Hébergement à A Pobra de Brollon

Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l'hiver) © Fabienne Bodan

Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l’hiver) © Fabienne Bodan

Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l'hiver). Lorsque vous arrivez dans le village, tournez à gauche après le pont et montez quelques centaines de mètres © Fabienne Bodan

Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l’hiver). Lorsque vous arrivez dans le village, tournez à gauche après le pont et montez quelques centaines de mètres © Fabienne Bodan

Le jardin à la disposition des clients. Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l'hiver). © Fabienne Bodan

Le jardin à la disposition des clients. Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l’hiver). © Fabienne Bodan

Hébergement à A Pobra de Brollon (Camino del Invierno)

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'Hostal As Viñas de A Pobra de Brollon. Juillet 2016.

HébergementHostal As Viñas
13 avenida de Outeiro
A Pobra de Brollon (Lugo)
Tél : 982 430 124
Tarif juillet 201625 euros (petit déjeuner inclus)
Description.Etablissement tenu par un portugais (qui parle français pour avoir vécu 11 ans en France) et son épouse.
.Bar-restaurant-hostal
.Chambre avec salle de bains privative (baignoire, WC, lavabo)
.Draps, couverture, serviettes de toilette fournies
.Télévision
.WIFI dans le bar-restaurant
.Décoration un peu vieillotte
Avantages.Calme, propre, confortable
.Pour les non-hispanophones, le patron parle français
Inconvénients.Le prix : c'est l'établissement le plus cher dans lequel j'ai dormi sur le camino del invierno, mais c'est le seul de la ville. On vous demande ce que vous souhaitez pour le petit déjeuner mais il n'y a pas d'extra (j'ai demandé un thé, du pain grillé, de l'huile d'olive et une tomate)
Appréciation / Coup de cœur
♣/♥
♣♣
Les chambres sont à l'étage. Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l'hiver). © Fabienne Bodan

Les chambres sont à l’étage. Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l’hiver). © Fabienne Bodan

Le confort d'une pension, avec salle de bains privée. Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l'hiver). © Fabienne Bodan

Le confort d’une pension, avec salle de bains privée. Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l’hiver). © Fabienne Bodan

La salle de bains privative. Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l'hiver). © Fabienne Bodan

La salle de bains privative. Pension As Vinas, A Pobra de Brollon (Camino del Invierno/Chemin de l’hiver). © Fabienne Bodan

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.
Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau ♣ , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
 J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *