagréables au rez-de-chaussée…© Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

Le grand dortoir à l'étage...© Fabienne Bodan

Le grand dortoir à l’étage…© Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *