1/04/2016 : une seule crédentiale valide pour l’obtention de la Compostela ?

3 chemins parcourus, et 4 crédentiales différentes...© Fabienne Bodan

3 chemins parcourus, et 4 crédentiales différentes…© Fabienne Bodan

Le chapitre de la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle a publié le 17 décembre 2015 une note sur son site internet destinée aux associations et organismes délivrant les crédentiales nécessaires à l’obtention d’un lit dans les auberges pour pèlerins et de la Compostela à l’arrivée à destination. « Aujourd’hui, nous acceptons plus de 25 modèles de crédentiales, dont les tarifs varient de la gratuité à une vingtaine d’euros. Certains les vendent également sur Internet. Un accueil pastoral, une attention toute particulière, et la gratuité doivent être les objectifs majeurs de notre présence sur le chemin et les objectifs du pèlerinage ». Forte de ce préambule, le communiqué officiel poursuit en stipulant que « la crédentiale de la cathédrale de Santiago doit être considérée comme l’unique valide. En outre, son prix ne pourra pas excéder deux euros ». Il semblerait que les autorités écclésiastiques compostellanes aient décidé de porter un coup d’arrêt aux dérives commerciales autour de ce précieux sésame : « la gestion de la crédentiale ne peut reposer sur des critères commerciaux ou de profit ».

La première était un carnet intéressant par son format aux larges cases. © Fabienne Bodan

La première était un carnet intéressant par son format…© Fabienne Bodan

...aux larges cases... © Fabienne Bodan

…aux larges cases… © Fabienne Bodan

J’ai moi-même constaté en septembre 2015 que certains offices du tourisme dans le Sud-Ouest de la France n’hésitaient pas à vendre le carnet du pèlerin jusqu’à 8 ou 9 euros, alors qu’un document strictement identique est délivré au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port pour la modique somme de 2 euros. En outre, lorsque la crédentiale est délivrée hors du circuit des associations de pèlerins et de l’église, l’identité et les motivations réelles du requérant ne sont pas systématiquement contrôlées. Au risque de se faire fusiller du regard et de recevoir quelques remarques désobligeantes, les accueillants du bureau de Saint-Jean-Pied-de-Port ont pour consigne de ne délivrer le carnet du pèlerin qu’en mains propres à ceux qui présenteront une pièce d’identité et qui partent à pied, à vélo ou à cheval. Car le laisser-aller dans la remise des crédentiales témoigne des dérives commerciales du « pèlerinage » vers Compostelle, et se traduit par l’affluence des « turigrinos » heureux de venir randonner et faire la fête à des tarifs défiants toute concurrence. Sans parler des groupes conduits par l’accompagnateur d’une agence de voyages, qui veulent le beurre et l’argent du beurre, la facilité mais aussi l’atmosphère et n’hésitent pas à venir dormir dans les auberges réservées initialement aux pèlerins à pied, à vélo ou à cheval, munis du précieux sésame. Je me suis déjà exprimée sur ce sujet. A chacun sa manière de cheminer, et je n’ai pas à prendre position sur un quelconque choix. Mais que l’on réserve les auberges aux pèlerins à pied, à vélo ou à cheval. Les clients des agences de voyage n’y ont pas leur place, ou du moins devraient attendre que tous les autres soient certains d’obtenir un lit avant d’être pourvus. En outre, des documents spécifiques ont été conçus pour cette catégorie de pèlerins, qui effectuent généralement chaque jour une partie du trajet à pied, et l’autre en bus, et la crédentiale ne leur est pas destinée.

Celui-ci vient d'Espagne...© Fabienne Bodan

Celui-ci vient d’Espagne…© Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

L’archevêché de Saint-Jacques précise que « si une association ou un organisme souhaite personnaliser la crédentiale officielle, il sera possible de laisser un espace vierge, qui, moyennant l’accord de l’office d’accueil des pèlerins, pourra être personnalisé sans contredire toutefois l’esprit chrétien du pèlerinage. L’office des pèlerins de la cathédrale se chargera de l’impression des documents ».

Pour ne pas causer de préjudices aux organismes délivrant des crédentiales différentes, les autorités de la cathédrale leur ont accordé un moratoire. La nouvelle règle n’entrera en vigueur que le 1er avril 2016. « A partir de cette date, seules les crédentiales officielles de la cathédrale seront admises pour la délivrance de la Compostela ».

Celui-ci du bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port...© Fabienne Bodan

Celui-ci du bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port…© Fabienne Bodan

Qu’en sera-t-il pour les associations étrangères habituées à délivrer leurs propres crédentiales ? « Elles seront régies par un accord spécial ». Le communiqué et les articles publiés ne précisent par les termes de cet accord. Même si les autorités compostellanes considèrent accorder un moratoire aux associations émettrices de carnets du pèlerin, on peut cependant s’interroger sur le faible délai qui leur est concédé pour écouler leurs stocks. L’hiver est une saison creuse, et il ne faut guère compter sur cette saison pour se débarrasser de documents qui seront obsolètes dès le début de la haute saison, dans moins de quatre mois. En outre, certaines d’entre elles ont certainement pris les devants et procédé à la fabrication des crédentiales qu’elles escomptaient écouler en 2016…

Faisant suite à la proposition de la Fraternité Internationale du Camino de Santiago (FICS) d’augmenter la distance à parcourir pour se voir délivrer la Compostela, le chapitre de la cathédrale n’a aucune intention de souscrire à cette demande. Bégoña Valdomar, présidente de l’association galicienne des Amis du Camino de Santiago affirme, à cet égard, que le « problème ne réside pas tant dans le nombre de kilomètres minimal à parcourir que dans le fait que ce chemin est désormais présenté comme un « produit touristique . Si nous ne cessons de le vendre sous cette étiquette, la massification de la fréquentation du camino s’amplifiera ».

Les cases y sont plus étroites que dans le premier carnet...© Fabienne Bodan

Les cases y sont plus étroites que dans le premier carnet…© Fabienne Bodan

La crédentiale de l'association bretonne des amis de Saint-Jacques dont je suis membre...© Fabienne Bodan

La crédentiale de l’association bretonne des amis de Saint-Jacques dont je suis membre…© Fabienne Bodan

Sources :

http://www.lavozdegalicia.es/noticia/santiago/2015/12/17/oficina-peregrino-solo-admitira-credenciales-oficiales-expedir-compostela/00031450351725718302765.htm

http://catedraldesantiago.es/es/nota-credencial-peregrino-dic15

http://www.alberguescaminosantiago.com/2015/12/hacia-una-unica-credencial-para-los-peregrinos-del-camino/

http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/catedral-unificara-modelos-credenciales/idEdicion-2015-12-18/idNoticia-970185/

20 réflexions au sujet de « 1/04/2016 : une seule crédentiale valide pour l’obtention de la Compostela ? »

  1. Bonjour,

    la dernière trouvaille de la cathédrale de Compostelle soulève 3 réflexions :
    – la créancial de l’Eglise de France, en principe donnée mais en réalité en vente libre dans n’importe quel supermarché de France pour 14 euros (annexée dans un ouvrage édité par un grand éditeur régional et fabriquée en Chine est elle concernée ?
    – Sérieusement, faites vous le chemin pour obtenir la Compostela, ce colifichet inventé par la cathédrale et qui rappelle les ventes d’Indulgences de la Papauté ? Il faut marcher pour soi et pour ses amis, par pour un pseudo dîplome…. Chacun peut inventer sa Compostela.
    – Il serait temps que es associations aient plus de retenue et d’objectivité quand elles évoquent le Camino Francès. Ne soyons pas naïfs ! Les investissements tous azimuts de ces 15 dernières années n’ont pas été suffisamment dénoncés, qui a parlé d’une valorisation dans le respect de l’esprit des lieux ? Qui a décidé de financer les itinéraires culturels sous la condition de créer des produits packagés pour les touristes venus du monde entier pour leur donner le goût du chemin ? Ce n’est pas en soi mauvais mais si ce n’est pas construit selon une thétique, c’est comme une vente de savonnettes, de sensations fortes… C’est coca cola et Mac DO….

    Je trouve que la cathédrale abuse… C’est sur l’éthique, sur les kilométrages et sur une offre alternative d’un diplôme qu’il fallait agir…. Caminantes, vous n’avez pas besoin de la Compostela, votre conscience vous suffit !

      • En réponse à Penari : S’agissant de la Compostela, je partage totalement votre point de vue. Mais, le crédential permet d’obtenir l’hébergement pèlerin tant en France qu’en Espagne. Ne peut-on pas craindre que les « marcheurs » sur le camino soient désormais refoulés à l’entrée des albergues s’il ne présente pas désormais le crédential « officiel » ?

  2. Je partage pleinement l’avis ci-dessus. J’ai fini cette année mon troisième camino, la première fois, comme tout le monde je suis allé chercher ma Compostella, les deux autres fois, je ne suis même pas allé au bureau des pèlerins. C’est pour moi que je marche, le chemin ne m’intéresse que par le temps passé à marcher et les rencontres qu’on y fait, les partages avec les autres.

    • Aucun choix n’est contestable, Jean-Pierre, chacun vit son chemin comme il l’entend…
      J’essaye de donner des informations utiles et pratiques dans ce site, et si la position des autorités de la cathédrale de Santiago se confirme,il vaut mieux que cela se sache à l’avance pour éviter des désillusions à l’arrivée, pour ceux qui iront chercher leur Compostela…

  3. il faut surtout intervenir sur les albergues , comme à O Pino, où 2 bus Tchécoslovaques ont été accepté avec de grandes valises au détriment des pèlerins à pied et qui ont du faire ce jour là 42km pour poser leur sac. Les albergues devraient être interdites à ce genre de touristes.

    • Merci Jack de l’information. En effet, ces touristes en bus ne devraient pas avoir leur place dans les auberges pour pèlerins. C’est parfaitement inadmissible. Amitiés pèlerines, Fabienne

  4. Bonjour à Toutes et à Tous
    Extraordinaire nouvelle ! Si elle s’avère validée ?
    Alors quoi faire ? J’ai démarré ma première phase de test psychique et physique au Mont St Michel pour la terminer chez moi, en octobre dernier. Ma crédentiale revêt déjà pour moi un aspect symbolique et j’entends, j’espère bien, l’amener jusquà Santiago et voire à Fisterra… Que de sourds ou aveugles fonctionnaires refusent de me donner la fameuse Compostela me paraîtrait totalement idiot mais ne pourrait en aucune façon ôter la « Substance » de mon carnet avec ses sceaux apposés après de milliers de pas chargés de toutes les « Emissions du Camino ».
    Ce qui m’inquiète par contre, c’est la non reconnaissance d’auberges, et d’accueils pèlerins et qui eux aussi se rétracteraient en regard d’un nouveau dictat bassement politico-mercantile.
    Merci donc de vos aimables avis et informations de dernière minute.

    PS : Je pars le 05 avril de Guérande 44 vers Santiago, via Saintes, Soulac, Le Camino del Norte et le Primitivo.
    Bien cordialement
    Loick

    • Bonjour Loïc. Merci de ce beau témoignage, plein d’entrain et d’appel au départ. C’est évident que cela n’enlèverait rien à tous ces souvenirs et ces émotions de votre chemin. Devant le flou et les réactions des associations espagnoles (aucune information sur les réactions des associations françaises), j’ai écrit un mail au bureau des pèlerins de Saint-Jacques, pour demander quelles sont, en définitive, les crédentiales acceptées ou non pour se voir délivrer la Compostela. J’attends la réponse que je publierai, évidemment, sur mon site internet et la page Facebook associée. Je devrai donc recevoir une réponse avant votre départ. D’ici là, bons préparatifs et buen camino pour ce beau périple. Amitiés pèlerines, Fabienne

      • Bonjour,
        Suite à l’information « crédentiale unique  » j’ai posé la question à l’ACIR de Toulouse et l’on m’a confirmé verbalement ,le 25/02/2016 ,que les crédentiales fournies par eux étaient acceptées à Santiago . Je part sur les traces de loick autour du 28 /04/2016. Nous sommes en contact et il va me défricher le chemin .. Je part du Médoc.
        et merci pour tout ce que vous faites pour le chemin des pèlerins.
        Jean Pierre

        • Merci Jean-Pierre pour cette information. J’ai écrit un mail hier au Doyen de la cathédrale de Santiago et au bureau des pèlerins en leur posant des questions sur les crédentiales. J’attends leurs réponses…Amitiés pèlerines, Fabienne

        • Bonjour,
          Hélas, mArion, aujourd’hui, très probablement, plus aucun crédential délivré par nos fédérations ou associations n’est valide pour la délivrance de la Compostela et à partir du 1er avril 2016.
          En effet, le bureau des pèlerins ne semble proposer que deux solutions : soit prendre le credencial de la cathédrale (commandé par nos associations avec un emplacement pour y apposer le cachet de l’association), soit conserver les credencials des associations et fédérations françaises, pour autant qu’ils soient réimprimés avec impérativement les textes suivants:
          « La « Compostela » est seulement délivrée à celui qui fait le pèlerinage dans une perspective chrétienne : devotionis affectu, voti vel pietatis causa et seulement à ceux qui arrivent jusqu’à la Tombe de l’Apôtre, après avoir parcouru au moins les 100 derniers kilomètres à pied ou à cheval, ou les 200 derniers kilomètres à bicyclette, en témoignant de leur parcours au moyen de deux tampons par jour au moins avec la date. » et « Le tombeau de l’Apôtre de la cathédrale Saint-Jacques, but du pèlerinage compostellan. » En Espagne désormais, plus qu’un seul crédential n’est distribué, l’officiel, c’est à dire celui de la Cathédrale de Santiago. A SUIVRE DONC Personnellement j’attends les informations officielles. Suivre le lien : http://peregrinossantiago.es/fra/atencion-al-peregrino/988-2/. Bien cordialement.

          • Merci Pierre de ces précisions. Jean-Louis Aspirot, responsable du bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port a annoncé récemment que la crédentiale de l’association des Amis de Saint-Jacques des Pyrénées-Atlantiques, délivrée à SJPP, serait acceptée à Santiago. J’ai expédié la semaine dernière un mail au bureau des pèlerins de Santiago, au service de presse et au doyen de la cathédrale en leur posant des questions sur cette histoire de crédentiale. J’attends les réponses. La presse espagnole relate depuis plusieurs semaines la résistance des associations espagnoles. Ce we se déroulait à Sarria les journées de réflexion de la Fraternité internationale du Camino de Santiago. Ils avaient prévu de débattre de la question de la crédentiale. J’ai des amis sur le chemin actuellement. Je vais leur demander aussi comment ça se passe à l’arrivée. Le moins que l’on puisse dire, c’est que rien n’est clair…Très cordialement, Fabienne

  5. bonjour
    je découvre cette nouvelle avec tristesse. Je suis sur le chemin depuis 1999 et suis déja arrivé a compostelle. Je pars le 20 juillet de chez moi (Versailles 78_) via vezelay, le caminio del norte et le primitivo. Ma credentiale m’a été faite par ma fille sur le modele « officiel » j(‘y tiens car elle représente quelque chose de fort. Je partirai avec la bénédiction et le tampon de l’évêque. Si la compostela m’est refusée ce sera montrer la bêtise humaine mais je n’en ferai pas unemaladie : je marche pour moi et ma conscience. Chacun ses buts : si la compostella est un but pour certains : tant mieux..A ceux qui la refuseraient pour « non conformité de la credentiale », je n’ai qu’une phrase « M.A.C’ (mort aux …). Amitiés aux pelerin(e)s

    • Bien sûr que la Compostela n’a pas une si grande importance et que l’on marche pour bien d’autres raisons, mais en même temps se la voir refuser pour des questions de guerres de clocher me semble inacceptable. Bons préparatifs et buen camino pour votre belle aventure de l’été. Amitiés pèlerines, Fabienne

  6. Bonjour à tous
    Tout d’abord quelques réflexions, puis quelques infos.
    Il est évident qu’il fallait mettre un peu d’ordre dans la  » délivrance » des crédenciales, c’était devenu un peu le « bazar » ! dans ce cas-là on contacte les principaux protagonistes (As Jacquaires, paroisses et autres organismes agréés par le cabildo) pour dire  » comment est-ce qu’on peut faire ? » Que nenni, c’est d’abord par voie de presse (Voz de Galicia) que l’on a appris la nouvelle ! Puis environ un mois après par la note officielle du Dean aux associations. Vous avouerez que la méthode est très démocratique ! Mais les chanoines sont de Galiciens et c’est un peu dans le tempérament !
    Pour les Asso. Espagnoles, pas le choix, c’est la credenciale du cabildo ou pas de compostella ; ce qui a provoqué une levée de boucliers, l’une des plus importante (As del Camino del Norte:Asturias, Cantabria et Communauté d’Euzkadi ) ayant répondu par la voix de son impétueux président : » Allez-vous faire voir… ! nous on la délivre depuis longtemps gratuitement »; et je vous passe les réactions sur les réseaux sociaux ou le chanoines se font littéralement  » dézinguer ». En Espagne l’affaire est loin d’être réglée, les chanoines ont fait un peu marche arrière en accordant toute l’année aux Asso pour liquider leurs stocks, mais, et c’est là que l’on voit que les chanoines ne vont pas lâcher le morceau, avec obligation d’insérer sur une feuille volante (collée ou agrafé) le texte évoqué plus haut par PierreB et aussi les deux logotypes du cabildo. Bref pour les Espagnols affaire à suivre !
    Pour les Asso étrangères et là, à St Jean pied de port, nous sommes bien sur très concernés ( 26404 credenciales délivrées en 2015) Il faudra que le texte en question et les deux logotypes figurent sur leurs crédenciales ( imprimées ou feuilles volantes) sous réserves que les Asso soient agrées par le cabildo, mais là c’est un peu flou car ils ne communiquent aucune liste des Ass agrées, ils ne communiquent d’ailleurs sur rien et là je signale à Fabienne qu’elle pourra attendre longtemps une réponse…..D’ailleurs même nous, si nous n’avions pas fait intervenir une personne proche de la plus haute autorité de Compostelle, serions encore dans l’expectative.
    En ce qui nous concerne, nous délivrerons la nouvelle crédenciale (Fabienne si tu le souhaites je t’enverrai copie) dès cette fin de semaine.
    Voilà pour l’historique (abrégé !) de l’affaire.
    Une réflexion personnelle. Nous sommes avons ici l’une des tentative Récurrente des chanoines de récupérer les Caminos de Santiago. Il serait temps qu’ils comprennent que le chemin ne leur appartient pas, mais qu’il appartient aux pèlerins et aux marcheurs ET A EUX SEUL !!! un peu aussi aux Associations qui se donnent bénévolement pour que les chemins vivent et pour faciliter la vie des marcheurs, mais certainement pas aux chanoines !!!!
    J’aurai encore des choses à dire, en particulier sur le mode de vente des crédenciales par le cabildo, mais cela ferait un peu log et je ne voudrai pas vous « saouler ». En tout cas merci de m’avoir lu jusqu’au bout.
    Pour les non Hispanophones, « cabildo » signifie chapitre des chanoines
    Jean Louis Aspirot (Secrétaire général de l’AS des amis du chemin de St Jacques Pyrénées Atlantiques

  7. Bonjour,
    L’association bretonne des amis de saint Jacques de Compostelle a décidé d’ajouter un feuillet comportant le texte demandé par la Cathédrale de Santiago afin de ne pas pénaliser les pèlerins bretons.

    Il ne faudrait pas que l’accueil de St-Jean-Pied-de-Port profite des nouvelles recommandations pour vendre des crédenciales à des pèlerins qui n’en ont pas besoin.

    Martine Queffrinec
    déléguée pour le département d’Ille-et-Vilaine

  8. Bonjour, je pars bientot d’Oviedo pour suivre le Camino Primitivo et je n’ai plus le temps de me procurer une nouvelle credenciale. Obtenir une nouvelle Compostella m’importe peu je suis déjà arrivé trois fois à Santiago, deux fois par le chemin français et une fois par le chemin du nord, alors une Compostella de plus!….ce qui m’intéresse par contre c’est d’accéder aux albergues. Alors, ai je le droit de réaliser moi même ma credenciale? Sera t elle acceptée dans les albergues? Merci de votre réponse et Buen Camino!
    Gerard

    • Bonjour Gérard. J’avais posé la question, sans obtenir de réponses claires. Je serais vous, je ne prendrais pas le risque, car la tendance me semble être à serrer la vis, à cause des abus des « turigrinos » (ceux qui profitent des installations du chemin pour passer des vacances bon marché, et prennent des bus ou des taxis au lieu de marcher). Mais je pense que vous trouverez une crédentiale à Oviedo, départ du Camino Primitivo ou dans la première auberge. Ou à Léon si vous y passez avant de vous rendre à Oviedo, ou toute autre grande ville sur le chemin. Je ne sais pas si cette réponse vous sera utile. Buen camino et amitiés pèlerines, Fabienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *