Les hospitaliers des chemins de Compostelle

Ils sont les hospitaliers des chemin de Compostelle. L’une des vidéos est même intitulée : « Hospitaleros, el alma del camino de Santiago ». Ce qui signifie « les hospitaliers, l’âme du chemin de Saint Jacques de Compostelle ». Je crois en effet que lorsque l’on a le bonheur de faire halte dans un refuge tenu par des hospitaliers volontaires, anciens pèlerins qui souhaitent donner à leur tour et aider les autres à vivre leur chemin, on touche de très près l’âme du chemin.

Hospitalier à Tabara

À l’auberge de Tabara (Via de la Plata), l’hospitalier accueille les pèlerins, prépare les repas, fait le ménage, les courses. Un homme à tout faire qui prend soin des pèlerins. © Fabienne Bodan

J’ai donc sélectionné pour vous une première série de vidéos sur les hospitaliers, multilingues. D’autres suivront. Merci à tous ces bénévoles au grand coeur sans lesquels le camino perdrait son âme, sa saveur et sa douceur.

1. Les hospitaliers des chemins de Compostelle : « L’Alchimiste à Navarrenx  »

de Christian Guillet (en français)

Rencontre avec l’Alchimiste de Navarrenx, maison d’accueil « Donativo » sur le Chemin de Compostelle. Jean-Gaétan et Manu évoquent leurs conceptions de l’accueil bénévole des pèlerins. La maison, au décor atypique, est habitée par deux Alchimistes des mots et du cœur. Leur accueil exceptionnel et la qualité de leurs relations humaines m’ont donné l’envie de faire ce film. Servir les autres pour honorer la Création, équivaut bien à transformer du plomb en or…

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

2. Les hospitaliers des chemins de Compostelle : « Hospitaleros en el camino primitivo » 

de Oscar de Avila (En espagnol)

Tras diversas circunstancias y motivos personales… Alejandro González, Toni Montes y Domingo Ugarte decidieron comenzar una vida, de ayuda al peregrino, al frente de los albergues de peregrinos de Bodenaya (Tineo), Grandas de Salime y San Juan de Villapañada, dentro del milenario y mágico Camino Primitivo Asturiano…. Esta es la historia de mi encuentro con el camino y con estos tres peregrinos, que un buen día decidieron devolver al camino todo aquello que les había dado… ejerciendo una vocación milenaria. Ellos son Hospitaleros, en el Camino Primitivo.

Après diverses circonstances et motivations personnelles, Alejandro González, Toni Montes et Domingo Ugarte décidèrent de commencer une (nouvelle) vie d’aide aux pèlerins, de Bodenaya (Tineo), Grandas de Salime et San Juan de Villapañada, sur le Camino Primitivo des Asturies magique et millénaire. Ce film conte la rencontre avec ce chemin et ces trois pèlerins, qui un beau jour décidèrent de rendre au chemin tout ce qu’il leur avait donné, en exerçant une vocation millénaire. Ils sont hospitaliers, sur le Camino Primitivo.

Trailer DVD -Hospitaleros en el camino primitivo-. from Oscar de Avila on Vimeo.

3. Les hospitaliers des chemins de Compostelle : « Hospitaleros, el alma del Camino de Santiago » 

de Celsa Borrajo, Milena Permanyer y Eduardo Cordero, ara el Master en Periodismo BCNY. IL3 – Universitat de Barcelona – Columbia University (En espagnol)

Le film commence ainsi : « Les hospitaliers sont comme des anges car ils consacrent leur vie aux pèlerins. C’est comme si tu rencontrais un papa et une maman chaque jour. »

4. Les hospitaliers des chemins de Compostelle : « Hospitalero in Grañon »

de Nino Giacol(mutilingue)

Grañon restera pour moi une expérience fantastique de l’hospitalité sur le chemin. Les images parlent d’elles même…

5. Les hospitaliers des chemins de Compostelle : « Hospitalero Portrait : Marina & Maura »

de The Camino Documentary (en anglais, sous-titré en espagnol)

L’une est américaine, l’autre est espagnole. Après avoir marché vers Saint Jacques de Compostelle, elles sont devenues hospitalières, ici à Grañon.

Si vous aussi, vous souhaitez rendre au chemin ce qu’il vous a donné, et devenir hospitalier bénévole ou accueillant, consultez les nombreux articles de la rubrique HOSPITALIERS de ce site.

AVERTISSEMENT

Cet article est un et indivisible. Vous êtes invités à le partager dans son intégralité à condition d’en citer la source (site http://pelerinsdecompostelle.com). En aucun cas, vous n’êtes autorisés à en extirper des extraits et à les publier sans en citer la source.

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.