Une Bretonne fil rouge d’un documentaire sur les chemins de Compostelle pour Des Racines et des Ailes (France 3)

Fabienne Bodan avec l'équipe de tournage du documentaire "Sur les chemins de Compostelle" de l'émission Des Racines et Des Ailes - Saint-Jacques-de-Compostelle
Fabienne Bodan avec l’équipe de tournage du documentaire « Sur les chemins de Compostelle » – Saint-Jacques-de-Compostelle – Des Racines et Des Ailes – France 3 – Juillet 2018. Avec, de gauche à droite Christophe Astruc (caméraman), Caroline Conte (Réalisatrice) et Fred Klein (ingénieur du son).

Une Bretonne Sur les chemins de Compostelle pour Des Racines et des Ailes

Des Racines et Des Ailes. France 3 diffusera le mercredi 4 septembre 2019 à 20h50 un documentaire de 110 minutes, intitulé Sur les chemins de Compostelle. Présentée par Carole Gaessler, l’émission met l’accent sur l’histoire et le patrimoine naturel et architectural. Tout en conjuguant proximité et ouverture sur le monde. Les reportages font appel à des passionnés, professionnels de la culture ou acteurs de leur propre histoire. Ils permettent d’établir le lien entre le passé et le présent. Fabienne Bodan, une bretonne voyageuse et pèlerine de Compostelle, est le fil rouge du reportage. Elle est l’auteure du Guide des chemins de pèlerinage du monde (480 pages), paru fin octobre 2018 aux Éditions Ouest-France, et du Guide des chemins de pèlerinage en Europe (544 pages), à paraître fin octobre 2019 toujours chez le même éditeur. Elle anime les sites web Pèlerins de Compostelle et Chemins vers le Sacré.

Tournage à Saint-Jacques-de-Compostelle, fin juillet 2018. En haut à gauche, le bosque encantado (le bois enchanté), sur le camino inglés, où nous débuterons le tournage. À droite en haut, Fabienne et son amie Katherine, une jeune allemande rencontrée sur le camino inglés. En bas à gauche, le botafumeiro, encensoir géant de la cathédrale galicienne, très populaire chez les pèlerins. Et enfin, en bas à droite, la statue de l’apôtre Saint-Jacques entourée de ses deux disciples Théodore et Athanase.

Du chemin intérieur vers l’aide aux pèlerins

Le 5 mai 2012, Fabienne Bodan effectue dans la cathédrale du Puy-en-Velay ses premiers pas sur les chemins de Compostelle. Elle atteint Saint-Jacques-de-Compostelle au bout de 68 jours de marche, répartis en 4 périodes au cours de la même année. Elle rêve de découvrir la tombe de l’apôtre Jacques le Majeur le jour de ses 50 ans. La bretonne est une grande voyageuse, mais, au début de son aventure, ne se revendique ni randonneuse, ni pèlerine. Elle apprend en marchant. Au départ, elle doute, comme beaucoup, de sa capacité physique et morale à relever un défi de 1600 kilomètres à pied. Au bout de trois jours, sans savoir l’expliquer, elle a déjà l’intime conviction qu’elle ira jusqu’au bout.

On ne sait jamais ce que va nous réserver le chemin. Ici, le 5 mai 2012, Fabienne Bodan au départ de la Via Podiensis, ignore en tout point jusqu’où la conduira cette aventure.

4000 kilomètres sur les chemins de Compostelle

Devant la statue de Saint-Jacques et la Vierge Noire de la cathédrale du point de départ de la Via Podiensis, Fabienne Bodan était bien loin d’imaginer que, 6 ans plus tard, elle aurait parcouru 4000 kilomètres sur les chemins de France, d’Espagne et du Portugal. Vécu toutes ces magnifiques rencontres qui ont bouleversé sa vie. Accueilli des centaines de candidats au départ dans le cadre de sa mission annuelle de bénévolat au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port. Conçu deux sites internet, Pèlerins de Compostelle (mars 2015) et Chemins vers le Sacré (novembre 2018), dont le plus ancien enregistre 20000 visites par mois.

En 2018, Fabienne Bodan récolte les fruits d’un travail au service des pèlerins de plusieurs années. Elle publie aux Éditions Ouest-France le Guide des chemins de pèlerinage du monde, un ouvrage inédit présentant 800 itinéraires dans 43 pays sur les 5 continents. Et elle participe au tournage d’un documentaire de 110 minutes sur les chemins de Compostelle pour l’émission de France 3, Des Racines et des Ailes. En haut à droite, le jour de l’arrivée de son ouvrage chez elle, en Bretagne. À droite, en bas , dans l’avion qui survole la voie de Vézelay. En bas à gauche, lors du tournage sur la première étape du camino francés, entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux, avec Caroline Conte (réalisatrice), Christophe Astruc (caméraman) et Fred Klein (ingénieur du son).

2018, un premier livre sur les chemins de pèlerinage et le tournage d’un documentaire

Les chemins de Compostelle sont guérisseurs et transformateurs. Nul n’en revient indemne. Au retour, la vie prend souvent des tournures inattendues. Pour la bretonne qui se qualifie désormais de randonneuse et pèlerine, Saint-Jacques a réouvert les portes de la communication. 2018 a couronné les efforts consentis depuis plusieurs années. Fabienne Bodan a publié en octobre 2018 son Guide des chemins de pèlerinage du monde de 480 pages et 800 itinéraires. Et Saint-Jacques l’a doublement bénie. Non seulement, elle a bénéficié de l’enthousiasme et de la bienveillance de toute l’équipe des Éditions Ouest-France. Mais deux jeunes réalisatrices, Caroline Conte et Mélodie Proust, lui ont offert d’être le fil rouge d’un documentaire de près de deux heures sur les chemins de Compostelle.

Tournage au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port, où la même équipe se retrouve pour la quatrième année consécutive pendant une semaine (photo en haut à droite, et de gauche à droite : Yves (Saint-Jérôme, Québec), Maria (Madrid, Espagne), Maïté (Portugalete, Espagne), Alain (Dax, France), Fabienne (Lorient, France).

Une bretonne fil rouge d’un documentaire Des Racines et des Ailes

Tout a commencé par un coup de téléphone en février 2018. Les co-réalisatrices pour Des Racines et des Ailes ont découvert son site web Pèlerins de Compostelle. Une seule chose compte aux yeux de l’animatrice du site et de sa page Facebook de même nom. Donner généreusement informations et contacts pour aider les jeunes femmes à comprendre un peu plus l’esprit du chemin. Exercice ô combien délicat pour ceux qui n’ont jamais vécu cette aventure. Deux mois plus tard, Caroline et Mélodie lui proposent d’être le fil rouge du reportage. Elles font le déplacement en Bretagne pour lui présenter leur projet. Autour d’un repas de crêpes et d’une bolée de cidre, les journalistes lèvent le voile sur le scénario.

Survol en avion de la Via Lemovicensis et des cités patrimoniales de Vézelay et La Charité-sur-Loire. Photo en haut à gauche, et de gauche à droite : Fabienne Bodan, Bernard Cazdepats (caméraman), Mélodie Proust (réalisatrice) et Gérald Ducoin (pilote).

Un tournage en trois volets

La lorientaise croit vivre un rêve. Les réalisatrices lui proposent trois lieux de tournage différents. Nous partirons tout d’abord en Galice, à Saint-Jacques-de-Compostelle et Fisterra. Puis à Vézelay pour un survol en avion de la Via Lemovicencis. Et enfin à Saint-Jean-Pied-de-Port, pour témoigner du rôle majeur des anciens pèlerins bénévoles qui donnent de leur temps chaque année pour accueillir les pèlerins dans les bureaux d’information et les gîtes. À ce stade, et avant la diffusion du documentaire, nous n’en dirons pas plus, pour préserver l’effet de surprise. Mais toutes ces photos vous donneront déjà un avant-goût de l’atmosphère très conviviale et chaleureuse du tournage.

Survol en avion de la Via Lemovicensis et des cités patrimoniales de Vézelay et La Charité-sur-Loire. Préparation de l’avion et fixation des caméras GoPro sur l’aile droite et à l’intérieur de l’avion. Avec Bernard Cazdepats (caméraman), et Gérald Ducoin (pilote).

Tournage du documentaire "Sur les chemins de Compostelle" - Des racines et des Ailes Saint-Jean-Pied-de-Port 28082018 © Bertrand DEBEURET
La Bretonne Fabienne Bodan sur le tournage du documentaire « Sur les chemins de Compostelle » de l’émission Des racines et des Ailes, de Saint-Jean-Pied-de-Port à Roncevaux, 28.08.2018. Avec Caroline Conte (réalisatrice) et Christophe Astruc (caméraman) © Bertrand DEBEURET – https://www.air-buzz.com
Des Racines et des Ailes - France Télévisions (France 3)
Des Racines et des Ailes – France Télévisions (France 3)

Sur les chemins de Compostelle – Des Racines et des Ailes – France 3 – Mercredi 4 septembre 2019 – 20h50 – Présentation : Carole Gaessler -Réalisation : Caroline Conte et Mélodie Proust

En savoir plus…

Le reportage « Sur les chemins de Compostelle » des Racines et des Ailes dans la presse

Survol de la via Lemovicensis - Fabienne Bodan et le Tournage du documentaire "Sur les chemins de Compostelle" - Des Racines et des Ailes
La Bretonne Fabienne Bodan participe au tournage du documentaire « Sur les chemins de Compostelle » de l’émission Des Racines et des Ailes. Ici pour un survol de la via Lemovicensis. Avec Mélodie Proust, réalisatrice. 09.2018 © Fabienne Bodan

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

De Saint-Jean-Pied-de-Port à Roncevaux les dangers de la montagne

La montagne ne pardonne pas

Accueillant au bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port

Les accueillants du bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port sont là pour vous informer des conditions météo sur l’étape de montagne vers Roncevaux © Fabienne Bodan

Chaque année, des pèlerins épuisés, perdus, incapables d’avancer plus loin font appel aux pompiers espagnols pour venir les secourir sur la première étape du camino francés, entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux. Si depuis 2015, le col de Lepoeder (la route Napoléon), est fermée entre le 1er novembre et le 31 mars, la majorité des interventions ont eu lieu entre mars et fin mai : c’est la période pendant laquelle une météo inattendue surprend le plus les marcheurs (neige, froid…). Ils ne sont plus équipés pour les températures hivernales. À ce jour, les pompiers navarrais ont secouru 13 pèlerins en 2018, dont 10 dans les 10 derniers jours. Continuer la lecture

Guides Compostelle Voie du Puy-en-Velay / Via Podiensis (en français)

Premier panneau de la Via Podiensis, Le Puy-en-Velay

Le premier panneau de la Via Podiensis, près de la place du marché, au Puy-en-Velay
© Fabienne Bodan

Qu’est-ce qu’un bon guide pour partir sur les chemins de Compostelle ?

Une liste des hébergements, commerces et services ? Le descriptif détaillé de l’itinéraire, assorti des profils et des cartes des étapes ? Une présentation du patrimoine et des activités culturelles et gastronomiques à découvrir sur la route ? Un peu de tout cela ? Quel est pour vous le format idéal ? Un tout petit format qui tient dans la poche comme le proposent les Editions Rother (ou l’éditeur allemand Outdoor, mais uniquement dans la langue de Goethe) ? Un format plus grand et moins épais dont vous déchirez (moins je ne peux pas, sacrilège !) au fil des étapes les pages déjà utilisées ? Continuer la lecture

37 pèlerins secourus cet hiver entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux

37 pèlerins ont été secourus cet hiver (novembre à mars) lors de la première étape entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux. Lors de cette étape, on passe d’une altitude de 165 mètres à 1430 mètres (en haut du col de Lepoeder).

Des pèlerins secourus chaque hiver entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Roncevaux

Bureau des pèlerins de Saint-Jean-Pied-de-Port

La webmaster de ce site accueillante au bureau des pèlerins de Saint Jean Pie de Port la première semaine de septembre 2015 © Fabienne Bodan

Continuer la lecture

Revue de presse des chemins de pèlerinage semaine 18 de 2017

La revue de presse des chemins de pèlerinage semaine 18 de 2017 (francophone, anglophone, hispanophone), du dimanche 30.04.2017 au samedi 06.05.2017

Revue de presse des chemins de pèlerinage semaine 18 de 2017. Chemins.

Variante Compostelle Livradois Forez

Capture d’écran du site viradeurslivradoisforez.over-blog.com

30.04.2017
André Friteyre a créé un chemin vers Compostelle qui passe par le Livradois-Forez
Ce passionné d’Histoire et de randonnée a dessiné une variante de Compostelle, en mettant à l’honneur la diversité du Livradois-Forez : « Il existe, par exemple, un ancien tronçon près de Saint-Paulien, en Haute-Loire, qui est toujours répertorié »…/…Le résultat, une route de 134 km, « partant de l’Hermitage (Loire) et passant par les cols du Béal et des Supeyres avant de redescendre sur Ambert, la vallée de la Dore, Arlanc et Dore-l’Église pour finir à la Chaise-Dieu où l’on peut reprendre le chemin répertorié ». Continuer la lecture

Camino sin limites : quand l’amour fraternel défie l’improbable !

Camino sin limites : un amour fraternel incommensurable

Camino sin limites

Oliver et Juan Luis Marfil, du projet Camino sin limites. Capture d’écran sur leur site internet.

L’un s’appelle Oliver. L’autre Juan Luis. Ils sont frères. Espagnols. De Granada. Ils ont parcouru en septembre dernier les 800 kilomètres qui séparent Roncevaux de Saint-jacques de Compostelle. Jusque là, rien d’exceptionnel, me direz-vous ? Sauf que le plus jeune des frères, Juan Luis, est handicapé à 96%. Il n’est autonome ni pour se déplacer, ni pour s’alimenter, ni pour un quelconque acte de la vie quotidienne. Il ne se déplace qu’en fauteuil roulant, poussé par quelqu’un d’autre. Les deux frères ont vécu une aventure épique qui les marquera jusqu’à la fin de leur vie.

Continuer la lecture

Revue de presse des chemins de pèlerinage, semaine 49 (2016)

Albergue pèlerins Zendoira de Palas de ReiVotre revue de presse des chemins de pèlerinage, semaine 49 (2016), de Compostelle à Shikoku : les meilleurs articles de la presse francophone, anglophone, hispanophone sur les chemins et les pèlerins, du dimanche 4.12.2016 au samedi 10.12.2016
Continuer la lecture