Hébergement à Zarza de Granadilla

A l'Arco de Caparra, les propriétaires de l'hôtel Asturias viennent vous chercher. Si leur hôtel est complet, ils vous conduiront à l'hôtel Junco Fresco dont les propriétaires vous déposeront le lendemain matin sur le chemin. © Fabienne Bodan

A l’Arco de Caparra, les propriétaires de l’hôtel Asturias viennent vous chercher. Si leur hôtel est complet, ils vous conduiront à l’hôtel Junco Fresco dont les propriétaires vous déposeront le lendemain matin sur le chemin. © Fabienne Bodan

Ne vous fiez pas au bar de l'hôtel, car visiblement les espagnols ont tendance à jeter par terre papiers et détritus. Mais la partie hôtel est très propre et très agréable. © Fabienne Bodan

Ne vous fiez pas au bar de l’hôtel, car visiblement les espagnols ont tendance à jeter par terre papiers et détritus. Mais la partie hôtel est très propre et très agréable. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Zarza de Granadilla (Arco de Caparra)

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'hôtel Junco Fresco de Zarza de Granadilla. Mai 2015.

HébergementHostal Junco Fresco
Carretera de la Estacion 56 10710 Zarza de Granadilla
Tarif Mai 2015*32 euros la double (donc 16 euros par personne)
19 euros la simple (pour occuper 1 lit dans une chambre double)
Description.Hôtel de 8 chambres doubles avec salle de bain privative
.Serviettes fournies
.Couvertures
.Bar
.Restaurant
.WIFI
Avantages.Ceux d'un hôtel confortable...
.Très propre, chambres spacieuses pour 2 personnes
.Nous avons apprécié de...prendre un bain même si c'est dans une baignoire sabot...
Inconvénients.Aucun dans la mesure où l'on vient vous chercher à l'Arco de Caparra et vous déposer le lendemain sur le chemin. Car sinon, l'hôtel est éloigné du chemin.
.La première impression n'est quand même pas très agréable, avec ce bar jonché de détritus (mais visiblement c'est une question de clientèle?)
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
Cela fait du bien de temps à autre de se retrouver à l'hôtel, avec des draps, de vraies serviettes de toilettes et...© Fabienne Bodan

Cela fait du bien de temps à autre de se retrouver à l’hôtel, avec des draps, de vraies serviettes de toilettes et…© Fabienne Bodan

...une salle de bains avec une baignoire...sabot certes, mais suffisante pour prendre un bon bain ! © Fabienne Bodan

…une salle de bains avec une baignoire…sabot certes, mais suffisante pour prendre un bon bain ! © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Salamanca

Situé dans la Rua Mayor, en plein centre historique de Salamanque, l'Hostal Tormès est tenu par un jeune couple sympathique et très serviable. © Fabienne Bodan

Situé dans la Rua Mayor, en plein centre historique de Salamanque, l’Hostal Tormès est tenu par un jeune couple sympathique et très serviable. © Fabienne Bodan

Il dispose de chambres à 2, 3, 4, 5 lits. © Fabienne Bodan

Il dispose de chambres à 2, 3, 4, 5 lits. © Fabienne Bodan

Notre chambre à 3 lits, avec un balcon donnant sur la Rua Mayor. © Fabienne Bodan

Notre chambre à 3 lits, avec un balcon donnant sur la Rua Mayor. © Fabienne Bodan

1 litera, 1 lit simple, 16 euros par personne. © Fabienne Bodan

1 litera, 1 lit simple, 16 euros par personne. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Salamanca

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'hostal Tormes de Salamanca. Mai 2015.
HébergementHostal Tormes
Rua Mayor, 20
37002 Salamanca
T : 923 21 96 83
Mobile : 692 61 18 19
http://www.hostaltormes.es
infohostaltormes@gmail.com
Tarif mai 2015*16 euros par personne dans les chambres sans salle de bains
18 euros par personne dans les chambres avec salle de bains
Description.Petit hôtel de 24 lits en chambres de 3, 4, 5 lits et chambres doubles. Il se situe au premier étage, mais avec ascenseur (il faut toujours penser aux blessés éventuels, même si on ne le souhaite à personne).
.Draps, serviettes, couvertures fournis
.2 salles de bains-WCs + 1 douche à disposition des chambres sans salles de bains privées .
.1 entrée avec fauteuils, un distributeur de boissons et friandises et une machine à café/thé
.1 salle à manger-salon : on vous prêtera assiettes, verres et couverts à la demande et on vous chauffera de l'eau pour votre thé, infusion ou café. Attention, cette salle n'est ouverte qu'aux heures d'ouverture de l'hôtel. Les pèlerins qui partent avant 7 heures du matin trouveront porte close.
Avantages.L'hôtel est remarquablement situé dans la rue de la cathédrale et à 2 minutes de la Plaza Mayor, donc en plein centre du quartier historique
.Il est tenu par Juan Antonio et son épouse, tous les deux très serviables, sympathiques, et s'attachant à répondre à toutes les questions de leurs clients et à les aider le plus possible. Ils vous expliqueront aussi ce que vous pouvez visiter dans la vieille ville, comment vous y rendre et vous donneront toutes sortes de renseignements utiles à votre séjour.
.Ce jeune couple d'hôteliers pratique des tarifs pèlerins.
.Un excellent rapport qualité/prix, car 16 euros par personne à cet emplacement, on ne peut guère trouver mieux !
.Certains de nos amis ont réservé des chambres individuelles, et on leur a affecté une chambre à 2 ou 3 lits qu'ils ont pu occuper seuls, pour le prix d'une personne.
.On vous donnera une clé par chambre, mais les heures d'ouverture sont suffisamment larges pour que ceux qui ne disposent pas des clés puissent sonner à la porte de l'hôtel et se faire ouvrir par l'hôtelier ou son épouse.
Inconvénients.Aucun
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
L'entrée de l'Hostal...© Fabienne Bodan

L’entrée de l’Hostal…© Fabienne Bodan

Un distributeur de boissons chaudes et froides est à la disposition des clients. © Fabienne Bodan

Un distributeur de boissons chaudes et froides est à la disposition des clients. © Fabienne Bodan

Ding, ding, dông aux couleurs éclatantes...© Fabienne Bodan

Ding, ding, dông aux couleurs éclatantes…© Fabienne Bodan

Le couloir aux couleurs chatoyantes...© Fabienne Bodan

Le couloir aux couleurs chatoyantes…© Fabienne Bodan

Au fond du couloir, une salle à manger-salon, que les propriétaires de l'hôtel ouvrent à leur arrivée le matin vers 7h. Vous n'avez pas accès à la cuisine, mais ils s'empresseront de vous fournir des couverts et des assiettes ou de vous faire chauffer de l'eau si vous en avez besoin. © Fabienne Bodan

Au fond du couloir, une salle à manger-salon, que les propriétaires de l’hôtel ouvrent à leur arrivée le matin vers 7h. Vous n’avez pas accès à la cuisine, mais ils s’empresseront de vous fournir des couverts et des assiettes ou de vous faire chauffer de l’eau si vous en avez besoin. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à San Pedro de Rozados

A San Pedro de Rosados, Mari Carmen tient à la fois le Centro Rural et  un Albergue. © Fabienne Bodan

A San Pedro de Rosados, Mari Carmen tient à la fois le Centro Rural et un Albergue. © Fabienne Bodan

Albergue basique, avec un dortoir unique et une salle de douches qui pourrait être un peu plus propre. © Fabienne Bodan

Albergue basique, avec un dortoir unique et une salle de douches qui pourrait être un peu plus propre. © Fabienne Bodan

La "pièce à vivre" à l'entrée. Pas de cuisine, vous pourrez simplement pique-niquer ou aller manger au restaurant du Centro Rural. © Fabienne Bodan

La « pièce à vivre » à l’entrée. Pas de cuisine, vous pourrez simplement pique-niquer ou aller manger au restaurant du Centro Rural. © Fabienne Bodan

Le dortoir. Les prises électriques sont concentrées sur un tableau à côté de l'un des lits. © Fabienne Bodan

Le dortoir. Les prises électriques sont concentrées sur un tableau à côté de l’un des lits. © Fabienne Bodan

Hébergement à San Pedro de Rozados

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue Mari Carmen de San Pedro de Rozados. Mai 2015.

HébergementAlbergue Mari Carmen
Calle Oriente (demandez les clés au bar Centro de Turismo Rural)
T : 923 34 49 75
Tarif mai 2015*7 euros
Description.14 lits (superposés) en un dortoir
.Couvertures
.1 seule pièce avec une grande table
.1 salle de bains avec deux douches (que l'on ferme par un rideau)
.1 bac à linge pour sécher le linge
.2 WCs (homme et femme)
.Passer au bar à 19 heures pour payer et faire tamponner sa crédentiale
Avantages.Son prix : c'est la première depuis Séville qui pratique un tarif inférieur à 10 euros !
.Ici, les propriétaires ont pensé à installer des prises électriques en nombre assez important pour la taille de l'albergue.
Inconvénients.Aucun équipement : pas de coin cuisine, pas de bouilloire pour chauffer de l'eau pour un thé
.La salle de bains n'est pas d'une propreté extraordinaire et n'est pas de première jeunesse...mais on peut se laver. Par contre, les fils électriques qui pendent dans la salle de bains (donc une pièce à eau)...c'est un peu limite ! Le dortoir lui, est correct.
.En conclusion, albergue basique où l'on peut se loger à un tarif enfin raisonnable
Appréciation
Coup de coeur
Le dortoir : lits superposés et couvertures fournies. © Fabienne Bodan

Le dortoir : lits superposés et couvertures fournies. © Fabienne Bodan

Deux douches dans la salle de bain. On n'est pas encore dans les douches de rugbymen mais on s'en approche ! © Fabienne Bodan

Deux douches dans la salle de bain. On n’est pas encore dans les douches de rugbymen mais on s’en approche ! © Fabienne Bodan

Salle de douches suite, avec un bac pour laver le linge. © Fabienne Bodan

Salle de douches suite, avec un bac pour laver le linge. © Fabienne Bodan

Le tableau électrique...dans la salle de douches...qui n'est pas de première fraîcheur... © Fabienne Bodan

Le tableau électrique…dans la salle de douches…qui n’est pas de première fraîcheur… © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Fuenterroble de Salvatierra

L'albergue du Padre Blas peut accueillir jusqu'à 80 pèlerins. © Fabienne Bodan

L’albergue du Padre Blas peut accueillir jusqu’à 80 pèlerins. © Fabienne Bodan

Un ou deux hospitaliers vous accueillent. © Fabienne Bodan

Un ou deux hospitaliers vous accueillent. © Fabienne Bodan

Deux dortoirs avec des lits superposés, un au rez-de-chaussée, un à l'étage. © Fabienne Bodan

Deux dortoirs avec des lits superposés, un au rez-de-chaussée, un à l’étage. © Fabienne Bodan

L'entrée du dortoir du bas...© Fabienne Bodan

L’entrée du dortoir du bas…© Fabienne Bodan

Il y a toujours un pèlerin au détour du chemin...© Fabienne Bodan

Il y a toujours un pèlerin au détour du chemin…© Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Fuenterroble de Salvatierra

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue parroquial de Fuenterroble de Salvatierra. Avril 2015.

HébergementAlbergue parroquial
37, calle Larga
T : 923 15 10 83 / 923 58 14 51
Tarif mai 2015*Donativo
Description.Nuit et petit déjeuner en donativo
.Jusqu'à 80 lits disponibles en plusieurs dortoirs (le dortoir à l'étage est sous les combles, et dispose d'une dizaine de lits non superposés. Si vous avez le choix, optez pour celui-là !)
.1 cuisine est à la disposition des pèlerins
.Plusieurs salles de bains et Wcs séparés
.Espace pour laver son linge à la main
.Salle d'accueil, à manger et de repos avec cheminée
.Présence d'un hospitalier (au moment de notre passage, une pèlerine avait proposé ses services comme hospitalière pour une quinzaine de jours et il y avait donc 2 hospitaliers)
.1 grande salle où est servi le petit déjeuner
Avantages.Enfin un véritable accueil pour les pèlerins avec un hospitalier volontaire (Javier est là depuis un an ½) (le second après le monastère d'Alcuescar).
.Son prix avec le principe du Donativo
.Un vrai petit déjeuner est servi à 7h le matin avec pain grillé, confiture, beurre, salade de fruits, thé, café, lait...le tout à volonté
.La chaleur de la cheminée bien agréable après une journée pluvieuse.
Inconvénients.La cuisine des pèlerins n'est pas très bien équipée, mais on peut demander des verres, des assiettes et des couverts à l'hospitalier (il existe une seconde cuisine à côté de l'accueil mais en principe réservée aux hospitaliers).
.Les installations sont un peu vieillottes (dortoirs) mais l'atmosphère compense largement ces petits inconvénients.
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
Un des bâtiments d'accueil des pèlerins (dortoir + sanitaires). © Fabienne Bodan

Un des bâtiments d’accueil des pèlerins (dortoir + sanitaires). © Fabienne Bodan

La cuisine des pèlerins, moyennement équipée, mais nos italiens nous ont concocté des pastis ! © Fabienne Bodan

La cuisine des pèlerins, moyennement équipée, mais nos italiens nous ont concocté des pastis ! © Fabienne Bodan

Parfois dans les auberges, il n'y a qu'une ou deux plaques électriques. Ici, nous disposons de la gazière familiale. © Fabienne Bodan

Parfois dans les auberges, il n’y a qu’une ou deux plaques électriques. Ici, nous disposons de la gazière familiale. © Fabienne Bodan

Le bureau d'accueil des pèlerins, qui fait aussi office de salle commune et de salle à manger. © Fabienne Bodan

Le bureau d’accueil des pèlerins, qui fait aussi office de salle commune et de salle à manger. © Fabienne Bodan

La fine équipe internationale. © Fabienne Bodan

La fine équipe internationale. © Fabienne Bodan

Chaque dortoir est doté de sanitaires. © Fabienne Bodan

Chaque dortoir est doté de sanitaires. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Calzada de Béjar

L'auberge se situe sur la gauche en arrivant dans le village. © Fabienne Bodan

L’auberge se situe sur la gauche en arrivant dans le village. © Fabienne Bodan

Suivez le guide. © Fabienne Bodan

Suivez le guide. © Fabienne Bodan

Comme à la maison...© Fabienne Bodan

Comme à la maison…© Fabienne Bodan

Nous avons apprécié cette grande pièce commune autour d'un feu de cheminée, après une journée de pluie. © Fabienne Bodan

Nous avons apprécié cette grande pièce commune autour d’un feu de cheminée, après une journée de pluie. © Fabienne Bodan

Au fond, le couloir qui mène au chambres privées. © Fabienne Bodan

Au fond, le couloir qui mène au chambres privées. © Fabienne Bodan

Le coin cheminée se transforme en coin de séchage ! © Fabienne Bodan

Le coin cheminée se transforme en coin de séchage ! © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Calzada de Béjar

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue Alba y Soraya de Calzada de Béjar. Avril 2015.
HébergementAlbergue-Casa Rural Alba y Soraya
Calle Baños (à l'entrée du village)
T : 923 41 65 05 / 646 41 06 43
Tarif avril 2015*10 euros (30 euros la chambre double)
Petit déjeuner 3 euros
Dîner 9 euros (exemple de menu : soupe de légumes maison, lomo à la plancha-salade, glace ou fruit ou yaourt, boisson incluse)
Boissons (grande bouteille eau, bière, sodas) : 1,20 euros
Description.28 lits en 2 grands dortoirs, comprenant chacun une salle de bains privative
.2 chambres doubles
.1 grande pièce à vivre (salon-salle à manger) avec cheminée où sont servis les repas
Avantages.Accueil chaleureux par le couple qui tient l'auberge. La salle commune donne l'impression de se retrouver à la maison, et nous avons particulièrement apprécié le feu de cheminée après une journée pluvieuse.
.La salle commune et le repas pris en commun autour d'une grande table resserre les liens entre les pèlerins.
Inconvénients.Les lits superposés datent un peu...
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣
Dans ce type d'auberge, tout le monde dîne à la même table, dans une belle atmosphère. © Fabienne Bodan

Dans ce type d’auberge, tout le monde dîne à la même table, dans une belle atmosphère. © Fabienne Bodan

Dès le départ des pèlerins, le lendemain matin, Manuela s'active pour nettoyer l'auberge et préparer l'arrivée des pèlerins suivants. © Fabienne Bodan

Dès le départ des pèlerins, le lendemain matin, Manuela s’active pour nettoyer l’auberge et préparer l’arrivée des pèlerins suivants. © Fabienne Bodan

Deux dortoirs de taille moyenne accueillent les pèlerins. © Fabienne Bodan

Deux dortoirs de taille moyenne accueillent les pèlerins. © Fabienne Bodan

Les dortoirs suite....© Fabienne Bodan

Les dortoirs suite….© Fabienne Bodan

Dans chaque dortoir, une salle de bains...© Fabienne Bodan

Dans chaque dortoir, une salle de bains…© Fabienne Bodan

Manuela dans sa cuisine...un peu gênée parce qu'elle n'était pas en ordre le matin au départ des pèlerins. © Fabienne Bodan

Manuela dans sa cuisine…un peu gênée parce qu’elle n’était pas en ordre le matin au départ des pèlerins. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Aldeanueva del Camino

L'albergue Casa de mi abuela est située juste après le petit pont de pierres. © Fabienne Bodan

L’albergue Casa de mi abuela est située juste après le petit pont de pierres. © Fabienne Bodan

Petits dortoirs très cosy et confortables, avec draps et couettes bordeaux. © Fabienne Bodan

Petits dortoirs très cosy et confortables, avec draps et couettes bordeaux. © Fabienne Bodan

Les lits superposés sont de qualité, ce qui permet de se bouger sans réveiller son voisin. © Fabienne Bodan

Les lits superposés sont de qualité, ce qui permet de se bouger sans réveiller son voisin. © Fabienne Bodan

La salle de bains du dortoir, décorée avec soin. © Fabienne Bodan

La salle de bains du dortoir, décorée avec soin. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Aldeanueva del Camino

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue Casa de mi Abuela de Aldeanueva del Camino. Mai 2015.
HébergementAlbergue Casa de Mi Abuela
Calle Alcazar, 4
10740 Aldeanueva del Camino
T : 927 47 93 14 / 630 41 07 40 / 692 53 15 87
E-Mail : lacasademiabuela@arhrestauracion.com
lacasademiabuela@lacasademiabuela-albergue.com
Tarif Mai 2015*13 euros (+ 2 euros pour le petit déjeuner, mais on peut aussi se préparer son petit déjeuner)
Description.Ouverte en 2013
.28 lits en 5 dortoirs de 3, 4, 8 ou 10 lits (lits superposés, avec draps et couettes)
.1 cuisine-pièce commune avec 3 tables et 1 canapé, 1 plaque de cuisson électrique, 1 micro-ondes, 1 grille pain, 1 réfrigérateur, assiettes, verres, couverts en quantité suffisante
.Lave-linge / Sèche-linge : l'hospitalière se charge de laver votre linge dans le lave-linge puis de le faire sécher si vous le souhaitez. 1 euro par tournée de linge dans la machine à laver + 1 euro supplémentaire pour le sèche-linge
.1 salle de bains par dortoir
.1 salle de bains/WC en bas
.1 distributeur de boissons et de quelques friandises et plats cuisinés
.1 distributeur de boissons chaudes
.WIFI
.Climatisation
Avantages.Une auberge toute neuve (ouverte en 2013), élaborée avec beaucoup de goût et entretenue avec soin. On sent que les propriétaires ont voulu créer un lieu agréable à vivre. Les lits ont des sommiers à lattes, sont confortables et fort douillets. Les sols et les murs des salles de bains sont joliment décorés. La cuisine est équipée avec soin dans les moindres détails. En bref, l'une des premières très belles auberges de cette Via de la Plata. Espérons que les pèlerins sauront en prendre soin !
.Il y a des draps sur les lits, et des couettes. Le tout est si douillet que l'on n'a guère envie de s'extirper du lit à 6 heures du matin.
.L'hospitalière est à votre disposition pour répondre à vos questions.
.L'auberge est bien placée au centre du village et près de l'église.
.On note aussi la grande propreté de ce lieu.
.En bref, une auberge conçue, décorée et entretenue avec soin et attention à l'égard des pèlerins. Je recommande chaleureusement.
Inconvénients.Aucun
Appréciation
Coup de coeur
♣/♥
♣♣♣
AU rez-de-chaussée, une salle de bains mais dont la douche est actuellement hors service ! © Fabienne Bodan

AU rez-de-chaussée, une salle de bains mais dont la douche est actuellement hors service ! © Fabienne Bodan

La cuisine-salle à manger est moderne, bien équipée, et de belles tasses vertes non ébréchées invitent à prendre le thé. © Fabienne Bodan

La cuisine-salle à manger est moderne, bien équipée, et de belles tasses vertes non ébréchées invitent à prendre le thé. © Fabienne Bodan

3 ou 4 petites tables permettent de se poser pour se restaurer. © Fabienne Bodan

3 ou 4 petites tables permettent de se poser pour se restaurer. © Fabienne Bodan

Tous les espaces sont ingénieusement exploités. Ici, le coin vaisselle mais aussi la machine à laver. © Fabienne Bodan

Tous les espaces sont ingénieusement exploités. Ici, le coin vaisselle mais aussi la machine à laver. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.

Hébergement à Carcaboso

L'Albergue Elena © Fabienne Bodan

L’Albergue Elena © Fabienne Bodan

La maison de la fille de la Señora Elena, où nous avons finalement dormi. © Fabienne Bodan

La maison de la fille de la Señora Elena, où nous avons finalement dormi. © Fabienne Bodan

Les chambres sont à l'étage. © Fabienne Bodan

Les chambres sont à l’étage. © Fabienne Bodan

Via de la Plata : hébergement à Carcaboso

Informations pratiques et appréciation (c'est toujours un peu subjectif, reconnaissons-le) sur l'albergue turistico Señora Elena de Carcaboso. Avril 2015.

HébergementAlbergue turistico y del peregrino
Señora Elena
Carretera de Plasencia, 23-27
T : 927 40 20 75
http://www.viadelaplatacarcaboso.jimdo.com
Tarif 2015*12 euros
Description.12 lits répartis en 5 chambres
.3 chambres de 3 lits avec salle de bains
.1 chambre double avec salle de bain
.1 chambre simple avec salle de bain
.Serviettes
.2 machines à laver
.2 terrasses
.Air conditionné
Réfrigérateur
.Micro-ondes
.TV
.Internet avec Wifi
.Garage pour vélo
Lors de notre passage, l'auberge était complète. La propriétaire nous a finalement proposé, près de deux heures plus tard, une chambre dans une maison appartenant à sa fille, au prix de 12 euros par personne. La maison compte 4 ou 5 chambres de 2 ou 3 personnes. Certaines de ces chambres ont une salle de bains privée, d'autres non. Salle à manger avec réfrigérateur, mais sans bouilloire pour se chauffer de l'eau pour un thé le matin.
Avantages.L'albergue municipale était fermée depuis 4 mois lors de notre passage le 23 avril 2015. Cette auberge représente donc la seule possibilité d'hébergement économique.
Inconvénients.La Señora Elena nous a traité comme du poisson pourri (passez moi l'expression mais ceux qui me connaissent savent que je suis d'habitude très mesurée dans mes critiques). Lorsque nous sommes arrivés vers 16h15, après 35 kilomètres à pied, dont 20 kilomètres sur le bitume, elle nous a demandé si nous avions des amis à l'intérieur de l'auberge. Nous avons répondu par la négative, elle nous a dit qu'elle attendait trois personnes annoncées par leurs amis et que l'auberge était donc complète. Déjà guère avenante. Nous avons tenu à aller vérifier par nous-mêmes ses dires sur l'auberge municipale fermée, selon elle, depuis 4 mois. Ne sachant où nous loger, nous nous sommes ensuite adressés à l'hôtel Ciudad de Caparra. Au bout de 20 minutes sans aucune réponse sur les disponibilités dans l'hôtel, le patron nous a demandé de retourner voir la Señora Elena. Je lui ai alors dit que son auberge était complète. Il a insisté. Nous nous sommes donc exécutés. La vieille femme, toujours aussi peu engageante, nous a dit qu'elle avait une chambre pour 3 à louer chez sa fille, avec un grand lit et un petit...alors que 2 heures plus tôt, elle ne nous avait rien dit ! J'ai pris le temps de traduire sa proposition à mes deux compagnons de camino, ce qui n'eut pas l'heur de lui plaire. Elle semblait estimer qu'elle nous faisait une fleur avec sa proposition bien tardive, et ne souffrait aucune hésitation. Elle a manifesté immédiatement son agacement et m'a houspillée (j'étais la seule à parler espagnol) pour que je lui donne une réponse immédiate. Nous étions coincés, à 18h, sans aucune autre possibilité. Mais rien n'autorise cette dame à traiter les pèlerins comme des moins que rien. Je n'ai jamais vu un tel dédain, une telle violence dans l'attitude et les propos d'un hébergeur. Cela n'a plus rien à voir avec la mentalité d'un pèlerinage, mais seulement avec du business. Nous avons finalement constaté que dans la maison de la fille, étaient hébergés des pèlerins arrivés avant nous, puis d'autres arrivés après nous en taxi. Etrange attitude que de laisser 3 pèlerins errer en recherche de logement pendant 2 heures après avoir, eux, marché 35 kilomètres dans la journée ! Vous aurez compris que je ne recommanderai pas cette auberge. Visiblement, je ne suis pas la seule : le guide allemand Outdoor fait part des attitudes déconcertantes de la Señora Elena, de même qu'un récit de pèlerinage hollandais ! Renseignez vous pour savoir si l'auberge municipale est enfin réouverte (a priori début mai, mais allez savoir), et sinon, passez votre chemin, à moins que vous n'ayez les moyens de vous loger à l'hôtel Ciudad de Caparra où l'on mange fort bien pour 10 euros, vin compris.
Appréciation
Coup de coeur

Carton jaune pour la très mauvaise qualité de l'accueil
La maison comprend 4 ou 5 chambres de 2 ou 3 personnes, dont certaines avec salle de bains privée. © Fabienne Bodan

La maison comprend 4 ou 5 chambres de 2 ou 3 personnes, dont certaines avec salle de bains privée. © Fabienne Bodan

La salle de bains commune pour les chambres qui n'en disposent pas. © Fabienne Bodan

La salle de bains commune pour les chambres qui n’en disposent pas. © Fabienne Bodan

Dans la pièce à vivre, une table où prendre son petit déjeuner (hélas, il n'y a pas de bouilloire électrique où faire chauffer l'eau pour le thé ou le café), des fauteuils et un canapé. © Fabienne Bodan

Dans la pièce à vivre, une table où prendre son petit déjeuner (hélas, il n’y a pas de bouilloire électrique où faire chauffer l’eau pour le thé ou le café), des fauteuils et un canapé. © Fabienne Bodan

D'autres chambres au fond du couloir. © Fabienne Bodan

D’autres chambres au fond du couloir. © Fabienne Bodan

*Lorsqu’aucune précision complémentaire n’est mentionnée, ce tarif désigne seulement la nuit pour pour une personne, sans petit-déjeuner ni demi-pension.

 Ce Chemin vers Compostelle est un cadeau de la vie et de l’univers, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’Unesco il y a 25 ans. Je considère également chaque hébergement, chaque accueil, chaque personne aidante sur le Chemin comme un cadeau. J’ai donc décidé d’apprécier chaque hébergement m’ayant abritée pour une nuit, sur les critères objectifs détaillés dans les avantages et les inconvénients, en un cadeau  , deux cadeaux ♣♣ ou trois cadeaux ♣♣♣ .
♥ J’y ai également mentionné mes coups de coeur, sachant que les critères de chacun sont toujours subjectifs, liés à l’émotion d’un accueil, à l’harmonie entre les pèlerins le soir de son passage, à l’humeur des hospitaliers, à la difficulté de l’étape ou à la météo du jour… Cependant, le critère majeur retenu dans la sélection de mes coups de coeur est l’atmosphère de l’hébergement, son âme et la qualité de l’accueil de ses responsables et, mieux, hospitaliers ou hospitaleros. Mes coups de coeur ne vont pas forcément aux auberges les plus belles et les plus confortables, mais à celles dans laquelle perdure l’esprit du Chemin. Ils vont aux hospitaliers qui ont ouvert leurs coeurs aux pèlerins et qui aident, progressivement, par leur accueil, leur soutien, leur compassion et leur amour de l’autre, les pèlerins à ouvrir leur coeur et à atteindre l’objectif qu’ils se sont assigné en marchant vers Saint Jacques de Compostelle.