Chemin portugais : 600 kilomètres de bonheur !

Nazaré n'est pas tout à fait sur le chemin portugais de Compostelle, mais j'ai effectué un petit détour par ce qui était demeuré dans mes souvenirs comme un charmant village de pêcheurs où les boeufs remontaient les filets sur la plage, il y a une trentaine d'années. La frénésie immobilière a englouti les petites maisons des pêcheurs. Seuls témoins de cette époque où la noria bovine célébrait la pêche à l'ancienne, ces barques qui trônent inertes sur la plage dans l'attente des clichés des touristes. © Fabienne Bodan

Nazaré n’est pas tout à fait sur le chemin portugais de Compostelle. Mais j’ai effectué un petit détour par ce qui était demeuré dans mes souvenirs comme un charmant village de pêcheurs. Une plage où les boeufs remontaient les filets de pêche, il y a une trentaine d’années. La frénésie immobilière a englouti les petites maisons des pêcheurs. Seuls témoins de cette époque où la noria bovine célébrait la pêche à l’ancienne, ces barques qui trônent inertes sur la plage dans l’attente des clichés des touristes. © Fabienne Bodan

Mon premier chemin de Compostelle

5 mai 2012 : départ du Puy-en-Velay, direction Saint Jacques de Compostelle

22 octobre 2012 : arrivée à Saint Jacques de Compostelle, après 4 grandes étapes sur la Via Podiensis et le Camino Francés, en mai, juin, août et septembre-octobre

26 octobre 2012 : arrivée à Fisterra

A Fisterra, il est de coutume pour l'apprenti pèlerin de brûler ses vêtements. Moi, je ne le fais pas, parce que le Cabo Fisterra serait bien plus beau sans ces chaussures ou chaussettes à moitié consumées. J'aime la nature intacte, et cette plage à l'opposé du port m'émerveille à chaque fois. © Fabienne Bodan

A Fisterra, il est de coutume pour l’apprenti pèlerin de brûler ses vêtements. Moi, je ne le fais pas, parce que le Cabo Fisterra serait bien plus beau sans ces chaussures ou chaussettes à moitié consumées. J’aime la nature intacte, et cette plage à l’opposé du port m’émerveille à chaque fois. © Fabienne Bodan

Six mois plus tard, retour sur le chemin portugais 

15 avril 2013 : vol Nantes -> Lisbonne
 
20 avril 2013 : départ de Lisbonne, direction Saint Jacques de Compostelle
 
18 mai 2013 : arrivée à Saint Jacques de Compostelle
 
2200 kilomètres sur les Chemins de Compostelle en 13 mois
 
94 jours de marche vers Santiago
 
2 ampoules (sur l’asphalte portugais)
 
1 tendinite
 
 

ATTENTION ! Pour obtenir le son de la vidéo, positionnez votre souris sur la barre noire en bas de la vidéo, et activez le bouton haut-parleur !

Chemin portugais, Camino francés, Via Podiensis =

94 jours de bonheur !
 
Une multitude de rencontres émouvantes !
 
Des centaines de kilomètres de paysages époustouflants !
 
Des hospitaliers de coeur tout au long du chemin !
 
Le retour à la simplicité, à la sincérité et à l’essentiel !
 
Et le début d’une véritable histoire d’amour avec ces chemins initiatiques !
 
Merci à tous, amis pèlerins, hôtes, hospitaliers des albergues publics ou privés, autochtones et passants, commerçants et restaurateurs pour ces précieux moments de partage et de plénitude !
 

Chemin portugais : un prélude à d’autres voies

A peine rentrée de ce second périple compostellan, je sais déjà que je repartirai sur les Chemins. Je suis conquise. Le simple fait de revoir photos et vidéos, de lire d’autres témoignages pèlerins réactive tous ces moments d’émotion vécus sur ces 2200 kilomètres vers Santiago. Tout comme dialoguer avec mes amis pèlerins, de regarder un film (comme le merveilleux « Saint Jacques la Mecque » de Colline Serreau, ou le tant attendu « The Way » de Emilio Estevez). Magie, mystère, accoutumance, dépendance…je comprends aujourd’hui ceux que j’écoutais, incrédule, il y a un an. Je peinais à les croire quand ils me racontaient avoir déjà parcouru plusieurs chemins de Compostelle. Voire plusieurs fois le même. Je me disais alors que si je parvenais à destination, je m’estimerais déjà très heureuse. J’ai été heureuse d’atteindre Santiago pour la première fois, mais tout autant la seconde, et chaque jour au long de ces voies légendaires.
 
Édifié pour commémorer la victoire des Portugais sur les Castillans à la bataille d'Aljubarrota en 1385, le monastère des dominicains de Batalha fut pendant deux siècles le grand chantier de la monarchie portugaise où se développa un style gothique national original, profondément influencé par l'art manuélin, comme le montre le cloître royal, véritable chef-d'œuvre (Source : Unesco). © Fabienne Bodan

Édifié pour commémorer la victoire des Portugais sur les Castillans à la bataille d’Aljubarrota en 1385, le monastère des dominicains de Batalha fut pendant deux siècles le grand chantier de la monarchie portugaise. Il s’y développa un style gothique national original, profondément influencé par l’art manuélin. Le cloître royal en est témoin, véritable chef-d’œuvre (Source : Unesco). © Fabienne Bodan

L'abbaye de Santa Maria d'Alcobaça, au nord de Lisbonne, fut fondée au XIIe siècle par le roi Alphonse Ier. Par l'ampleur de ses dimensions, la clarté du parti architectural, la beauté du matériau et le soin apporté à l'exécution, elle est un chef-d'œuvre de l'art gothique cistercien (source Unesco). © Fabienne Bodan

L’abbaye de Santa Maria d’Alcobaça, au nord de Lisbonne, fut fondée au XIIe siècle par le roi Alphonse Ier. Par l’ampleur de ses dimensions, la clarté du parti architectural, la beauté du matériau et le soin apporté à l’exécution, elle est un chef-d’œuvre de l’art gothique cistercien (source Unesco). © Fabienne Bodan

Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com

Chemin portugais : mes hébergements de Lisbonne à Coïmbra

Les choix des hébergements sur les chemins de Compostelle relèvent souvent du bouche-à-oreille. J’ai apprécié de recevoir des conseils, les bonnes adresses, les coups de coeur des autres pèlerins. A mon tour, je vous livre la liste de mes hébergements sur le Camino Portugais. Ce chemin s’est poursuivi à Fisterra, Muxia, Astorga et Rabanal del Camino (les deux dernières appartenant au Camino Francés). Cette liste n’a qu’une valeur indicative. J’ai attribué à chacun de ces hébergements une appréciation personnelle. Elle est fonction de la qualité de l’accueil, de la propreté et du confort du lieu, du rapport qualité/prix, de l’atmosphère qui y régnait le jour de mon passage. Cette appréciation est donc toute relative et subjective. Cependant, mes critères incontournables sont le calme et la propreté. 

Hébergements de Lisbonne à Coïmbra : la mention «coup de coeur»

J’ai ajouté une mention «coup de coeur». Le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Pour plus de détails sur les lieux d’hébergement, ainsi que, plus globalement, sur chacune des étapes de mon parcours, il vous suffit de cliquer le nom de l’hébergement pour accéder à la fiche détaillée correspondante. Elle comprend description, avantages, inconvénients, photos et vidéos correspondantes. Je mets en ligne progressivement ces fiches-étapes, car cela représente un travail conséquent. Merci de votre patience et de votre compréhension.

Merci aux futurs pèlerins du Chemin Portugais d’apporter tout complément d’informations sur les hébergements ci-dessous en déposant un commentaire au bas de cette page. J’intégrerai régulièrement ces mises à jour dans le tableau.

ATTENTION : Pour obtenir le son, placez votre souris sur la barre noire en bas de l’image et activez le haut-parleur. 

Etape N°DateLieuHébergementTarif 2013 (*)♣/♥
V15.04.2013LisbonneLocation via HouseTrip d'une chambre dans un appartement à 10 minutes en Tramway de l'Alfama
Rua Maria Andrade, N°42
(3e étage) – 1170-216 Lisboa
PVT Accomodation
Tel : (00 351) 967 72 1 513
(Une dizaine de chambres)
14,50 euros
♣♣
V16.04.2013Lisbonne
Chambre dans un appartement
Rua Maria Andrade, N°42
14,50 euros♣♣
V17.04.2013Lisbonne
Chambre dans un appartement
Rua Maria Andrade, N°42
14,50 euros♣♣
V18.04.2013Lisbonne
Chambre dans un appartement
Rua Maria Andrade, N°42
14,50 euros♣♣
V19.04.2013Lisbonne
Location via HouseTrip d'un studio pour 2 quartier du Chiado, près de la place du Rossio, à 10 mns à pied de la praça do Comercio
Rua do Carmo, N°91 (5e étage)
Priscilla Fernandez
Tel : (00 351) 91 92 78 378
18 euros
(36 euros le studio, divisé par 2)
♣♣♣ / ♥

119.04.2013AlhandraBombeiros (1) Alhandra
Rua Vasco de Gama, N° 58
2600-529 Alhandra
Tel : (00 351) 219 519 020
http://www.bombeirosalhandra.com.pt
Gratuit
♣♣
220.04.2013AzambujaSanta Casa de Misericordia
Travessa Manuel Azambuja 2
2050-355 Azambuja
Tel : (00 351) 263 418 448
Donativo
321.04.2013Santarem
Pensao José Rodriguez
Travessa do Frois, 14
2005 Santarem
Tel : (00 351) 243 323 088 (mais il paraît que
le téléphone ne répond pas car la propriétaire n'utilise plus que le portable)
http://www.lonelyplanet.com/portugal/santarem/ hotels/pensao-jose-rodrigues
15 euros
♣♣
422.04.2013Sao CaetanoCasa Caetano
Albergue de Alexandre et Rita Hachmeister
(Juste après la Quinta da Cardiga, en face
d'une école primaire)
E-mail : alexandre.hachmeister@element.pt
Tel : (00 351) 917 063 823
(10 places)
Nuit + petit déjeuner 15 euros (10 euros sur un matelas)
Dîner 8 euros
♣♣ / ♥
523.04.2013Tomar
Bombeiros (1) Tomar
Rua Santa Iria
2300 Tomar
Tel : (00 351) 249 329 140
Gratuit♣♣
V24.04.2013Tomar
Bombeiros (1) Tomar
Idem
Gratuit♣♣
V25.04.2013Tomar
Bombeiros (1) Tomar
Idem
Gratuit♣♣
V26.04.2013NazaréLocation studio à Nazaré pour 2 personnes
Tel : (00 351) 967 994 960 / 963 915 486
12,50 euros
(25 euros à diviser par 2)
♣♣
V27.04.2013FatimaAcolhimento Bento Labre
Centro de Aççao Social
Rua Sao Vicente Paulo
Tel : (00 351) 249 539 683
(Derrière le Sanctuaire, à environ un quart d'heure. Demander informations à l'accueil
pèlerin sur l'esplanade, avant 18h)
http://www.fraterstbenoitlabre.com/files/fatima.pdf
http://www.amis-benoitlabre.net/labre_rayonnement_2.html
Gratuit♣♣
V28.04.2013CoïmbraPousada de Juventude (2)
Rua Henrique Seco 14 (près du Jardim
Sereia)
Tel : (00 351) 239 822 955
coimbra@movijovem.pt
Prendre bus N°29 depuis la gare de bus, descendre praza da Republica. Dos au théâtre, monter en face rua Lourenço de Almeida Azevedo, puis tourner à droite en haut de la côte.Une pancarte indique l'auberge de jeunesse. Accessible également
par le bus N°7.
Http://www.lonelyplanet.com/portugal/central-portugal/coimbra/hotels/pousada-da-juventude
10,80 euros, petit déjeuner inclus♣♣♣

Hébergements de Lisbonne à Coïmbra : les particularités portugaises

(1) Particularité portugaise, certaines casernes de pompiers accueillent les pèlerins pour la nuit, dans des endroits dépourvus d’auberges pour pèlerins. Les conditions sont très variables : grande salle des fêtes à Tomar, chambre 6 lits non mixtes à Alhandra, lits superposés au dessus d’une salle de sport à Mealhada, chambres à 2 lits à Vila do Conde, etc. La possibilité d’accueil des pèlerins est à la discrétion du commandant de la caserne. Il ne faut jamais débarquer en terrain conquis, mais faire preuve d’humilité et de respect en demandant s’il est possible d’y être hébergé.

 (2) Les Auberges de Jeunesse ont un accord avec les associations de pèlerins de la Via Lusitania pour accueillir les pèlerins, en l’absence d’albergues de pèlerins entre Lisbonne et Porto.

(3) Autre particularité portugaise, les « Santa Casa de Misericordia ». Hospices pour personnes âgées, parfois aussi écoles ou jardins d’enfants, elles ont depuis très longtemps une vocation d’accueil jacquaire. On vous y héberge pour une nuit et on vous offre un dîner. Il est plus ou moins frugal selon les endroits : entrée-plat-dessert à Azambuja mais soupe-pain-pomme à Sao Joao de Madeira.

(4) Depuis le 1er mai 2013, toutes les auberges de la Xunta de Galicia demandent 6 euros pour la nuit au lieu de 5 euros en 2012.

Hébergements de Lisbonne à Coïmbra : précisions

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.
 
Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
 
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs. Ils sont liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement. Mais aussi son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables. Ils concernent les lieux où perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins. A ces bénévoles qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.
 
Copyright Fabienne Bodan & http://pelerinsdecompostelle.com