Revue de presse, semaine 17 (2016)

Une revue de la presse francophone, anglophone, hispanophone sur les chemins et les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, du dimanche 24.4.2016 au samedi 30.04.2016

Pour commencer cette revue de presse, et pour nos amis basques, un hommage au Père Sébastien Ihidoy, décédé récemment, en langue basque, je vous propose cette vidéo ajoutée sur YouTube le 24/04/2016 : Ezterentzubiko Etxoineko otto apeza Xebastien Ihidoy (Hommage à l’Abbé Sebastien Ihidoy)

24/04/2016
Saint-Jacques-de-Compostelle : quand les pèlerins valent de l’or
Une équipe de France 2 a enquêté sur les particuliers qui hébergent les randonneurs en dehors de tout cadre légal…décidément, ceux qui n’ont pas marché sur les chemins de Compostelle n’y comprennent rien à l’esprit jacquaire (NDLR).
http://www.francetvinfo.fr/economie/saint-jacques-de-compostelle-quand-les-pelerins-valent-de-l-or_1423881.html
Article et vidéo en français

Capture d'écran du gîte de l'Ancien Carmel de Moissac

Capture d’écran du gîte de l’Ancien Carmel de Moissac

25/04/2016
«Les pèlerins sont de plus en plus connectés»
Moissac, une étape majeure du chemin, se prépare à accueillir 15 000 pèlerins. Parmi eux, de plus en plus de jeunes. Isabelle Huc, qui dirige depuis 16 ans le centre d’accueil de l’Ancien Carmel de Moissac, dresse le portrait-robot du pèlerin de 2016 : « la soixantaine, retraité, motivé par une quête spirituelle ou religieuse. Généralement, c’est une personne qui a connu une fracture dans sa vie et qui va sur le chemin pour le silence, pour se couper du quotidien et du stress, mais aussi des familles avec de jeunes enfants, des couples qui ont besoin de se retrouver, et de plus en plus de jeunes, surtout l’été. Les étrangers représentent environ un cinquième des randonneurs. Les pèlerins sont de plus en plus connectés, ils font leurs réservations sur leurs smartphones, certains ont des tablettes numériques et beaucoup utilisent le wifi chez nous ». 6000 pèlerins dorment à l’Ancien Carmel chaque année. D’après une étude du Centre de tourisme Midi-Pyrénées sur le département du Tarn-et-Garonne, les pèlerins sont de plus en plus aisés, 30 % d’entre eux sont des cadres supérieurs. Le public retraité reste majoritaire sur le chemin avec 55 % de plus de 55 ans.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/04/25/2332100-les-pelerins-sont-de-plus-en-plus-connectes.html
Article en français

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

25/04/2016
Le tracé du GR 65 a été modifié
La portion entre Faycelles et Béduer sur la D 21 présente, en raison de son étroitesse et vu la vitesse parfois excessive des voitures, quelques risques pour les marcheurs. La FFR vient donc d’en modifier le tracé. Le nouvel itinéraire suit le chemin de la falaise, passe au milieu des champs du lieu-dit Lascamp et aboutira comme avant, au Mas de la Croix de Béduer.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/04/25/2331900-le-trace-du-gr-65-a-ete-modifie.html
Article en français

Au bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, heureuse de recevoir ma Compostela après les 1000 kilomètres parcourus sur la Via de la Plata. © Fabienne Bodan

Au bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, heureuse de recevoir ma Compostela © Fabienne Bodan

25/04/2016
Peregrinos denuncian que la oficina nueva de Carretas no está señalizada
Les pèlerins se plaignent d’une absence de signalisation du nouveau bureau des pèlerins de Saint-Jacques, et dénoncent le mauvais fléchage à l’entrée de la capitale galicienne, en particulier à partir du quartier San Lazaro.
http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/peregrinos-denuncian-oficina-nueva-carretas-no-senalizada/idEdicion-2016-04-25/idNoticia-993657/
Article en espagnol

Le voyage d'une femme seule sur les chemins de Compostelle, de la coréenne Kim Nan Hee

Le voyage d’une femme seule sur les chemins de Compostelle, de la coréenne Kim Nan Hee

25/04/2016
La coreana que desbordó el Camino de Santiago
L’auteure coréenne Kim Nan Hee du livre « le voyage d’une femme seule », sur son pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle a reçu à Séoul un hommage de la part du comité du tourisme de Galice pour avoir contribué à faire connaître en Corée du Sud le chemin vers la capitale galicienne. Les autorités du tourisme galicien ont offert à la jeune femme une sculpture d’un pèlerin réalisée par un artiste galicien. En sus de son ouvrage, la pèlerine coréenne qui a marché sur le chemin de Compostelle en 2006 a également participé à la réalisation d’un documentaire vidéo et à diverses activités éditoriales sur le pèlerinage jacquaire. En 2015, son pays s’est inscrit en neuvième position des nations les plus représentées sur les chemins, avec 4073 personnes (6% de plus qu’en 2014).
http://www.elidealgallego.com/articulo/espazo-educativo/coreana-desbordo-camino-santiago/20160424212417282365.html
Article en espagnol

Nouveau timbre émis par la Poste Espagnole le 25 avril 2016

Nouveau timbre émis par la Poste Espagnole le 25 avril 2016

25/04/2016
Camino de Santiago, trazado jacobeo salpicado de sellos por las tierras de España
La Poste espagnole vient d’émettre un timbre de tarification B (pour les lettres et cartes postales à destination de l’Europe). Cette émission s’ajoute à toutes les initiatives récentes de l’entreprise à destination des pèlerins, et commémore les 80 ans de la première émission d’un timbre dédié à l’année jubilaire compostellane le 15 juillet 1937.
http://www.diariodeburgos.es/Noticia/ZE9FAE8EB-B878-BF6B-228077B2AFA0A91F/Camino-de-Santiago-trazado-jacobeo-salpicado-de-sellos-por-las-tierras-de-Espana
Article en espagnol

La croix de l'ordre de Santiago, emblème de Camino de Uclés et de l'association qui le gère...

La croix de l’ordre de Santiago, emblème de Camino de Uclés et de l’association qui le gère…

25/04/2016
Camino Uclés: la Cruz de Santiago guía un paseo cargado de historia
« Celui qui souhaite arriver à Santiago cherche des chemins, celui qui n’en a pas envie cherche des excuses ». On doit cette phrase à Manuel Rossi, promoteur du Camino Santiaguista de Uclés depuis 2010. Le 17 avril 2011, une trentaine de pèlerins entament les 144 kilomètres qui séparent l’église Santiago de Madrid du monastère Santiago Apostol de Uclès. Cinq ans plus tard, l’association des Amigos del Camino de Uclés estime à plus de 4000 le nombre de pèlerins sur ce chemin d’Uclès, où la croix de Santiago remplace la traditionnelle flèche jaune des chemins de Compostelle. Beaucoup de candidats à ce parcours choisissent de l’effectuer pendant le week-end. Le chemin étant balisé dans les deux sens, il n’est pas rare de voir les pèlerins dans un sens ou dans l’autre. Ceux qui souhaitent emprunter le chemin de Madrid (reliant Madrid à Sahagun) peuvent également commencer leur chemin à Uclès, et prolonger ainsi les 320 kilomètres du Camino de Madrid par les 144 kilomètres menant d’Uclès à Madrid. L’idée du chemin d’Uclès naît alors que Manuel Rossi, pèlerin infatigable, marche sur le Camino de Caravaca de la Cruz. Il rencontre le père Julian à Horcajo de Santiago, qui lui propose de lui faire visiter le monastère d’Uclès, qui fut le siège de l’ordre de Santiago. Prenant conscience de l’importance du lieu, Manuel Rossi commença à travailler sur un itinéraire. Le marquage de l’itinéraire est artisanal, en bois recyclé, sous forme de croix, bornes ou pancartes. Hélas, les promoteurs de ce chemin doivent faire face à des vols de leurs pancartes, qui sont également détériorées par des graffitis. Les villages s’impliquent peu à peu dans le projet, et l’association espère un jour qu’ils ouvriront des auberges pour les pèlerins. L’association ne reçoit aucune subvention, et vit grâce aux dons des pèlerins, aux recettes des crédentiales et de dons de ses membres. Du 20 au 22 mai 2016, le monastère d’Uclès accueillera les 4e rencontres internationales de pèlerins. Le 4 juin sera organisé un pèlerinage depuis le monastère d’Uclès jusqu’au Sanctuaire de Riánsares.
http://www.latribunadetoledo.es/noticia/ZDC695D71-D449-DA86-F4EEAFD2ED182532/20160425/camino/ucles/cruz/santiago/guia/paseo/cargado/historia
Site de l’association : http://asociacionamigosdelcaminodeucles.blogspot.fr
Page Facebook de l’association : https://www.facebook.com/Asociación-Amigos-del-Camino-de-Uclés-353016918056934/
Article en espagnol

Capture d'écran du site internet de l'association des Amis du Camino de Uclès

Capture d’écran du site internet de l’association des Amis du Camino de Uclès

26/04/2016
La chapelle va héberger les pèlerins de Compostelle
D’ici quelques mois, les marcheurs pourront aussi se reposer dans la chapelle de Jonville, à Saint-Fargeau-Ponthierry, sur la route qui part de Paris et mène à Vézelay. Une soixantaine de pèlerins empruntent ce chemin chaque année, recréé par l’association Paris-Vézelay créée en 2005.
http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/la-chapelle-va-heberger-les-pelerins-de-compostelle-26-04-2016-5745909.php
Site de l’association : http://www.paris-vezelay-compostelle.org
Voir page sur le site Pèlerins de Compostelle sur l’association Paris-Vézelay Compostelle : http://pelerinsdecompostelle.com/?p=4610
Article en français

27/04/2016
Une seconde édition pour « 1 000 mains à la pâte »
Dans la communauté de communes s’étalant de Limogne à Flaujac-Poujols, la première opération «Mille mains à la pâte pour le chemin de Compostelle» en octobre dernier ayant connu un grand succès et pour répondre à la demande des participants une deuxième édition aura lieu le samedi 8 octobre. Lors de la première journée les 460 bénévoles ont débroussaillé 10 040 mètres de chemin, reconstruit 33 mètres d’éboulements, 704 mètres de murets et remis en valeur 23 éléments de petit patrimoine (caselles, puits, étangs…). En 2016, les organisateurs espèrent dépasser le cap des 1000 mains bénévoles !
http://www.ladepeche.fr/article/2016/04/27/2333556-une-seconde-edition-pour-1-000-mains-a-la-pate.html
Article en français


Le pélerin Paul Girard débriefe son chemin de… par AUXERRETV

27/04/2016
Le pélerin Paul Girard débriefe son chemin de Compostelle
Paul Girard, 64 ans, ancien maire d’Escolives-Sainte-Camille, a quitté la commune le 7 janvier, sac de 11,5 kilos sur le dos, 3 kilos sur le ventre, sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, via Via Le Puy-en-Velay-Toulouse-Saint-Jean-Pied-de-Port-Pampelune-Burgos-Leon. Il est arrivé à Saint-Jacques la veille de Pâques.
http://www.auxerretv.com/content/index.php?post/2016/04/27/Le-pélerin-Paul-Girard-débriefe-son-chemin-de-Compostelle
Article et vidéo en français

Capture d'écran du site internet de l'association Amigos do Camiño de Santiago por Valdeorras

Capture d’écran du site internet de l’association Amigos do Camiño de Santiago por Valdeorras

27/04/2016
Bienvenido, Camino de Invierno
L’itinéraire jacquaire à travers la Ribeira Sacra, la route par Arousa et par le rio Ulla enfin reconnus après des années de travail. Lorsque les pèlerins ne peuvent franchir les murs de neige du Cebreiro pendant les mois d’hiver, ils empruntent le Camino de Invierno (le chemin d’hiver). Il y a presque un quart de siècle, le professeur Ramon Lopez Caneda commença à effectuer des recherches sur ce chemin. Des documents de 1228 le mentionnent. Puis vint le temps des discussions avec les municipalités, de la signalisation (non encore terminée) des 300 kilomètres (une dizaine d’étapes) à l’aide de flèches jaunes et de bornes. Les associations ont édité des guides. Mais selon la présidente de l’association Amigos do Camiño de Santiago por Valdeorras, Asuncion Arias, « le chemin d’hiver a encore des problèmes d’infrastructure ». Par exemple, entre Quiroga (province de Lugo) et Lalin (province de Pontevedra), il n’y a toujours pas d’auberges. Monforte de Lemos (20 000 habitants) n’offre toujours pas d’hébergement de ce type. De A Rua à Quiroga, il y a seulement des fontaines, mais ni bar ni aucun autre établissement en 28 kilomètres. Depuis 2015, le bureau des pèlerins de Saint-Jacques compte les pèlerins qui empruntent le camino del invierno. Si, selon les statistiques, 222 pèlerins ont retiré leur Compostela à Santiago, les associations avancent une fréquentation de 3000 marcheurs.
http://www.abc.es/espana/galicia/abci-camino-santiago-bienvenido-camino-invierno-201604271043_noticia.html
→ Les sites des associations qui gèrent le Camino de Invierno :
Asociación Amigos do Camiño de Santiago por Valdeorras : http://caminodeinvierno.es
Asociación de Camiños a Santiago pola Ribeira Sacra : http://www.caminodeinvierno.com
Article en espagnol

Capture d'écran du site internet de l'association de Camiños a Santiago pola Ribeira Sacra

Capture d’écran du site internet de l’association de Camiños a Santiago pola Ribeira Sacra

27/04/2016
La Xunta oficializa el Camino Portugués por la Costa que discurre por el centro de Vigo
La loi sur le patrimoine officialise désormais le chemin de Porto à Redondela longeant la côte et se connectant au chemin portugais de l’intérieur à Redondela. D’une longueur de 150 kilomètres, il traverse Viana do Castelo, Caminha, la desembocadura del río Miño, La Guardia, Bayona, Nigrán, Vigo. S’il existait déjà de manière informelle, sa reconnaissance officielle va engendrer des travaux historiques et techniques, l’amélioration des hébergements. Il n’existe pour l’instant pas d’auberge pour pèlerins à Vigo.
http://www.farodevigo.es/gran-vigo/2016/04/27/xunta-oficializa-camino-portugues-costa/1449559.html
Article en espagnol

29/04/2016
Jean-Claude Lechartier part pour 6 mois de marche : un Falaisien part ce dimanche 1er mai pour une grande aventure de six mois. Il marchera plus de 3500 kilomètres.
Il compte marcher du Puy-en-Velay à Saint-Jacques de Compostelle, puis revenir par le chemin du Nord vers Bayonne, et remonter par Bordeaux, Angers, Rennes, le Mont-Saint-Michel puis Falaise. A 65 ans, l’ancien salarié de Renault Trucks, âgé de 65 ans, prévoit de marcher 23 kms en moyenne chaque jour. Il part pour 6 mois de voyage, avec un sac de 8 kilos, une tente et un sac de couchage.
http://www.lesnouvellesdefalaise.fr/2016/05/01/jean-claude-lechartier-part-pour-6-mois-de-marche/
Article en français

puy-en-velay-visite-tourisme-chiffre-visiteur-agglomeration-pdf-1461696708

29/04/2016
Le Puy-en-Velay : en 2015, la cité ponote a vu la fréquentation de ses sites touristiques progresser dans leur quasi totalité
443 715 personnes ont franchi les portes de la cathédrale Notre Dame du Puy-en-Velay entre le 1er octobre 2014 et le 30 septembre 2015, soit 3 % de plus que l’année précédente. Parmi elles, 16 243 pèlerins. 87 000 visiteurs ont gravi le rocher Corneille pour voir la Statue de la Vierge, en baisse de 8,85 % en un an. Le rocher Saint-Michel d’Aiguilhe a attiré 72 557 visiteurs, en hausse de 2,23%.
http://www.leprogres.fr/haute-loire/2016/04/27/frequentation-en-hausse-sur-les-sites-emblematiques
Article en français

29/04/2016
Primeros peregrinos solidarios en el nuevo albergue de Oia
Le camping Mougás de Oia vient de créer la première auberge solidaire pour les pèlerins du Camino Portugués por la Costa. Les pèlerins peuvent y passer la nuit et prendre une douche chaude en échange de deux produits alimentaires (non périmés, bien sûr), qui seront donnés à la Banque alimentaire de Oia. Si les premiers pèlerins ont été surpris de l’initiative, ils se sont montrés plus généreux que ne le demandaient les gérants du camping. L’auberge dispose de 40 lits (en superposés).
http://www.atlantico.net/articulo/area-metropolitana/primeros-peregrinos-solidarios-nuevo-albergue-oia/20160429090811527708.html
Article en espagnol

sancti martini panneau à la date du 1er avril

30/04/2016
Les 1.700 ans de la naissance de Saint Martin
A l’automne 2016, Coussay célébrera le 1.700e anniversaire de la naissance de Saint- Martin. Roger Primault, président de l’association « Les Amis de l’église Saint-Martin et de la vie culturelle et historique du pays de Coussay- les-Bois », rappelle le passage de Martin dans sa commune en 372, lors de son pèlerinage de Poitiers à Tours (trajet intitulé « pas de saint Martin »). « Notre première église fondée fin IXe-début Xe siècles porte le nom de Saint-Martin ».
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/Coussay-les-Bois/n/Contenus/Articles/2016/04/30/Les-1.700-ans-de-la-naissance-de-saint-Martin-2701907
Article en français

En illustration, cette vidéo ajoutée sur You Tube le 27 avril 2016 : Himno del peregrino a Santiago de Compostela par Florian Yubero Cañas

En bref :

13082683_999949866758111_860968354323730761_n

Dans le cadre du 1700e anniversaire de la naissance de Saint-Martin en 2016, le Centre Culturel Européen Saint-Martin de Tours organise une randonnée le 14 mai 2016 pour l’inauguration de la boucle Saint-Martin Tours – Saint-Martin-Le-Beau

26/04/2016
Arratzu construirá un albergue para peregrinos
Arratzu (pays basque espagnol) a décidé de construire une auberge pour pèlerins, d’une capacité de 15 à 20 lits. Un bar proche du lieu choisi servira le petit déjeuner. Si aucune date de lancement des travaux n’est arrêtée, la municipalité entend les initier le plus rapidement possible.
http://www.deia.com/2016/04/26/bizkaia/costa/arratzu-construira-un-albergue-para-peregrinos
Article en espagnol

27/04/2016
Peregrino finlandês morre após atropelamento
Un pèlerin finlandais de 73 ans meurt à l’hôpital de Braga d’un traumastisme crânien et d’hémorragies externes après avoir été renversé par une voiture à Valença do Minho.
http://www.dn.pt/sociedade/interior/peregrino-finlandes-morre-apos-atropelamento-em-valenca-5146103.html
Article en portugais

Fisterra Blues, de Michel Cliquet

Fisterra Blues, de Michel Cliquet

A noter la parution d’un nouveau récit de pèlerinage vers Compostelle, « Fisterra Blues
Carnet d’initiation d’un chemineau de Compostelle », de Michel Cliquet, aux éditions Academia :
« La grande leçon de ce chemin a été de m’inculquer la capacité de lâcher prise, nous confie l’auteur. Lâcher prise signifie ne plus retenir ce qui tente de me fuir, ne plus être enchaîné à rien ni à personne, afin de pouvoir offrir en cadeau aux choses, aux événements, aux êtres aimés, une liberté totale : aimer c’est offrir sans réserve la liberté d’être. » La voie de Compostelle lui a permis d’entrer dans ce détachement total, d’en prendre conscience et d’illuminer à jamais les jours à venir »
http://www.editions-academia.be/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50433

Revue de Presse 2016 Copyright Fabienne Bodan http://pelerinsdecompostelle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.