71 jours de fraternité vers Saint Jacques de Compostelle !

Le 30 octobre 2012, je quittais Saint Jacques de Compostelle en direction de Nantes, aux portes de ma Bretagne natale. 20 heures de bus, arrêts compris, pour regagner lentement « l’Autre Monde », pour quitter sans fracas ce Chemin qui m’a tenue en haleine durant plus de six mois. Je me suis accordée un atterrissage en douceur, la tête et le coeur sur le Camino, les pieds dans l’Autre Monde. J’ai du faire de la place dans le disque dur de mon ordinateur, afin qu’il accueille les quelques 10 000 photos et les heures de vidéos et d’enregistrements sonores illustrant mes 71 jours de marche du Puy en Velay vers Santiago de Compostelle.

On the 30th of october 2012, I left Santiago de Compostelle going to Nantes, at the gate of my Little Britain home area. Twenty hours in the Eurolines bus, stops included, to go back as slowly as possible to the « Other World », to leave without crash this Way who have captivated me during more than six months. I have matched to me a soft landing, the head and the heart on the Camino, the feet in the « Other World ». I had to make space in my computer hard disk  for about ten thousand pictures, and some hours of movies and sound recordings illustrating my seventy one days from Le Puy en Velay to Santiago de Compostelle. 

22 octobre 2012, 15h30. Accompagnée de mes amis Richard et Vincent, j'arrive à destination, après en avoir rêvé durant 1521 kilomètres ! Ultréia ! Victoire !   Accompanied by my friends Richard and Vincent, I arrive at my destination, after I've dreamt of it during 1521 kilometers ! Ultréia ! I did it ! © Fabienne Bodan

22 octobre 2012, 15h30. Accompagnée de mes amis Richard et Vincent, j’arrive à destination, après en avoir rêvé durant 1521 kilomètres ! Ultréia ! Victoire !
Accompanied by my friends Richard and Vincent, I arrive at my destination, after I’ve dreamt of it during 1521 kilometers ! Ultréia ! I did it ! © Fabienne Bodan

26 octobre 2012. Après une journée de repos à Santiago, j'ai repris le Chemin vers Fisterra, le cap de la fin des terres galicienne. Trois jours de marche pour 87 kilomètres, pour terminer ma course près du phare, au soleil couchant... After one rest day in Santiago, I've carried on to Fisterra. I've walked three days  for these last 87 kilometers, and ended my Way near the lighthouse, on the sunset... © Fabienne Bodan

26 octobre 2012. Après une journée de repos à Santiago, j’ai repris le Chemin vers Fisterra, le cap de la fin des terres galicienne. Trois jours de marche pour 87 kilomètres, pour terminer ma course près du phare, au soleil couchant…
After one rest day in Santiago, I’ve carried on to Fisterra. I’ve walked three days for these last 87 kilometers, and ended my Way near the lighthouse, on the sunset…
© Fabienne Bodan

Je voulais avant toute chose remercier, à ma manière, tous mes amis du Chemin, toutes celles et ceux qui m’ont fait le plaisir et l’honneur de partager un bout de ce merveilleux Chemin avec moi, m’ont permis d’arriver à destination, m’ont portée lorsque j’étais blessée, m’ont entraînée dans leur sillage lorsque j’étais fatiguée. Sélectionner et retoucher les photos, réaliser le montage ont nécessité un peu de temps, mais c’est avec le résultat que je vous présente aujourd’hui que je voulais dire, à tous ceux qui m’ont accompagnée dans cette magnifique aventure, un grand

I wanted before anything else to thank all my friends from the Way, all of those who shared a part of this wonderful path with me, helped me to arrive to Santiago, who supported me when I was injured, who pulled me when I was tired. To select and to make photo editing, then to make the video editing have required some time, but it’s with the result I’m able to show you today, that I wanted to say, to all of those who have accompanied me in this great adventure, a (huge) :

Abonnez-vous à notre newsletter !

Restez connectés à ces chemins qui ont suscité tant d'émotions, préparez vos futurs périples : informations exclusives collectées sur le terrain, revue de presse internationale inédite, articles de fond, fiches détaillées sur les hébergements, dossier hospitaliers, films, documentaires, bande-dessinée, associations, sources d'information utiles, etc.

MERCI

THANK YOU

GRACIAS

DANKE

XIEXIE

TAK

KÖSZÖNÖM

GRAZIE

ARIGATÔ

DANK U WEL

TAKK

DZIEKUJE

OBRIGADO

DIKY

Et maintenant, place à l’image. N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires, de ce que cela vous évoque.

And now, just have a look on the short movie. Please, let me know what you think about it, what you can feel and remember.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *