Camino del Invierno, étape 3, de Las Médulas à O Barco de Valdeorras

Camino del Invierno, étape 3 : un aperçu de Las Medulas

Las Medulas

Camino del Invierno, étape 3. En quittant Las Médulas au petit matin © Fabienne Bodan

.De Las Médulas à Puente Domingo Florès, la petite bourgade pourvue de tous les commerces et services, on compte, selon les premières indications, 1,5 + 5,7 = 7,2 kilomètres. Mais quelques kilomètres plus loin, un nouveau panneau couché contre un arbre mentionne Puente Domingo Florès à 5,5 kilomètres et Las Médulas à 2,7 kilomètres, soit une distance entre les deux communes de 8,2 kilomètres.  Lire la suite

Camino del Invierno, étape 2 : de Santalla del Bierzo à Las Medulas

Camino del Invierno, étape 2 : les châtaigniers du Bierzo

Las Medulas

Elles s’élèvent vers le ciel, majestueuses. Las Medulas. © Fabienne Bodan

Après une courte première étape, pour être partie tard de Ponferrada, cette seconde étape ne sera guère plus longue, pour cause de rencontres et de conversation passionnée entre pèlerins.  Lire la suite

2017 : Revue de presse des chemins de pèlerinage semaine 2

2017 : Revue de presse des chemins de pèlerinage semaine 2, de Compostelle à Shikoku. Les meilleurs articles de la presse francophone, anglophone, hispanophone sur les chemins et les pèlerins, du dimanche 8.1.2017 au samedi 14.1.2017

2017 : Revue de presse des chemins de pèlerinage semaine 2. Chemins.

Arcade, camino portugais

Le joli pont de pierre d’Arcade, Camino Portugais, 2013 © Fabienne Bodan

8.1.2017
Un vigués diseña el primer camino de Santiago sin asfalto
Campio Salgueiro, un espagnol de Vigo, s’est un jour mis en tête de tracer un itinéraire depuis A Guarda vers Santiago sans asphalte. Pari tenu ! Avec l’aide de son épouse et de ses enfants, il est parvenu à dessiner un itinéraire de 175 kilomètres avec seulement 15000 mètres de route. Pour se faire, la famille a dû créer une association. Campio Salgueiro sait que « son » chemin ne sera jamais une voie officielle, mais lui et sa famille sont très fiers car les infrastructures dispersées le long de cet itinéraire sont bonnes, et des bars jalonnent également le chemin. L’association s’est doté d’une crédentiale. Grâce à l’aide d’une entreprise de Vigo, le balisage est en parfait état. Le créateur de ce chemin préconise 6 jours pour se rendre jusqu’à Santiago.
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/galicia/2017/01/08/vigues-disena-primer-camino-santiago-asfalto/0003_201701G8P10991.htm
Article en espagnol Lire la suite

Récapitulatif de mes hébergements sur le Camino del Invierno

Ce Camino del Invierno (Chemin de l’hiver), alternative du Camino francés à partir de Ponferrada, vient d’être avalisé officiellement par la Xunta de Galicia le 17 août 2016. S’il est très bien balisé, et, sur la majorité du parcours, bien entretenu (vous pourrez lire dans mes récits de pèlerinage pour chaque étape les quelques manques d’entretien dont il souffre), ce très beau chemin pâtit d’une carence en auberges publiques ou privées pour les (rares, il faut bien le reconnaître) pèlerins qui optent pour cette voie alternative qui mériterait pourtant d’être plus empruntée. Comme elles seront rarissimes, ces auberges méritent d’être citées ici : Ponferrada (albergue de peregrinos San Nicolas de Flüe), O Barco de Valdeorras (albergue de Xagoaza), Villamartin (albergue juvenil), A Rua (albergue privado Casa da Solaina), Quiroga (albergue municipal), A Laxe / Bendoiro (albergue de la Xunta de Galicia) , Silleda (albergue Santa Olaia de (ouverte du 1/07 au 30/09), albergue turistico Casa del Peregrino, El gran albergue del peregrino (privée)), Bandeira (alberge municipal), Ponte Ulla (albergue privado O Cruceiro), Outeiro (albergue de la Xunta de Galicia).

Notons que c’est surtout à partir de Lalin, où le Camino del Invierno rejoint le Camino Sanabrès, lui-même continuité de la Via de la Plata à partir de Granja de Moreruela (où le marcheur peut choisir entre poursuivre son chemin vers Astorga ou vers Ourense), que l’on commence à trouver des auberges. Jusqu’à A Laxe (5 kilomètres après Lalin), on compte seulement 5 auberges. Il faut savoir que celle de O Barco de Valdeorras est située 3,8 kilomètres après la ville d’O Barco, alors que vous aurez déjà parcouru 30,7 kilomètres si vous venez de Las Médulas…Epuisée ce jour-là, j’ai préféré rester à O Barco dans un hostal. Il vous faut savoir également que vous pourrez demander les clés à la mairie de Borrenes d’un petit logement destiné aux pèlerins et pouvant accueillir 4 personnes (source : Asuncion Arias, présidente de l’Asociación Amigos do Camiño de Santiago por Valdeorras et qui peut vous accueillir dans son gîte privé A Casa da Soleina de A Rua).

 Pour obtenir le son dans le diaporama ci-dessous, pensez à activer le haut-parleur dans la barre noire en bas de l’écran !

Camino del Invierno : tableau récapitulatif de mes hébergements (juillet 2016)

Tableau récapitulatif de mes hébergements sur le Camino del Invierno (juillet 2016). Dans chaque ville ou village, le nom de l'hébergement, son prix et le lien vers la fiche correspondante sur ce site avec tous les détails et photos.

Ville ou villageHébergementPrixLien vers la page correspondante sur ce site
Santalla del BierzoChambre d'hôtes chez Guti15 euros sans petit déjeunerVOIR la fiche détaillée
Las MedulasChambre d'hôtes chez Socorro20 euros avec un petit déjeuner simpleVOIR la fiche détaillée
O Barco de ValdeorrasHostal-Pension Asador Viloira18 euros sans petit déjeunerVOIR la fiche détaillée
A RuaAlbergue privado A Casa de Solaina12 euros sans le petit déjeuner (+ 2 euros avec)VOIR la fiche détaillée
QuirogaAlbergue municipal10 euros sans le petit déjeunerVOIR la fiche détaillée
A Pobra de BrollonHostal As Viñas25 euros (petit déjeuner inclus)VOIR la fiche détaillée
Monforte de LemosHostal*/Hotel** Puente Romano20 euros avec petit déjeuner simpleVOIR la fiche détaillée
ChantadaHostal-restaurante Gamallo15 euros, sans petit déjeunerVOIR la fiche détaillée
RodeiroHostal Carpinteiras20 euros pour 1 personne, sans petit déjeuner
30 euros pour 2 personnes, sans petit déjeuner
Le petit déjeuner est en sus : 4 euros
VOIR la fiche détaillée
A Laxe (Bendoiro)Albergue de la Xunta de Galicia6 euros, sans le petit déjeuner VOIR la fiche détaillée
Ponte UllaPension-restaurante Rios12 euros, sans le petit déjeunerVOIR la fiche détaillée
Santiago de CompostelaHospederia San Martin Pinario23 euros pour une chambre individuelle avec sdb privative et un buffet petit-déjeunerVOIR la fiche détaillée

Hébergement à Las Médulas

Habitaciones "Chez Socorro", à la sortie de Las Medulas © Fabienne Bodan

Habitaciones « Chez Socorro », à la sortie de Las Medulas © Fabienne Bodan

Socorro accueille dans sa maison d'habitation. Au premier étage, un couloir mène aux chambres des hôtes © Fabienne Bodan

Socorro accueille dans sa maison d’habitation. Au premier étage, un couloir mène aux chambres des hôtes © Fabienne Bodan

On entre par le hall d'entrée sans pour autant déranger la famille. © Fabienne Bodan

On entre par le hall d’entrée sans pour autant déranger la famille. © Fabienne Bodan

Camino del Invierno / Chemin de l'hiver : hébergement à Las Médulas

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur la chambre d'hôte "La maison de Socorro" de Las Médulas. Juillet 2016.

HébergementHabitaciones chez Socorro (sortie du village avant le centre d'interprétation du site archéologique)
Las Medulas
Tel : 987 42 28 58
Tarif juillet 201620 euros pour une personne seule dans une chambre, 15 euros par personne dans une chambre partagée à 2, avec petit déjeuner simple (café con leche ou thé, biscottes, gâteaux secs, beurre, confiture)
Description.Maison particulière entourée d'un jardin avec quelques chambres à l'étage et une salle de bains commune (avec douche)
.6 chambres : 4 avec 2 lits jumeaux, 2 avec un grand lit double (Socorro a déjà logé un groupe de 14 personnes, en les répartissant dans sa famille)
.L'entrée s'effectue par un couloir indépendant de la pièce à vivre de nos hôtes
.Chambres à 2 lits simples avec parquet
.Draps et couvertures fournis,
.Pas de serviettes de toilette
.Pas de possibilité de cuisiner
.Possibilité de laver son linge et de le mettre à sécher sur la corde à linge de la maison
.Pas de WIFI
Avantages.Calme, propre, confortable, économique
.Accueil discret de Socorro, sans affect particulier mais tout à fait correct
Inconvénients.Aucun
Appréciation / Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
Les chambres comportent deux lits simples. A deux, la nuitée coûte 15 euros par personne. © Fabienne Bodan

Les chambres comportent deux lits simples. A deux, la nuitée coûte 15 euros par personne. © Fabienne Bodan

Au bout du couloir, la salle de bains commune. © Fabienne Bodan

Au bout du couloir, la salle de bains commune. © Fabienne Bodan

En sortant de la maison, on est immédiatement sur le chemin. Une dernière photo au moment du départ. © Fabienne Bodan

En sortant de la maison, on est immédiatement sur le chemin. Une dernière photo au moment du départ. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.
Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau ♣ , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.