Hébergement à Cacéres

La Pension Carretero est emarquablement bien située sur la Plaza Mayor de Cacéres © Fabienne Bodan

La Pension Carretero est emarquablement bien située sur la Plaza Mayor de Cacéres © Fabienne Bodan

Certaines chambres offrent une vue sur la Plaza Mayor. © Fabienne Bodan

Certaines chambres offrent une vue sur la Plaza Mayor. © Fabienne Bodan

Vue de l'hôtel depuis la Tour Bujaco. © Fabienne Bodan

Vue de l’hôtel depuis la Tour Bujaco. © Fabienne Bodan

La Pension est installée dans une maison de caractère, avec un très bel escalier en pierre. © Fabienne Bodan

La Pension est installée dans une maison de caractère, avec un très bel escalier en pierre. © Fabienne Bodan

L'entrée de l'hôtel, au numéro 22. © Fabienne Bodan

L’entrée de l’hôtel, au numéro 22. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Cacéres

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur la Pension Carretero de Cacéres. Avril 2015.
HébergementPension Carretero
Plaza Mayor, 22
(10003) Caceres
(au fond de la Plaza Mayor)
T : (34) 927 24 74 82
info@pensioncarretero.com
http://www.pensioncarretero.com
Tarif 2015*Prix pèlerin : 18 euros* la simple (au lieu de 25 euros) ; 25 euros la double ; 40 euros la triple au lieu de 46 euros*
Description.Petite pension de 12 chambres, pouvant accueillir 22 personnes (jusqu'à 30 personnes avec les lits supplémentaires.
.Draps, serviettes de toilettes, couvertures fournis
.2 salles de bains-WCs communes par étage
.1 salon avec TV, cheminée et une petite table au fond du premier étage où Pilar nous autorise à prendre notre petit déjeuner.
.Ancienne maison avec un très bel escalier en pierre...on pourrait parler de « maison de caractère ».
Avantages.Emplacement idéal sur la Plaza Mayor, en plein cœur de la vieille ville de Cacéres. Bars, restaurants, épiceries à moins de 50 mètres.
.Accueil exceptionnel de la señora Pilar, la patronne au grand cœur et d'une disponibilité, d'une serviabilité naturelle remarquable et toujours souriante. Comme elle l'explique si bien « même la clientèle de passage doit se sentir bien dans mon établissement et repartir avec un excellent souvenir de son séjour à Cacéres ». C'est mon premier coup de cœur du chemin. L'hôtel, même s'il date un peu, reste de bonne facture et offre un bon rapport qualité-prix, en plein cœur de la vieille ville de Cacéres et à deux pas de tout ce qu'il y a à visiter. Pilar nous a de plus proposé une chambre au troisième étage avec vue sur la Plaza Mayor et les nids confectionnés par les cigognes sur les toits avoisinants ! Elle s'est pliée en 4 pour tenter de nous réserver une chambre à Embalse de Alcantara, à l'étape suivante, nous rechercher l'horaire des bus pour nous rendre à Cazar de Cacéres, nous faire chauffer de l'eau et mettre à notre disposition un thermos d'eau chaude afin que nous puissions prendre notre petit déjeuner dans le salon.
.Pilar pratique des tarifs pèlerins un peu moins chers que ses tarifs pour touristes. Cela représente tout de même 30% d'économies pour une chambre single !
.Les chambres sont simples mais suffisamment grandes, et tout confort même si l'établissement n'est pas très récent.
Inconvénients.Aucun
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
La señora Pilar propose un tarif spécial pèlerins. Nous avions une chambre de trois personnes avec vue sur la Plaza Mayor. © Fabienne Bodan

La señora Pilar propose un tarif spécial pèlerins. Nous avions une chambre de trois personnes avec vue sur la Plaza Mayor. © Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

Autre vue de la chambre, excusez le désordre mais je ne pense pas toujours à prendre les photos dès mon arrivée. © Fabienne Bodan

Autre vue de la chambre, excusez le désordre mais je ne pense pas toujours à prendre les photos dès mon arrivée. © Fabienne Bodan

A notre étage, deux salles de bains. © Fabienne Bodan

A notre étage, deux salles de bains. © Fabienne Bodan

Les salles de bains sont avec WCs intégrés.© Fabienne Bodan

Les salles de bains sont avec WCs intégrés.© Fabienne Bodan

AU fond du couloir du premier étage, un salon avec cheminée où l'on peut prendre son petit déjeuner ou se reposer.© Fabienne Bodan

AU fond du couloir du premier étage, un salon avec cheminée où l’on peut prendre son petit déjeuner ou se reposer.© Fabienne Bodan

Décidément, après l'auberge de Zafra, Vincent Van Gogh est très présent dans les hébergements. © Fabienne Bodan

Décidément, après l’auberge de Zafra, Vincent Van Gogh est très présent dans les hébergements. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *