Hébergement à Alcuescar

Le monastère comprend une albergue de peregrinos, et un hébergement pour personnes assez lourdement handicapées. © Fabienne Bodan

Le monastère comprend une albergue de peregrinos, et un hébergement pour personnes assez lourdement handicapées. © Fabienne Bodan

L'albergue se situe au 2e étage du monastère. © Fabienne Bodan

L’albergue se situe au 2e étage du monastère. © Fabienne Bodan

Le bureau d'accueil et le salon © Fabienne Bodan

Le bureau d’accueil et le salon © Fabienne Bodan

Le réfectoire des pèlerins © Fabienne Bodan

Le réfectoire des pèlerins © Fabienne Bodan

Le père Léocardo Galan, fondateur de l'ordre des Esclaves de Marie et des Pauvres. © Fabienne Bodan

Le père Léocardo Galan, fondateur de l’ordre des Esclaves de Marie et des Pauvres. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Alcuescar

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur la Casa de la Misericordia d'Alcuescar. Avril 2015.
HébergementCasa de la Misericordia
Congrégation de los Esclavos de Maria y los Pobres
A l'entrée d'Alcuescar sur la gauche
http://www.esclavosdemariaydelospobres.org
T : 927 12 00 24
Tarif 2015*.Donativo (lit et dîner, pas de petit déjeuner)
Description.L'albergue se situe au 2e étage du monastère
.Peut accueillir jusqu'à 70 pèlerins : grand dortoir mais aussi chambres doubles et simples distribuées à la grâce de l'hospitalier (lors de mon passage, les couples se sont vus attribuer des chambres doubles)
.Présence d'un ou deux hospitaliers
.Couvertures fournies
.Le séjour des pèlerins est très encadré : un programme et des horaires précis sont imposés/proposés.
.Accueil des pèlerins à partir de 13 heures
.Entre 14h30 et 16h30, on ne peut ni entrer ni sortir du monastère, afin de respecter le temps de repos des frères qui y vivent. Vous devrez décider si vous voulez vous reposer à l'intérieur, ou aller visiter le village.
.18h : visite guidée du monastère et de la maison d'accueil des nécessiteux. On vous y présentera l'oeuvre du père Léocadio Galan, fondateur de la congrégation.
.18h30 : bénédiction des pèlerins
.19h : messe
.19h30 : dîner dans un réfectoire pour les pèlerins (lors de mon passage, le repas comprenait un risotto, des calamars et du poisson panés et frits, une salade de tomates-olives-oignons, et un fruit -bananes, oranges-).
.21h : fermeture des portes du monastère. Ensuite on ne peut plus rentrer.
.22h : extinction des lumières.
.Le matin, ouverture des portes à 7h30. A 8h, tout le monde doit être parti.
Avantages.Un des premiers accueils spirituels de la Via de la Plata, cela remet un peu les pendules à l'heure pour nous rappeler quelques valeurs du pèlerinage. Hélas ces chemins vers Compostelle attirent de plus en plus de « touristes » qui profitent des infrastructures bon marché pour venir passer leurs vacances.
.L'accueil par les hospitaliers.
.L'atmosphère du lieu, la visite guidée permettant de découvrir la mission de la congrégation.
.Le dîner pris en commun (les pèlerins sont ensuite invités à nettoyer la table et à faire la vaisselle).
Inconvénients.Peut-être la taille du dortoir, lorsqu'il est plein qui pourrait déranger ceux qui fuient les grands dortoirs !
Appréciation
Coup de coeur
♣♣
Le dortoir porte le joli nom de "coeurs saints" © Fabienne Bodan

Le dortoir porte le joli nom de « coeurs saints » © Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

Le grand dortoir du dernier étage peut accueille jusqu'à 70 pèlerins. © Fabienne Bodan

Le grand dortoir du dernier étage peut accueille jusqu’à 70 pèlerins. © Fabienne Bodan

Heureusement, lors de notre passage, nous n'étions que 7 ! © Fabienne Bodan

Heureusement, lors de notre passage, nous n’étions que 7 ! © Fabienne Bodan

4-5 douches, autant de WC, le double de lavabos...© Fabienne Bodan

4-5 douches, autant de WC, le double de lavabos…© Fabienne Bodan

L'ambiance d'un monastère © Fabienne Bodan

L’ambiance d’un monastère © Fabienne Bodan

© Fabienne Bodan

© Fabienne Bodan

 

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *