Revue de presse, semaine 8

Une revue de la presse francophone, anglophone, hispanophone sur les chemins et les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, du dimanche 21.2.2016 au samedi 27.2.2016

Pour commencer, Daniel Borzakian, à qui nous devons déjà deux films sur les hospitaliers du Couvent de Malet (http://pelerinsdecompostelle.com/?p=3438 et http://pelerinsdecompostelle.com/?p=3446), à Saint Côme d’Olt, nous emmène pour une visite guidée du Paris jacquaire.

Vidéo ajoutée sur You Tube le 5 février 2016 « Paris étape capitale sur les chemins de Saint-Jacques »
Un film sur le Paris jacquaire et contemporain pour débusquer coquilles, statues, vitraux à travers la capitale. Au Moyen Age les pèlerins venus de toute l’Europe à Paris, entraient par la rue Saint-Denis dite Porte des peintres, hébergés et soignés dans les Hôpitaux et Hospices de la capitale afin de reprendre leur chemin vers Tours en remontant la rue Saint-Jacques, cette ancienne voie romaine qui traversait Paris.

Le nouveau plan d'aménagement du parc du Monte de Gozo ou Mont de la Joie, 5 kilomètres avant Saint-Jacques de Compostelle

Le nouveau plan d’aménagement du parc du Monte de Gozo ou Mont de la Joie, 5 kilomètres avant l’arrivée à Saint-Jacques de Compostelle

21.2.2016
“Queremos recuperar un espacio que se ha quedado hostil para el peregrino”
L’architecte portugais João Nunes est le paysagiste du projet de réhabilitation du Monte de Gozo, dont les promoteurs veulent retrouver le symbolisme et le sens, en redessinant le paysage et en l’adaptant aux besoins des pèlerins actuels : « l’idée est de récupérer un espace qui a été massacré par la grande taille (du monument érigé, NDLR) et qui est demeuré hostile pour le pèlerin arrivant à Saint-Jacques de Compostelle ». De ce Mont de la Joie, l’on aperçoit pour la première fois la ville de Santiago. Non seulement, le projet prévoit une adaptation aux besoins des pèlerins actuelles, mais la population locale pourra se réapproprier l’usage de ce plus grand parc de la capitale galicienne grâce à des sentiers piétons qui le relieront à la ville.
http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/queremos-recuperar-un-espacio-ha-quedado-hostil-peregrino/idEdicion-2016-02-21/idNoticia-981323/
http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/simbolo-camino-un-espacio-unico-abierto-ciudadano/idEdicion-2016-02-21/idNoticia-981322/
http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/asociaciones-camino-afirman-plan-beneficia-ciudad/idEdicion-2016-02-21/idNoticia-981325/
Article en espagnol

Capture d'écran de la page Facebook de la maison d'hôtes "Aux amis du Chemin"

Capture d’écran de la page Facebook de la maison d’hôtes « Aux amis dans le Chemin »

21.2.2016
Le Mans : Elle a tout quitté pour accueillir les pèlerins de Compostelle
Tous les ans, elle partait une dizaine de jours marcher sur les chemins de Compostelle. En 2014, Bernadette Rebrassé a quitté sa Sarthe natale où elle avait passé toute sa vie, pour ouvrir une maison d’hôtes à Saint-Alban-de-Limagnole, sur la Via Podiensis. En 2015, elle a accueilli environ 300 pèlerins, leur préparant dîner et petit déjeuner, composés de produits maison. Les jours de pluie, les pèlerins peuvent aussi s’arrêter pour se mettre à l’abri, ou prendre un café. Progressivement, avec sa famille et ses amis, elle réalise les travaux de rénovation de la maison. Après deux ans sans chauffage, et des températures intérieures descendant jusqu’à 0 degrés, Bernadette souhaite installer un poêle à granulés. Comme les moyens lui manquent, elle décide de faire appel à la générosité et au crowdfunding pour financer son projet. Elle a besoin de 6300€ au total, et demande de l’aide pour la moitié : 3000€ pour l’acquisition du poêle, 3300€ pour son installation. Son appel a été entendu, puisqu’elle a pu collecter la somme nécessaire pour l’achat du poêle.
http://www.lemainelibre.fr/actualite/le-mans-elle-a-tout-quitte-pour-accueillir-les-pelerins-de-compostelle-20-02-2016-155038
Page Facebook du gîte : https://www.facebook.com/auxamisdanslechemin/?fref=ts
Page Ulule pour appel à la générosité : https://fr.ulule.com/poele-gite/
Article en français

21.2.2016
Saint-Aubin-sur-Gaillon : pour Sébastien Clivillé, « c’est le bon moment » pour rejoindre, à pied, le Mont-Saint-Michel
Le Normand marchera à partir du 1er mars 298 kilomètres jusqu’au Mont-Saint-Michel, à raison de 27 kilomètres par jour.
http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/5154802/saint-aubin-sur-gaillon–pour-sebastien-cliville-c-est-le-bon-moment-pour-rejoindre-a-pied-le-mont-saint-michel#.VtQsgFLO-Qs
Article en français

Capture d'écran de la page Facebook "Médaille de Saint Martin"

Capture d’écran de la page Facebook « La médaille de Saint Martin »

22.2.2016
Une médaille pour saint Martin
À Tours, une médaille de collection a été créée par le joaillier Emmanuel Lecerf pour célébrer le 1700e anniversaire de la naissance de saint Martin.
http://www.pelerin.com/Compostelle-et-autres-chemins/Le-pelerinage-consacre-a-saint-Martin/Decouvrir-le-pelerinage-Saint-Martin/Une-medaille-pour-saint-Martin?xtmc=Une_medaille_pour_Saint_Martin&xtcr=1&xts=435366&xtor=EPR-13-%5BNewsdu25022016%5D&xtdt=24272278
Page Facebook : https://www.facebook.com/lamedaillesaintmartin/
Article en français

22.2.2016
Des détenus sur les chemins de St Jacques de Compostelle
Pour la troisième année consécutive, des personnes détenues de la prison de Saint-Quentin Fallavier en Isère, vont marcher sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, sur une journée ou cinq jours. En 2013, Jean-Marie Claeys, diacre et aumônier de prison, fait un appel aux dons qui permet d’emmener des détenus sur le chemin entre Le Puy-en-Velay et Conques pendant 5 jours. Le regard change : des détenus sur eux-mêmes, des détenus entre eux, entre les détenus et leurs surveillants. N’hésitez pas à lire le témoignage d’un ancien prisonnier sur cette expédience dans le magazine Famille Chrétienne.
https://rcf.fr/actualite/actualite-religieuse/des-detenus-sur-les-chemins-de-st-jacques-de-compostelle
http://www.webcompostella.com/nouveau-depart-pour-des-detenus-par-compostelle/
http://www.famillechretienne.fr/eglise/pelerinages-et-rassemblements/un-ancien-prisonnier-temoigne-sur-la-route-de-saint-jacques-j-ai-vu-la-transfiguration-!-187734
La page pour l’appel aux dons qui permettront de financer les sorties des détenus (il se termine le 20.03.2016): https://www.credofunding.fr/fr/marche-detenus-compostelle
Article en français

23.2.2016
Saint-Jacques de Compostelle : quel chemin choisir? (partie 1)
Après avoir marché sur les chemins de Saint-Jacques, Sylvain Bazin se livre à un petit exercice tentant de répondre à la question : « Dites moi quel pèlerin vous êtes, je vous dirai où marcher… » et classe divers chemins selon des critères qui lui sont propres. A vous de juger si vous vous y retrouvez ! Personnellement, je n’adhère pas à, cette classification, très subjective. Les rencontres ne se cantonnent pas au Camino Francés, la découverte au chemin du Puy-en-Velay, l’accueil à la Via Lusitania, ou la méditation à la Via Averna. Chaque chemin est un mélange d’un peu tout cela, et dépend de la motivation et de la quête de chacun. Mais tous les avis peuvent s’exprimer.
.Pour la découverte : le chemin du Puy
.Pour les rencontres : le camino francés
.Pour la rêverie : la Via de la Plata
.Pour le sport : le camino du Levante
.Pour l’accueil : la Via Lusitania
.Pour les cyclistes : la voie de Paris et de Tours
.Pour la méditation : la Via Averna
http://www.lepape-info.com/actualite/saint-jacques-de-compostelle-quel-chemin-choisir-partie-1/
Article en français

Capture d'écran de la page Facebook de Martine Dupuis

Capture d’écran de la page Facebook de Martine Dupuis

23.2.2016
Une résidente de Saint-Philippe sur les chemins de Compostelle
Après un premier pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle avec sa mère il y a trois ans, la québécoise Martine Dupuis entreprendra un nouveau périple de 2000 kilomètres mi-avril 2016, du Puy-en-Velay à Saint-Jacques de Compostelle puis Porto, tout en soutenant la cause « Opération Enfant Soleil » pour laquelle elle souhaite collecter 5000$ en proposant ses services pour garder des enfants. La rémunération perçue sera directement versée à l’association qui s’occupe des enfants malades.
http://www.lereflet.qc.ca/sports/2016/2/23/sur-les-chemins-de-compostelle.html
La page Facebook de Martine Dupuis : https://www.facebook.com/Martine-marche-1497870017185875/info/?tab=page_info
Article en français

Vidéo ajoutée sur You Tube le 10 mai 2012 par Tvpi Bayonne, « Irouléguy, ou comment allier randonnée et oenologie ». L’Irouléguy est l’un des plus petits vignobles de France, le seul du pays basque français. Il est également l’un des plus beaux, et constitue un territoire de jeux fertiles pour les randonneurs.

23.2.2016
Vin du Sud-Ouest : Irouléguy, AOC du Pays Basque
Seul vignoble du Pays Basque, l’Irouléguy est également l’un des plus petits vignobles de France, avec 232 hectares répartis sur 12 communes. L’aire d’appellation recouvre, quant à elle, 1200 hectares. La cinquantaine de viticulteurs qui l’exploite produit environ un million de bouteilles par an. Implanté sur les flancs Sud des montagnes, le vignoble est cultivé aux 2/3 en terrasses, le degré des pentes pouvant atteindre 80%. Au XIIe siècle, les moines de l’Abbaye de Roncevaux implantent un vignoble sur les côteaux d’Irouléguy et d’Anhaux, afin de réconforter les pèlerins de Compostelle avec le vin qui en était issu. Le vignoble connaît un fort développement à partir du XVIe siècle. Au XIXe il suffit à la consommation locale et commence à s’exporter en Allemagne, Angleterre, aux Pays-Bas. Dans la suite de l’article, vous découvrirez les cépages qui composent ce vin, la suite de son histoire, et les différentes cuvées produites.
http://www.aquitaineonline.com/tourisme-sud-ouest/in-vino-veritas/53-irouleguy-vin-basque.html
Article en français

L'âne, ce compagnon des pèlerins... © FabienneBodan 2012

L’âne, ce compagnon des pèlerins… © FabienneBodan 2012

23.2.2016
Au long cours vers Compostelle avec des ânes
Les adhérents de l’association Chemins de Compostelle en Touraine ont troqué leur sac à dos pour la longe des ânes de Baalam dans le cadre d’un samedi de découverte de cette forme d’itinérance. Une occasion pour son président Jean-Luc Huguet de rappeller le rôle joué par les quadrupèdes dans la renaissance des chemins de Compostelle : « On le sait peu, mais les pèlerins qui ont fait renaître l’engouement pour le chemin de Compostelle il y a une cinquantaine d’années étaient des cavaliers ».
http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Loisirs/24H/n/Contenus/Articles/2016/02/24/Au-long-cours-vers-Compostelle-avec-des-anes-2632816
Article en français

Capture d'écran du site de l'association Camins

Capture d’écran du site de l’association Camins

24.2.2016
Deux journées pour s’immerger dans la peau d’un pèlerin de Saint Jacques
L’association Camins (pour Chemins Anciens du MINervois) est une une association de découverte, de valorisation et de sauvearde des chemins anciens du Minervois et de leur patrimoine. Elle propose régulièrement des « caminades », classées de très faciles (1 pas) à moyennes (3 pas). Elle organise les 19 et 20 mars le « Printemps du camin romieu en Minervois, entre renaissance et inauguration », profitant du passage d’un groupe de pèlerins et de randonneurs cheminant actuellement sous la conduite d’un guide de Montpellier à Saint-Jean-Pied-de-Port. Au programme de ce week-end de printemps : deux journées de marche, une exposition de l’ACIR intitulée « Des chemins de Saint-Jacques à l’itinéraire culturel européen » et la projection du film de Freddy Mouchard. « Compostelle, le chemin de la vie »
http://www.lindependant.fr/2016/02/24/deux-journees-pour-s-immerger-dans-la-peau-d-un-pelerin-de-saint-jacques,2161359.php
Dossier de présentation PDF de l’association Camins 
Page Facebook de l’association Camins : https://www.facebook.com/Camins-504145176295044/
Article en français

24.2.2016
Bientôt un refuge pour les pèlerins de Compostelle
Un nouveau gîte de 10 couchages devrait ouvrir le 1 mai 2016 à Saint-Pée-sur-Nivelle, près de Saint-Jean-de-Luz (64, Pyrénées-Atlantiques).
http://www.sudouest.fr/2016/02/24/bientot-un-refuge-pour-les-pelerins-de-compostelle-2282293-4395.php
Article en français

24.2.2016
La nueva sede para sellar la compostela carece de señalización cinco meses después
Cinq mois après l’ouverture du nouveau bureau des pèlerins à Saint-Jacques de Compostelle, les pèlerins se plaignent de la mauvaise signalisation du lieu, de la distance qui le sépare de la place de l’Obradoiro, de l’absence de consigne pour les bagages proche du bureau. L’un des points positifs repose sur les jardins qui entourent le bureau. Pour l’instant, on y accède encore par une rue en travaux, et les salles de repos, sanitaires, la chapelle et la bibliothèque ne sont pas encore accessibles. Les services de courrier et ferroviaire (Renfe) ne sont pas encore ouverts.
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/santiago/2016/02/24/nueva-sede-sellar-compostela-carece-senalizacion-cinco-meses-despues/0003_201602S24C2999.htm
Article en espagnol

Capture d'écran du site de Ann Sieben, The Winter Pilgrim

Capture d’écran du site de Ann Sieben, The Winter Pilgrim

25.2.2016
De Denver à Montréal à pied dans le froid de l’hiver
Je vous avais présenté Ann Sieben dans ma revue de presse de la semaine 4 de l’année 2016 (http://pelerinsdecompostelle.com/?p=3543), partie à pied le 1er novembre 2015 de Denver (Colorado, Etats-Unis) pour rejoindre le sanctuaire de Sainte-Anne de Beaupré au Québec, lors d’un périple de 4300 kilomètres. L’américaine préfère marcher l’hiver, car « l’air n’est pas trop lourd…il n’y a pas de maringouins ni de serpents….les arbres dégagés me permettent de mieux voir à l’horizon. Les rivières et les lacs sont gelés, ce qui me permet de marcher dessus. » Ne craint-elle pas le froid ? «Plus il fait froid, par exemple -45 degrés, plus je porte des couches de vêtements et moins j’en ai dans mon sac ». Depuis 9 ans, elle parcourt le monde sans argent, téléphone, caméra , GPS, objet de valeur et, «sans aucun stress». Elle frappe aux portes et sollicite le lit et le couvert. Son aventure commence lors d’une année sabbatique, alors qu’elle était ingénieur nucléaire en Europe. Et ne s’est pas arrêtée depuis. Sa cinquième pérégrination la conduit à Jérusalem, où elle prend la décision de consacrer sa vie à marcher. Arrivée au Québec le 23 février 2016, elle escompte atteindre sa destination le 27 mars, dimanche de Pâques.
http://www.tvanouvelles.ca/2016/02/25/de-denver-a-montreal-a-pied-dans-le-froid-de-lhiver-1
Article en français

26.2.2016
Vendôme : bientôt des tentes et des chalets
L’association «Résidence Clemenceau-Foyer de jeunes» proposera à partir de la mi-mars aux cyclotouristes et aux pèlerins de Compostelle deux tentes modulaires montées sur pilotis, équipées de prises électriques, avec 2 vrais lits de 90 cms. Le forfait nuitée et petit-déjeuner sera de 12€. L’association souhaite également construire deux chalets en bois de 29m2 destinés à des familles de 4 personnes.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2016/02/26/Bientot-des-tentes-et-des-chalets-2635136
Article en français

La cathédrale de Santiago...en mai 2013, avant les travaux...© Fabienne Bodan

La cathédrale de Santiago…en mai 2013, avant les travaux…© Fabienne Bodan

26.2.2016
Un peregrino solidario vende el Obradoiro, la Catedral y el abrazo al Apóstol por 400 €
Manuel Lara, professeur dans une école primaire de Murcia, « vend » ses kilomètres parcourus et les monuments de son chemin pour collecter de l’argent afin de venir en aide aux enfants en danger d’exclusion sociale : 150€ pour la cathédrale, 150€ pour entourer de ses bras la statue de l’apôtre, 100€ pour la place de l’Obradoiro. Le pèlerin solidaire veut appliquer au chemin une méthode qu’il a observé pour les marathons, en s’appuyant sur son chemin pour collecter des fonds. Il n’en est pas à son premier coup d’essai : en 2012, il avait fait appel à la générosité pour aider à la reconstruction de la ville de Lorca, victime d’un tremblement de terre.
http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/un-peregrino-solidario-vende-obradoiro-catedral-abrazo-apostol-400/idEdicion-2016-02-26/idNoticia-982379/
Article en espagnol

26.2.2016
Ponferrada, elegida sede de atención al peregrino en la Asamblea de la Asociación del Camino de Santiago
L’assemblée générale de l’Association des Municipalités du Camino de Santiago réunie à Leon a statué sur un certain nombre de points, comme celui d’intégrer de nouvelles villes, portant à 55 le nombre d’adhérents, et de désigner la ville de Ponferrada comme siège de l’attention et du service aux pèlerins. Le siège administratif restera à Jaca et le siège institutionnel, actuellement à Leon, sera tournant, tout comme la présidence de l’association. Chaque municipalité versera une cotisation variant de 500€ à 12000€. Les premières actions se concentreront sur l’amélioration de la signalisation et des infrastructures. Rappelons que cette association a vu le jour le 10 novembre 2015, avec trois objectifs : prendre soin du pèlerin, protéger et entretenir le chemin et aider les villes et villages traversés. Les communes adhérentes souhaitent unifier et coordonner leurs actions pour dynamiser et développer les ressources. L’association mise sur une collaboration publique-privée, et a intégré dans son projet des entreprises comme Telefónica, Once, Renfe, Turespaña…
http://www.infobierzo.com/ponferrada-elegida-sede-de-atencion-y-servicios-al-peregrino-en-la-asamblea-de-la-
Article en espagnol

images

27.2.2016
El « encuentro » del Cid y el Apóstol Santiago
Les chemins du Levante et du Cid traversent Silla, recréant le parcours des pèlerins et les paysages que défendait le « Campeador » (nom du personnage du Cid). A un millénaire d’intervalle, la ville de Silla unit les deux chemins de l’apôtre Saint-Jacques et du Cid « Campeador ». Deux routes entre champs et canaux d’irrigation à contempler le riche patrimoine historique des cités valenciennes. Le chemin du Levante était le troisième emprunté par les pèlerins il y a des siècles pour se rendre à Saint-Jacques, et demeura actif jusqu’au XVIIIe siècle, quand les hôpitaux pour pèlerins commencèrent à décliner. Le tracé démarrait au port de Valence, longeait la Via Augusta, traversait les régions de l´Horta, la Ribera et la Costera, avant d’enchaîner avec Albacete, puis Tolède, Avila et Salamanque (Via de la Plata). 1150 kilomètres au total, divisés en 41 étapes de 20 à 30 kilomètres. Selon les investigations de la philologue Empar Sanchez, des pèlerins italiens débarquaient dans le port de Valence pour entreprendre le chemin vers Compostelle. Ils dormaient dans les hôpitaux destinés au pèlerins, à Alfafar, Silla, Algemesí, Alzira ou Xàtiva. Le tracé original conduisait à Silla par le camino de Beniparrell et traversait le centre historique où l’on peut encore actuellement contempler les coquilles sur les murs des rues, comme celle de Sant Roc. Parallèlement, le camino du Cid emprunte sur 240 kilomètres le même tracé que le camino du Levante. La route de défense du Sud passe par des chemins ruraux asphaltés, entre Valencia et Orihuela, localité qui marqua de 1088 à 1092 la limite du protectorat de Rodrigo Díaz de Vivar. Le Campeador entra à Valencia comme nouveau seigneur en juin 1094. Mais les Almoravides, l’une des tribus musulmanes les plus puissantes établirent un poste avancé à Xativa. Cependant, le chevalier castillan essaya de défendre sa conquête des dangers venus du Sud. Le Camino du Cid chemine donc depuis le « cap i casal », et passe par Sedaví, Benetússer, Alfafar, Massanassa, Catarroja, Albal, Silla, Almussafes, Benifaió, Algemesí, Alzira, Carcaixent jusqu’à la capitale de la région de la Costera. Au total, 70 kilomètres par des sentiers balisés. L’itinéraire se poursuit par Ontinyent, Bocairent, Villena, Elx pour terminer à Orihuela.
http://www.levante-emv.com/comunitat-valenciana/2016/02/27/encuentro-cid-apostol-santiago/1385098.html
Article en espagnol

Près de Foncebadon (29.02.2016) © Dermot Dolan

Près de Foncebadon (29.02.2016) © Dermot Dolan

Près de Foncebadon (29.02.2016) © Dermot Dolan

Près de Foncebadon (29.02.2016) © Dermot Dolan

Près de Foncebadon (29.02.2016) © Dermot Dolan

Près de Foncebadon (29.02.2016) © Dermot Dolan

Pour terminer cette revue de presse, j’ai demandé à Dermot Dolan, un ami pèlerin irlandais actuellement sur le Camino Francés, de m’expédier des photos de Foncebadon enneigé. Ces photos ont été réalisées par smartphone le lundi 29 février 2016. Il nous explique que le chemin est coupé entre Manjarin et El Acebo à cause de la neige, et qu’il devra vraisemblablement emprunter la route demain. Dermot est photographe. Vous pourrez admirer ses clichés sur son site internet : http://www.caminogallery.com, et regarder sa sélection d’images sur ses différents chemins sur cette vidéo You Tube ajoutée le 23 février 2015 : « Camino Routes A Photographic Journey »

Revue de Presse 2016 Copyright Fabienne Bodan http://pelerinsdecompostelle.com

Revue de presse, semaine 7

Une revue de la presse francophone, anglophone, hispanophone sur les chemins et les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, du dimanche 14.2.2016 au samedi 20.2.2016

Pour commencer cette revue de presse, une vidéo d’O Cebreiro sous la neige il y a une semaine :

CEBREIRO from AEROMEDIA on Vimeo.

13.2.2016
Braine-le-Château: Michel Gobbers va parcourir 7.000 kms à pied en sept mois et demi!
Après avoir marché jusqu’à Saint Jacques de Compostelle puis Muxia en 2013, ce pèlerin belge s’élancera en mars 2016 pour un périple de 7000 kilomètres à pied entre l’Espagne et la Jordanie.
http://www.lacapitale.be/1464703/article/2016-01-13/braine-le-chateau-michel-gobbers-va-parcourir-7000-km-a-pied-en-sept-mois-et-dem
Article en français

Walk & Horreo – Crowdfunding from Doble Párpado on Vimeo (novembre 2015)

14.2.2016
¿Pueden los hórreos convertirse en albergues de peregrinos?
Les « horreos peuvent-ils se convertir en auberges de pèlerins ? ». L’architecte madrilène Nacho Gías souhaite restaurer les horreos en mauvais état à proximité des chemins de Saint-Jacques, afin de les transformer en chambres individuelles pour pèlerins. Il fait appel pour cela au crowdfunding, et a créé à ccet effet le site internet bilingue anglais / espagnol « Walk and Horreo », et développe également une application pour les mobiles qui permettra aux pèlerins de réserver auprès des propriétaires d’horreos. L’architecte a collecté près de 9000€ en deux mois. Cette somme a permis la restauration d’un premier horreo à Carboeiro près de Ribadeo (province de Lugo, Galice, étape N°27 du camino del Norte) qui sera inauguré prochainement. Depuis, d’autres propriétaires galiciens d’horreos ont fait part de leur vif intérêt pour ce projet original de réhabilitation de leurs joyaux.
Un tel projet pourrait-il voir le jour dans les Asturies ? A première vue cela paraît difficile, car la loi de 2001 protège tous les horreos antérieurs à 1900 et interdit leur démolition, leur déménagement et leur modification. Des experts en patrimoine tirent déjà la sonnette d’alarme en stipulant que cette loi paraît incompatible avec des usages touristiques et hôteliers. Mais la législation actuelle s’est avérée inutile quant à la préservation des horreos dans les Asturies. Un groupe de travail va donc plancher en 2016 sur l’adaptation de la loi à la réalité, et tentera d’être plus sélectif quant aux constructions devant faire l’objet de protections et d’aides publiques. La direction du patrimoine a d’ailleurs complété un inventaire des horreos datant du XVIe siècle.

Capture d'écran du site Walk and Horreo

Capture d’écran du site Walk and Horreo

http://www.asturias24.es/secciones/economia/noticias/pueden-los-horreos-convertirse-en-albergues-de-peregrinos/1455104018
http://www.laregion.es/articulo/galicia/nueva-vida-horreos-gallegos/20160207131959598903.html
→ Le site internet Walk and Horreo : http://www.walkandhorreo.com
→ La page Facebook Walk and Horreo : https://www.facebook.com/Walk-Hórreo-625800610862414/?ref=hl
→ Contacter l’architecte promoteur du projet : contact@nachogias.com
→ Le lien vers le projet sur la plateforme de crowdfunding : http://www.verkami.com/projects/13232
Article en espagnol

La nouvelle crédentiale du chemin au départ de Lugo

La nouvelle crédentiale du chemin au départ de Lugo

14.2.2016
Mañana ya se puede conseguir la credencial del peregrino de Lugo
Une nouvelle crédentiale vient de voir le jour à Lugo, dont la porte Saint-Pierre de la cathédrale Saint-Marie est située à 102 kilomètres de la cathédrale de la place de l’Obroidaro à Santiago. Juste de quoi obtenir la Compostela pour ceux qui s’en tiennent au strict minimum. Les recettes de la vente (1€ l’unité) sont destinés à l’association caritative Caritas. La ville, située sur le camino primitivo, souhaite ainsi donner un nouveau coup de pouce à son développement touristique et économique. L’article ne revient pas, étrangement, sur l’annonce faite par la cathédrale de Santiago fin 2015 de ne plus accepter que le seul modèle de crédentiale qu’elle édite pour la remise d’une Compostela ???
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/lugo/lugo/2016/02/14/manana-puede-conseguir-credencial-peregrino-lugo/0003_201602L14C11998.htm
Article en espagnol 

15.2.2016
Pourquoi parle-t-on d’«auberge espagnole» ?
Savez-vous que l’on doit cette expression, apparue au XVIIIe siècle, provient de la fréquentation des refuges des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, attirant des pèlerins des quatre coins de l’Europe qui devait, de surcroît, apporter leur propre nourriture
http://www.directmatin.fr/racines/2016-02-15/pourquoi-parle-t-dauberge-espagnole-722860
Article en français

Les clochers de l'abbaye de Sainte-Foy, Conques © Fabienne Bodan

Les clochers de l’abbaye de Sainte-Foy, Conques © Fabienne Bodan

15.2.2016
Artictic Interludes : ‘Incorruptible’ is a dark comedy about the Dark Ages
Les chemins de Compostelle et plus particulièrement l’histoire de Sainte-Foy ont inspiré un auteur de théâtre américain, Michael Hollinger. Sa comédie, intitulée « Incorruptible », commence avec les ossements de la jeune martyre localisés dans l’abbaye (fictive) de Priseaux, en France, en l’an 1250. Une autre abbaye prétend avoir « acquis » les reliques en ayant dépêché un ménestrel borgne à Priseaux pour les voler. En fait, le coquin s’est contenté de livrer les restes d’un fermier choisi au hasard, mais ces ossements commencent à engendrer des bienfaits sur la santé des pèlerins qui leur rendent visite quotidiennement, tandis que ceux de Sainte-Foy, demeurés à l’abbaye de Priseaux, n’ont plus fait l’objet d’aucun miracle depuis une décennie, et que les pèlerins ont commencé à déserter. Leur seule source de revenue ainsi envolée, et confrontés aux inondations et aux incendies, les moines ne peuvent plus assurer leur mission d’aider les nécessiteux, ni même se nourrir eux-mêmes…Vous pourrez poursuivre la lecture de ce long article en anglais…
http://bridgewater.wickedlocal.com/article/20160215/NEWS/160217286/?Start=1
Article en anglais

Les bénévoles du bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle © Fabienne Bodan

Les bénévoles du bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle © Fabienne Bodan

16.2.2016
“Acoger como voluntaria a los peregrinos es fantástico”
Justine Still, une américaine d’Atlanta, est venue travailler bénévolement au bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle en février 2016. Après avoir parcouru le Camino Francés avec son mari en 2015, elle souhaite redonner au chemin, en tant que volontaire, tout ce qu’il lui a apporté.
http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/acoger-voluntaria-peregrinos-es-fantastico/idEdicion-2016-02-16/idNoticia-980432/
Article en espagnol

Ce couvre-sac sera gracieusement offert par le département du tourisme de la province de Galice dans une dizaine d'auberges galiciennes.

Ce couvre-sac sera gracieusement offert par le département du tourisme de la province de Galice dans une dizaine d’auberges galiciennes.

17.2.2016
Mochilas reflectantes para evitar más muertes por atropello en el Camino
31 pèlerins sont morts dans un accident de la route depuis 1993, alors qu’ils se rendaient à Saint-Jacques de Compostelle. Afin d’éviter de nouveaux drames, et face à l’augmentation du nombre de pèlerins, les autorités espagnoles ont mis en œuvre différentes mesures. La dernière en date consiste en une enveloppe pour sac à dos réfléchissante qui en renforcera la visibilité. Pour l’heure, le département du tourisme galicien a acheté 5000 couvre-sacs qu’elle va distribuer dès maintenant et gratuitement dans les auberges de O Cebreiro, A Gudiña, Verín, Tui, Ribadeo, Neda, A Fonsagrada et Sarria. Cette initiative s’ajoute à d’autres, comme la construction de cinq passages souterrains à O Pino (portes de Saint-Jacques de Compostelle) et Palas de Rei, ou la limitation de vitesse dans les zones de croisement des chemins et des routes.
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/galicia/2016/02/17/mochilas-reflectantes-evitar-muertes-atropello-camino/0003_201602G17P10991.htm
Article en espagnol

Maître Jacques va t-il enfin arbitrer dans ce feuilleton ubuesque à propos des crédentiales admises au bureau des pèlerins de Santiago ? © Fabienne Bodan

Maître Jacques va t-il enfin arbitrer dans ce feuilleton ubuesque à propos des crédentiales admises au bureau des pèlerins de Santiago ? © Fabienne Bodan

18.2.2016
Santiago dice que rechazará a los peregrinos que salen de Lugo con la credencial de este obispado
Suite du feuilleton sur les crédentiales qui seront admises ou non pour obtenir la Compostela au bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. Nous avions appris il y a 4 jours, que les autorités de Lugo avaient décidé d’émettre leur propre crédentiale. La réponse de l’archevêché de Santiago ne s’est pas faite attendre, puisque les autorités catholiques de la capitale galicienne ont répliqué que cette crédentiale ne sera pas acceptée au bureau des pèlerins. Celles-ci rappellent que les nouvelles conditions d’acceptation des crédentiales avaient été stipulées lors d’une réunion entre les délégués des pastorales du chemin de Saint-Jacques le 20 mars 2015, et qu’une note officielle a été diffusée le 17 décembre 2015, afin de « mettre de l’ordre dans une situation préjudiciable aux pèlerins ». L’auteur de l’article poursuit en invoquant l’idée que les pèlerins au départ de Lugo se fabriquent eux-mêmes leurs crédentiales sur papier blanc, «puisque un simple papier est toujours valide, comme beaucoup de crédentiales des autres évêchés espagnols ou d’autres pays». Il rajoute que, de fait, ceux qui partent du centre de l’Europe ou de Roncevaux n’ont guère la possibilité d’obtenir la crédentiale de la cathédrale de Santiago (NDLR : l’office du tourisme de Saint-Jean Pied de Port la prodigue). Depuis la déclaration du camino primitivo et de la cathédrale de Lugo au patrimoine de l’humanité, de nombreux pèlerins optent pour cette voie d’autant plus que Lugo se situe à 102 kilomètres de Saint-Jacques, soit un nombre suffisant de kilomètres pour obtenir la Compostela. NDLR : Le moins que l’on puisse dire c’est que la situation est loin d’être claire et les propos des uns et des autres contradictoires.
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/lugo/lugo/2016/02/18/santiago-dice-rechazara-peregrinos-salen-lugo-credencial-obispado/0003_201602L18C1995.htm
http://www.gentedigital.es/santiago-de-compostela/noticia/1849067/la-diocesis-de-lugo-defiende-que-los-obispos-expiden-credenciales-a-los-fieles-desde-los-inicios-de-la-historia/
Article en espagnol

18.2.2016
Ex-Newport steelworker to walk iconic pilgrim route across Pyrenees and Spain – the Camino de Santiago in memory of brother
Franco Ciavatta a 60 ans. Il est diabétique. Il partira de Saint-Jean-Pied-de-Port le 26 avril en mémoire de son plus jeune frère, décédé inopinément à l’âge de 34 ans. Il fait appel à ceux qui voudraient le sponsoriser, sachant qu’il reversera tout les fonds collectés à des associations caritatives, ayant les moyens de financer son parcours de ses propres deniers. Il a déjà récolté plus de 1500€ qu’il reversera à 3 associations différentes.
http://www.southwalesargus.co.uk/news/14283776.Ex_Newport_steelworker_to_walk_500_mile_pilgrim_route_in_brother_s__memory/
Pour la collecte de fonds : http://uk.virginmoneygiving.com/fundraiser-web/fundraiser/showFundraiserPage.action?userUrl=FrancoCiavatta&faId=663667&isTeam=false
Article en anglais

La dépose de l'encens fumant dans le gigantesque encensoir © Fabienne Bodan

La dépose de l’encens fumant dans le gigantesque encensoir © Fabienne Bodan

19.2.2016
El botafumeiro seguirá volando los viernes por la tarde
Le Botafumeiro fonctionnera tous les vendredis lors de la messe de 19h30, suite à la signature, pour la quatrième année consécutive, d’une nouvelle convention entre l’office du tourisme de Santiago, la chambre de commerce de la ville, l’association des hôteliers et la cathédrale. Cette « animation », dénommée « hommage au pèlerin » sera financée à part égale par les trois premiers organismes, qui apporteront chacun 4000 euros à la cathédrale pour le bon fonctionnement du Botafumeiro.
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/santiago/santiago/2016/02/19/botafumeiro-seguira-volando-viernes/00031455900990673101798.htm
Article en espagnol

La crédentiale "officielle" de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

La crédentiale « officielle » de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

19.2.2016
Rebelión de las asociaciones del Camino de Santiago contra el tasazo de la Iglesia a los peregrinos
Suite du feuilleton (bis) des crédentiales…La cathédrale de Santiago a annoncé début janvier aux associations des amis des chemins de Saint-Jacques vouloir unifier le graphisme des crédentiales remises aux pèlerins et être la seule institution autorisée à imprimer et distribuer ce modèle unique de crédentiale. La cathédrale vendra ces documents 1,5€ l’unité aux associations jacquaires, lesquelles seront tenues de les revendre 2€ l’unité aux pèlerins. Le regroupement de 22 associations jacquaires du Nord de la péninsule ibérique a décidé d’entrer en rébellion et de continuer à distribuer ses propres crédentiales gratuitement aux pèlerins. La cathédrale de Santiago justifie sa position en affirmant avoir besoin de fonds pour financer le bureau des pèlerins de la capitale galicienne. A 2€ par crédentiale, cette mesure pourrait lui rapporter plus d’un demi million d’euros (sur la base des plus de 260 000 pèlerins de 2015). Le ton ferme voire menaçant des autorités catholiques galiciennes a engendré certaines réactions de rébellion : l’évêché de Lugo a assuré émettre sa propre crédentiale, annonce à laquelle la cathédrale de Santiago a répondu qu’elle refuserait de délivrer une Compostela à tout porteur de cette crédentiale. Les associations du Nord de l’Espagne maintiendront leur modèle actuel et le remettront contre un don à la discrétion du pèlerin. Laureano Garcia, le porte-parole de cette fédération du Nord, estime que « ce sera au bureau des pèlerins de Santiago de gérer le problème et d’expliquer aux pèlerins pourquoi ils ne pourront recevoir la Compostela. Nous ne souhaitons pas que le chemin devienne une histoire de commerce ».
http://www.asturias24.es/secciones/vivir/noticias/rebelion-de-las-asociaciones-del-camino-de-santiago-contra-el-tasazo-de-la-iglesia-a-los-peregrinos/1455817644
http://www.lne.es/asturias/2016/02/19/credencial-peregrino-dejara-gratuita-asturias/1885136.html
Article en espagnol

L'un des ouvrages d'Anton Pombo

L’un des ouvrages d’Anton Pombo

20.2.2016
«El Camino no es hacer turismo a bajo coste»
Après une vingtaine de caminos et une douzaine de livres sur les chemins de Compostelle à son actif, on peut prendre au sérieux Anton Pombo quand il tire la sonnette d’alarme sur les nouveaux modes de pérégrination, qui s’éloignent du sens traditionnel du pèlerinage, de l’expérience personnelle ou de l’introspection, pour se convertir en expériences sportives, randonnées, ou tourisme à bas coûts. L’auteur déplore que les promoteurs actuels du chemin ignorent la réalité intrinsèque du pèlerinage jacquaire, et le conçoivent selon une vision plus touristique. Il poursuit en arguant du fait que le chemin n’est pas un produit de consommation immédiate, et que s’il a perduré à travers l’Histoire, c’est parce qu’il confère une expérience très forte, spirituelle, et procurant de nombreuses sensations.
http://www.diariodeburgos.es/noticia/ZD89EE237-D875-4B77-0A3549929329117B/20160220/camino/no/es/hacer/turismo/coste
Article en espagnol

Revue de Presse 2016 Copyright Fabienne Bodan http://pelerinsdecompostelle.com

Revue de presse, semaine 6

Une revue de la presse francophone, anglophone, hispanophone sur les chemins et les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, du dimanche 7.2.2016 au samedi 13.2.2016

Camino Portugués on Vimeo :  « My journey from Porto to Santiago the Compostela across Portugal and Spain« . This is my memory of this wonderful Camino : Buen Camino on this magical field of stars.

7.2.2016
3 000 km à rollers jusqu’à St-Jacques-de-Compostelle
Wojtozsek Optsakie effectue, à rollers, un long périple qui le mène de Cracovie, en Pologne, à Saint-Jacques de Compostelle, en passant par Lourdes et le chemin du Nord en Espagne. Officiellement, il estime que son pèlerinage a commencé au Puy-en-Velay, où il a commencé à faire tamponner sa crédentiale pour valider son parcours : « avant c’était de l’échauffement », dit-il en souriant.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/07/2271897-3-000-km-rollers-jusqu-st-jacques-compostelle.html
Article en français

Au bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, heureuse de recevoir ma Compostela après les 1000 kilomètres parcourus sur la Via de la Plata. © Fabienne Bodan

Au bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, heureuse de recevoir ma Compostela après les 1000 kilomètres parcourus sur la Via de la Plata. © Fabienne Bodan

7.2.2016
La Catedral solo admitirá credenciales oficiales para recoger la Compostela
Les autorités de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle admettront une seule et unique crédentiale pour délivrer la Compostela à partir du 1er avril 2016 : celle produite par la cathédrale elle-même, et dont le tarif ne pourra pas excéder 2€. La mesure n’a pas été bien accueillie par la Fédération espagnole des associations des amis du chemin de Saint-Jacques, qui s’inquiète de savoir si la crédentiale qu’elle édite figure parmi les 25 types de crédentiales dont le bureau des pèlerins ne veut plus pour délivrer la compostela, récuse la décision unilatérale de la cathédrale et aurait aimer. Dans un courrier adressé aux autorités de la cathédrale, elle rappelle que le modèle utilisé par la fédération est né à Jaca durant un congrès international des associations jacquaires, qu’il fut reconnu en 1998 comme modèle unique conjointement par la fédération et la cathédrale…
NDLR : j’avais déjà publié un long article sur ce sujet dès la parution de la note de l’archevêché le 18 décembre 2015 (http://pelerinsdecompostelle.com/?p=2781). La saison approche, nous sommes à moins de 2 mois du 1er avril et la cathédrale semble réaffirmer sa décision. Il serait temps de recevoir une information claire à ce sujet.
http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/catedral-solo-admitira-credenciales-oficiales-recoger-compostela/idEdicion-2016-02-07/idNoticia-978836/
Article en espagnol

7.2.2016
El bebé que se hizo un místico
Thomas Fouillat fut engendré et naquit sur le chemin de Saint-Jacques il y a 28 ans. Il est revenu sur le chemin qu’il a connu dans le ventre de sa mère avec une vision spirituelle de la vie, un âne, un chien, et tous ceux qui ont souhaité se joindre à lui. La presse espagnole l’avait présenté à l’époque comme le bébé du camino. Il a longtemps abhorré cette dénomination. Il est donc revenu sur le camino pour se réconcilier avec ses origines, rechercher la vérité au fond de son cœur, méditer et savourer la beauté de la nature .
http://www.diariodeburgos.es/noticia/Z386ADCB1-ADA4-A6DC-2325208A7212907D/20160207/bebe/hizo/mistico
http://www.leonoticias.com/frontend/leonoticias/El-Camino-Que-Le-Pario-vn195954-vst306
Article en espagnol

7.2.2016
El Camiño Francés cumple tres décadas
Dans les années 80, difficile de rêver l’engouement actuel pour le camino francés. Le prêtre d’O Cebreiro avait commencé à peindre les flèches jaunes mythiques dans les années 60, et à définir un embryon de chemin la décennie suivante. Il put compter sur l’aide d’un groupe de travail du conseil culturel de la municipalité de Lugo à partir de 1983 pour proposer un itinéraire depuis l’entrée en Galice, passant par O Cebreiro, jusqu’à Saint-Jacques. Les plus grandes difficultés techniques consistèrent à retrouver des documents anciens sur lesquels se baser pour redéfinir la route pèlerine. En outre, les riverains étaient méfiants face au passage d’inconnus près de leurs propriétés. En 1986 furent installés les premières bornes du chemin, tant pour baliser l’itinéraire que pour indiquer aux pèlerins les kilomètres à parcourir jusqu’à Saint-Jacques.
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/lugo/palas-de-rei/2016/02/07/camino-frances-cumple-tres-decadas/0003_201602L7C7991.htm
Article en espagnol

L'ouvrage du Passeur Editeur, dans lequel Louis Janin (décédé en décembre 2015) et le père Sébastien Ihidoy furent interviewés longuement.

L’ouvrage du Passeur Editeur, dans lequel Louis Janin (décédé en décembre 2015) et le père Sébastien Ihidoy furent interviewés longuement.

8.2.2016
Buen Camino, Père Ihidoy
Les hommages sont nombreux dans le monde jacquaire envers le Père Ihidoy, décédé le 5 février 2016. Il avait accueilli d’innombrables pèlerins dans son presbytère de Navarrenx pendant une vingtaine d’années. La journaliste Marianne Rigaud l’avait longuement interviewé, ainsi qu’une autre figure de l’hospitalité, Louis Janin, décédé en janvier 2016, dans le cadre de la publication de son livre « L’hospitalité sur les chemins de Compostelle », au Passeur Editeur. Articles en français
http://www.pelerin.com/Compostelle-et-autres-chemins/Chemin-de-Saint-Jacques-de-Compostelle/Les-pionniers-de-Compostelle/Pere-Ihidoy-Je-voudrais-que-l-Eglise-s-ouvre-davantage-aux-pelerins-de-Compostelle?&xtmc=deces_pere_Ihidoy&xtcr=1
http://marcheurs.blog.pelerin.info/compostelle/buen-camino-pere-ihidoy/
http://www.webcompostella.com/deces-du-pere-ihidoy/
http://diocese64.org/actualites/item/998-deces-de-m-l-abbe-sebastien-ihidoy
http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Carnet/Deces-du-P-Sebastien-Ihidoy-grande-figure-du-Camino-2016-02-09-1200738745

« Le camino expliqué par le Père Ihidoy » de Pèlerin Vidéo, publié en 2012 sur Viméo

8.2.2016
La Catedral de Santiago comienza su campaña de voluntariado para la Oficina del Peregrino
La cathédrale de Santiago a commencé sa campagne de recrutement de volontaires pour le bureau des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle et les auberges chrétiennes des chemins espagnols, gérées par l’église et les ordres religieux. Les bénévoles accueilleront les pèlerins dans le nouveau centre d’accueil des pèlerins. Cette année, les auberges suivantes ont besoin de volontaires : les albergues de Las Carbajalas (León), Las Agustinas (Carrión de los Condes), l’Albergue Parroquial de Foncebadón, l’Albergue de San Nicolás de Flüe (Ponferrada), l’Albergue Parroquial de El Acebo et l’Albergue de las Siervas de María de Astorga.
http://www.elcorreogallego.es/santiago/ecg/catedral-santiago-comienza-su-campana-voluntariado-oficina-peregrino/idEdicion-2016-02-08/idNoticia-979090/
Article en espagnol

La file d'attente des pèlerins en attente de la Compostela au bureau de Santiago (mai 2015) © Fabienne Bodan

La file d’attente des pèlerins en attente de la Compostela au bureau de Santiago (mai 2015) © Fabienne Bodan

8.2.2016
Le bulletin Camino N°162 de février 2016 est paru !
Dans son édito, François Lepère remet les pendules à l’heure : « On ne peut pas supprimer 15 siècles d’histoire du pèlerinage au simple motif que la laïcité est le fondement de choix de la république française.
La vraie laïcité c’est quand la République respecte les croyances ou les non croyances, protège contre les abominations de certain illuminés fanatiques, et qu’elle permet à chacun de vivre en paix avec les autres, avec ses voisins tant que celui-ci respecte la liberté. La république à fait le choix de ne pas faire de choix…
Mais jamais les racines de ce chemin ne seront « laïcardes » au titre d’une laïcité qui nie la création et l’éternité de l’Homme… ». Puis Jean-Marc Lucien et son épouse Marie en font de même suite à leurs démêlés judiciaires à cause de concurrents jaloux qui considèrent le pèlerin comme une vache à lait : « …l’Histoire avec un grand « H » donnera raison à ceux qui, comme nous, croient encore en cette humanité solidaire qui viendra à bout dans le temps de l’économie de marché et des grands monopoles financiers ! ». Ils jettent l’éponge, bien que les accusations sur leur accueil en donativo aient été retirées. On y lit aussi une intrigue à la Jean Valjean parlant d’une Chapelle entre Nogaro et Arzacq-Arraziguet (elle se situe à Aire-sur-l’Adour, NDLR), achetée 100 000€ grâce à des dons et subventions, transformée 2 saisons durant en gîte pour pèlerins, que l’on retrouva en vente (sur le Bon Coin, NDLR) à 600 000€ deux ans après l’ouverture du gîte. Michel le Québécois évoque les « 15 chemins québécois de marche pèlerine », dont la longueur varie entre 67 et 1870 kms, tandis que Christian conte sa désillusion au bureau des pèlerins de Saint-Jacques.
http://www.chemin-compostelle.fr/camino/bulletins-camino-2016/bulletin-camino-fevrier-2016/
→ Pour recevoir gratuitement le bulletin Camino par mail tous les mois, vous pouvez vous abonner : bulletincamino@aol.com
Article en français

L'ouvrage de Christine Fitzpatrick sur son pèlerinage de Shikoku en 2010

L’ouvrage de Christine Fitzpatrick sur son pèlerinage de Shikoku en 2010

9.02.2016
Pèlerine au soleil levant
J’avais rencontré Christiane Fitzpatrick lors de mon premier pèlerinage vers Compostelle, en m’arrêtant pour la nuit à la Casa Emaüs de Burgos où elle était hospitalière. Elle marche sur les chemins de Compostelle depuis une dizaine d’années, coordonne les hospitaliers de l’accueil paroissial de Lectoure. Le 1er avril 2010, après deux ans de préparation, elle se lance dans le pèlerinage des 88 temples de Shikoku au Japon, sur un parcours balisé de 1200 kilomètres. Son livre « Pèlerine au soleil levant » vient de sortir.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/10/2274073-pelerine-au-pays-du-soleil-levant.html
Article en français

Vidéo ajoutée sur You Tube le 5 octobre 2015 : « Le pèlerin Fou » avec Gonzo et Fifi par Magali GARREAU pour Filrouge BMG radio

Capture d'écran du périple vers Compostelle de Serge Dubois

Capture d’écran du périple vers Compostelle de Serge Dubois

10.02.2016
Le «pèlerin fou» sur le chemin des Incas
Il ne marche pas, il court. Du Puy-en-Velay à Saint-Jacques de Compostelle en 2013, à raison de l’équivalent d’un marathon par jour. Il avait avalé les 1500 kilomètres en 30 jours, et avait gagné le surnom de « pèlerin fou ». En 2016, Serge Dubois s’attaquera pendant un mois au chemin des Incas, dans les Andes péruviennes. Celui qui affirme que « quand il court, il se sent vivant », sait que son prochain défi sera difficile physiquement, avec des reliefs escarpés et des altitudes jusqu’à 3900 mètres. Mais il court pour la bonne cause : la lutte contre la mucoviscidose. Le « pèlerin fou » a minutieusement préparé sa nouvelle expédition. Il sera assisté par un 4X4 et un kinésithérapeute. Articles en français

Le prochain défi du "Pèlerin fou"

Le prochain défi du « Pèlerin fou »

http://www.leveil.fr/sport/Le-pelerin-fou-sur-le-chemin-des-Incas-108518
→ Voir le blog de Serge Dubois :
http://www.lepelerinfou.fr/#LE_PELERIN_FOU.A
→ Sa page Facebook : https://www.facebook.com/pelerinfou.sergedubois?fref=ts
→ Les autres articles publiés sur son chemin 2013 où il vendait des kilomètres pour le compte de l’association « Vaincre la mucoviscidose » :
http://www.zoomdici.fr/actualite/Le-Puy-Saint-Jacques-Serge-Dubois-l-a-fait–id132001.html
http://www.leveil.fr/actualite/Le-Puy-en-Velay-Serge-Dubois-le-pelerin-fou-va-rallier-St-Jacques-de-Compostelle-en-courant-102565
http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/2013/08/16/un-pelerin-fou-va-parcourir-1500-km-jusqu-saint-jacques-de-compostelle-au-depart-du-puy-en-velay-303203.html
http://www.lepuyconques.com/saintjacquesdecompostelle/le-pelerin-fou-serge-dubois.html
→ Ses étapes du Puy à Saint-Jacques : http://www.mclepuy.fr/Le-Pelerin-fou-est-parti-a261.html

Vidéo ajoutée sur You Tube le 13 août 2013 «Pèlerin-fou Serge-Dubois, au départ du Puy-en-Velay 2» par Jean-Baptiste DESCHAMPS-BONHEUR

Capture d'écran du site WebCompostella

Capture d’écran du site WebCompostella

10.02.2016
A Saint-Jacques-de-Compostelle, un accueil chrétien pour les pèlerins francophones
Lancée pour la première fois durant l’été 2015, cette initiative, pilotée par l’association française WebCompostela, sera reconduite cet été, du 1er juin au 15 octobre. Elle a permis de proposer à 2000 pèlerins francophones pour cette première année, messe quotidienne, accueil personnalisé, moments de rencontres et de partages entre pèlerins.
http://www.pelerin.com/Compostelle-et-autres-chemins/Chemin-de-Saint-Jacques-de-Compostelle/Tout-savoir-sur-le-chemin-de-Saint-Jacques-de-Compostelle/A-Saint-Jacques-de-Compostelle-un-accueil-chretien-pour-les-pelerins-francophones?xts=435366&xtor=EPR-13-%5BNewsdu10022016%5D&xtdt=24252097
Article en français

10.02.2016
Albergaria-a-Velha recebe primeiro curso para Hospitaleiros Voluntários em Portugal
Je ne parle hélas pas le portugais, mais je vous donne le lien vers cet article qui parle du premier cours pour hospitaliers programmé le week-end des 20 & 21 février 2016 sur le chemin portugais dans la ville d’Albergaria-a-Vehla », sous l’égide de l’association espagnole des Hospitaleros Voluntarios.
http://www.noticiasdeaveiro.pt/pt/38603/albergariaavelha-recebe-primeiro-curso-para-hospitaleiros-voluntarios-em-portug/
→ Voir les lieux des autres formations proposées par la Fédération espagnole des Amigos del Camino de Santiago : http://pelerinsdecompostelle.com/?p=2839
Article en portugais

La statue de l'église de Santa Marta, emblème de ce Camino Sanabrés et de la Via de la Plata © Fabienne Bodan

La statue de l’église de Santa Marta, emblème de ce Camino Sanabrés et de la Via de la Plata © Fabienne Bodan

12.02.2016
Más de 9.000 peregrinos usaron la Vía de la Plata el año pasado
9221 pèlerins ont retiré la Compostela en déclarant avoir parcouru la Via de la Plata en 2015. On peut donc penser que ce nombre est inférieur à la fréquentation réelle de ce chemin. On dénombre 60% d’espagnols, suivis des portugais, des italiens, des allemands et des français. 3891 pèlerins ont dormi dans l’auberge du couvent San Francisco d’Ourense, et les autres dans les hébergements privés.
http://www.lavozdegalicia.es/noticia/ourense/2016/02/12/9000-peregrinos-usaron-via-plata-ano-pasado/0003_201602O12C9991.htm
Article en espagnol

Albergue Associatif de Tabara. Il vous faudra traverser le village pour trouver cette auberge à la sortie...mais également au début du chemin du lendemain ! © Fabienne Bodan

Albergue Associatif de Tabara. Il vous faudra traverser le village pour trouver cette auberge à la sortie…mais également au début du chemin du lendemain ! © Fabienne Bodan

13.02.2016
Peregrinos desde pequeños
Les pèlerins de la Via de la Plata ont eu l’occasion de goûter l’accueil chaleureux de l’hospitalier de l’auberge de Tabara, José Almeida. L’association «Espiritu Santi» qu’il préside, va mettre en œuvre cette année un projet visant à initier les enfants des écoles de la province de Zamora à l’accueil traditionnel des pèlerins, leur enseigner les valeurs de l’hospitalité, et ce que ce chemin a apporté sur les plans social, culturel et économique dans les lieux qu’il traverse.
http://www.laopiniondezamora.es/comarcas/2016/02/13/peregrinos-pequenos/904366.html
http://www.laopiniondezamora.es/comarcas/2016/02/13/nuevas-generaciones-acercaran-beatos-poeta/904365.html
Article en espagnol

13.02.2016
¡Todos a hacer el camino de nuestro santo!
Si le camino del Norte passe par Gipuzkoa, la commune basque est également le point de départ d’un autre chemin, le Camino Ignaciano, emprunté par Ignace de Loyola en 1522. Les Jésuites, dont il fut le fondateur de l’ordre, ainsi que d’autres institutions, soutiennent le développement de ce chemin. Le projet « Tierra Ignaciana » naît en 1997, avec l’objectif de porter à la connaissance du public les lieux fréquentés par Ignace de Loyola. Cette initiative s’est transformée en chemin, parcouru en 2015 par 1200 personnes, dont 80% d’étrangers. Des fiches explicatives seront publiées en 2016, et une route alternative pour les cyclistes, élaborée. Les autorités basques incitent également le milieu de l’hôtellerie à mettre en œuvre des tarifs spécifiques pour les pèlerins.
http://www.noticiasdegipuzkoa.com/2016/02/13/vecinos/urola-garaia/todos-a-hacer-el-camino-de-nuestro-santo
Article en espagnol

Revue de Presse 2016 Copyright Fabienne Bodan http://pelerinsdecompostelle.com

Revue de presse, semaine 5

Une revue de la presse francophone, anglophone, hispanophone sur les chemins et les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle, du dimanche 31.1.2016 au samedi 6.2.2016

Illustration vidéo, mise en ligne le 27 janvier 2016 par la société de production Beverly Hills Entertainment : cette vidéo est le trailer du film « Santiago Apostol – La Pelicula, con Julian Gil », tourné dans les déserts d’Almeria en Espagne et les monastères et paysages galiciens. L’histoire se déroule 40 ans après JC, et raconte la vie de l’apôtre Jacques. Cette super-production réalisée par Jose Manuel Brandariz s’appuie sur la participation de grands acteurs espagnols comme Julian Gil, Jorge Aravena, Alexis Ayala, Isabel Blanco, etc.

1.2.2016
En marche sur les chemins de Saint-Gilles
Ressuscité il y a une quarantaine d’années, le pèlerinage qui mène à Saint-Gilles, dans le Gard, attire de plus en plus de pèlerins. Au printemps et en été, des marches sont proposées sur ces routes.
7 ou 8 marches de 8 à 15 jours sont organisées chaque année par l’association « Les Chemins de Saint Gilles », rassemblant chacune une vingtaine de pèlerins. Chaque année, un thème marque l’entreprise : « Joie et espérance », en 2015, « Entre ciel et terre, quels chemins », en 2016.
http://www.pelerin.com/Compostelle-et-autres-chemins/Chemins-de-Saint-Gilles/Decouvrir-les-chemins-de-Saint-Gilles/En-marche-sur-les-chemins-de-Saint-Gilles
Article en français

Le Mont Saint-Michel © Fabienne Bodan

Le Mont Saint-Michel © Fabienne Bodan

2.2.2016
L’archange Saint-Michel du Mont-Saint-Michel s’envolera le 25 février
La statue réalisée à la fin du XIXe siècle par Emmanuel Frémiet sera déposée par hélitreuillage pour restauration ainsi que pour la mise en conformité du dispositif paratonnerre de l’abbaye. La statue devrait être replacée au sommet de l’abbaye autour du 22 avril. La statue de l’archange pèse 410 kilos et domine le Mont à 156 mètres de hauteur.
http://www.artsixmic.fr/larchange-saint-michel-du-mont-saint-michel-senvolera-le-25-fevrier/
http://www.industrie-techno.com/l-archange-saint-michel-va-s-envoler.42603
Article en français 

2.2.2016
Los coreanos peregrinan en enero
En janvier, le camino de Santiago pourrait s’appeler le chemin de la Corée du Sud. Depuis 6 ans, les Coréens cheminent pendant l’hiver. C’est leur période de vacances. Leur imprudence a contraint à la fermeture de l’étape la plus dure du camino francés, qui monte à Roncevaux. En janvier 2016, 170 Sud-Coréens sont arrivés à Saint-Jacques, soit 13% du total des pèlerins enregistrés. Alors qu’en 2006, on dénombrait sur l’année entière 84 personnes en provenance de ce pays (4072 en 2015). Derrière ce boom Sud-Coréen, la publication du best-seller de leur compatriote Kim Hyo Sun en 2011. La fréquentation a considérablement augmenté en 2016, avec un total de 1307 Compostelas délivrées en janvier (202 en 2015, 120 en 2014 et 1169 lors de la dernière année jacquaire en 2010). Les Chinois se pointent en 8e position parmi les 51 nations représentées en janvier.
http://www.abc.es/espana/galicia/abci-camino-santiago-coreanos-peregrinan-enero-201602021130_noticia.html
Article en espagnol

3.2.2016
2016 doit être une année touristique ambitieuse
Pour le Pays tarusate (communauté de communes Landes-Aquitaine), 2016 sera l’année de la réflexion sur le tracé de l’Eurovéloroute 3, appelée la Scandibérique. Cette piste cyclable reliera Trondheim (Norvège) à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), soit 5 130 kilomètres à travers l’Europe, dont 174,2 km dans les Landes.
http://www.sudouest.fr/2016/02/03/2016-doit-etre-une-annee-touristique-ambitieuse-2262627-3490.php
Article en français

3.2.2016
Father-Son Duo Journey to Santiago
Le père s’appelle Dan, le fils Brandon. Le fils avait auparavant escaladé le Kilimandjaro, fait de la plongée sous-marine, chevauché des taureaux. Il a demandé à son père de l’accompagner sur le chemin de Saint-Jacques, « The Way ». Le père avoue ne s’être pas suffisamment renseigné, et ne pas s’être équipé de manière adéquate : « mieux vaut emporter des vêtements en nylon que des jeans, beaucoup plus longs à sécher ». Il déplore également avoir considéré cette aventure comme un challenge, et ne pas avoir pris le temps de flâner, de s’arrêter plus souvent plutôt que de partir aux aurores et rallier au plus vite le gîte suivant. Inspiré par son chemin en Espagne, Dan envisage de se lancer sur l’Appalache Trail, aux Etats-Unis. Mais il déplore l’absence d’auberges pour les marcheurs, comme on peut en trouver sur les chemins espagnols.
http://www.wetzelchronicle.com/page/content.detail/id/526284/Father-Son-Duo-Journey-to-Santiago.html?nav=5001
Article en anglais

Le Dôme du Rocher, Esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem © Fabienne Bodan

Le Dôme du Rocher, Esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem © Fabienne Bodan

4.2.2016
Tatouages  : Jérusalem dans la peau
Le tatouage du pèlerin est une tradition ancestrale à Jérusalem. Si la plupart des candidats sont des chrétiens d’Orient, les Occidentaux sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire.
Les premières traces de cette volonté de garder une trace indélébile de leur séjour à Jérusalem remonte au XIIIe siècle pour les Chrétiens orientaux, à 1484 pour les Chrétiens occidentaux. Les pèlerins choisissent souvent de se faire tatouer pendant la semaine sainte, et leur motif préféré est la croix de Jérusalem. Si la plupart choisissent une croix (latine, arménienne, de Jérusalem…), d’autres préfèrent un Christ ressuscité ou une Vierge à l’Enfant…
http://www.armenews.com/article.php3?id_article=120833
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Tatouages-Jerusalem-dans-la-peau-2016-01-11-1402950
Article en français

Paysage typique du chemin portugais, à partir de Barcelos. © Fabienne Bodan

Paysage typique du chemin portugais, à partir de Barcelos. © Fabienne Bodan

4.2.2016
El Camino Portugués será potenciado para que aumente un 25% el número de peregrinos
Les autorités de la communauté de communes de Pontevedra a présenté la candidature du chemin portugais au patrimoine européen, souhaitant augmenter de 25% en trois ans la fréquentation de ce chemin, pour atteindre les 54 000 pèlerins. Elles sont soutenues par les 4 municipalités portugaises de Ponte de Lima, Barcelos, Paredes de Coura et Valença do Minho. Les promoteurs de ce projet, qui se chiffre à 4.062.213€, escompte un financement européen à hauteur de 75%.
http://www.elcorreogallego.es/tendencias/ecg/camino-portugues-sera-potenciado-aumente-un-25-numero-peregrinos/idEdicion-2016-02-04/idNoticia-978407/
http://eldigitaldeasturias.com/magazine365/el-camino-portugues-sera-potenciado-para-que-en-tres-anos-aumente-un-25-el-numero-de-peregrinos/
Article en espagnol

Les coquilles de Saint Jacques © Fabienne Bodan

Les coquilles de Saint Jacques © Fabienne Bodan

5.2.2016
En soutien aux pèlerins de Saint-Jacques
Lors de l’assemblée générale, Jean-Luc Huguet a fait part d’une initiative originale de l’association Chemins de Compostelle en Touraine qu’il préside, avec « la distribution de coquilles Saint-Jacques aux habitants qui se trouvent sur le chemin de Compostelle pour que les pèlerins puissent y trouver aide et réconfort ».
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/02/05/En-soutien-aux-pelerins-de-Saint-Jacques-2614509
Article en français

A Saint-Jean d'Acre (Akko), en Israël, les vestiges de la ville des Croisés, qui datent de 1104 à 1291, sont pratiquement intacts...© Fabienne Bodan

A Saint-Jean d’Acre (Akko), en Israël, les vestiges de la ville des Croisés, qui datent de 1104 à 1291, sont pratiquement intacts…© Fabienne Bodan

5.2.2016                                                                                                              Pèlerinage, croisades et Terre Sainte : du mythe à la réalité
L’autorité musulmane qui gouverne la Terre Sainte depuis le VIIe siècle est plus ou moins tolérée par les occidentaux tant que les pèlerinages y sont autorisés. Mais l’arrivée des turcs Seldjoukides au XIe siècle les rend plus chers et plus dangereux. Le pape Urbain II s’exprime au Concile de Clermont en 1095 en faveur d’une action militaire en Orient…La rémission des péchés à ceux qui s’engagent dans ce long pèlerinage de reconquête est l’argument déterminant qui conditionne les départs en croisade…Ce long article développe ensuite les notions de Jérusalem Céleste, d’Antéchrist, d’installation des croisés en Terre Sainte et de la fragilité dès son instauration du royaume franc qui s’y établit sous l’égide de son premier roi Godefroy de Bouillon.
http://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/95-moyen-age/5257-pelerinage-croisade-terre-sainte-mythe-realite.html
Article en français

La boîte pour le donativo, harmonie et discrétion © Fabienne Bodan

La boîte pour le donativo, harmonie et discrétion © Fabienne Bodan

5.2.2016
Pèlerin sur le Chemin…17e rencontre des Hospitaliers du chemin de St Jacques à Gramat
Le dernier week-end de janvier, le Couvent de Gramat accueillait la 17e rencontre nationale des Hospitaliers de St Jacques sous la présidence de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne et délégué français des chemins de St Jacques de Compostelle. Une centaine d’hospitaliers et d’accueillants bénévoles avaient répondu à l’appel. La charte qui unit les refuges où ils exercent est claire : disponibilité des hôtes, lieu de prière au sein de la maison d’accueil, prier chaque jour pour les pèlerins (ou avec), participation libre aux frais (donativo). Prières, soins, écoute sont leurs trois mots d’ordre. Le pèlerin est nourri, logé, soigné comme un invité. Mgr Aillet rappela que l’Église s’est récemment organisée autour d’une pastorale du Chemin déclenchée notamment par l’action des hospitaliers qui ont initié la présence chrétienne principalement avec des maisons d’accueil. L’évêque aborda également le rôle des hospitaliers dans le cadre du Jubilé de la Miséricorde (8 décembre 2015-20 novembre 2016)…Le Chemin oblige à la pauvreté car on quitte un cadre de vie, on abandonne des habitudes, ce qui rend pauvre. Parmi les thèmes débattus dans les ateliers, on peut citer en quelques-unes : Comment vivre et promouvoir l’esprit de l’écologie humaine intégrale dans nos accueils ? (Laudato si), Comment sensibiliser les pèlerins aux rôles des sanctuaires et cathédrales jubilaires en cette année de la miséricorde ? L’écoute : comment entendre les souffrances et accueillir les merveilles ? Le problème des églises fermées pour préserver le patrimoine fut également évoqué. Mgr Aillet cita le pape qui réclame l’ouverture de nos églises. Vous découvrirez également dans cet article l’initiative de Blandine et Arthur, jeunes mariés de Marseille, et de Hubert, 72 ans, qui a marché cinq fois vers Compostelle.
http://www.laviequercynoise.fr/pelerin-sur-le-chemin_8065/
Article en français

Seul maître Jacques est dans le secret des Dieux :-) © Fabienne Bodan

Seul maître Jacques est dans le secret des Dieux 🙂 © Fabienne Bodan

5.2.2016
Héron : Frédéric, voleur et toxicomane, a marché 2.480 kilomètres jusqu’à Saint-Jacques de Compostelle. Ce pèlerinage l’a transformé
Jugé récemment pour un délit commis en 2013, ce liégeois de 44 ans explique s’être transformé depuis lors, grâce à une cure de désintoxication mais surtout à un long pèlerinage vers Compostelle. Parti de Liège le 6 juin, il est arrivé à Saint-Jacques le 6 septembre, portant 20 kilos sur le dos, dormant sous la tente, s’accordant une nuit en auberge 1 ou 2 fois par semaine pour une douche et un repas chaud. De belles rencontres, une main tendue. Il espère ne pas retourner en prison car, dit-il «je risque de retomber dans la drogue ».Attention, pour lire l’intégralité de l’article, il vous faudra l’acheter sur l’édition numérique en ligne du journal.
http://www.lameuse.be/1483866/article/2016-02-04/heron-frederic-voleur-et-toxicomana-marche-2480-km-jusqu-a-saint-jacques-de-comp
Article en français

Copie d'écran de la page de couverture de la brochure d'information du CNEV

Copie d’écran de la page de couverture de la brochure d’information du CNEV

5.2.2016
La punaise de New York prend le métro
L’équipe de biomédecine du Weill Cornell Medical College, à New York, a cartographié le génome de la punaise de lit. Ce mini-vampire très invasif a été repéré jusque dans l’extrême sud du Chili, début 2015 et est devenu un véritable fléau aux Etats-Unis. Parmi les spécimens de la « ville à la pomme », les scientifiques ont identifié des différences, et ont aussi déduit de la localisation d’espèces identiques que les punaises voyageaient dans le métro… Aujourd’hui, une grande majorité des punaises de lit résiste au produits chimiques cherchant à les éradiquer. Alors qu’il suffit d’un seul insecte femelle enceinte pour infester tout un immeuble, les punaises ne sont pas porteuses, du moins dans l’hémisphère nord, de maladies graves. L’infestation cependant est souvent mal vécue, et peut engendrer insomnies, dépression ou paranoïa. L’identification génomique de la « Cimex lectularius », de son nom savant, devrait permettre le développement d’insecticides efficaces. L’insecte tant redouté s’est adapté aux insecticides utilisés dans les habitations, et ceux qui n’ont pas été éradiqué par ces pulvérisations ont engendré des descendants résistants à ces produits. Les chercheurs ont découvert que certains gènes, étaient assez stables durant la vie de la punaise, mais que leur expression changeait après que l’animal a sucé le sang pour la première fois. Après ce premier repas, leur peau devient une cuirasse qui les protège tant des agressions chimiques que physiques. Selon le Dr Areski Izri, entomologiste à l’hôpital Avicenne de Bobigny, qui s’exprime dans le magazine « Sciences et Avenir », « une lutte efficace est avant tout mécanique (rangement, aspiration quotidienne soigneuse, lavage à 60°, utilisation de vapeur sèche ou du froid ) et la lutte chimique n’est pas forcément obligatoire, mais aucune lutte ne peut assurer 100% d’efficacité »
Ouest-France du 5 février 2016
http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/14039-Punaises-de-lit-le-genome-decrypte-par-des-Americains
http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20160204.OBS4030/comment-l-adn-pourrait-venir-a-bout-de-la-punaise-de-lit.html
http://www.europe1.fr/sciences/on-en-sait-plus-sur-la-punaise-de-lit-2663329
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20160203.OBS3920/quand-les-punaises-de-lit-resistent-meme-aux-insecticides.html
Pour télécharger la brochure en PDF du Centre national d’expertise sur les vecteurs (Cnev) : http://www.cnev.fr/images/pdf/notes_et_avis/livret%20punaises%2005112015.pdf ; pour la lire ici : livret punaises 05112015

Livre à paraître de Philippe Glorieux "La voie(x) du coeur ou le Chemin du Miroir"

Livre à paraître de Philippe Glorieux « La voie(x) du coeur ou le Chemin du Miroir »

Signalons également l’appel aux dons de deux pèlerins photographes. L’un s’appelle Philippe Glorieux. Il est parti sur les chemins en mai 2015 : « La beauté des paysages, l’évidence de la présence du cosmos dans la nature, alliées à la marche au long cours, ont contribué à la transformation quasi alchimique de la vision de la place de l’Homme dans l’univers. C’est à travers cette série de photographies ponctuées de «Portraits aux Miroirs» que j’ai voulu faire passer ma quête de la connaissance de soi, et peut-être donner envie aux spectateurs de mon travail de parcourir ce chemin spirituel ». Il a besoin de 4500€ pour éditer son livre « La voie(x) du coeur ou le Chemin du Miroir ».
http://www.glorieux.fr
http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/la-voie-x-du-coeur-ou-le-chemin-du-miroir

Couverture du livre-photo de Céline Anaya Gautier (parution 7 avril 2016), "Santiago au pays de Compostelle"

Couverture du livre-photo de Céline Anaya Gautier (parution 7 avril 2016), « Santiago au pays de Compostelle »

L’autre s’appelle Céline Anaya Gautier. Elle est l’auteur du livre « Dis maman, c’est encore loin Compostelle » au Passeur Editeur, qui relate le voyage de son fils de 7 ans, Santiago, vers Compostelle, qu’elle accompagne. Son livre-photo « Santiago au pays de Compostelle, chemin initiatique d’un petit homme » doit sortir le 7 avril. Elle prépare une exposition qui se tiendra à la Voz Galerie de Boulogne-Billancourt durant trois mois à compter du jour de parution de son livre-photo. Le coût total de l’exposition s’élève à 33136€. Elle a lancé un appel aux dons en espérant collecter 15000€.
http://www.celineanayagautier.com/livre-compostelle
http://proarti.fr/fr/project/soutenir/1062
https://www.facebook.com/events/1518147805153986/

Illustration vidéo, mise en ligne le 27 juillet 2015 sur You Tube, enregistrement d’une émission de radio fait par la radio RPV 100.5, dans le cadre de l’émission Au fil des pages de Marie Robin « Dis maman, c’est encore loin Compostelle ? de Céline Anaya Gautier »‬ 

Revue de Presse 2016 Copyright Fabienne Bodan http://pelerinsdecompostelle.com