Chemin portugais : kilométrage détaillé, de Tui/Tuy à Santiago de Compostela

Saint Jacques des vignes suspendues...© Fabienne Bodan

Saint Jacques des vignes suspendues…© Fabienne Bodan

Si quelques téméraires se lancent dans l’aventure depuis le sud du Portugal (de Faro ou Lagos, le balisage est quasiment inexistant), ou encore depuis Lisbonne (630 kilomètres de Santiago), la plupart des marcheurs entame leur parcours à Porto (240 kilomètres) ou àTuy (frontière espagnole, 115 kilomètres). A chacun son chemin. Ceux qui ne disposent que d’une quinzaine de jours partent de Porto. Une semaine suffit pour rallier Tuy à Santiago. Ces courtes distances (tout est relatif) peuvent également permettre de tester sa motivation, ses capacités physiques et psychiques avant de se lancer dans un pèlerinage au long cours.

Valença do Minho, à l'entrée du pont qui marque la frontière avec l'Espagne : "au revoir, le Portugal". © Fabienne Bodan

Valença do Minho, à l’entrée du pont qui marque la frontière avec l’Espagne : « au revoir, le Portugal ». © Fabienne Bodan

J’ai toujours jugé utile pour le pèlerin d’emporter dans ses bagages une grille de synthèse offrant en un coup d’oeil les possibilités de ravitaillement et d’hébergement tout au long d’un chemin, à l’instar de ce que nous propose le Vieux Crayon, éditeur des guides Miam-Miam Dodo. Pour voyager léger, j’avais, lors de mon périple 2012 du Puy à Compostelle, élaboré un tableau mentionnant une ou deux adresses d’hébergement par village traversé, ainsi que les points de ravitaillement, à partir du Miam-Miam Dodo. Résultat, 6 pages recto-verso. J’avais pu laisser les guides de 200 grammes à la maison.

Tuy, "bonjour l'Espagne". Un pont sépare les deux villes, et les deux pays. Ici, nous entrons en Galice. © Fabienne Bodan

Tuy, « bonjour l’Espagne ». Un pont sépare les deux villes, et les deux pays. Ici, nous entrons en Galice. © Fabienne Bodan

J’ai donc tenté de reproduire un document similaire pour le chemin portugais, à partir du seul guide existant en français. Etant donné la difficulté à trouver une information fiable et actualisée en français sur ce chemin portugais, j’ai également élaboré un second document, synthèse de diverses sources multilingues que j’ai pu trouver sur cette Via Lusitania.

Le joli pont d'Arcade, entre Mos et Pontevedra (étape N°18). © Fabienne Bodan

Le joli pont d’Arcade, entre Mos et Pontevedra (étape N°18). © Fabienne Bodan

TABLEAU : je créerai prochainement ce tableau directement sur cette page. Pour des raisons de timing serré avant mon départ pour la Via de la Plata, et souhaitant publier le plus d’informations possibles sur ce site, je vous propose de consulter ce tableau disponible sur mon autre blog http://www.voyageursdunouveaumonde.com en cliquant sur ce lien : Kilométrage détaillé de Tui/Tuy à Santiago de Compostela.

Plus que 4 kilomètres avant l'arrivée à Santiago ! © Fabienne Bodan

Plus que 4 kilomètres avant l’arrivée à Santiago ! © Fabienne Bodan

La lecture de ce tableau nécessite quelques commentaires. La case kilométrage mentionne deux chiffres : en premier, le nombre de kilométres depuis le village précédent, en second, suivi d’une astérisque*, le nombre de kilomètres depuis le départ de l’étape, surligné alternativement en vert ou en rose.

Par exemple, si l’on considère la troisième ligne :

Alpriate – 9,1 / 22,5* kms – 22,5 – 5h40

Alpriate est situé sur l’étape entre Lisbonne et Alverca. Il y a 9,1 kilomètres entre Sacavem, le village précédent, et Alpriate, et 22,5* kilomètres entre Lisbonne, point de départ de l’étape, et Alpriate.

Une arrivée toujours inoubliable sur la praza do Obradoiro, Santiago de Compostela. © Fabienne Bodan

Une arrivée toujours inoubliable sur la praza do Obradoiro, Santiago de Compostela. © Fabienne Bodan

Source : «Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle : Le Chemin portugais, la Via Lusitana», dans la collection Guide du Randonneur et du Pèlerin, chez Lepère Editions. De toutes façons, c’est le seul guide en français relativement récent (2011, avec des mises à jour annuelles expédiées par mail).

Chemin portugais : kilométrage détaillé, de Porto à Tui (ou Tuy)

 

Un jour, je rencontrai un drôle de pèlerin. © Fabienne Bodan

Un jour, je rencontrai un drôle de pèlerin. © Fabienne Bodan

Si quelques téméraires se lancent dans l’aventure depuis le sud du Portugal (de Faro ou Lagos, le balisage est quasiment inexistant), ou encore depuis Lisbonne (630 kilomètres de Santiago), la plupart des marcheurs entame leur parcours à Porto (240 kilomètres) ou à Tuy (frontière espagnole, 115 kilomètres). A chacun son chemin. Ceux qui ne disposent que d’une quinzaine de jours partent de Porto. Une semaine suffit pour rallier Tuy à Santiago. Ces courtes distances (tout est relatif) peuvent également permettre de tester sa motivation, ses capacités physiques et psychiques avant de se lancer dans un pèlerinage au long cours.

 Un jour, une pèlerine allemande épuisée frappa à la porte de Fernanda et Jacinto à Lugar do Corgo, les suppliant de lui accorder asile. D'autres pèlerins firent de même. C'est ainsi que cet accueillant couple portugais décida, après avoir donné leur chambre d'amis quelques temps aux pèlerins éreintés, de bâtir de ses mains dans son jardin un bungalow en bois dédié aux pèlerins. La Casa Fernanda est mon coup de coeur du chemin. Nous y avons passé un moment extraordinaire, et j'y ai lié amitié avec les pèlerins présents ce soir là. En un mot, n'hésitez pas, et transmettez leur toute mon amitié. © Fabienne Bodan


Un jour, une pèlerine allemande épuisée frappa à la porte de Fernanda et Jacinto à Lugar do Corgo, les suppliant de lui accorder asile. D’autres pèlerins firent de même. C’est ainsi que cet accueillant couple portugais décida, après avoir donné leur chambre d’amis quelques temps aux pèlerins éreintés, de bâtir de ses mains dans son jardin un bungalow en bois dédié aux pèlerins. La Casa Fernanda est mon coup de coeur du chemin. Nous y avons passé un moment extraordinaire, et j’y ai lié amitié avec les pèlerins présents ce soir là. En un mot, n’hésitez pas, et transmettez leur toute mon amitié. © Fabienne Bodan

J’ai toujours jugé utile pour le pèlerin d’emporter dans ses bagages une grille de synthèse offrant en un coup d’oeil les possibilités de ravitaillement et d’hébergement tout au long d’un chemin, à l’instar de ce que nous propose le Vieux Crayon, éditeur des guides Miam-Miam Dodo. Pour voyager léger, j’avais, lors de mon périple 2012 du Puy à Compostelle, élaboré un tableau mentionnant une ou deux adresses d’hébergement par village traversé, ainsi que les points de ravitaillement, à partir du Miam-Miam Dodo. Résultat, 6 pages recto-verso. J’avais pu laisser les guides de 200 grammes à la maison.

Incontestablement, la Casa Fernanda est mon coup de coeur du chemin portugais (Lugar do Corgo, sur le chemin dans un hameau 2 kilomètres avant Vitorino do Piaies). © Fabienne Bodan

Incontestablement, la Casa Fernanda est mon coup de coeur du chemin portugais (Lugar do Corgo, sur le chemin dans un hameau 2 kilomètres avant Vitorino do Piaies). © Fabienne Bodan

J’ai donc tenté de reproduire un document similaire pour le chemin portugais, à partir du seul guide existant en français. Etant donné la difficulté à trouver une information fiable et actualisée en français sur ce chemin portugais, j’ai également élaboré un second document, synthèse de diverses sources multilingues que j’ai pu trouver sur cette Via Lusitania.

TABLEAU : je créerai prochainement ce tableau directement sur cette page. Pour des raisons de timing serré avant mon départ pour la Via de la Plata, et souhaitant publier le plus d’informations possibles sur ce site, je vous propose de consulter ce tableau disponible sur mon autre blog http://www.voyageursdunouveaumonde en cliquant sur ce lien : Kilométrage détaillé de Porto à Tui/Tuy.

Paysage typique du chemin portugais, à partir de Barcelos. © Fabienne Bodan

Paysage typique du chemin portugais, à partir de Barcelos. © Fabienne Bodan

La lecture de ce tableau nécessite quelques commentaires. La case kilométrage mentionne deux chiffres : en premier, le nombre de kilométres depuis le village précédent, en second, suivi d’une astérisque*, le nombre de kilomètres depuis le départ de l’étape, surligné alternativement en vert ou en rose.

Par exemple, si l’on considère la troisième ligne :

Alpriate – 9,1 / 22,5* kms – 22,5 – 5h40

Alpriate est situé sur l’étape entre Lisbonne et Alverca. Il y a 9,1 kilomètres entre Sacavem, le village précédent, et Alpriate, et 22,5* kilomètres entre Lisbonne, point de départ de l’étape, et Alpriate.

Les 3 jours de marche après Barcelos offrent les plus belles étapes du trajet depuis Lisbonne. © Fabienne Bodan

Les 3 jours de marche après Barcelos offrent les plus belles étapes du trajet depuis Lisbonne. © Fabienne Bodan

Source : «Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle : Le Chemin portugais, la Via Lusitana», dans la collection Guide du Randonneur et du Pèlerin, chez Lepère Editions. De toutes façons, c’est le seul guide en français relativement récent (2011, avec des mises à jour annuelles expédiées par mail).

Chemin portugais : kilométrage détaillé de Fatima à Porto

Un cierge à Notre Dame de Fatima, pour ma famille et mes ami(e)s. © Fabienne Bodan

Un cierge à Notre Dame de Fatima, pour ma famille et mes ami(e)s. © Fabienne Bodan

Si quelques téméraires se lancent dans l’aventure depuis le sud du Portugal (de Faro ou Lagos, le balisage est quasiment inexistant), ou encore depuis Lisbonne (630 kilomètres de Santiago), la plupart des marcheurs entame leur parcours à Porto (240 kilomètres) ou àTuy (frontière espagnole, 115 kilomètres). A chacun son chemin. Ceux qui ne disposent que d’une quinzaine de jours partent de Porto. Une semaine suffit pour rallier Tuy à Santiago. Ces courtes distances (tout est relatif) peuvent également permettre de tester sa motivation, ses capacités physiques et psychiques avant de se lancer dans un pèlerinage au long cours.

La vieille université, centre névralgique de Coïmbra. © Fabienne Bodan

La vieille université, centre névralgique de Coïmbra. © Fabienne Bodan

J’ai toujours jugé utile pour le pèlerin d’emporter dans ses bagages une grille de synthèse offrant en un coup d’oeil les possibilités de ravitaillement et d’hébergement tout au long d’un chemin, à l’instar de ce que nous propose le Vieux Crayon, éditeur des guides Miam-Miam Dodo. Pour voyager léger, j’avais, lors de mon périple 2012 du Puy à Compostelle, élaboré un tableau mentionnant une ou deux adresses d’hébergement par village traversé, ainsi que les points de ravitaillement, à partir du Miam-Miam Dodo. Résultat, 6 pages recto-verso. J’avais pu laisser les guides de 200 grammes à la maison.

Le pont brisé au dessus de la Vouga. © Fabienne Bodan

Le pont brisé au dessus de la Vouga. © Fabienne Bodan

J’ai donc tenté de reproduire un document similaire pour le chemin portugais, à partir du seul guide existant en français. Etant donné la difficulté à trouver une information fiable et actualisée en français sur ce chemin portugais, j’ai également élaboré un second document, synthèse de diverses sources multilingues que j’ai pu trouver sur cette Via Lusitania.

A Mealhada, j'ai dormi chez les "Bombeiros", les pompiers portugais. © Fabienne Bodan

A Mealhada, j’ai dormi chez les « Bombeiros », les pompiers portugais. © Fabienne Bodan

TABLEAU : je créerais prochainement ce tableau directement sur cette page. Pour des raisons de timing serré avant mon départ pour la Via de la Plata, et souhaitant publier le plus d’informations possibles sur ce site, je vous propose de consulter ce tableau disponible sur mon autre blog http://www.voyageursdunouveaumonde.com en cliquant sur ce lien : Kilométrage détaillé de Fatima à Porto.

L'arrivée à Porto par le pont Eiffel, du même architecte que la Tour parisienne, après 35 kilomètres de marche depuis Sao Joao de Madeira. © Fabienne Bodan

L’arrivée à Porto par le pont Eiffel, du même architecte que la Tour parisienne, après 35 kilomètres de marche depuis Sao Joao de Madeira. © Fabienne Bodan

La lecture de ce tableau nécessite quelques commentaires. La case kilométrage mentionne deux chiffres : en premier, le nombre de kilométres depuis le village précédent, en second, suivi d’une astérisque*, le nombre de kilomètres depuis le départ de l’étape, surligné alternativement en vert ou en rose.

Par exemple, si l’on considère la troisième ligne :

Alpriate – 9,1 / 22,5* kms – 22,5 – 5h40

Alpriate est situé sur l’étape entre Lisbonne et Alverca. Il y a 9,1 kilomètres entre Sacavem, le village précédent, et Alpriate, et 22,5* kilomètres entre Lisbonne, point de départ de l’étape, et Alpriate.

Une étape incontournable : la dégustation d'un verre de porto dans la ville du même nom. Alors, que préférez-vous, porto blanc ou porto rouge ? © Fabienne Bodan

Une étape incontournable : la dégustation d’un verre de porto dans la ville du même nom. Alors, que préférez-vous, porto blanc ou porto rouge ? © Fabienne Bodan

Source : «Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle : Le Chemin portugais, la Via Lusitana», dans la collection Guide du Randonneur et du Pèlerin, chez Lepère Editions. De toutes façons, c’est le seul guide en français relativement récent (2011, avec des mises à jour annuelles expédiées par mail).

Chemin portugais : kilométrage détaillé, de Lisbonne à Fatima

Praça do Comercio, Lisbonne. © Fabienne Bodan

Praça do Comercio, Lisbonne. © Fabienne Bodan

Si quelques téméraires se lancent dans l’aventure depuis le sud du Portugal (de Faro ou Lagos, le balisage est quasiment inexistant), ou encore depuis Lisbonne (630 kilomètres de Santiago),la plupart des marcheurs entame leur parcours à Porto (240 kilomètres) ou à Tuy (frontière espagnole, 115 kilomètres). A chacun son chemin. Ceux qui ne disposent que d’une quinzaine de jours partent de Porto. Une semaine suffit pour rallier Tuy à Santiago. Ces courtes distances (tout est relatif) peuvent également permettre de tester sa motivation, ses capacités physiques et psychiques avant de se lancer dans un pèlerinage au long cours.

Cathédrale de Porto, près de l'office du tourisme (ou vice-versa). © Fabienne Bodan

Cathédrale de Porto, près de l’office du tourisme (ou vice-versa). © Fabienne Bodan

J’ai toujours jugé utile pour le pèlerin d’emporter dans ses bagages une grille de synthèse offrant en un coup d’oeil les possibilités de ravitaillement et d’hébergement tout au long d’un chemin, à l’instar de ce que nous propose le Vieux Crayon, éditeur des guides Miam-Miam Dodo. Pour voyager léger, j’avais, lors de mon périple 2012 du Puy à Compostelle, élaboré un tableau mentionnant une ou deux adresses d’hébergement par village traversé, ainsi que les points de ravitaillement, à partir du Miam-Miam Dodo. Résultat, 6 pages recto-verso. J’avais pu laisser les guides de 200 grammes à la maison.

Vilafranca da Xira, sur les bords du tage, entre Alhandra et Azambuja (Etape N°2). © Fabienne Bodan

Vilafranca da Xira, sur les bords du tage, entre Alhandra et Azambuja (Etape N°2). © Fabienne Bodan

TABLEAU : je créerais prochainement ce tableau directement sur cette page. Pour des raisons de timing serré avant mon départ pour la Via de la Plata, et souhaitant publier le plus d’informations possibles sur ce site, je vous propose de consulter ce tableau disponible sur mon autre blog http://www.voyageursdunouveaumonde.com en cliquant sur ce lien : Kilométrage détaillé de Lisbonne à Fatima.

Convento do Cristo, Couvent du Christ, ancien siège des Templiers au Portugal, Tomar. © Fabienne Bodan

Convento do Cristo, Couvent du Christ, ancien siège des Templiers au Portugal, Tomar. © Fabienne Bodan

La lecture de ce tableau nécessite quelques commentaires. La case kilométrage mentionne deux chiffres : en premier, le nombre de kilométres depuis le village précédent, en second, suivi d’une astérisque*, le nombre de kilomètres depuis le départ de l’étape, surligné alternativement en vert ou en rose.

Par exemple, si l’on considère la troisième ligne :

Alpriate – 9,1 / 22,5* kms – 22,5 – 5h40

Alpriate est situé sur l’étape entre Lisbonne et Alverca. Il y a 9,1 kilomètres entre Sacavem, le village précédent, et Alpriate, et 22,5* kilomètres entre Lisbonne, point de départ de l’étape, et Alpriate.

Source : «Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle : Le Chemin portugais, la Via Lusitana», dans la collection Guide du Randonneur et du Pèlerin, chez Lepère Editions. De toutes façons, c’est le seul guide en français relativement récent (2011, avec des mises à jour annuelles expédiées par mail).

Les étapes du Chemin portugais, de Lisbonne à Santiago

Pour obtenir le son, passe votre souris sur la barre noire en bas de l’image et activez le haut-parleur !

Les étapes du Chemin portugais, avec des pauses découvertes culturelles et historiques

Tirer les enseignements de ses expériences passées ! En 2012, du Puy-en-Velay à Saint Jacques de Compostelle, j’avais marché sans m’arrêter dans des lieux qui méritaient un ou plusieurs jours de visite, me disant que je reviendrais plus tard, en véhicule, découvrir ce que je ne prenais pas le temps de visiter pendant mon pèlerinage compostellan. Je me sentais donc un peu frustrée de survoler rapidement certains lieux si chargés d’histoire. En 2013, j’ai donc décidé de m’accorder le temps nécessaire aux découvertes et explorations des villes et villages traversés par le chemin portugais.

Chemin portugais de Compostelle

Les étapes du Chemin portugais. Couverture de mon livre-photo sur mon Chemin portugais de Compostelle, printemps 2013. Pour feuilleter mon livre-photo, c’est ICI

Les étapes du Chemin portugais : expérimenter le détachement

Aussi ai-je accepté de me laisser distancer par mes rencontres pèlerines. Au risque de ne plus les revoir, du moins, sur ce chemin-ci. Ce fut une véritable expérience du détachement et de la concentration sur un objectif et une décision initiale. Bien m’en a pris, car le Portugal recèle des trésors architecturaux, et les cités lusitaniennes valent que l’on s’imprégne tranquillement de leur atmosphère. En outre, qui sait si j’aurai l’occasion un jour de revenir sur les pas de mes pérégrinations pédestres ? Même si je ne garde pas le rythme d’un camino vers Santiago tous les 6 mois, il faut tout de même trouver le temps de reparcourir tout ce chemin, y compris en camping-car !

Chemin portugais : mes étapes

Ce tableau contient la liste de mes étapes sur le chemin portugais, de Lisbonne à Santiago de Compostela, puis de Fisterra à Muxia (j'avais déjà marché de Santiago à Fisterra en 2012, j'ai donc pris le bus en mai 2013 pour rejoindre Fisterra, d'où j'ai cheminé jusqu'à Muxia).

Etape N°DateDépartArrivéeKms/
jour
Total
kms
Hébergement
V15.04.2013Covoiturage Lorient -> Nantes puis vol Nantes -> LisbonneLisbonne--Location via Housetrip d'une chambre dans un appartement à 10 minutes en Tramway de l'Alfama (par le Tram N°28)
V16.04.2013LisbonneArrêt-visite--Chambre dans un appartement-Idem
V17.04.2013LisbonneArrêt-visite--Chambre dans un appartement-Idem
V18.04.2013LisbonneArrêt-visite--Chambre dans un appartement-Idem
V19.04.2013LisbonneArrêt-visite--Location via Housetrip d'un studio pour 2 dans le quartier du Chiado, près de la place du Rossio, à 10 minutes à pied de la place du Commerce
120.04.2013LisbonneAlhandra30,530,5Bombeiros Alhandra
221.04.2013AlhandraAzambuja30 60,5 Santa Casa de Misericordia
322.04.2013AzambujaSantarem32,192,5Pensao José Rodriguez
423.04.2013SantaremAzinhaga
Transfert par taxi à Sao Caetano
25 à pied, 8 en taxi (33 au total) 125,5Casa Caetano
524.04.2013Sao CaetanoTomar25150,5Bombeiros Tomar
V25.04.2013TomarArrêt-visite--Bombeiros Tomar
V26.04.2013Environs de TomarArrêt-visite--Bombeiros Tomar
V27.04.2013Alcobaça
Nazaré
Arrêt-visite--Location studio à Nazaré
V28.04.2013Batalha
Fatima
Arrêt-visite--Acolhimento Bento Labre
V29.04.2013Bus Fatima -> CoïmbraArrêt-Visite Fatima et transfert en bus à Coïmbra--Pousada de Juventude
630.04.2013CoïmbraMealhada22172,5Bombeiros Mealhada
71.05.2013MealhadaAgueda28200,5Maison des pèlerins
82.05.2013AguedaAlbergaria19219,5Pensao Casa Alameda
93.05.2013AlbergariaSao Joao de Madeira31,5251Santa Casa de Misericordia
104.05.2013Sao Joao de MadeiraPorto35286Pensao Duas Naçoes
V5.05.2013PortoArrêt-Visite--Pensao Duas Naçoes
V6.05.2013PortoArrêt-Visite--Pensao Duas Naçoes
V7.05.2013GuimaraesArrêt-Visite--Pensao Duas Naçoes
118.05.2013Porto (Matosinhos)Vila do Conde24310Bombeiros Vila do Conde
129.05.2013Vila do CondeBarcelos31341Albergue peregrinos de cidade Barcelinhos
1310.05.2013BarcelosLugar do Corgo (Vitorino do Piaes) 19360Casa Fernanda
1411.05.2013Lugar do Corgo (Vitorino do Piaes) Ponte de Lima
15375Albergue peregrinos
1512.05.2013Ponte de Lima
Rubiaes
19394Albergue peregrinos
1613.05.2013Rubiaes
Valença do Minho15409Albergue peregrinos Sao Teotonio
1714.05.2013Valença do MinhoMos21,5430,5Albergue peregrinos
1815.05.2013MosPontevedra
28458,5Albergue peregrinos
V16.05.2013Pontevedra
Arrêt-Visite--Albergue peregrinos
1917.05.2013Pontevedra
Padron40498,5Albergue peregrinos
2018.05.2013PadronSantiago23521,5Seminario Menor
V19.05.2013SantiagoArrêt-Visite--Seminario Menor
V20.05.2013PadronArrêt-Visite--Seminario Menor
V21.05.2013NoiaArrêt-Visite--Seminario Menor
V22.05.2013SantiagoFisterra Transfert en bus - visite--Albergue privé O Encontro
2123.05.2013FisterraMuxia29550,5Albergue peregrinos Xunta de Galicia
V24.05.2013MuxiaSantiago
Transfert en bus - visite
--Seminario Menor
V25.05.2013SantiagoArrêt-Visite--Seminario Menor
V26.05.2013SantiagoAstorga
Transfert en bus - visite - Retrouvailles amis pèlerins sur le Camino Francés
--Albergue peregrinos publico Siervas de Maria
2227.05.2013AstorgaRabanal del Camino21,5572Albergue peregrinos Gaucelmo de la Confraternity St James
2328.05.2013Rabanal del Camino Astorga
puis transfert France (Bordeaux) en bus Eurolines
21,5593,5Nuit bus
29.05.2013BordeauxLorient
Transfert en train
--Bien arrivée !
Kilomètre 0 Fisterra Compostelle

Borne mythique des chemins de Compostelle à Fisterra, le Finistère espagnol. Ici, nous sommes au KM 0. Fin de l’aventure. Au loin, le phare de Fisterra. Je viens de « boucler » mon deuxième chemin en un an. Chemin portugais. Mai 2013. © Fabienne Bodan

.Etape N° = seuls les jours de marche sont numérotés (sur le Camino Portugues, mais j’ai compté également l’étape de Fisterra à Muxia ; puis les étapes de Astorga à Rabanal del Camino ET Rabanal del Camino à Astorga sur le Camino Francés où j’ai rejoint deux amis cheminant de Roncesvalles à Santiago)

.V = désigne les journées de visite, découverte touristique, sans marche, du moins d’une étape à l’autre !