Hébergement à Azambuja (Portugal)

Agrandir le plan

La Santa Casa de Misericordia s'occupe des personnes les plus modestes (maison de retraite, jardin d'enfants) et accueille les pèlerins. A Azambuja, on nous improvise un dortoir pour 5 dans le local des enfants. © Fabienne Bodan

La Santa Casa de Misericordia s’occupe des personnes les plus modestes (maison de retraite, jardin d’enfants) et accueille les pèlerins. A Azambuja, on nous improvise un dortoir pour 5 dans le local des enfants. © Fabienne Bodan

Dilemne : il n'y a que 3 matelas pour 5. Nos compagnons de route andalous, galants, laisse les matelas aux 2 femmes et tirent au sort pour le troisième ! © Fabienne Bodan

Dilemne : il n’y a que 3 matelas pour 5. Nos compagnons de route andalous, galants, laisse les matelas aux 2 femmes et tirent au sort pour le troisième ! © Fabienne Bodan

Le chemin consiste à s'adapter à chaque instant. Ici, à l'équipement destiné aux tout-petits ! © Fabienne Bodan

Le chemin consiste à s’adapter à chaque instant. Ici, à l’équipement destiné aux tout-petits ! © Fabienne Bodan

Chemin portugais : hébergement à Azambuja (Portugal)

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur la Santa Casa de Misericordia, Azambuja, Chemin Portugais (Portugal). Mai 2013

HébergementAzambuja
Santa Casa de Misericordia
Hospice, jardin d'enfants et école primaire
Travessa Manuel Azambuja 2
2050-355 Azambuja
Tel : (00 351) 263 418 448
Tarif 2013*Gratuit
Donativo
Description.Les pompiers d'Azambuja n'accueillent plus, sauf du 6 au 13 mai et du 6 au 13 octobre, à l'occasion des pèlerinages vers Fatima. Un centre social accueille pendant la semaine, mais le week-end, il ne restait plus que la Santa Casa de Misericordia
.Matelas par terre...en nombre insuffisant (3 pour 5 personnes)
Avantages.Accueil très cordial, pour la nuit (dans le local qui sert de jardin d'enfants) et le dîner (complet) : le personnel se plie en quatre pour vous trouver une solution, même si ce n'est pas sa vocation première
.Lieu très calme, à 2 kms de la ville
.Très bon dîner (en donativo), ce qui évite de remarcher 2 kms pour dîner en ville ou faire des courses
Inconvénients.Vraiment pour un dépannage, si l'on a besoin d'un toit, car nous étions 5, et n'avons reçus que 3 matelas (en fait, il faudrait avoir son propre matelas), et donc 2 ont dormi par terre
.A 2 kms du centre ville, après une étape déjà assez longue, lorsque l'on s'attend à trouver refuge chez les pompiers en centre-ville et que l'on est déjà assez fatigué
.Attention, aucune possibilité de cuisiner, ni même de faire chauffer de l'eau pour un thé ou un café
♣/♥

(3) Autre particularité portugaise, les « Santa Casa de Misericordia », hospices pour personnes âgées, parfois aussi écoles ou jardins d’enfants, ont depuis très longtemps une vocation d’accueil jacquaire. On vous y héberge pour une nuit et on vous offre un dîner, plus ou moins frugal selon les endroits : entrée-plat-dessert à Azambuja mais soupe-pain-pomme à Sao Joao de Madeira. 

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

Nous sommes conviés à dîner avec deux autres pèlerines allemandes. Une véritable tradition d'accueil pèlerin. © Fabienne Bodan

Nous sommes conviés à dîner avec deux autres pèlerines allemandes. Une véritable tradition d’accueil pèlerin. © Fabienne Bodan

Nos compagnons andalous ont acheté une bouteille de vin local. Le lendemain matin, nous devons tout remettre en ordre et partir avant la rentrée des classes. © Fabienne Bodan

Nos compagnons andalous ont acheté une bouteille de vin local. Le lendemain matin, nous devons tout remettre en ordre et partir avant la rentrée des classes. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.
Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *