Hébergement à Alhandra (Portugal)


Agrandir le plan

Distributeur à café et friandises chez les bombeiros d'Alhandra. © Fabienne Bodan

Distributeur à café et friandises chez les bombeiros d’Alhandra. © Fabienne Bodan

Première nuit chez les bombeiros d'Alhandra. © Fabienne Bodan

Première nuit chez les bombeiros d’Alhandra. © Fabienne Bodan

Chemin portugais : hébergement à Alhandra (Portugal)

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur la caserne des pompiers (Bombeiros), Alhandra, Chemin Portugais (Portugal). Mai 2013

HébergementAlhandra
Bombeiros (1)
Rua Vasco de Gama, N° 58
2600-529 Alhandra
Tel : (00 351) 219 519 020
http://www.bombeirosalhandra.
com.pt
Tarif 2013*Gratuit
Description.Chambre à 6 lits non mixtes servant aux pompiers lors de leur nuit de garde (sac de couchage nécessaire)
.Douches collectives
.Distributeur de boissons et d'en-cas
Avantages.La gratuité, permettant de contrebalancer le coût des pensions dans ce tronçon Lisbonne-Porto où il n'y a pas d'auberges pour pèlerins
.Accueil sympathique, bien que l'accueil des pèlerins ne figurent pas parmi les priorités des pompiers
Inconvénients.Aucun, pour un hébergement gratuit !
.Attention, aucune possibilité de cuisiner, ni même de faire chauffer de l'eau pour un thé ou un café
.Il faut veiller à ne pas perturber le sommeil des pompiers de garde, qui peuvent se coucher à toute heure, et être appelés aussi à toute heure pour une intervention
♣/♥♣♣
Une chambre pour les femems, une chambre pour les hommes. Nous dormons dans la chambre de garde des femmes pompiers. © Fabienne Bodan

Une chambre pour les femmes, une chambre pour les hommes. Nous dormons dans la chambre de garde des femmes pompiers. © Fabienne Bodan

Dans la nuit, les femmes pompiers vont et viennent selon leurs tours de garde. © Fabienne Bodan

Dans la nuit, les femmes pompiers vont et viennent selon leurs tours de garde. © Fabienne Bodan

(1) Particularité portugaise, certaines casernes de pompiers accueillent les pèlerins pour la nuit, dans des endroits dépourvus d’auberges pour pèlerins. Les conditions sont très variables : grande salle des fêtes à Tomar, chambre 6 lits non mixtes à Alhandra, lits superposés au dessus d’une salle de sport à Mealhada, chambres à 2 lits à Vila do Conde, etc. La possibilité d’accueil des pèlerins est à la discrétion du commandant de la caserne. Il ne faut jamais débarquer en terrain conquis, mais faire preuve d’humilité et de respect en demandant s’il est possible d’y être hébergé.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.
Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *